Actu de la semaine : Boom des investissements étrangers

Actualités
  • shutterstock.com
Publié le 2024-03-29 à 06:24
Cette semaine, des chiffres prometteurs sur les investissements étrangers à Maurice, Rodrigues continue d'apprivoiser le marché local en légumes, et, bonne nouvelle pour l'environnement, une mini-forêt d'espèces endémiques plantée à Piton.

Rs 35 Milliards d'IDE pour l'année 2023

Les dernières données de la Banque de Maurice montrent une tendance encourageante : au cours des neuf premiers mois de 2023, les Investissements Directs Étrangers (IDE) ont littéralement bondi, atteignant un pic impressionnant de Rs 23,1 milliards. Il s'agit d'une croissance fulgurante de 27% par rapport à la même période en 2022, où les IDE s'élevaient à Rs 18,2 milliards. Cette tendance vertigineuse marque un retour en force après la crise du Covid, surpassant même les niveaux pré-pandémiques avec une marge de 55%, pour atteindre Rs 14,9 milliards. Les secteurs immobiliers sont les principaux moteurs de cette explosion, monopolisant 69% des investissements et affichant une hausse spectaculaire de 59% par rapport à 2022. 

Mais ce n'est pas tout : l'énergie, les services financiers, le tourisme, les activités scientifiques et les TIC suivent de près avec une croissance constante. Ces chiffres impressionnants sont également le fruit des investissements massifs des entreprises étrangères déjà implantées à Maurice. Avec cette dynamique irrépressible, il est presque certain que les Rs 27 milliards enregistrés pour l'ensemble de l'année 2022 seront dépassés, les autorités tablant même sur une barre stratosphérique de Rs 35 milliards pour l'année 2023. La tendance est claire : Maurice est de retour sur la carte des investissements internationaux, plus forte que jamais.

Rodrigues continue d'approvisionner Maurice en légumes

Alors que les prix des légumes est pleine explosion, Rodrigues maintient sa cadence soutenue d'exportation de fruits et légumes vers Maurice, avec l'arrivée récente d'une nouvelle cargaison impressionnante de 32,25 tonnes de giraumon, piments, citrons, melons d'eau, bananes, ananas et pamplemousses au port de Port-Louis à bord du Peros Banhos. Cette livraison a permis d'approvisionner le marché local mauricien avec une tonne de piment, 8,5 tonnes de giraumon, 5,5 tonnes de melons d'eau et 15,7 tonnes de citrons. Bénéficiant d'une météo clémente ces derniers mois, l'île de Rodrigues a enregistré une production agricole notable, avec des averses abondantes qui ont favorisé les récoltes. Dans le même temps, le projet de construction d'une retenue collinaire à Anse-Baleine, visant à assurer l'irrigation des champs par la collecte d'eau de pluie, devrait prochainement faire l'objet d'un appel d'offres international. Dans cette démarche continue d'exportation régulière vers Maurice, Rodrigues encourage activement ses agriculteurs à maintenir leurs cultures vivrières, exprimant fièrement son rôle dans l'approvisionnement des marchés locaux.

Une mini-forêt plantée à Piton

Le quartier de Piton s'est animé d'une belle initiative ce samedi, avec la mise en terre de plantes endémiques pour créer une mini-forêt. Cette action, menée par l'ONG AEP (Action for Environmental Protection) et Tiny Forest of Mauritius, a rassemblé la communauté autour de Jean-Paul De Chazal, directeur de l'AEP, et de Pascal Laroulette, coordinateur. Une variété d'espèces endémiques ont été plantées pour donner vie à cette micro-forêt, comme le Bois de Chapelet et le Bois de. Ce petit écosystème devient un lieu où les déchets organiques se transforment en compost nourricier, soutenant ainsi une biodiversité florissante. Avec seulement 1,75 % de forêt endémique restante, il s'agit d'une initiative importante, portant ainsi l'espoir d'un avenir plus vert pour tous.