Actu de la semaine : Maurice dans le top 5 des pays africains les plus chers

Actualités
  • shutterstock.com
Publié le 2024-02-09 à 06:43 par Lila Chaleon*
Cette semaine à Maurice, de nouveaux chiffres sur la dette et le coût de la vie, les résultats tant attendus du HSC, et un blanchiment accéléré des coraux repéré dans le sud de l'île. 

La dette publique franchit un tout nouveau cap

Au cours de la dernière année, la dette publique de l'île a enregistré une augmentation significative de Rs 36,83 milliards, d'après des données récemment publiées par le ministère des Finances. Ainsi, cette dette viendrait de franchir la barre des 500 milliards de roupies, pour atteindre 78,6% du PIB.

Mais malgré cette hausse nominale, il est intéressant de noter que la dette publique en pourcentage du Produit intérieur brut (PIB) a connu une certaine diminution, passant de 83,2% en décembre 2022 à 78,6% en décembre 2023. Mais la dette nette du secteur public s'élèverait quand même à Rs 455,25 milliards, soit 69,9% du PIB. D'ailleurs, les données révèlent que les corps paraétatiques ont grandement contribué à cette dynamique, avec une dette excédant les Rs 30 milliards.

Maurice dans le Top 5 des pays africains les plus chers

Maurice, se retrouve parmi les dix pays africains où le coût de la vie est le plus élevé en 2024, occupant la 79e place dans le classement mondial, entre l'Éthiopie et la Zambie, selon les récentes données de Numbeo. Une position qui s'explique par la dépendance de l'île aux importations, ses ressources naturelles limitées, et l'impact des fluctuations économiques mondiales, facteurs qui contribuent à un niveau de vie relativement élevé pour ses résidents. L'indice du coût de la vie de Numbeo, utilisé pour mesurer les prix relatifs des biens de consommation essentiels, place les Bermudes en tête du classement, suivies par la Suisse et les îles Caïmans. 

Les résultats du HSC annoncés

Ce mercredi ont été proclamés les résultats du HSC, le principal diplôme de fin d'études délivré par les écoles secondaires mauriciennes. La directrice du Mauritius Examinations Syndicate, Brenda Thanacoody Soborun, a mis en lumière des performances éducatives encourageantes, notant une nette amélioration par rapport aux résultats de 2019, avant l'impact du Covid-19. Avec 7528 candidats ayant participé aux examens pour la République de Maurice, incluant 244 candidats de Rodrigues, le total de 6354 élèves ayant réussi souligne une réussite globale appréciable. Les filles ont particulièrement brillé, affichant un taux de réussite de 86,3%, surpassant les garçons qui ont enregistré un taux de 81,5%. En ce qui concerne les matières, les taux de succès notables comprennent 94,4% en anglais, 96,3% en français, bien que les mathématiques aient présenté un défi avec un taux de réussite de 46,8%. 

Alerte aux blanchissement des coraux !

L'ONG Eco-Sud tire la sonnette d'alarme : une épaisse couche de boue recouvre les fonds marins du sud-est, tandis que les coraux de la région de Grand-Port et Pointe-d'Esny blanchissent à un rythme inquiétant. Il s'agit là d'une conséquence directe des cyclones tropicaux Belal et Candice. En effet, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, l'ONG expose un blanchiment accéléré des coraux dans les lagons du sud, attribué à l'augmentation de la sédimentation et de la turbidité résultant des ruissellements importants des cyclones

Eco-Sud reste déterminée à défendre la cause environnementale, avec une levée de fonds en cours pour financer les actions juridiques devant le Privy Council, programmées pour le 5 mars prochain.