Choisir son pays d'expatriation après la crise de COVID-19

  • valises a l'aeroport
    Shutterstock.com
Article
Publié le 2020-06-23 08:00

Il est clair que la crise de COVID-19 a eu impact considérable sur votre projet d’expatriation, non seulement en matière de risques sanitaires et de restrictions de voyage mais aussi en ce qu'il s'agit de vos attentes. Tout dépend du but de votre voyage : le travail, les études, la retraite... Quelle que soit la raison qui vous motive, il y a aujourd'hui plein de facteurs à prendre en compte, dont la qualité de vie, le coût de la vie, sans oublier l'efficacité du système de santé de votre pays de coeur. Voici quelques pistes pour vous aiguiller.

Perspectives de carrière

Il est clair que la crise financière qui se défile à l'horizon aura un impact considérable sur les marchés du travail autour du globe. D'ailleurs, la menace de licenciement pèse déjà sur des milliers de postes dans différents secteurs. Si vous avez donc pour projet de travailler à l'étranger, il vaut mieux attendre encore un peu. Cela ne veut pas dire, pour autant, que vous devez y renoncer. Malgré l'incertitude qui plane, gardez l'oeil ouvert sur la performance économique de la destination choisie. Il est fort probable que les grandes puissances économiques comme l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Japon, ainsi que l'Australie, résistent à la crise et que des postes soient disponibles à long terme. Si, par exemple, vous avez toujours rêvé de vivre et travailler en Australie, pays qui a choisi de garder ses frontières fermées jusqu'en 2021, rien ne vous empêche de commencer à repérer les entreprises qui vous intéressent et à leur proposer votre candidature. A l'ère post COVID-19, selon des experts, les secteurs les plus porteurs seront l'alimentation, la santé, les services, ainsi que l'éducation, le sport et les loisirs, sans oublier la technologie. Et si vous vous lanciez dans l'humanitaire entre temps ? Quelle que soit la période de l'année, des opportunités de volontariat sont disponibles dans des pays comme la Thaïlande, le Ghana, ou encore l'Équateur, le Pérou et le Costa Rica. Bien sûr, il faudra attendre la réouverture des frontières pour pouvoir vous lancer, mais sachez qu'il n'y a aucune raison pour que vous baissiez les bras.

Un salaire attractif

A l'ère post COVID-19, la qualité de vie prend des sens différents pour un futur expatrié. Êtes-vous plus à la recherche d'un emploi ou d'un salaire plus attractif ? Si tel est le cas, direction la Suisse qui peut se targuer d'offrir les salaires les plus élevés au monde, selon le dernier sondage réalisé par HSBC Expat Explorer. Même si on ne peut pas encore se prononcer sur l'impact de la crise sur l'économie et le marché du travail suisse, les expatriés peuvent dores et déjà s'attendre à toucher un salaire de 33% supérieur à la moyenne mondiale, ce qui vous permettra de faire des économies à long terme, même si le coût de la vie y est élevé. Destination idéale pour les ressortissants européens compte tenu de la proximité avec leurs pays d'origine et des restrictions de voyage qui sont toujours en vigueur, le Royaume-Uni est également réputé pour son niveau de revenu (60% supérieur à la moyenne européenne). Selon une étude réalisée par le site Ocean Finance, le salaire annuel typique d'un salarié au Royaume-Uni après imposition avoisine les 24 006 euros. En revanche, il faut aussi reconnaître que le coût de la vie y est supérieur par rapport à de nombreux autres pays. Toujours en Europe, le Liechtenstein se démarque en offrant un salaire annuel moyen de 57 552 euros après imposition.

La qualité de vie

Depuis de nombreuses années, les pays nordiques se démarquent en matière de qualité de vie, ce que prouve d'ailleurs l'Indice du Bonheur chaque année. Inutile de vous dire qu'il s'agit des premiers pays salués pour la manière par laquelle ils ont géré la crise sanitaire sur leurs territoires respectifs. Si vous souhaitez donc vous installer dans un pays où vous pourrez profiter d'une qualité de vie inégalable, alliant l’attractivité des salaires à l'équilibre vie privée-vie professionnelle, sans oublier le niveau de leurs systèmes de santé respectifs, direction la Norvège, la Suède, ou encore la Finlande. L'Espagne, pour sa part, est particulièrement apprécié pour son climat chaud, ainsi que son faible coût de la vie par rapport à d'autres pays d'Europe. Il s'agit d'ailleurs de l'une des destinations les plus attractives au monde pour passer sa retraite à l'étranger, d'autant qu'elle compte une importante communauté d'expatriés de diverses origines, des Français en particulier.

Coût de la vie

Le coût de la vie est un élément à ne pas négliger lorsque l'on choisit de s'installer à l'étranger, encore plus en cette période de crise. Il est clair que les prix, toutes natures confondues, continueront à grimper pendant un certain temps encore, alors il faudra y réfléchir à deux fois. Toujours selon l'étude réalisée par le site Ocean Finance, la Macédoine est aujourd'hui la destination la moins chère en Europe. Pour y passer une année entière, une somme 9 383 euros vous sera amplement suffisante. A titre d'exemple, comptez en moyenne 2 760 euros pour le loyer annuel d'un appartement de deux chambres. Ailleurs, l'Inde et l'Argentine seront les destinations les moins chères tandis que Singapour, Hong Kong, le Japon, ainsi que les États-Unis et la France restent les destinations les plus chères au monde selon une récente étude réalisée par the Economist Intelligence Unit.

La santé

Évidemment, en cette période délicate, les soins de santé seront l'une de vos principales préoccupations lors de votre choix de destination, quelle que soit la raison motivant votre départ. Quels sont les pays qui possèdent les meilleurs services de santé et où vous n'aurez aucun mal à vous faire soigner en cas de besoin ? Il est intéressant de noter que l'Allemagne a enregistré l'un des taux de mortalité liée au COVID-19 le plus faible en Europe grâce à l'efficacité de son système de santé et des mesures sanitaires mises en place par son gouvernement. D'ailleurs, l'Allemagne dispose d'un plus grand nombre de lits, d'unités de soins intensifs et de médecins par rapport au reste du continent. Le pays a également lancé une campagne de dépistage massive qui concerne également les ressortissants étrangers souhaitant étudier dans ses universités. Parmi les pays offrant les meilleurs soins de santé au monde, on retrouve également le Japon, la Corée du Sud, ainsi que l'Australie.