Achat immobilier à l'étranger : comment rénover votre bien ?

Vie pratique
  • couple renovant leur maison
    Shutterstock.com
Publié le 2024-05-20 à 14:00 par Asaël Häzaq
Expatrié heureux, vous êtes bien décidé à poser vos valises dans votre pays d'accueil. Après avoir vécu plusieurs années en location, vous vous lancez dans l'achat d'une maison. Avant de réfléchir à votre déco, il est indispensable d'établir un planning de travail précis. Check-list des éléments à prendre en compte pour rénover sereinement votre maison à l'étranger.

Quelles sont les lois du pays d'accueil en matière d'urbanisme ?

Mieux vaut avoir la loi avec soi que contre soi. Avant de vous lancer dans des travaux de grande envergure, assurez-vous que vous avez la possibilité de le faire. Votre ville d'expatriation est libre de fixer son Plan local d'urbanisme (PLU). C'est lui qui définit et planifie les projets d'urbanisme de votre ville d'expatriation : rues, voies vélos, logements dédiés aux résidences, commerces, terrains agricoles, etc. Selon la nature de votre projet de rénovation, vous devrez obtenir un permis de construire. Par exemple, si vous envisagez de faire creuser une piscine dans votre jardin, assurez-vous de pouvoir le faire. Même vigilance si vous prévoyez une extension pour votre maison, une isolation des combles ou un abri de jardin. D'autres contraintes administratives pourraient s'ajouter. Assurez-vous de pouvoir réaliser les rénovations souhaitées.

Quel est votre budget ?

La question du budget est essentielle. Pour estimer votre budget, vous devez connaître la nature et l'ampleur des rénovations à réaliser. Votre maison doit-elle être entièrement rénovée ? S'agit-il uniquement d'une rénovation intérieure (modernisation de votre logement) ? Votre ville d'expatriation prévoit-elle des taxes ou des charges pour les propriétaires ? Intégrez dans votre budget une marge d'imprévus. N'oubliez pas d'inclure les frais relatifs à vos dépenses en attendant de pouvoir occuper votre logement. Le coût des travaux doit aussi comprendre la durée de votre chantier, les matériaux utilisés, la nature des travaux à réaliser, les services des entreprises contactées, etc.

Réaliser une étude technique de la maison à rénover

Que vous décidiez de réaliser tout ou partie des travaux ou de confier la rénovation à des professionnels, il vous faudra au préalable réaliser une étude technique. On vous conseille de laisser cette tâche aux professionnels, à moins que vous ne soyez vous-même un expert en la matière. N'oubliez cependant pas que les normes de construction de votre pays d'accueil peuvent différer de celles de votre pays. L'étude technique avant rénovation consiste à définir l'ensemble des éléments à rénover et à comprendre leurs interactions. Car on ne rénove pas une maison à sa guise. Il convient de respecter un ordre précis. L'étude technique établira également une liste précise des travaux à réaliser. Elle précisera les contraintes techniques et administratives liées au projet de rénovation, et les solutions pour y remédier. L'étude incorpore également le coût et le temps de réalisation des travaux, en prenant en compte votre budget, vos capacités de financement et les éventuelles aides que vous pourriez recevoir dans votre pays d'accueil.

Qui réalisera le gros œuvre ? Le second oeuvre et les finitions ?

Le gros œuvre est la première étape du chantier de rénovation. Essentiel, le gros œuvre représente l'ossature de votre maison à l'étranger. Il comprend les fondations, la toiture, les menuiseries extérieures (portes, fenêtres…), le terrassement, le système d'assainissement… Le gros œuvre garantit que votre maison tient bien debout. D'où l'importance de le réaliser correctement. Si vous n'êtes pas sûr de vous (surtout à l'étranger, où vous ne connaissez peut-être pas les normes de construction), faites appel à une entreprise locale. Il est bien plus facile de rattraper une décoration mal posée sur un mur que de refaire les fondations d'une maison.

Le second œuvre et les finitions concernant les rénovations et travaux vous assurant le confort : isolation, plomberie, électricité, chauffage, menuiserie intérieure… Ils sont également indispensables, car ce sont eux qui rendront votre habitation vivable. Là encore, ne vous lancez pas seul dans des travaux de grande envergure, surtout si vous êtes novice. Faites appel à des professionnels. Si vous souhaitez mettre la main à la pâte, formez-vous au préalable.

Les erreurs à éviter pour faire une bonne affaire

De nombreux acheteurs à l'étranger se sont lancés dans de vastes projets de rénovation, poussés par le rêve de construire leur maison, ou encouragés par les témoignages d'autres expats investis dans le DIY (do it yourself). Mais attention à ne pas se perdre dans le projet, au risque de passer à côté de sa rénovation.

Partir trop tôt, trop vite, trop fort

C'est l'une des erreurs les plus courantes. En expatriation, on dit parfois que tout est ressenti « plus fort ». Tout va plus vite, les émotions peuvent être à fleur de peau et les coups de cœur se transforment en compromis de vente. Mais partir « tout azimut » ouvre droit la porte aux erreurs qui se paieront cher. Au contraire, prenez le temps de la réflexion.

Sous-estimer certains faits essentiels

Orientation plein Nord, plein Sud, vue sur le quartier ou l'usine… Ne pas se soucier de l'emplacement et de l'orientation de votre maison peut avoir de fâcheuses conséquences. Car il sera impossible de faire pivoter votre bien comme vous le souhaitez. Or, une maison mal orientée captera moins bien le soleil, par exemple. Vous devrez allumer les lumières plus souvent, peut-être chauffer davantage… Encore une erreur qui se facturera cher.

Tout faire tout seul

Vous avez une idée très claire de votre future maison et vous lancez dans des travaux de grande envergure. Mais ne pas parler de votre projet vous isole et peut vous faire prendre les mauvaises décisions. À l'étranger, vous n'êtes peut-être pas au fait des particularités de votre région d'accueil, des astuces des artisans locaux, etc. Leurs conseils pourraient pourtant vous faire économiser du temps et de l'argent. Leur recul vous permettrait aussi de mieux visualiser votre projet… et d'éviter les erreurs.

Être trop économe, acheter trop bon marché

On vous surnomme « le roi/la reine du discount ». Mais pour votre maison à l'étranger, éviter d'acheter les matériaux de rénovation à prix bradé. Respectez les normes environnementales du pays d'accueil. Ne soyez pas léger sur l'isolation. Au lieu de miser sur des matériaux discount qui mettront en péril les fondations de votre maison, préférez les matériaux solides, de qualité, qui dureront longtemps.