Divorcer au Cambodge

Bonjour à toutes et à tous,

Divorcer au Cambodge lorsque l’on est expatrié et qu’on ne connaît pas forcément les rouages de la loi, peut être long et nécessite une bonne connaissance des procédures. Un divorce peut donc s'avérer prenant tant au niveau émotionnel qu'administratif.

Où et comment obtenir un divorce au Cambodge ? Quelle est la durée approximative du processus ?

Si le couple a des enfants, quels sont les dispositifs prévus dans l'intérêt de ces derniers ?

Quelle est la marche à suivre pour faire reconnaître votre divorce dans votre pays d'origine ?

Comment le divorce est-il perçu au Cambodge ?

Avez-vous des conseils pour mieux gérer la situation sur le plan émotionnel, surtout lorsqu’on est loin de chez soi ?

Merci de partager vos expériences,

Diksha

Le mieux est de ne pas se marier ! Mise à part ça, je dirais que ça ne doit pas être facile de divorcer au Cambodge.. Je n'ai pas cette expérience donc je ne pourrais pas plus en parler.. En revanche j'ai une expérience de l'Asie de 40 ans qui me permet de dire qu'avec de telles différences de culture, il est rare de voir un couple qui tienne longtemps!
amts
Eric

Bonjour, contrairement a ce que l'on dit, divorcer au Cambodge c'est très facile a condition que les deux parties soient d'accord. Donc ça se passe obligatoirement au village du mariage, réunir le Sankat, chef du village, la police, un peut de monaie dans le mois qui  suit ( en fonction de l'importance des dons) le divorce est accordé.  Je ne suis pas passé par cette case et parmi mes connaissances c'est ce qui se fait. Bonne chance.

larratguy :

Bonjour, contrairement a ce que l'on dit, divorcer au Cambodge c'est très facile a condition que les deux parties soient d'accord. Donc ça se passe obligatoirement au village du mariage, réunir le Sankat, chef du village, la police, un peut de monaie dans le mois qui  suit ( en fonction de l'importance des dons) le divorce est accordé.  Je ne suis pas passé par cette case et parmi mes connaissances c'est ce qui se fait. Bonne chance.

un peu de monnaie ? lol et si la khmer n'est pas d'accord, tu perds tout !! faut pas vendre de fausse information ! Tous biens achetés en commun revient aux Khmers ! c'est pas très difficile à comprendre, suffit de vivre dans le pays..

Bonjour, Il s'agit d'abord de savoir qui est concerné par le divorce éventuel : un couple mixte ou un couple KH ou un couple français. S'il s'agit d'un couple mixte, il y a une étape purement KH suivie d'une étape FR. Il faut aussi savoir quelle a été la résidence des époux en suite du mariage : il n'y a qu'un type de mariage au Cambodge : c'est la communauté, même si elle ne joue pas sur les terrains qui sont et restent obligatoirement KH. Des précautions existent, mais il faut les prendre avant...

Contrairement à ce qui vous a été dit, il faudra faire valider le divorce par un Juge et non par le Chef du village ou par la police : les intermédiaires sont inutiles et coûtent chers.

S'il y a des enfants, la situation se complique, même si en principe les choses peuvent toujours s'arranger avec un peu d'huile dans les rouages. Mais là encore, c'est le Juge qui décidera.

Faisant partie d'un Cabinet d'Avocats du Barreau du Cambodge, je puis vous apporter toutes autres indications qui pourraient vous être utiles, gratuitement pour les infos.

***

Bien cordialement

Bobol :

Bonjour, Il s'agit d'abord de savoir qui est concerné par le divorce éventuel : un couple mixte ou un couple KH ou un couple français. S'il s'agit d'un couple mixte, il y a une étape purement KH suivie d'une étape FR. Il faut aussi savoir quelle a été la résidence des époux en suite du mariage : il n'y a qu'un type de mariage au Cambodge : c'est la communauté, même si elle ne joue pas sur les terrains qui sont et restent obligatoirement KH. Des précautions existent, mais il faut les prendre avant...

Contrairement à ce qui vous a été dit, il faudra faire valider le divorce par un Juge et non par le Chef du village ou par la police : les intermédiaires sont inutiles et coûtent chers.

S'il y a des enfants, la situation se complique, même si en principe les choses peuvent toujours s'arranger avec un peu d'huile dans les rouages. Mais là encore, c'est le Juge qui décidera.

Faisant partie d'un Cabinet d'Avocats du Barreau du Cambodge, je puis vous apporter toutes autres indications qui pourraient vous être utiles, gratuitement pour les infos.

Vous pouvez me contacter par mail : ***

Bien cordialement

je suppose , Maître, que lorsque vous parlez d'huile dans les rouages, vous parlez de dessous de tables?

Bonjour, j'ai bien mentionné que les deux parties sont bien d'accord pour le divorce,  lisez bien le texte. En début de mon Email je vous ai dit bonjour, et a la fin je vous ai souhaité bonne chance, ce n'est pas le cas de votre coté et bonne chance.

Bonjour,

Cette discussion risque bien de déraper car il faut faire la distinction entre les types de mariages au KH.

1) Le mariage au village avec la famille et les amis. Le mariage traditionnel en quelque sorte. Il est très pratiqué mais sa valeur juridique est faible. Il suffira au couple désirant divorcer de rencontrer le chef de village et faire reconnaître la séparation. Comme ce type de mariage (très commun au KH) n'engage que moralement les époux, il suffit qu'ils soient d'accord entre-eux pour récupérer leur liberté. (Cela ressemble au mariage religieux sans passage à la mairie). inconvénient, le caractère non officiel empêche beaucoup de démarches au niveau nationalité, visa, droits personnels, propriété, etc.

2) le mariage officiel devant un officier d'état civil. Dans ce cas le divorce sera plus complexe car il faut l'intervention d'un juge pour officialiser le divorce.

Bonjour, je suis d'accord avec vous . Cordialement.

bonjour Fansy
je suis totalement en accord avec ce que tu dis ;
ayant vécu cette expérience ,SEUL  l'argent fait office de JUGEMENT et rien d'autre ,certes avec l'accord du chef de village et la présence d'un officier de police et d'un chef de l'administration (ce beau monde à rémunérer bien sur ,m'enfin ! )
la seule difficulté étant (comme partout ) de savoir qu'elle somme donner à la "belle " comme indemnité ! puisque qu'elle perd son "protecteur "!
petite précision ,bien plus que l'avis de la femme ,c'est celui des parents qui compte ,et si la famille a donné son accord pour une somme ,c'est suffisant  , c'est acquit !
petit détail ,mon mariage à quand même tenu ... deux mois et demi ! / à méditer AVANT de s'engager ,cette information pour les éventuels  prétendants ,comme déjà dit ,ne pas sous estimer les différences sidérales de culture ,de compréhension des mentalités ,de langue qui crée des confusions ,de coutumes ,etc ;
ceci étant ,quelques couples survivent … cordialement
Jacques

Nouvelle discussion