L'état français a de plus en plus besoin d'argent... où le prendre?

Français expatriés à Madagascar ou ailleurs, vous êtes également concernés.
En fait, le fisc peut aller très, très loin surtout depuis la rentrée d'octobre et la promulgation d'une nouvelle loi  fiscale pour lutter contre l'évasion fiscale.
A partir de janvier 2019 l'administration pourra aller fouiller dans vos comptes en regardant ce que vous publiez dans vos réseaux sociaux publics: Facebook, Twitter, Instagram. C'est une pratique qui existait déjà, mais désormais c'est officiel.
Ne soyons pas paranos, mais ne soyons pas naïfs car quand l'administration diligente un contrôle fiscal, forcément elle regarde ce qu'elle peut trouver sur les bases de données publiques et souvent l'administration fiscale a énormément d'informations sur un contribuable. Les personnes qui ne déclarent rien et qui partent en vacances toute l'année en prenant des photos publiées sur Facebook ont tout intérêt à ne pas le faire parce que l'ensemble de ces données de réseaux sociaux vont alimenter un très grand réseau d'informations géré par une intelligence artificielle.
Il y a un an si le fisc en avait après vous, il allait appeler votre banque par exemple pour plus de détails, vos relevés bancaires et la banque s'exécutait. A partir de maintenant, ces transmissions sont automatiques, le fisc ne demande plus rien, la banque chaque mois envoie tous vos relevés bancaires directement au fisc , c'est pareil pour toutes les organisations sociales, la CAF, le RSA, pôle emploi envoient directement.
A partir de 2009 les plateformes Internet seront également concernées. Par exemple vous avez loué votre appartement sur "AirBnb"? Ou encore vendu votre TV sur "Leboncoin"  ou loué votre véhicule à un particulier, jusqu'à présent ces sites vous envoyaient un document pour déclarer cet argent mais désormais ils enverront ces documents directement au Fisc . Un Fisc très bien informé et surtout maintenant très bien équipé. Une police fiscale vient d'être inventée et siégera directement au ministère de l'économie et pourra vous mettre sur écoute, filature géolocalisation et perquisitions et enfin une pratique qui vient des pays anglo-saxons le "name and shame" va entrer en action, si vous êtes prix si vous êtes fraudeur, votre nom pourra apparaitre dans la presse. Objectif, dissuader  les autres de faire comme vous.
   
https://www.europe1.fr/economie/comment … ux-3799112

http://cameroun24.net/images/news/humour_patron_fuit_fisc_670.jpg

Elle est belle la démocrature !

Hé oui, je viens de me rendre compte de mon lapsus si vous êtes prix vous payerez le pris... ou pas.

https://www.humeurs.be/wp-content/uploads/2014/02/humeur_985_FISC-Facebook.jpg

Quelques infos utiles aux retraités expatriés:
https://i.ibb.co/DKp7VXR/Sans-titre-1.jpg

Merci Madagaston pour ces renseignements. ayant quitté la France depuis 17 ans pour vivre au Canada je touche depuis l'année dernière ma part de retraite Française et c'est exactement ce que vous décrivez. Je me demande si en regard de la cotisation maladie obligatoire qui m'est prélevée  cela me donne le droit de me faire soigner à la Réunion ou Mayotte avec prise en charge des frais par la Sécu ?? Le savez-vous ?

L'ïle de la Réunion tout comme Mayotte et les département qu'on appelait les département d'outremer sont des départements français et les résidents où expatriés y ont les mêmes droits que dans n'importe quel autre département français.Je connais personnellement des expatriés qui vont se faire soigner à la Réunion.

Pour se faire soigner comme en France à La Réunion et à Mayotte, c'est possible quoique pour des interventions très pointues ( chirurgie de la main par exemple ) si on peut, mieux vaut un CHU spécialisé en métropole.
Pour les minima sociaux ( RSA, aide au logement, Allocation Adulte Handicapé, Aspa, etc ) La Réunion c'est comme la France. Pour Mayotteje ne crois pas que le processus de départementalisation soit arrivé à son terme, aussi les minima sociaux sont la moité de ce qu'ils sont dans les départements. Je crois que le changement de statut est pour bientôt, peut-être même l'année qui vient et Bercy va encore geindre que ça lui " coûte " très cher ...

Merci pour ces réponses :)

Nouvelle discussion