Les émigrés africains en Occident

Les émigrés africains en Occident : quand le paraitre prend le dessus de l’être…
La colonisation occidentale existe toujours ; seulement, elle a pris une autre forme en devenant psychologique. Sinon comment expliquer le complexe des africains à l’égard de l’Occident et des occidentaux et, par là, des émigrés africains qui y vivent ?

Pour l’Afrique, l’Occident a toujours constitué une figure emblématique, synonyme de prospérité, de réussite et même de paradis sur terre. Dans l’inconsciemment africain, l’Afrique représente la terre et l’occident, le ciel – d’où l’expression des jeunes qui parlent d’en haut, faisant allusion à l’Occident et d’en bas pour désigner l’Afrique. Le ciel, constituant un endroit mystique et mystérieux, conditionne beaucoup de choses terrestres (climat…).

Rien que dans cette expression juvénile, réside un sentiment de complexe occidental. L’Occident n’est toujours pas cet El Dorado tant pensé et fantasmé par les africains.

Si en s’y rendant, d’aucuns s’intègrent facilement et y réussissent, pour d’autres – beaucoup (si j’ose dire) - c’en est loin d’être le cas car ils se retrouvent dans des situations précaires au point de ne pouvoir couvrir leurs propres charges mensuelles.

Quand ces derniers - certains parmi eux pour ne pas généraliser - décident de partir en Afrique pour un (court) séjour, alors là, ils se métamorphosent complètement. Ils font de leur mieux pour avoir tous les matériels possibles pour ‘‘frimer’’, ‘’doser’’ : téléphone (dernier cri), ordinateur, appareil photo, caméra, habits de marque… Oups, j’ai oublié : certains essayent même de changer leur façon de parler (de rouler les R) afin d’avoir un (semblant d’) accent occidental. Aussi, en revenant, ils ramènent des cadeaux. A défaut de ces cadeaux ou, plutôt, en plus de ceux-là, ils ‘’distribuent’’ de l’argent à la société : parents respectifs, oncles, tantes, cousins, cousines, voisins, amis...

Pire est que certains poussent le bouchon trop loin en faisant des photos dans des états trop bien soignés et devant de beaux lieux et parfois même devant des maisons qu’ils disent faussement leur appartenir. Aussi, ils mentent sur leur travail, sur leurs situations… A qui mentent-ils ? A eux-mêmes bien sûr ! Au lieu que ces personnes, qui s’y trouvent déjà et connaissent les amères réalités de ces pays occidentaux, informent sincèrement leurs frères et sœurs sur le vécu réel de l’Occident, quand ils reviennent chez eux en vacances (de quelques semaines ou de un à deux mois), au contraire, ils donnent aux jeunes l’envie d’émigrer ; et s’il s’avère que ces derniers le souhaitaient déjà, alors, ils nourrissent davantage cette forte envie de partir.

A quoi sert de véhiculer une image qui n’est pas la sienne ? Pourquoi privilégier le paraitre tout en étouffant l’être réel ? Pourquoi tenir tant à ce que le paraitre prenne le dessus de l’être ? Pourquoi s’endetter (être en découvert - bancaire) en Occident dans le but d’aller passer des vacances paradisiaques en Afrique tout en y apportant des cadeaux et en y distribuant de l’argent ?

Offrir (de l’argent ou autre) en soi n’est pas un mauvais acte mais il ne faut pas que ce don nuise; il ne faut pas que la personne y soit obligée malgré sa situation financière prospère et/ou surtout précaire. Autrement dit, il ne faut pas que la personne le fasse pour qu’on dise que le fils ou la fille d’Untel/le est revenu(e) de l’occident où il/elle a passé un agréable séjour (en soninké a njajé, en poular o njiajim). Euh oui, l’agréabilité de son voyage est jaugée en fonction de ce qu’il donne surtout comme argent et matériel ; alors, il est compris que, de nos jours, l’avoir (les biens) prend de dessus des liens fraternels et sociaux.

Quand la société se déguise elle-même en inspectrice pour voir qui a passé un séjour agréable ou désagréable en Occident, c’est qu’elle-même contribue fortement au maquillage (au paraitre) des différentes personnalités réelles (des êtres). De façon plus explicite : la société est à l’origine de nombreux comportements, que j’appelle, altruistes.

Parfois, certains émigrés, financièrement limités, ont fort envie de rentrer chez eux afin de rendre visite à leurs parents respectifs qui leur manquent tant ; mais, ils ne le font pas parce qu’ils possèdent juste de quoi acheter leurs billets (aller/retour) et aussi un peu d’argent de poche leur permettant de se prendre juste en charge. Il arrive que ces derniers n’effectuent pas ces voyages juste parce qu’ils n’ont pas de quoi donner à la société inspectrice qui contemple leurs faits et gestes. Et pour ne pas tenir compte de la pensée sociale, il faut être psychologiquement fort, très fort, trop fort et même plus que trop fort même.

La société doit ajouter beaucoup d’eau dans son verre afin de faciliter la tâche à ses membres. Elle pousse ses membres à se mentir à eux-mêmes et à se retrouver dans des difficultés qui auraient pu être évitées. Que ceux qui ont la possibilité financière de faire des cadeaux ou de distribuer de l’argent, euh bien, qu’ils le fassent, c’est tant mieux pour eux ; en revanche, concernant ceux qui n’ont pas les moyens, qu’on les laisse tranquilles et qu’on cesse de jauger et de classifier leur niveau d’échec. A quoi sert le voyez-moi même en étant dans une situation aisée à plus forte raison quand celle-ci est précaire ? J’apprécie ce beau proverbe qui dit que seuls les tonneaux vides font du bruit. It’s right.

Le comble du complexe à l’égard de l’Occident et des mensonges de certains émigrés, c’est que les jeunes envient ces derniers en cherchant à leur tour à partir et par tous les moyens (légaux ou illégaux). Concernant les moyens illégaux, il est connu par tous que de nombreux africains meurent en mer, durant des voyages clandestins, en essayant de regagner coûte que coûte l’Europe. Pour ceux qui y arrivent saints et saufs, une fois là bas, ils font, souvent, face à une désillusion déconcertante de l’illusion occidentale : il faut avoir des papiers - chose difficile quand le voyage est effectué de façon illégale -, du travail (pour pouvoir payer son loyer et se prendre en charge)… Bienvenus aux amères réalités occidentales tant ignorées.

On perd de vue que les gens vivent mieux et de façon parfois plus digne quand ils sont chez eux en Afrique qu’en Occident. Heureusement que les gens commencent à comprendre les ruses de certains émigrés.

Pour finir, il est tant de déconstruire le complexe colonial et le mythe occidental qui ont tant fait que les africains ont perdu confiance en eux-mêmes et à leur cher continent pourtant fécond et prometteur même s’il reste toujours vierge ou pas assez travaillé parce que de nombreux africains n’y croient pas (trop) et ne veulent pas déployer d’efforts afin d’y travailler. Et c’est désolant ! A qui la faute ? A tout le monde - notamment aux dirigeants africains - : elle est partagée !  http://cridem.org/C_Info.php?article=665109    .jean  Luc  ;) 

Ps : voilà un article très sensé , qui dit bien les choses  . il est écrit par des africains pour des africains . moi blanc si J'ecrit la même chose , je serais taxé de raciste ,que j'aime pas les africains

Cela dépend du pays, de type de famille, niveau culturel, et plein d'autres facteurs.

Actuellement la plupart des émigrés viennent en tant qu'étudiant et qui reçoivent des sommes importante pour vivre. Je crois pas qu ils font parties de la catégorie décrite dans l'article.

Les choses commencent vraiment à changer.

P.S : juste pour compléter une information que l'auteur a oublié de mentionner. :)

les étudiants sont peut être  moins concerner ,mais pourquoi vouloir toujours nier la chose ,le million d'immigrés  qui sont venus en Allemagne ,pour beaucoup on leur a fait miroiter le paradis sur terre ,beaucoup on penser qu'on leur donneras une petite maison , de l'argent pour financer une petite entreprise . beaucoup d'africains pensent  que c'est eldorado,certains vont réussir ,mais pour beaucoup d'autre c'est la galère . C'est pas péjoratif  ,que te dire comme je le pense ,car parmi ceux qui viennent ou qu'ils veulent légalement ou pas ,beaucoup ont des diplômes universitaires . beaucoup d'européens fantasme sur le rêve américain , les africain eux fantasme sur le rêve européen .jean  luc ;)

:cool:  je ne nie pas, je dis tout simplement que les choses ont commencé a changé, ces dernières années la plupart des personnes qui s'installent en Europe légalement sont issus de familles aisées  :) .

c'est dû surtout à la politique des pays européens qui essayent de bien filtrer les profils des nouveaux candidats.

après la deuxième guerre mondiale, l'Europe avait besoin de la main d'oeuvre, du coup la première vague d'immigrés avaient un niveau très très modeste (je ne crois pas que l'Allemagne par exemple aurait pu demander un niveau B2 en langue allemande avec un BTS de technicien de surface pour embaucher une femme de ménage    :whistle: ).

par exemple :  la plupart des marocains qui sont partis vivre en Europe n'avaient pas de niveau scolaire important (la grande majorité ne savaient ni lire ni écrire, car dans les années 60 et 70 le Maroc embauchait tous ceux qui avaient le certificat d'étude primaire, et le reste a préféré quitter le pays).

actuellement il y a tjrs des africains qui croient que l'Allemagne est un eldorado, mais y a pas qu'eux, même une bonne partie d'européens (français, italiens, espagnoles, ...).

Moi je dis tout simplement que les africains qui arrivent en Allemagne actuellement sont bcp plus qualifiés et n'ont plus la même mentalité surtout pour un pays qui a une espérance de vie de 80 ans environ et un taux de fécondité de 1,38 par femme.

les allemands savent qu'ils ne pourront pas compter sur les autres pays européens car ils ont plus au moins le même problème.

après je peux t'assurer que pour les africains c'est bcp plus facile de parler anglais que l'allemand  :sosad:  et avec un diplôme correcte ( une Licence, BTS, DUT, artisan, .... ) on peut tenter d'immigrer au Canada.

fochko :

:cool:  je ne nie pas, je dis tout simplement que les choses ont commencé a changé, ces dernières années la plupart des personnes qui s'installent en Europe légalement sont issus de familles aisées  :) .

c'est dû surtout à la politique des pays européens qui essayent de bien filtrer les profils des nouveaux candidats.

après la deuxième guerre mondiale, l'Europe avait besoin de la main d'oeuvre, du coup la première vague d'immigrés avaient un niveau très très modeste (je ne crois pas que l'Allemagne par exemple aurait pu demander un niveau B2 en langue allemande avec un BTS de technicien de surface pour embaucher une femme de ménage    :whistle: ).

par exemple :  la plupart des marocains qui sont partis vivre en Europe n'avaient pas de niveau scolaire important (la grande majorité ne savaient ni lire ni écrire, car dans les années 60 et 70 le Maroc embauchait tous ceux qui avaient le certificat d'étude primaire, et le reste a préféré quitter le pays).

actuellement il y a tjrs des africains qui croient que l'Allemagne est un eldorado, mais y a pas qu'eux, même une bonne partie d'européens (français, italiens, espagnoles, ...).

Moi je dis tout simplement que les africains qui arrivent en Allemagne actuellement sont bcp plus qualifiés et n'ont plus la même mentalité surtout pour un pays qui a une espérance de vie de 80 ans environ et un taux de fécondité de 1,38 par femme.

moi.j e parle des africains,car l' article les concerne , et c' est plus difficile pour eux de faire la part des choses depuis chez eux .  je connais pas le niveau sociale des familles ,mais pour venir légalement ici ,il faut avoir fait des études , et financer les premiers de son séjour ,ce qui suppose des moyens financiers conséquent  700-8000€ pour un étudiant avec un niveau scolaire élever ,meilleure université du pays ,ou lycée français . 3500-4000 € avec un visas recherche d’emplois ,quand á l'immigration illégal ,c'est pire encore ,mais lá souvent ils ont pas le profil requit , suite á des refus de visas .
l es famille se sont cotisé  et ils doivent sauvaient l'honneur de la famille ,du village , et si il échouent ils inventent une autre vie ,et participe au mythe de l'occident ,mythe qui existe pas .  Le s africains sont mieux formés qu'avant et heureusement ,mais leur départs en Europe affaiblie leurs pays .  jean  luc  ;)

Je ne sais pas quand est ce que l'article à été écrit, mais c'est vrai que le départ des jeunes affaiblie les pays en général.

Sauf que les choses ont changé et la plupart ont commencé à comprendre que la vie en Europe n'est pas facile.

Mais il faut pas oublier que dans certains pays africains les gens essayent à peine de survivre.  Une personne qui marche à pieds jusqu'à le Maroc ou la Libye  ( plus que 2000 km) et qui a pu échappé aux animaux et au mafia d'organe humain ne le fera pas s il aurait pu trouver un travail à 2 euro/jour

Sans oublier que le continent africain et plus riche par ces ressources naturelles que l'Europe.

C'est une question purement politique, comme en Syrie une guerre entre des Arabes financer par les USA et la Russie et par la suite on se pose des questions sur la possibilité d'accueillir les réfugiés.

Résumé : les mentalités se développent et les peuples aussi. On n'est plus au 20 ème siècle.

ce que tu dit lá est vrais , on est bien au courant du problème ,concernant la Syrie ,l’Irak , c'est aussi  la lutte entre sunnites et chiites ,avec une opposition entre usa ,et Russie . on pourrais ajouter la corruption de la classe politique  .  quand aux richesses africaines ,elle sont détourner par une minorités  ,le peuple lui ne voit rien de cette argent . tous disparer dans a corruption .jean  Luc ;)

J'ai 2 questions a posé :

- quelles étaient les fréquences de la guerre entre les sunnites et chiites avant l'arrivée des USA ?

-  combien de temps un pays comme la Syrie ou Daesh pourra supporter une guerre sans acheter d'armes et qui sont leur fournisseurs ?

Pour être président dans la plupart des pays africains il faut avoir l'accord des USA  :) et tous le système est corrompu.

lá on touche á la politique ,j e souhaiterais que l#on reviennent á l#article originale . jean  Luc ;)

:)

Nouvelle discussion