infos secteur hôtellerie Brésil

Bonjour
je recherche des contacts pour avoir des infos dans le secteur de l'hôtellerie au Brésil.
MERCI

Bonjour ChriB,

Bienvenue à bord :)

N’hésitez surtout pas à poster vos questions et de nous en dire plus sur les informations que vous recherchez afin de mieux vous aider svp :)

Merci

Maximilien

ChrisB,
Votre question est un peu trop générale  Des membres du forum pourraient répondre à des questions précises et/ou relater leur experience ou celle de proches. Quant au secteur hotelier au Brésil, commencer par chercher sur internet, vos trouverez certainement des milliers d'infos (en portuguais évidemment).
Cordialement,
Bardamu,

Bjr
merci pour vos réponses, pour préciser ma recherche : je souhaite avoir des avis de personnes francophones ayant trouver du travail au Brésil dans le domaine du tourisme c'est à dire pousada, hôtel, agence de voyage... les facilités, contraintes...
merci

Bonjour,

Soyez plus précise dans votre annonce, vous cherche savoir plus dans l'hôtelerie de quel région.

Si vous voulez des information de l'hôtelerie du nord du Brésil, je pourrais vous aider
Carlos 91 98922 7986
Je suis surplace en ce moment
Carlos

Carlos,
Faites partager votre experience sur le forum sinon on va penser que vous voulez vendre un service.
ChrisB,
Je ne connais personnellement aucun expat qui ait trouver du travail en tant qu''employé dans ce domaine en arrivant au Brésil...je ne pense pas qu'il y en ait beaucoup; il y a surement quelqu'uns qui ont été expatriés par des boites françaises au Brésil (grande agence de voyage et hotelére, companie aérienne).
Tous ont créer leur propre business: pousada, agence de voyage, agence/service receptif, restaurants. Ce qui ne veut pas dire que cela soit facile.
Cordialement

salut quels informations a tu besoin exactement ? merci

Je souhaite vivre et travailler au Brésil dans le domaine du tourisme c’est-à-dire dans une pousada ou un hôtel (de  préférence sur le littoral) pas de région en particulier.
J’aimerais travailler en relation avec les touristes, être « sur le terrain ».  Je parle 3 langues : français, portugais et anglais et j’ai déjà réalisé plusieurs voyages au Brésil.
Dans mon dernier poste, je dirigeais une PME en relations publiques (management de personnes, relation avec la clientèle). Je suis motivée, dynamique, rigoureuse, polyvalente…
Je vais aussi réaliser un séjour linguistique à Salvador de Bahia au Brésil durant tout le mois de juillet 2015.

[Modéré: Message trop rude]

Bonjour Mademoiselle,

Je vous recommande chaudement de lire les messages des modérateurs qui ont une longue expérience du Brésil.
Mais, en gros, il me semble qu´avec votre profil  et votre projet, que vous avez une chance, relative, par définition, de vous faire engager, au  noir, d´abord, dans une pousada tenue par des français, par exemple. Mais consultez la liste des conditions légales pour obtenir votre visa définitif. Bonne chance!

Mais quel dommage, mais quel dommage, zut alors, je n´ai pas eu le temps de le lire ce message! Il faudrait que les modérateurs, le laisse juste le temps de botter l´arrière-train du malotru (je blague, hein, vous l´avez compris) et après vous le virez si vous le voulez.

Il y en a qui sont même drôles dans leur agressivité. J´aime bien observer la nature humaine au boulot, en pleine action!

Moi, par exemple,j´ai reçu un message d´une modératrice,  me communiquant que des participants s´étaient plaints de mes propos. J´en ai pas fait un plat!

D´ailleurs, mademoiselle, dénoncer est presque une tradition, non, j´exagère, une habitude très française: pendant la deuxième guerre mondiale nous avions nos collabos.... ça dénonçait à tour de bras, je constate que la tradition se transmet et se conserve à l´étranger.

Alors là, oui, je viens de vous faire un plat inutile;  vous saisissez la différence? J´ai répondu comme un âne en me basant sur des faits. J´ai donc pratiqué un peu d´éristique, juste pour frimer un peu, un truc de manipulateur en rhétorique appliquée vieille comme le monde.

Je n´ai donc pas vu ce fameux message mais je laisse le mien ici en guise de thérapie de cuisine: par expérience, je sais que beaucoup d´expats sont partis poussés par un mélange de curiosité, de courage mais aussi de frustration, de déception, de survie, alors, forcément, un jour ça remonte d´une façon ou d´une autre et personne n´est d´humeur égale toute la journée et tout le monde n´est pas nécessairement à l´abri, dans le confort.  Pris à la gorge par ses angoisse et ses lendemains incertains, l´homme devient agressif dans ses discours et même, parfois dans ses faits et gestes.

On a perdu une superbe occasion de lui répondre avec gentillesse et lui céder un peu de compréhension; ça nous aurait rien côuté.

je constate que beaucoup d´intervenants de passage sont déçus par nos réponse qui sont, par la force des choses, pessimistes.

Il y a de très bons et très complets messages sur les conditions à remplir pour s´installer au Brésil. Mais c´est trop long à lire (comme moi, je suis long), comme les contrats d´emprunt, ho, ho!, alors je propose que dès qu´un intervenant arrive, il reçoive un résumé de ces conditions et qu´il soit invité à décliner sa profession, ses capacités et son projet même s´il n´est que dans son imagination pour l´instant. Ça permettrait de mieux cadrer les réponses, de mieux aider qui est, je crois, le but de ce site.

Merci à tous et bonne journée de boulot!

Bonjour Henri
Vous avez dû remarquer que je ne suis pas une spécialiste des forums... Je souhaite juste des conseils pour réaliser mon projet de travailler et vivre au Brésil non pas pour fuir la France ou tout autre problème... Je ne dis pas que le Brésil est "mieux" qu'ici et que je serai facilement "adoptée"... Je vois bien comment on traite les étrangers en France quand il s'agit d'emploi ! J'ai choisi et décidé de vivre une expérience professionnelle au Brésil et je le ferai : se Deus quiser !
Je me suis déjà renseignée sur les visas, secteur de travail et je sais que ce n'est pas simple mais pas impossible ! Je cherche le moyen légal (car le travail au noir c'est pas pour moi), le coup de pouce qui me permettra de commencer à travailler là-bas.
Je lis volontiers les messages pessimistes voire même pas très agréables (sauf ceux censurés...) mais cela ne m'arrêtera pas dans mes recherches.
Je pensais que les forums étaient un moyen d'entraide à distance, d'échanges d'expériences, de contacts et non pas un défoulement de sa mauvaise humeur...
au plaisir de vous lire
vous souhaitant une très bonne journée également

Bonjour Chrib


Oui, il y a toujours un parcours du combattant n´importe où. Vous avez sûrement raison de ne pas vouloir travailler au noir. Je viens de perdre une amie qui avait une agence de voyage et connaissait bien ce secteur. À rio, disait-elle, ça manque d´hôtels parce que c´est sans doute un marché saisonnier trop lié à des événements sporadiques comme le carnaval, la coupe du monde, les JO etc.
Cependant vous avez de grandes chaînes internationales d´hôtellerie  qui sont installées ici comme Ibis etc.Je vous conseille donc de chercher sur Google: "hotéis Rio de Janeiro" et de voir s´il y a  l´équivalent en France, les contacter et arriver ici avec un contrat et un visa adéquat. Il me semble que c´est la meilleure formule, arriver comme expat dans le cadre d´activités d´une grosse boîte qui, de toute façon vous renseignera mieux que moi.
Bonne chance et bonne journée.

PS: c´est vrai que de temps en temps on se défoule sur le site mais ce n´est pas bien méchant, juste des escarmouches quand on est pas d´accord.
PS2: vous pouvez aussi attendre un peu une réponse de quelqu´un qui est déjà installé ici et qui bosse dans l´hôtellerie.

Re-bonjour Chrib

Prenez garde, je viens d´apprendre, à l´instant: grosse discussion à la chambre des députés sur la sous-traitance. En gros, ils veulent faire passer une loi permettant aux patrons de sous-traiter toutes leurs activités, de moyens ou de fins.Ça risque d´arriver parce que le parti au pouvoir "de gauche" est pris au collet par les députés du centre et de droite qui défendent le patronnat. Mais il ne faut pas vendre la peau de l´ours avant de l´avoir tué, n´est-ce pas? Suivez quand-même cette affaire de près car si cette loi passe, ce sera un obstacle de plus pour les employés, dont vous, par exemple. Le Brésil a un patronnat conservateur et, des milliers de travailleurs-esclaves libérés par les interventions de la police, entre 2010 et 2014 il s´agissait, justement, de travailleurs en sous-traitance, donc, ça tombe sous le sens: ils ne sont pas chauds pour voir passer une telle loi qui serait, en thèse, un alignement avec le modèle chinois de production.

Bonjour Henri
et merci encore pour ces informations : j'avance et suis certaine d'être sur le bon chemin... J'ai déjà contacté des pousadas et hôtels en leur envoyant un message directement et en leur proposant mes services : je suppose que le temps de réponse peut être long... (quand réponse il y a)
Je suis déterminée, je souhaite vraiment travailler et j'aimerai bien qu'une personne puisse me laisser la chance de commencer : le permis de travail, je ne peux le demander en tant que particulier ! Il me faudrait un emploi pour pouvoir entreprendre cette démarche avec l'entreprise.
Peut-être avez-vous vous-même des contacts susceptibles d'être utiles pour ma recherche ?
par avance merci et très bonne journée
Christelle

Bonjour Christelle,

Je vois que vous positivez et vous avez raison, le monde ne va pas s´écrouler demain et ce n´est pas pessimisme que de prendre en compte les faits qui sautent aux yeux. En tout cas ici, pour nous.

Revenant au sujet, je ne sais plus quelle publication annonçait que Rio de Janeiro avait la troisième hôtellerie la plus chère du monde.

C´est un épi-phénomène, cela ne veut pas dire que c´est partout la même chose au Brésil et même, avec la hausse rapide du dollar, les brésiliens vont avoir une tendance à se rabattre sur le tourisme chez eux, ce qui n´était pas le cas l´année dernière. Donc, en thèse, il peut y avoir un retournement de situation.

Je ne sais pas très bien mais j´ai l´impression que vous confondez un peu hôtels et pousadas? Si je puis me permettre, la pousada est un hôtel à la campagne, sur un grand terrain, avec un petit côté "chez moi" et de préférence proche de points touristiques intéressants.

Vous devriez ratisser moins large, c´est-à-dire bien cibler, même géographiquement (étant donnée la taille du Brésil, neige au Sud et l´équateur au Nord). Je comprends bien que si un hôtel ou une pousada vous propose quelque chose, vous opterez mais ce n´est pas encore le cas..

Pour répondre à votre question, j´ai un contact d´une grande pousada; en fait une connaissance de mon ex mais aux dernières nouvelles elle filait un mauvais coton existentiel et économique. Je peux demander. En plus vous risquez seulement d´être logée et nourrie aux frais de la princesse. À suivre.

Je me permets une remarque: si en France il est naturel de présenter un CV d´une certaine façon, il faut que vous l´adaptiez à la réalité brésilienne. Crise? Qu´est-ce vous leur proposez? Il faut remplir la pousada, savoir à combien ils tournent etc, donc de d´offrir un service sur mesure. Si c´est ce que vous faites vous allez dans le bon sens, il me semble.

Et si vous pouviez ajouter à votre CV un cours de culinaire à Paris (ça pullule de stages  rapides etc), par exemple, pas pour aller en cuisine mais avoir la maîtrise de ce qui est servi, c´est un + majeur.

Attendez-vous à devoir faire de la formation de votre personnel qui peut comporter des analphabètes fonctionnels, surtout à la campagne où l´enseignement a pu être défaillant. Dans ce sens, vous devez avoir un souci pédagogique et prouver que vous savez le résoudre. Formation du personnel hôtelier, c´est un créneau serré, mais, après tout, c´est quand il y a des défis que ça devient drôle....

Si vous arrivez ici et proposez de faire de la formation de personnel, des cuisines jusqu´à l´organisation administrative, autrement, la maîtrise de toutes les activités, vous allez sans doute faire un carton!

Cordialement

Pousada Bonaparte, Maceio

mon tel : 55 82 88 13 74 19

A toute ;-)

nlz8850, faites partager votre point de vue: pourriez-vous embaucher par exemple une française du profil de Chrisb pour votre pousada á Maceio? Et combien elle pourrait gagner?...etc...beaucoup de futurs expats interessés.

Bonjour
Henri, je ne confonds pas pousada et hôtel car je suis déjà allée 6 fois au Brésil
4 fois dans le Nordeste en faisant des circuits (Recife Natal Jericoacoara Fortaleza Cumbucu) donc dans différentes pousadas sur la côte et hôtel (pendant les haltes dans les grandes villes),
1 fois à Rio
et dernièrement dans le sud : Florianopolis Curitiba Ile du miel Foz do Iguaçu.
J'ai vu (côté touriste bien sûr) le "fonctionnement" des pousadas et je préfèrerai travailler dans ce style d'hébergement, je reste néanmoins ouverte aux éventuelles propositions d'emploi dans les hôtels... Je n'ai pas (encore) de formation hôtelière c'est pourquoi j'aimerai vraiment faire un stage directement au Brésil pour allier et le perfectionnement du portugais et celui du métier d'hôtelier...
Pour la zone géographique, je préfère aussi le centre (vers Rio) et nord plutôt que le sud. Je ne connais pas Salvador de Bahia c'est pourquoi je vais là-bas en juillet pour voir si cette région m'intéresse...
Comme je n'ai pas la prétention de connaître tout le Brésil, je suis là-aussi ouverte aux différentes propositions peu importe la région : pourquoi pas la pousada Bonarparte à Maceio de nlz8850 ??? à qui j'ai laissé un message pour en savoir plus...
J'aimerai bien que vous demandiez à votre contact : je ne veux pas profiter de la situation (être logée et nourrie sans rien faire, non c'est pas correct) mais s'ils ont besoin d'aide alors je veux bien participer à ce challenge !
Votre idée de formation de personnel, organisation administrative en général est, pour moi, très intéressante puisque j'ai des compétences et qualités dans ce domaine.... Je peux effectivement orienter mes recherches dans ce sens !
MERCI et au plaisir de vous lire

Nouvelle discussion