Résident ou non résident?

:) Bonjour à toutes et tous,

Je lis que pour être traité de résident en Espagne, il faut y rester 180 jours..... mais comment justifier ce séjour maxi? c'est unne question sur les impôts.
Je voudrais également savoir si pour les impôts sur revenu d'un secteur privé, il est préférable de les payer en Espagne? quelle est la législation et les tranches...

Merci beaucoup

Michel

Fernandez Michel :

:) Bonjour à toutes et tous,

Je lis que pour être traité de résident en Espagne, il faut y rester 180 jours..... mais comment justifier ce séjour maxi? c'est unne question sur les impôts.
Je voudrais également savoir si pour les impôts sur revenu d'un secteur privé, il est préférable de les payer en Espagne? quelle est la législation et les tranches...

Merci beaucoup

Michel

Vous pourrez trouver un comparatif entre l'impôt des personnes physiques espagnol, français et belge en suivant les liens ci-après :
https://www.expat.com/forum/viewtopic.p … 6#p2129366

https://www.expat.com/forum/viewtopic.p … 8#p2049328

https://www.expat.com/forum/viewtopic.p … 06#2143713


Bonne chance pour votre installation en Espagne, si toutefois c’est le choix que vous faites !

Bonsoir Michel,

Les tableaux comparatifs de Serge n'incitent certainement pas les citoyens français - dont la retraite émane du secteur privé - à prendre le statut de résident permanent en Espagne. Mais la décision reste un choix personnel, fiscalité favorable ou pas ! Concernant la fiscalité, vous n'avez pas le choix. Le principe général est de payer ses impôts dans le pays de résidence. Cependant, il existe des conventions entre certains pays - France et Espagne en font partie - afin d'éviter la double imposition... sur les retraites émanant du secteur public.

La limite de 183 jours est une base légale imposée par l'UE depuis le jour où les membres de l'UE ne peuvent plus disposer que d'un seul domicile légal.
Très peu ou pas de contrôles surtout si vous optez pour la location ! Cependant, si devait éclater un litige quelconque lié entre autres à la fiscalité d'un bien immobilier que vous posséderiez en Espagne par exemple, vous pourriez être sommé de prouver quelle est votre lieu de résidence effectif. Les moyens de preuve sont multiples, certains sont fiables, d'autres beaucoup moins.
Je connais quelques couples de Français qui résident huit à neuf mois en Espagne, tout en restant domicilié légalement en France. C'est un choix souvent fiscal... mais cette situation entraîne aussi des dépenses selon la situation de chacun. Une bonne réflexion s'impose.

Je vous souhaite une bonne soirée et vous laisse à votre réflexion.

:) Merci pour votre excellente réflexion Giel358. Il faut en effet bien réfléchir et ne pas être traité de profiteur, surtout avec une petite retraite....lol

Nouvelle discussion