COMMENT S'EXPATRIER EN INDE.QUI PEUT M'AIDER?...

Celle-ci, je l'ai écrite en novembre dans un des mails en communs dont j'abreuve mes amis et ma famille lorsque je suis en Inde. Le thème était le mariage de mon beau-fils.
Avant garde pour plus de compréhension : nous avions fait construire un pont reliant notre habitation sur pilotis à une île juste derrière chez-nous où étaient installées des cuisines pour l'occasion (nos trois houseboats servent aux touristes, nous, nous habitons dans du « dur »(!), sur pilotis, au milieu des houseboats qui restent toujours à l'ancre). Les noces se déroulent sur trois jours et trois nuits (la plus part des convives dorment sur place les deux premières nuits), les convives sont installés sur deux grandes « péniches » de location équipées spécialement pour les mariages (nom : houseboat party, un pour les hommes et un pour les femmes et les enfants). Le tout se déroulait sur une portion d'eau d'environ 800 mètres carrés...
Extrait :
Durant toutes les noces les convives ont utilisé les deux toilettes de chacun des deux houseboats party plus les deux de la famille. En cumulant les trois jours, ça fait plus 2000 personnes qui ont fait leurs besoins dans ces 6 toilettes qui se déversent directement dans le lac ; je vous laisse imaginer la quantité de déjections que cela fait... Il faut l'avouer, ça ne sentait pas... Les deux toilettes du côté famille se déversaient à moins d'1 mètre du début du pont qui reliait les cuisines sur l'île (qui, elle, se situe à une huitaine de mètres). Accrochez-vous ! J'ai découvert avec horreur le second matin qu'on faisait la vaisselle sur le pont, dans de grandes bassines d'eau chaude, puis qu'on rinçait cette vaisselle savonnée dans le lac ! A moins de deux mètres des toilettes ! Toute la vaisselle ! Et elle n'était évidemment pas essuyée. J'ai même participé à ce délire puisque je me suis retrouvée au poste rinçage ! J'ai essayé de leur faire comprendre que c'était hyper dégueulasse, mais j'ai été prise pour une dingue. Bref, j'ai bouffé dans des assiettes et bu dans des tasses lavées à l'eau des cabinets durant plus de trois jours ! Parce qu'une fois le mariage « fini » (il restait encore pas mal d'autres trucs à faire), comme nous étions encore très nombreux ( ceux qui étaient là pour les préparatifs sont restés et quelques autres se sont greffés au groupe), les femmes ont continué à laver toute la vaisselle dans l'eau du lac, c'est tellement plus pratique... Incredible India ! Quand je dis que l'Inde c'est parfois mon « kho lanta » à moi, je n'exagère pas !

Peut-être que certains d 'entre-vous se souviennent que j'avais le sentiment de faire de l'ethnologie quand je suis arrivée la première année dans la famille. Et bien, plus le temps passe, plus je fais de découvertes. Ce qui fait que plus de 5 ans après, c'est toujours d'actualité. Au bout du compte, je ne trouve pas les kashmiris moins éloignés de nous que les tribus reculées d'indiens d’Amazonie ! C'est quand ils veulent que je vais passer 6 mois avec eux à marcher nue dans la jungle en soufflant des fléchettes empoisonnées à la sarbacane sur des singes tout en mangeant des grosses larves bien grasses récoltées dans les troncs d'arbres. Même pas peur !
Fin de l'extrait.
Voilà pour aujourd'hui, en espérant ne pas t'avoir coupé l’appétit, bien que je sais que nous les professionnels du paramédical nous avons un rapport au pipi caca très détaché, n'est-ce pas ? Mais de là à en bouffer !
Je t'embrasse bien fort Magali. A bientôt !

En fait le post apparaît bien dans le résumé de la conversation, il est en début de page, mais une fois que je suis sur le forum, je ne le vois pas, comme si il était sur une page suivante, or je ne sais pas y accéder. Si quelqu'un peut m'expliquer? Merci;-)!

5 minutes plus tard.
J'ai enfin trouvé les deux petits carrés qui permettent de passer d'une page à l'autre, ouf!

Namasté Magali,
pas de nouvelles bonnes nouvelles ? J'espère que tout va pour le mieux pour toi ainsi que ton chéri. Je ne suis plus intervenue sur le forum parce que tu n'intervenais plus toi-même, je me disais que tu étais sûrement prise dans la tourmente du boulot et des préparatifs de ton départ, mais quelques semaines plus tard, je m'inquiète un peu... Alors où en es-tu ? As-tu toujours pour projet de t'installer ? Et comment Lionel a-t-il continué son voyage ? Bref, je serais ravie d'avoir quelques nouvelles de vous deux... J'ai essayé de t'envoyer ce message en « privé » mais cela semble impossible...
solidairement et amicalement,
Victoria.

Namasté Victoria,

Les choses avancent doucement mais sûrement...
J'ai vu Mumbai. Une semaine. HOUAOUUUUU!!!

Lionel et toi m'avaient tellement "briffé" que tout ce que j'ai pu voir ne m'a pas surprise.
Surtout la conduite en Rickshow....LOL ;)

Bref...Je bosse toujours pour l'instant, en attendant de trouver un remplaçante pour ma coéquipière.
Dès que cela sera fait, je pense d'ici septembre, je serai enfin libérée de toute contrainte professionnelle.

Le plus dur restant à venir....
Vendre tout ou le maximum de choses que j'ai afin de réunir des fonds pour tout ce qui va falloir régler...
Et élaborer un plan, étape par étape, pour résoudre tous les autres problèmes...
Si tout va bien, fin décembre, nous devrions être fin-prêts pour venir.

Reste un problème de taille...
Trouver le "bon endroit" pour s'installer...
L'Inde est si vaste...
Nous aimerions être en pleine nature, mais pas trop loin d'un lac ou d'une rivière, et pas trop loin d'une grande ville, avec un climat "tempéré" (c'est à dire, ni trop chaud, ni trop froid).
Un endroit où il fait bon vivre et où on peut trouver de "tout" et où les gens nous accueilleront gentiment.
Tu n'aurais pas une idée par hasard?...

Et toi, ça y est, tu as enfin emménagé dans ta nouvelle demeure?..
Je ne me souviens plus où d'ailleurs, mais il me semble bien que c'était vers le Nord Est, non?...

En tout cas, j'espère que tout va bien pour toi ainsi que pour toute ta petite famille indienne.

A bientôt.


Magali

MAGANAVI :

Tu n'aurais pas une idée par hasard?...

Le Gujarat :D

C'est ètat a un climat sec, pas un taux  d'humidité elevé, mais pendant les mois de avril, mai e juin il fait très très chaud comme partout en Inde.

Au revoir

Bonjour,

J'espère que quelqu'un pourra m'aider !
Je suis française j'ai rencontré clairement l'homme de ma vie (je sais ça fait très cliché) mais c'est vrai le seul problème c'est qu'il habite en inde. Je me suis dis que je devais venir voir par moi même comment la vie était ici pour savoir si je pouvais imaginer un futur à notre relation et j'ai juste adoré mon premier séjour en inde.
Je suis venue avec un e-visa une première fois puis une deuxième fois pareil avec un e-visa également. Chose à savoir les deux visa ont étés donné à la suite. Mon e-visa se termine le 30 août. Je sais que je dois appliquer pour un autre visa de France et que je ne peux plus demander de e-vida mais le visa classique de 6 mois.
J'aimerai savoir si il y a des choses à savoir en particulier ? Si je peux appliquer des la fin de mon visa ou si je dois attendre une certaine période?

Merci !!!!

Bonjour,

J'ai un projet d'expatriation en Inde, Qui peut m'aider. A quoi dois-je penser? Surtout au niveau administratif..

Merci !

Jaya

bonjour, je pense qu'il faut trouver d'abord un travail  c'est dur de sauter le pas

What I am advising you is a unconventional route. Fly to Sri Lanka or Nepal where you can get a visa renewal but you'll have to live there for at least a month...

[at]kk1987 > comme indiqué dans notre charte d'utilisation du forum, vous devriez s'il vous plait écrire en Français sur ce forum francophone pour que tout le monde puisse comprendre. Merci.

Je m'excuse Christine .. J'avais tapé en français mais mon navigateur a auto Google traduit automatiquement en anglais 😝

Ce que je vous conseille est une voie non conventionnelle. Envolez-vous vers le Sri Lanka ou le Népal où vous pouvez obtenir un renouvellement de visa mais vous devrez y vivre au moins un mois ...

Il n'y a pas de carte de résident permanent en Inde. Les nouveaux visas touristiques de un an exigent une sortie du territoire tous les trois mois. Acquérir la nationalité indienne est une longue procédure,et suppose l'abandon de votre nationalité présente.
Pour les déménagements, les douanes risquent de considérer tout objet usagé comme "antiquité" sujet à évaluation d'"expert". Il vaut mieux tout vendre en France,  les véhicules automobiles sont, au dernières nouvelles, taxés à 100%.
Ajoutez à cela un gouvernement aux relents xénophobes, frôlant parfois le racisme.
D' autres pays comme le Sri Lanka, la Thaïlande, la Malaisie, ont une politique d'accueil des retraités étrangers beaucoup plus ouverte.

Spot on.

Nouvelle discussion