Travailler en Belgique tout en vivant en AirBnb

Bonjour,


J'ai lu plusieurs discussions à ce sujet mais je ne trouve pas d'information précise.


Je m'appel Bertrand et je viens vivre et travailler à Bruxelles pendant 6 mois à partir du 18 septembre 2023. (a noter que je n'ai pas encore trouvé de travail, je serais donc très probablement demandeur d'emploi en arrivant sur le sol belge)


Seulement je me perd dans les démarches, notamment concernant le numéro de registre national.


En effet, je vais vivre les 6 premières semaines de mon voyage en AirBnb avant de déménager dans un appartement.


Je me pose donc plusieurs questions :


  • Puis je obtenir un numéro de registre provisoire malgré mon logement en AirBnb ?
  • Es-ce que je dois avoir un numéro de registre pour me faire embaucher dans une entreprise ? Faire de l'intérim?
  • A partir du moment où je me présente à la commune, quel est le délai pour avoir ce fameux numéro de registre national ?


Je craint de ne pas pouvoir travailler les 6 premières semaines si je suis en AirBnb...


Merci beaucoup pour le temps que vous prendrez à m'aider.

@bertrandlvsq

Bonjour,


D'abord, si vous êtes européen, vous pouvez vivre sans souci pendant 6 mois dans un autre pays de l'UE.


Maintenant vous devriez vous enregistrer en tant que chercheur d'emploi à la Comune de résidence. Malheureusement c'est n'est pas évident que qui loue l'Airbnb vous permet de prendre la résidence chez eux. Dans mon cas cela n'a pas était possible.


Donc, il vaudra mieux louer une chambre mais même dans ce cas là, c'est n'est pas évident de prendre la résidence. L'idéal serait de louer un appartement, peut être avec des colocataires afin de partager les frais.


Des que vous n'avez pas de contrat de travail, vous devrez montrer à votre futur propriétaire et à la Commune que vous avez d'autres revenues.


Si vous êtes européen, vous pouvez travailler en tant qu'intérimaire ou temporaire (les contrats seront  de CDD au début) sans avoir la résidence en Belgique.



Cordialement,


GB

@bertrandlvsq


Concernant la domiciliation, le fil de discussion suivant peut vous intéresser:

https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=1037486


Concernant l'emploi


  • Avez-vous travaillé en France ? Si oui réclamez le document U1 à Pôle emploi avant de partir.

Le U1 est intitulé « Périodes à prendre en compte pour l'octroi des prestations de chômage ». Ce document portable, qui remplace l'ancien formulaire E 301, récapitule les périodes d'assurance et d'emploi, salarié ou indépendant, accomplies dans un autre pays de l'UE/EEE/Suisse, donc en France dans votre cas.

Il est destiné aux demandeurs d'emploi qui sollicitent des prestations de chômage dans un État de l'UE/EEE/Suisse, après avoir travaillé dans un autre État membre.

Il permet à l'institution du nouveau pays d'emploi de tenir compte des périodes d'assurance ou d'emploi accomplies dans l'ancien État d'affiliation pour examiner, selon la législation du nouveau pays d'emploi, les droits à des prestations chômage. Le document U1 transfère les droits du travailleur en activité en cas d'un éventuel chômage ultérieur en Belgique: il s'agit surtout de supprimer ou réduire le délai de carence d'indemnité. C'est l'institution compétente en matière d'assurance chômage de l'ancien pays d'emploi qui le délivre.


  • Etes-vous actuellement au chômage en France ? Si oui réclamez le document U2 à Pôle emploi avant de partir.

Le U2 permet le transfert du droit à des allocations de chômage déjà en cours:

En règle générale, vous devez résider dans le pays qui vous verse des allocations de chômage. Cependant, sous certaines conditions, vous pouvez vous rendre dans un autre pays de l'UE pour y chercher du travail, tout en continuant à recevoir vos allocations du pays dans lequel vous avez perdu votre emploi.


Séjour de trois mois:

Vous pouvez continuer à recevoir vos allocations de chômage du pays dans lequel vous avez occupé votre dernier emploi, pendant une période allant de 3 mois minimum à 6 mois maximum, selon l'organisme versant les allocations.

Pour cela, vous devez remplir les conditions suivantes:

-être au chômage complet (et non partiel ou intermittent);

-avoir droit aux allocations de chômage dans le pays dans lequel vous avez perdu votre emploi.


Avant de partir, vous devez:

-être inscrit depuis au moins quatre semaines en tant que chômeur auprès du service pour l'emploi du pays dans lequel vous avez perdu votre emploi (des exceptions sont possibles);

-demander un formulaire U2 (ex-formulaire E303), qui vous autorise à exporter vos allocations de chômage, à votre service national pour l'emploi.


Le document U1 comme U2 est à remettre en Belgique à l'Office national de l'emploi (ONEM)

Trouver le bureau de votre domicile: https://www.onem.be/fr

Adresse (administration centrale): Boulevard de l'Empereur 7 - 1000 Bruxelles

Téléphone (général): +32 25154111


Avant de quitter la France, demandez à votre CPAM votre CEAM-Carte européenne d'Assurance Maladie pour être couverts pendant les premiers 3 mois; ainsi que le document portable S1 pour vous inscrire par la suite à la sécurité sociale belge, via une mutuelle.

https://www.cleiss.fr/reglements/s1.html


Pour trouver un emploi en Belgique, bénéficier le cas échéant d'allocations, et de soutien dans votre recherche d'emploi, il faut vous inscrire au FOREM (inscription en Ligne)

https://www.leforem.be/contact/index.html

https://www.leforem.be/

https://www.emploi-box.be/?utm_source=l … um=article


Et consulter les maisons de l'emploi locales:

https://www.leforem.be/contact/maisons-de-l-emploi.html


Les sites d'offres d'emploi:

https://www.monster.be/fr/

https://www.jobat.be/fr          (vous y trouverez un baromètre des salaires)

https://www.stepstone.be/fr/


Le site suivant est aussi très utile:

https://eures.ec.europa.eu/living-and-w … tat-membre


Il met en évidence que les journaux du week-end relaient des offres d'emploi intéressantes.

Les quotidiens francophones les plus lus:

Le Soir (quotidien national de Bruxelles - un peu comme le Monde, en moins austère)

La Meuse (quotidien local de Liège- Huy-Namur-Verviers);

La Dernière Heure (quotidien francophone plutôt lu dans les zones Namur-Charleroi- Mons-Tournai).


Pour la recherche d'un logement, vous pouvez utilement prendre connaissance du Guide Expat.com "Belgique":

https://www.expat.com/fr/guide/europe/b … gique.html


Même à l'ère informatique, les locations "modestes" se font encore beaucoup par proximité: promenez-vous dans un quartier qui vous intéresse et repérez les affiches noires et oranges typiques "Appartement/Maison/Studio/Chambre à louer"; consultez les petites annonces des journaux locaux payants ou hedomadaires gratuits; consultez les panneaux d'affichage de petites annonces à l'entrée des supermarchés (Delhaize, Carrefour, etc.), ...


La demande de garants n'est pas courante sauf pour les étudiants qui, par définition, n'ont pas de salaire mensuel. La demande de consulter le contrat de travail ou les fiches de paie n'est pas non plus répandue. La  modalité la plus commune est de faire verser au locataire une caution d'un montant de 2 (parfois 3, mais rarement) loyers sur un compte bancaire ad hoc, bloqué: si à la sortie du logement, celui-ci est rendu en bon état, sans retards de loyers, le propriétaire fait débloquer la caution et les locataires peuvent la récupérer.

@PIRLET Anne Françoise

Bonjour,


Merci pour votre réponse.


Je quitte la France en ayant travailler 3 ans en CDI mais c'est une démission, donc je n'ai pas le droit au chômage.


Ensuite, mon interrogation porte principalement sur la possibilité de travailler en Belgique sans numéro de registre national ?


Dans les 10 jours suivants mon arrivé, je vais faire ma déclaration de présence -> cette déclaration de présence me donne t'elle un numéro de registre national ?


Je viens en Belgique sans chômage, ni être inscrit à pôle emploi.

Et je précise que j'ai trouvé un logement pour 6 mois à partir du 31 octobre 2023 (avec domiciliation possible), c'est pour ça que je m'interroge uniquement sur cette période de 6 semaine en AirBnb.

Je ne pense pas que cela pose un problème pour trouver du travail: votre carte d'identité française suffira. Si vous avez déjà votre bail, vous pourrez toujours le montrer à votre patron pour qu'il note votre future adresse. Emportez un extrait de casier judiciaire français récent (distribuez en la copie, gardez l'original et montrez-le si nécessaire); un ou deux extraits d'acte de naissance peut aussi être utile.


De toute façon, ce n'est qu'à partir de 3 mois de présence sur le territoire belge, que vous devez obtenir l'Attestation d'enregistrement (carte E), qui a l'aspect d'une carte d'identité belge.  Cela est très important pour le remboursement de vos soins de santé, car en Belgique, c'est la carte d'identité ou la carte E qui sert de carte d'assurance maladie (lecteur de carte à la pharmacie, par exemple).


Pour plus d'information, je vous recommande le message #5 de la discussion suivante:

https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=1035081

Post Scriptum:

Réclamez quand même votre document U1 à Pôle emploi: utile ultérieurement en Belgique si chômage après un premier contrat de travail.


Quelle est votre profession ?

Merci beaucoup !


Je suis technicien/mécanicien dans les matériels travaux publics / agricoles / forestiers.


Il ne me reste plus qu'à trouver un travail pour cette période de 6 mois :)


Merci pour votre aide.

@bertrandlvsq

Si vous voulez déjà cherchez un travail en Belgique depuis la France, n'oubliez pas de changer de domaine internet: pour google, vous devez indiquer dans la barre d'adresse www.google.be NON vous connecter à google.fr comme cela se fait automatiquement depuis la France.

Faites ensuite vos recherches, par exemple

Belgique emploi maintenance engins agricoles OR de chantier

Mettez toujours une indication géographique en premier... Et des offres apparaissent.


Outre vos certificats de travail, si vous quittez votre dernier employeur en bons termes, n'hésitez pas à lui réclamer une lettre de recommandation.


Quant aux document U1 et/ou U2, cela vaudra la peine de les réclamer en Belgique en cas de retour en France.