Actualisé il y a 9 mois

Trouver un travail à Oman est indispensable pour obtenir un visa long séjour. Afin de tenter votre chance, voici quelques informations sur le marché du travail omanais.

Les secteurs porteurs à Oman

L’industrie des hydrocarbures reste le secteur le plus important de l’économie omanaise. En 2016, elle représentait 68 % des recettes budgétaires du pays et 58 % des exportations, selon le Trésor français. Cependant, depuis la baisse du prix du baril de pétrole et un ralentissement de la croissance en 2016, le Sultanat cherche à diversifier son économie. Selon la Banque mondiale, la croissance devrait remonter à 3 % en 2019.

Dans son Plan vision 2020, le gouvernement a affirmé son ambition d’augmenter le poids des secteurs du tourisme, des services financiers et de l’activité portuaire. Notez que le tourisme est pour l’instant plutôt tourné vers une clientèle de luxe, principalement issue des pays du Golfe. Le gouvernement mise également sur l'agriculture, la pêche, les mines, et la logistique et cherche avec vigueur à attirer les investisseurs étrangers. Les ingénieurs et les spécialistes en technologie de l’information sont des profils particulièrement recherchés.

Si, aujourd’hui, les expatriés représentent près de 40 % de la population, la situation pourrait changer, car un quart de la population omanaise est sans emploi.

Chercher un emploi à Oman

Plusieurs sites Internet spécialisés permettent de chercher un emploi en Oman. Les étrangers peuvent également déposer des candidatures spontanées auprès des entreprises de leur pays qui ont une activité dans le Sultanat. Comme partout, les ambassades, les consulats, les écoles étrangères, les ONG et les organismes internationaux sont autant de pistes à suivre pour trouver un travail. Notez que l’anglais est généralement un prérequis à l’embauche et que l’arabe est un plus.

Il existe également quelques agences de placement. Plusieurs grandes entreprises recrutent leurs employés par le biais d’agences de placement internationales ou de chasseurs de têtes. Pour être repéré, mettez-vous en avant sur les réseaux sociaux, déposez vos CV en ligne sur les sites de recherche d’emploi et affichez votre intérêt pour Oman.

Les conditions de travail à Oman

À Oman, la durée légale de travail hebdomadaire se situe entre 40 heures et 45 heures. Un employé ne peut normalement pas travailler plus de 9 heures par jour. Il doit bénéficier d’au moins 30 minutes de pause pour manger. Durant le ramadan, les semaines de travail sont allégées pour les musulmans.

Contrairement aux pays occidentaux, le vendredi est un jour non travaillé, car c’est le jour durant lequel les musulmans se rendent à la mosquée. Le deuxième jour de congé hebdomadaire est le jeudi ou le samedi. À l’école, les enfants n’ont pas classe le jeudi et le vendredi.

Le salaire mensuel minimum est de 325 R.O, soit 707 euros, mais il s’applique seulement aux Omanais. La paie est généralement versée une fois par mois. Depuis 2017, un expatrié qui souhaite faire venir sa famille à Oman doit gagner au moins 300 R.O contre 600 R.O auparavant.

Investir à Oman

Le Sultanat d’Oman s’est lancé dans une grande opération de séduction envers les investisseurs étrangers. Si vous avez un projet d’investissement à Oman, vous pouvez vérifier la fiabilité de votre projet auprès de structures telles que la Chambre de commerce franco-arabe ou Business France. Notez que les investisseurs n’ont pas besoin d’avoir un sponsor pour se rendre à Oman.

Si vous souhaitez ouvrir une entreprise, sachez que la plupart des procédures d’enregistrement peuvent se faire en ligne sur le site du ministère du Commerce et de l’Industrie.

 Liens utiles :

Bayt
Gulf Talent
Jobibex
Ministère de la Main d’œuvre
Ministère du Commerce et de l’Industrie

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.