Envie de vivre au Canada ? Retrouvez les informations utiles dans le guide de l'expatrié
Téléchargez-le gratuitement
OU
Voir toutes les destinations Changer de destination
Close

Le marché de l'emploi au Québec

Recommander

Vous souhaitez travailler au Québec ? Expat.com vous dresse un tableau du marché de l’emploi de la Belle-Province. 

Au Québec, le marché du travail se porte plutôt bien : en mai 2017, le niveau de l’emploi a passé la barre des 4,2 millions de postes et le chômage a atteint son plus bas niveau depuis 1976, soit 6 %, selon les données du ministère de l’Emploi, du Travail et de la Solidarité sociale du Québec.

Les métiers de bouche et de service à la clientèle — vendeur, caissier, cuisinier, serveur, etc. —, les métiers administratifs, les métiers de la santé – infirmier et aide-soignant — et les métiers auprès des enfants, personnes handicapées et personnes âgées sont ceux pour lesquels le plus de postes sont disponibles. Pour consulter la liste des professions les plus en demande au Québec, vous pouvez consulter le site Guichet-Emplois.

Les candidats à l’expatriation qui sont francophones et hautement qualifiés auront plus de facilité à trouver un travail au Québec. En effet, en raison du faible taux de chômage, certaines entreprises doivent parfois faire face à une pénurie de main-d’œuvre : c’est le cas, par exemple, pour les machinistes-opérateurs et certains postes dans l’informatique tels qu’administrateur réseaux et analyste programmeur.

Parmi les secteurs d’activité les plus importants, on trouve l’aérospatiale, l’agroalimentaire, les technologies d’information et de communication, la microélectronique, le transport, les sciences de la vie, les mines et le multimédia. Chaque région a ses spécificités. Par exemple, Montréal abrite de nombreuses entreprises spécialisées dans les jeux vidéo, tandis que le nord de la province s’est développé autour de l’exploitation des ressources naturelles.

Les bassins de l’emploi du Québec

Sur le plan géographique, Montréal et Québec attirent beaucoup d’immigrants, car elles offrent de nombreuses perspectives professionnelles. Hors des agglomérations et des principaux bassins de population, les « régions » québécoises ont également besoin de cette main-d’œuvre étrangère qualifiée et proposent parfois des conditions très favorables aux nouveaux résidents. Certaines offrent même les services d’un conseiller en immigration qui se chargera de vous accompagner personnellement dans toutes vos démarches, y compris pour trouver une crèche ou une école pour vos enfants.

Les conditions de travail au Québec

Au Québec, la durée normale du travail pour un poste à temps plein est de 40 h par semaine, sauf dans certains domaines spécifiques — secteur agricole, par exemple —. Vous pouvez également trouver des postes à 35 h, voire 32 h par semaine. Les heures supplémentaires sont autorisées et largement répandues. Au-delà de 40 h/semaine, ces heures doivent être payées à un taux horaire majoré de 50 %.

Les employeurs québécois n’ont aucune obligation de vous remettre vos horaires à l’avance. Dans certains secteurs, comme la restauration ou la sécurité, vous pouvez travailler 15 h une semaine et 40 h la semaine d’après. Si vous postulez à une offre pour un emploi « sur appel » sachez que vous devrez être disponible en tout temps et que vous n’aurez aucune garantie quant au nombre d’heures qui vous seront proposées.

Le salaire minimum est de 11,25 $ CA, sauf pour les serveurs qui touchent un salaire minimum de 9,45 $ CA auquel ils peuvent ajouter des pourboires. Un salarié a droit à au moins 30 minutes de pause, non payées, au bout de cinq heures de travail. Si votre employeur accorde des pauses café supplémentaires, celles-ci devront être rémunérées.

Le salarié bénéficie de deux semaines de congés par an, capitalisables lors de la première année d’embauche, et de trois semaines après cinq années en poste au sein d’une même entreprise. Votre employeur peut vous demander de ne pas prendre toutes vos semaines en même temps. Le nombre de jours de maladie sera à convenir avec l’employeur lors de l’embauche.

Voici la liste des jours fériés du Québec :

  • le 1er janvier
  • le Vendredi saint ou le lundi de Pâques, au choix de l’employeur
  • le lundi qui précède le 25 mai - Journée nationale des patriotes
  • le 24 juin - fête nationale  
  • le 1er juillet. Si cette date tombe un dimanche : le 2 juillet — fête du Canada
  • le 1er lundi de septembre - fête du Travail
  • le 2e lundi d’octobre - Action de grâce
  • le 25 décembre — Noël.

Si vous travaillez pendant l'un de ces jours fériés, votre employeur devra décider entre vous offrir une indemnité ou un congé compensatoires.

Le contrat de travail au Québec

La plupart du temps, vous allez décider oralement, avec votre employeur, de vos conditions de travail et de vos tâches. Dans la Province, le contrat de travail n’est pas obligatoire et est peu répandu. Une période d’essai de quelques semaines à plusieurs mois pourra être décidée. N’ayez pas peur de poser vos questions à votre employeur. La hiérarchie est moins pesante au Québec que dans bien d’autres pays.

On embauche rapidement au Québec, mais on licencie également très rapidement. La durée du préavis de licenciement et de congédiement varie en fonction de l’ancienneté et du poste. En dessous de deux ans d’ancienneté, il est très facile pour un employeur de licencier. Le préavis de démission doit respecter une durée raisonnable, qui s’évalue également en fonction de l’ancienneté et du poste. En pratique, cette durée est d’une semaine.

 Bon à savoir :

Certaines professions sont réglementées et gérées par des ordres professionnels qui ne reconnaîtront, peut-être, pas vos diplômes ou votre formation. C’est le cas pour les professions médicales ou dans l’enseignement. Avant de chercher un travail, vérifiez, pour votre profession, s’il existe un ordre professionnel et un accord de reconnaissance mutuelle (ARM) entre le Québec et votre pays.

 Liens utiles : 

Commission des normes du travail — Québec
Immigration Québec — Emploi au Québec
Vivre au Québec

Recommander
expat.com Your favourite team
Membre depuis le 01 Juin 2008
Small earth, Mauritius
Écrire un commentaire

Voir aussi

Pour pouvoir travailler au Canada, vous aurez besoin d'un permis de travail. Vous devez en faire la demande dans le pays où vous résidez. Vous pouvez aussi
Si vous étudiez à plein temps au Canada, vous pouvez aussi travailler à temps partiel. Vous devez, néanmoins, disposer d'un permis de travail.
Les francophones qualifiés souhaitant s'installer dans une province canadienne autre que le Québec peuvent prétendre au programme Mobilité francophone.
Si vous souhaitez travailler au Québec, il est préférable de décrocher un contrat depuis l'étranger. Expat.com vous explique comment procéder.

Envie de vivre au Canada ?

Retrouvez toutes les infos utiles dans le guide de l'expatrié.

Assurance santé expatrié Canada

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Canada.

Déménagement au Canada

Conseils pour préparer votre déménagement au Canada

Offres bancaires pour nouveaux arrivants

Conseils pour bien choisir votre banque au Canada

Assurance voyage Canada

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Canada

Billet d'avion Canada

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Canada