Close

Les métiers les plus populaires pour les expatriés au Maroc

Bonjour à toutes et à tous,

L'emploi est souvent l'une des principales préoccupations dans le cadre d'une expatriation au Maroc. Aussi, nous vous proposons de dresser un panorama du marché du travail pour les expats.

Quels sont les métiers les plus prisés par les expatriés au Maroc ?

Quelles sont les opportunités d'emploi les plus fréquentes pour les expats ? Existe-t-il des postes pour lesquels on privilégie les expatriés ?

Quels sont les emplois qui sont fortement demandés et ceux qui, au contraire, manquent de main d'oeuvre ?

Existe-t-il des études (articles, statistiques, etc.) sur l'emploi des expatriés au Maroc ?

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

Bonjour

L'emploi au Maroc est très compliquer car un étranger doit avoir un contrat Anapec pour pouvoir être embauché
Traitement de la demande (avec insertion dans la presse ) entre deux et trois mois
En pratique c'est très rare à obtenir vu le nombre de Marocain sans emploi
La meilleure solution étant de créer son propre emplois .
Extrait du Guide
"Les étrangers soumis à la législation nationale régissant les relations de travail

En premier lieu , il convient de rappeler que les étrangers désireux de travailler au Maroc sont soumis à la législation nationale régissant les relations de travail , en l'occurrence la loi n° 65-99

Le code du travail dispose que tout employeur désireux de recruter un salarié étranger doit obtenir une autorisation de l'autorité gouvernementale chargée du travail apposée sur le contrat de travail ( CTE )

Le CTE se présente sous forme d'un formulaire administratif d'une feuille avec des informations à mentionner au recto et au verso.

Une fois ce formulaire rempli et transmis au ministère de l'emploi (Anapec ) , ce dernier appose ou non son autorisation

Les dates du visa du ministère de l'emploi indique le début et la fin de l'autorisation.

Toute modification ultérieure du contrat (salaires,démission,résiliation,licenciement ou changement d'employeur ) est soumise aux mêmes formalités d'obtention du visa du ministère de l'emploi

Le contrat de travail doit donc être conforme au modèle fixé par l'autorité gouvernementale chargée du travail et doit stipuler qu'en cas de refus de l'octroi de l'autorisation ,l'employeur s'engage à prendre en charge les frais de retour du salarié dans son pays d'origine .
"

Le mieux c'est d'être employeur

Ou marié avec un(e) Marocain(e), ce qui évite la procédure ANAPEC... Ou alors, il faut être envoyé par la maison mère étrangère...

Dans l'ensemble, les salaires sont bas et ne correspondent pas aux diplômes.

Si le poste recherché (anapec) ne trouve pas preneur au maroc et demande un recrutement spécifique, le salaire sera correct.

Les call centers français recrutent toute l'année avec des salaires ds la bonne moyenne.

La demande majeure se trouve ds le secteur du tourisme où les langues étrangères sont prisées.

***

Les patrons marocains sont allergiques aux contrats de travail officiels car ils ne veulent pas payer les charges sociales donc il faut tenir bon.

La meilleure solution est d'être détachée d'une société française avec un salaire français, une indemnité d'expatriation, indemnité de scolarité  (l'école privée est très chère) et participation à l'installation (garant des loyers marocains). Une famille française qui débarque sans aide financière au départ va droit au mur.

Ensuite, le niveau de vie étant plus bas qu'en france, il suffit de s'organiser. Une personne s'en sort facilement ...

Modéré par Priscilla il y a 3 mois
Raison : merci de ne pas donner des conseils illégaux svp

Je ne vois pas en quoi être marié avec un marocain(e), va vous faciliter la vie pour trouver un emploi.
Quand vous êtes "retraité", pour obtenir votre carte de résident, vous devez signer une déclaration sur l'honneur "sans emploi au Maroc". Effectivement il vaut mieux être patron.

Nouvelle discussion