Close

Demande d'abandon de nationalité malgache/malagasy

Bonsoir à tous,

je suis nouvelle sur ce site et je m y suis inscrite car j'ai un soucis qui dure depuis un moment déjà. Alors j'aimerais abandonner ma nationalité malgache au profit d'une nationalité europenne. En novembre 2016 j'étais en vacances à Madagascar et j y ai profité pour déposer ma demande d'abandon de nationalité. Mais voila jusqu à ce jour, pas de réponse, aucune évolution du dossier. J'aimerais savoir, ceux qui sont passés par là et qui ont finalement obtenu une réponse, comment ont ils procédé et aussi savoir s'il y a des gens dans le même situation que moi. Merci d'avance et je reste dans l'espoir d'une réponse positive qui pourra m'aider.

Cordialement.

Pourquoi faire des procédures de la sorte ?

Si vous avez une autre nationalité, il vous suffit de ne plus retourner dans le pays, de ne plus refaire votre passeport, de ne pas vous inscrire au consulat et cela reviendra au même.

Pour le moment j ai la nationalité malgache, et pour obtenir la nationalité à laquelle j aspire j ai l'obligation d'abandonner au préalable ma nationalité. Dans ce cas précis la double nationalité est impossible.

AidezMoiSVP :

Pour le moment j ai la nationalité malgache, et pour obtenir la nationalité à laquelle j aspire j ai l'obligation d'abandonner au préalable ma nationalité. Dans ce cas précis la double nationalité est impossible.

Bonjour Madame....comment ? SVP ?
Nous donner un prénom serait plus sympa sans violer votre intimité (même si ce n'est pas le vrai). Merci.

Pour l'instant vous nous dites rien du tout ! Comment on fait pour vous aider ainsi ?
Expliquez-nous votre contexte.
Oui, vous êtes malgache mais vous vivez où ? Comment ?
Quel a été votre parcours ?

Toute l'aide que nous pourrons vous apporter doit au moins commencer par des éléments précis pour que l'on comprenne votre contexte comme le cheminement qui va de votre vie à Mada jusqu'à maintenant sinon on ne pourra pas vous aider ou, pire, vous entraîner dans l'erreur.

Je reste attentif à votre réponse.
A très bientôt.....madame.

Bonjour Madame,
Si par exemple vous désirez prendre la nationalité française, vous brûlez vos papiers puis vous vous rendez sur une plage à Mayotte ou à la Réunion par exemple avec une bouée et vous dites que vous êtes réfugié politique et que vous venez de subir un grand traumatisme et que vous ne vous rappelez de rien...
(je plaisante... ou pas?) :gloria

serge45 :

Pour l'instant vous nous dites rien du tout ! Comment on fait pour vous aider ainsi ?
Expliquez-nous votre contexte.
Oui, vous êtes malgache mais vous vivez où ? Comment ?
Quel a été votre parcours ?
Toute l'aide que nous pourrons vous apporter doit au moins commencer par des éléments précis pour que l'on comprenne votre contexte comme le cheminement qui va de votre vie à Mada jusqu'à maintenant sinon on ne pourra pas vous aider ou, pire, vous entraîner dans l'erreur.

Plusieurs pays d'Europe, n'autorisent pas la double nationalité, et exige l'abandon de la citoyenneté précédente pour qu'une personne qui réside dans le pays en question puisse être naturalisée. Suivant les pays il existe parfois des exceptions pour les personnes originaires d'un pays de l'UE.

AidonslaSVP (désolé la tentation était trop forte  :D  un autre pseudo aurait sans doute été préférable) ;) , vit probablement dans un de ces pays et après plusieurs années de résidence, elle souhaite être naturalisée.
Si elle souhaite obtenir la nationalité du pays dans lequel elle réside c'est donc qu'elle y réside légalement et certainement depuis plusieurs années. Quelle se soit installé dans ce pays grâce à un visa de regroupement familial, un visa de travail, ou qu'elle y soit rentrée comme réfugié, ne change rien à sa situation, du moins il me semble......

Sauf erreur, l'autorisation d'abandon de nationalité malgache est accordée par décret. Savoir comment elle vit actuellement, et quel a été son parcours ne devrait pas avoir beaucoup d'influence sur le gouvernement malgache pour autorisé ou non l'abandon de sa nationalité malgache...... Quoique, si elle vit en Suisse certains hauts fonctionnaires pourraient être plus "gourmands" que si elle vit en Lettonie :D

Bonsoir à tous et merci pour votre attention. Desolé pour mon impolitesse, je m'appelle Tatiana (@Serge45, @Loicpty et aux autres). Comme je l'ai dit j'aimerais savoir comment accélerer ma demander que j'ai eu à déposer auprès du gouvernement malgache. Comment avoir la nationalité et quelles sont les conditions à remplir dans mon cas je le sais deja (@madagaston) et j'ai même deja obtenu toutes les valisations du gouvernement européen, il ne reste plus que la preuve que j'ai abandonné ma nationalité malgache et malheureusement mon dossier traine. Effevement @loicpty en gros tu as compris le problème et si j interprète bien tes dires, tu me proposes de donner des potes de vin, est ce bien cela? Le dossier a été déposé au ministère de la justice et nécessite 2 signatures. Celle du minitritre de la justice et celle du premier ministre (selon les infos que j'ai recu je ne suis pas sûre à 100%)

Bonsoir Tatiana,

Déjà, par définition, ce type de décision administrative est long dans les pays développés.
Vu qu'à Mada ils sont tout sauf pressés, il faut s' attendre à de très nombreux mois avant d'obtenir une réponse j'en ai bien peur.
Puis la qualité du contenu de la demande ainsi que sa clarté sont 2 points très important. Si comprendre la motivation d'une telle demande est difficile, le risque est grand d'un refus ou demande de complément d'information/documents ou autres encore....ou pire encore: que le dossier soit dit perdu par exemple.

La seule chose que vous pouvez faire est de leur demander souvent où en est votre dossier mais surtout ne les braquez pas !!!
Soyez insistante mais restée polie et respectueuse.

serge45 :

Bonsoir Tatiana,
Puis la qualité du contenu de la demande ainsi que sa clarté sont 2 points très important. Si comprendre la motivation d'une telle demande est difficile, le risque est grand d'un refus ou demande de complément d'information/documents ou autres encore....ou pire encore: que le dossier soit dit perdu par exemple.

Si Tatiana vivait dans un pays qui autorise la double nationalité, elle aurait conservé sa nationalité malgache, mais comme cela n'est pas possible elle préfère renoncer à sa nationalité malgache pour obtenir la nationalité de son pays de résidence.
Elle n'a pas précisé le pays dans lequel elle réside, mais je comprend assez facilement qu'obtenir la nationalité Suisse, Allemande, hollandaise, ou autre puisse offrir plus d'avantages que le nationalité malgache surtout lorsque l'on décide de faire sa vie dans l'un de ses pays.....

serge45 :

La seule chose que vous pouvez faire est de leur demander souvent où en est votre dossier mais surtout ne les braquez pas !!!
Soyez insistante mais restée polie et respectueuse.

Elle est en Europe, il me semble. Doit-elle téléphoner en restant polie et respectueuse ou doit-elle revenir régulièrement à Mada?

AidezMoiSVP :

Effevement @loicpty en gros tu as compris le problème et si j interprète bien tes dires, tu me proposes de donner des potes de vin, est ce bien cela?

Donner des pots de vin est une pratique condamnable , je ne recommanderais donc jamais une telle pratique sur un forum public. De plus comme le disent souvent certains, les étrangers doivent donner l'exemple..... ;)
Mais, vous êtes malgache, et vous connaissez mieux que moi, le fonctionnement de l'administration...
Il arrive parfois que des dossiers même parfaitement en règle soient oubliés ou égarés en raison du manque de motivation de certains fonctionnaires......

C'est amusant çà !
Les pays qui ne tolèrent pas la double nationalité te demandent de devenir apatride avant de t'accorder la leur ?
Je ne savais pas qu'il fallait d'abord tout perdre pour gagner le sésame...
Cela ne comporte t'il pas un risque ?

Renoncer à sa nationalité, je ne voudrais pas l'être.
Mais parait-il que c'est ça la loi en Allemagne, il faut renoncer à sa nationalité, mais je me demande si c'est vraiment utile d'avoir la nationalité allemand ? est ce les avantages sont plus que d'avoir la nationalité malgache? si elle pourrait nous dire plus les avantages d'avoir cette nationalité, je serais volontaire d'en connaitre plus.
Mia

Je pense qu'avoir une nationalité des "grands" pays européens est un avantage pour circuler partout dans le Monde... bien plus qu'avoir une nationalité d'un pays du tiers monde... et permet aussi de bénéficier des systèmes sociaux des dits pays...
Et finalement, malgré les tracas et les lenteurs de l'administration, les délais qui sont demandés... au moins on peut un jour espérer avoir une nationalité d'un pays d'Europe... ce qui n'est pas le cas par exemple de Madagascar qui ne reconnait, à quelques exceptions près, que juste le droit du sang...
Ceci dit, demander à une personne d'abandonner définitivement sa nationalité d'origine dans un soucis d'intégration réussie certainement, ne garantit en aucun cas la réussite de cette intégration...
Je trouve que demander cela à une personne est un acte grave, malheureux... et n'a pas beaucoup d'intérêt...
J'aime beaucoup l'idée de la double nationalité : la première pour son pays d'origine, la seconde pour son pays choisi...

En ce qui me concerne, je ne me sens pas plus français que malgache ou martien. En mon âme et conscience je suis simplement un habitant de la terre... soit un terrien issu d'acides aminés venus de l'espace par des comètes ou autres astres... mais ce n'est que ma théorie que n'importe qui a le droit de contester. ;)

madagaston :

En ce qui me concerne, je ne me sens pas plus français que malgache ou martien. En mon âme et conscience je suis simplement un habitant de la terre... soit un terrien issu d'acides aminés venus de l'espace par des comètes ou autres astres... mais ce n'est que ma théorie que n'importe qui a le droit de contester. ;)

Tout à fait d'accord avec toi Madagaston... moi aussi, je me sens plus terrienne qu'autre chose... et pas vraiment française en plus... mon point d'origine est un peu compliqué...

Tout d'abord, je n'ai pas su pendant longtemps que j'étais française...
J'ai été élevée en Afrique dans une famille qui y a vécu plus de 200 ans, une famille corse dont les membres se mariaient entre corses exclusivement...
Ceux qui ont connu le Sénégal par exemple, il y a encore une cinquantaine d'années (aujourd'hui je ne sais pas), vous diront que là bas les français ne s'identifiaient pas par pays d'origine mais plutôt par leur région et fonctionnaient par communauté... avec comme point central "le Club" comme seconde maison...
Il y avait le "Club des Corses" bien entendu, le plus gros me semble t'il... puis le "Club des Bretons", des basques, des alsaciens, des auvergnats, des gens du Nord... les relations "inter-club" étaient plus ou moins fortes... par exemple, le club des corses était très proche de celui des bretons...  moins proche des alsaciens... question de tempérament sans doute...
Donc j'étais corse... et quand nous quittions le Sénégal pour des vacances, c'était pour la Corse... point barre !
Comme j'ai été élevée dans un Sénégal indépendant, j'ai étudié l'histoire et la géographie du Sénégal... mêlée de l'histoire de ma famille et ce qui l'avait poussé à quitter la Corse à l'origine... ce qui donnait des imbroglios assez amusants... j'ai longtemps cru par exemple, que Napoléon était un pêcheur des Almadies parce qu'il se nommait ainsi... et j'étais éperdue d'admiration pour ce vieil homme "qui avait été par le passé un très grand empereur et avait conquis une partie du monde avant de faire du "caramel-nougat" au pied de son "château en ruine" (en fait un ancien phare démoli...)... tout en lui en voulant d'avoir "embêté" Pascal Paoli, notre héros familial... en ne rendant pas la Corse aux Corses...

Quand je suis rentrée en France adolescente, j'ai du en fait tout réapprendre de ma vraie nationalité... en perdant du même coup tous mes repères... dans un pays où je trouvais qu'il y avait "beaucoup trop de blancs" et des noirs "bizarres" car surtout originaires des Antilles... et donc très éloignés de l'Afrique...
J'ai vécu en France telle une étrangère... ce qui a motivé le choix de mon futur métier certainement... et fait que j'ai vécu plus souvent à l'étranger qu'en Métropole.
Quand je suis partie définitivement de France pour Madagascar j'ai eu l'impression d'arrêter d'être en apnée... et même si Mada n'est pas la France, je m'y sens plus chez moi qu'en France...
D'ailleurs, je ne retournerai pas en France, même pour quelques vacances.

J'ai du respect pour la France et suis consciente des avantages que m'offre cette nationalité... mais je n'aurais aucun mal personnellement à la quitter pour une autre plus avantageuse...

Jeune adulte, j'avais même pensé à demander un statut d'apatride... mais bon, être apatride c'est très très compliqué... à vivre au quotidien... et hors la satisfaction personnelle d'avoir accompli un acte politique fort... il n'y avait aucun avantage à demander ce statut !!!

mais je peux concevoir que cela puisse être difficile, voire un crêve-coeur de renoncer à sa nationalité de départ pour une autre... car le sentiment d'appartenance ou le désir d'intégration va bien plus loin qu'un bout de carton biométrique...
D'où ma réponse à ce post...

mia_04 :

Mais parait-il que c'est ça la loi en Allemagne, il faut renoncer à sa nationalité, mais je me demande si c'est vraiment utile d'avoir la nationalité allemand ? est ce les avantages sont plus que d'avoir la nationalité malgache?

Euh comment dire...

Lys de Diego :
madagaston :

En ce qui me concerne, je ne me sens pas plus français que malgache ou martien. En mon âme et conscience je suis simplement un habitant de la terre... soit un terrien issu d'acides aminés venus de l'espace par des comètes ou autres astres... mais ce n'est que ma théorie que n'importe qui a le droit de contester. ;)

Tout à fait d'accord avec toi Madagaston... moi aussi, je me sens plus terrienne qu'autre chose... et pas vraiment française en plus... mon point d'origine est un peu compliqué...

Tout d'abord, je n'ai pas su pendant longtemps que j'étais française...
J'ai été élevée en Afrique dans une famille qui y a vécu plus de 200 ans, une famille corse dont les membres se mariaient entre corses exclusivement...
Ceux qui ont connu le Sénégal par exemple, il y a encore une cinquantaine d'années (aujourd'hui je ne sais pas), vous diront que là bas les français ne s'identifiaient pas par pays d'origine mais plutôt par leur région et fonctionnaient par communauté... avec comme point central "le Club" comme seconde maison...
Il y avait le "Club des Corses" bien entendu, le plus gros me semble t'il... puis le "Club des Bretons", des basques, des alsaciens, des auvergnats, des gens du Nord... les relations "inter-club" étaient plus ou moins fortes... par exemple, le club des corses était très proche de celui des bretons...  moins proche des alsaciens... question de tempérament sans doute...
Donc j'étais corse... et quand nous quittions le Sénégal pour des vacances, c'était pour la Corse... point barre !
Comme j'ai été élevée dans un Sénégal indépendant, j'ai étudié l'histoire et la géographie du Sénégal... mêlée de l'histoire de ma famille et ce qui l'avait poussé à quitter la Corse à l'origine... ce qui donnait des imbroglios assez amusants... j'ai longtemps cru par exemple, que Napoléon était un pêcheur des Almadies parce qu'il se nommait ainsi... et j'étais éperdue d'admiration pour ce vieil homme "qui avait été par le passé un très grand empereur et avait conquis une partie du monde avant de faire du "caramel-nougat" au pied de son "château en ruine" (en fait un ancien phare démoli...)... tout en lui en voulant d'avoir "embêté" Pascal Paoli, notre héros familial... en ne rendant pas la Corse aux Corses...

Quand je suis rentrée en France adolescente, j'ai du en fait tout réapprendre de ma vraie nationalité... en perdant du même coup tous mes repères... dans un pays où je trouvais qu'il y avait "beaucoup trop de blancs" et des noirs "bizarres" car surtout originaires des Antilles... et donc très éloignés de l'Afrique...
J'ai vécu en France telle une étrangère... ce qui a motivé le choix de mon futur métier certainement... et fait que j'ai vécu plus souvent à l'étranger qu'en Métropole.
Quand je suis partie définitivement de France pour Madagascar j'ai eu l'impression d'arrêter d'être en apnée... et même si Mada n'est pas la France, je m'y sens plus chez moi qu'en France...
D'ailleurs, je ne retournerai pas en France, même pour quelques vacances.

J'ai du respect pour la France et suis consciente des avantages que m'offre cette nationalité... mais je n'aurais aucun mal personnellement à la quitter pour une autre plus avantageuse...

Jeune adulte, j'avais même pensé à demander un statut d'apatride... mais bon, être apatride c'est très très compliqué... à vivre au quotidien... et hors la satisfaction personnelle d'avoir accompli un acte politique fort... il n'y avait aucun avantage à demander ce statut !!!

mais je peux concevoir que cela puisse être difficile, voire un crêve-coeur de renoncer à sa nationalité de départ pour une autre... car le sentiment d'appartenance ou le désir d'intégration va bien plus loin qu'un bout de carton biométrique...
D'où ma réponse à ce post...

J'ai, personnellement, un peu de mal avec ceux qui aiment à se déclarer "citoyens du monde" ainsi qu'avec ceux - étrangers - qui se veulent "plus malgaches que les malgaches".

On ne choisit certes pas sa nationalité de naissance mais elle reste cependant, généralement, un "élément fort" de nos racines.

Et ceux qui sont nés français ailleurs qu'en France doivent déterrer leur racines où? Dans le pays où il sont nés ou dans la pays dont on les a affublé de la nationalité sans les consulter? :/
Et les expatriés devraient-ils se sentir plus français qu'habitant de l'endroit où ils vivent et ont créé leur propre environnement sans tenir compte d'un nationalisme ou patriotisme qui aujourd'hui à l'heure de la mondialisation est totalement dépourvu de bon sens. ;)
En effet il faut le reconnaître, aujourd'hui si le nationalisme qui est un principe politique, né à la fin du XVIII e siècle, tend à légitimer l'existence d'un État-nation pour chaque peuple, il ne faut pas s'accrocher à ce genre de pensée car il est bien révolu le temps où on mangeait du bon produit de sa région où on a vu le jour et où on défendait bec et ongles son patrimoine hérité de ses parents qui eux-mêmes l'ont hérités de leurs parents etc. :top:
Mai 68 est passé par là et beaucoup de choses ont changé car à cette époque et même avant, mon père me répétait à longueur de journée: "tu ne peux pas faire comme tout le monde?",  je lui répondais que je ne faisais pas partie du troupeau d'un certain Panurge... :lol:

madagaston :

Et les expatriés devraient-ils se sentir plus français qu'habitant de l'endroit où ils vivent et ont créé leur propre environnement sans tenir compte d'un nationalisme ou patriotisme qui aujourd'hui à l'heure de la mondialisation est totalement dépourvu de bon sens.

Je suis loin d'être convaincu que les malgaches aient les dispositions d'esprit nécessaires pour reconnaître un tel "droit" aux étrangers.

Il faut savoir préserver sa niche écologique. pour ma part, la vie que je mène ici ne se différencie pas tellement de celle que j'avais dans une autre vie en France. Il faut simplement être en mesure de bien délimiter son aire de vie par exemple avec une séparation physique, là où une séparation virtuelle suffisait amplement en France.
D'autant que le gasy de base n'a d'autre soucis que de scruter avant tout le couvercle de sa marmite de vary si on ne le pousse pas vers un sentiment patriotique ou autre. ;)

madagaston :

D'autant que le gasy de base n'a d'autre soucis que de scruter avant tout le couvercle de sa marmite de vary si on ne le pousse pas vers un sentiment patriotique ou autre. ;)

Un peu d'histoire géopolitique : le sentiment patriotique a permis à beaucoup d'anciennes colonies de se nationaliser et de prendre leur indépendance après la 2ème guerre mondiale.

Au niveau de Madagascar, j'ai l'impression que ce sentiment d'appartenance à un groupe commun reste toujours faible. Est-ce une des raisons de leur moindre développement?

En Europe, où je vis actuellement, il y a deux phénomènes:
1)  Une appartenance européenne, surtout acquise par ceux qui profitent de la mondialisation/CEE.
2)  Une nostalgie nationale pour les exclus (bien plus nombreux que les précédents).

On va voir ce que ça va donner, mais le Brexit est un clair symptôme de cette fracture.

jpmadalu :

On va voir ce que ça va donner, mais le Brexit est un clair symptôme de cette fracture.

Après le Brexit il y aura le Frexit mais avant cela encore le Grexit puis l'exit tout court. Car il est très difficile de fonder une union avec des pays qui ne se comprennent pas et où les financiers sont les joueurs qui déplacent les pions selon leur intérêts propres.

Bonjour à tous. AidezmoiSVP, si vous avez de la famille à Madagascar, confiez la référence du dossier à une personne de confiance et demandez-lui de se rendre au service où le dossier a été déposé. il demandera juste où est-ce que ça en est. Ensuite, il pourra suivre le dossier à chaque étape. Si personne ne fait rien sur place, je crains que le dossier ne finisse par se perdre dans les archives. c'est bien contraignant, mais c'est comme ça que ça fonctionne à Madagascar, malheureusement.

dixit loicpty:
"Il arrive parfois que des dossiers même parfaitement en règle soient oubliés ou égarés en raison du manque de motivation de certains fonctionnaires......"
Je ne me rapelle plus si j'ai déjà donné mon opinion concernant les fonctionnaires mais ceux qui reconnaissent leur inutilité méritent tout notre respect... :lol:

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Madagascar

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Madagascar.

Déménagement à Madagascar

Conseils pour préparer votre déménagement à Madagascar

Assurance voyage Madagascar

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Madagascar