Close

Les prix de l’immobilier en Indonésie

Bonjour à tous,

Trouver un logement en Indonésie est une priorité pour les nouveaux arrivants. Parlez-nous du marché de l’immobilier dans votre ville ou votre région.

Quels sont les lieux les plus recherchés ? Les plus abordables ? En moyenne, combien coûte un logement à la location ou à l’achat ? Quelles sont les principales obligations, coutumes et taxes à considérer en Indonésie, en matière d’immobilier ?

Et vous quel quartier aviez-vous choisi d’habiter en arrivant ? Le recommanderiez-vous ? Où habitez-vous désormais ?

Merci pour vos éclaircissements,

Christine

Le marché de l`immobilier a Bali...

Je parlerai volontiers du marché de l`immobilier à Bali mais je ne répondrai pas aux questions auxquelles les professionnels répondent (plus ou moins) parfaitement sur internet. En tapant sur Google « marche de l`immobilier à Bali » on obtient 306 000 résultats en mois d`une seconde. Pas difficile à la lecture de quelques-uns de se faire une idée du marché. Inutile de faire du copier-coller.
Par contre j`aborderai le sujet sous un angle qui intéresse bon nombre d`expatriés ou non qui souhaitent investir pour louer de façon permanente ou lors de leurs absences de Bali. Je donnerai mon point de vue sur la question redondante posée sur les forums : « Est-il intéressant d`investir actuellement dans l`immobilier à Bali ? » Ce n`est pas exactement la question que vous posez mais je pense apporter quelques éclaircissements sur le sujet.
Ma réponse est OUI et NON ! (et pourtant je ne suis pas normand mais breton). Pourquoi ?

NON :
1. parce que, lorsque quelque chose marche en Asie, tout le monde fait la même chose sans discernement. Résultat : l`offre d`hébergement (maisons et « villas », hôtels, guesthouses) est démesurée au regard de la demande. Les taux de remplissages sont dérisoires et donc la rentabilité au même niveau.
2. parce que le marché est tiré vers le bas. Dernièrement, je me suis lâché (fâché) sur Facebook :
Je sens que je vais me faire mal voir… Bali : Paradis des radins et des fauchés. Faudrait arrêter de tout vouloir pour rien : logement pas cher, resto pas cher, transport pas cher,
plongée pas chère et tout le reste pas cher. Un peu de respect pour les locaux (ou non) qui vous accueillent. A force de tirer les prix vers le bas, bientôt vous n`aurez plus rien… de bon. Et vous serez les premiers à critiquer !
Profil type du surfeur et du yogi. J`ai eu droit à pas mal de « like ». Et un nouveau profile se profile à l`horizon : le « Numeris Nomad». Celui qui travaille sur internet, bouffe du Skype douze heures par jour et veut (pour encore moins cher) de la fibre optique et du 20 Mbps…

OUI :
1. grâce aux chinois. Ils sont 100 000 000 à voyager à l`étranger actuellement. Ca fait déjà beaucoup, on en voit partout. Mais c`est pas beaucoup par rapport à 1 300 000 000. Quand ils seront (bientôt) 500 000 000 à voyager, ça va faire du bien aux taux de remplissage, à Bali comme ailleurs. On sera bien contents d`avoir tant construit. On sera bien contents… si les chinois sont moins bruyants, plus propres, mieux éduqués (mais ça, c`est une autre histoire…).
2. grâce (si l`on peut dire !) a DAESH, AL-QAIDA et autres terroristes islamistes qui font déserter les grandes destinations touristiques des occidentaux  comme la Tunisie, l`Egypte, la Turquie et plein d`autres pays ou on ne peut plus aller. Bali en profite, pourvu que ça dure et qu`il n`y ait pas de nouvel attentat comme en 2 002. La lutte contre le terrorisme est prise au sérieux au niveau national par l`Administration JOKOWI avec le nettoyage des bastions terroristes (Poso, Solo).
3. grâce au nouvel aéroport international dans le nord dont les travaux doivent démarrer en 2 017 (?) et qui va favoriser le développement du nord-ouest de l`ile où il n`y a quasiment rien actuellement. Les prix des terrains vont bien-sûr exploser. La question est de savoir comment se fera ce développement. Espérons que ce ne sera pas Kuta-bis !

A Bali, deux catégories de touristes et d`expats pour la location de maisons : Ceux qui louent un scooter et ceux qui ne louent pas de scooter (je ne parle pas de ceux qui louent ou achètent une voiture sans chauffeur, c`est quantité insignifiante).
Les premiers sont pour la plupart jeunes et sans le sous. Ils veulent être a moins de 15 minutes de leurs sites d`intérêt : fiesta et surf dans le sud, yoga à Ubud. Pour eux c`est gesthouse ou chambre pas chère et il y a déjà largement de quoi les accueillir dans des établissements tenus par des balinais ou des maisons de balinais qui se contentent de maigres tarifs.
Les seconds sont plus âgés et plus fortunés. Comme ils se déplacent à pied, ils veulent être a « walking distance » des magasins, restaurants, yoga donc du centre-ville (Kuta-Legian-Seminyak-Canggu+Ubud). Les villas et hôtels déjà existants ne font pas le plein. C`est pas la peine d`en rajouter.
Dans tous les cas les terrains (loués) sont maintenant hors de prix dans ces endroits et un investissement immobilier ne se justifie que pour un hôtel de grande capacité ou une villa de très grand luxe. On n`est plus dans le cadre d`investissements de particuliers.
Un investissement immobilier pour la location est donc extrêmement localisé. En dehors du sud et d`Ubud, il ne sera pas rentable. Je ne pense pas que l`aéroport du nord change beaucoup de choses. Il génèrera la création d`hôtels et de gesthouses mais pour les villas ce sera comme Lovina ou Amed actuellement, c`est à dire pas grand-chose. En plus c`est du long terme.
Pour les expats qui investissent dans leur propre logement et qui n`ont pas pour objectif la location, c`est diffèrent. Ils peuvent s`éloigner de (KLSC+U) et trouver des terrains a un prix très intéressant, mais ce sera difficile de louer ponctuellement à cause de l`éloignement et du temps de trajet compte tenu des difficultés de circulation.
Personnellement, comme la location n`est pas mon objectif (prioritaire), j`ai acheté un terrain et construit une maison, dans la région de Gianyar, le Bali authentique et traditionnel, mais a une heure en voiture de Denpasar. Bien sûr, l`investissement est au nom de mon épouse. Mais la propriété foncière est encore un autre aspect du marché de l`immobilier en Indonésie, tout comme la législation qui encadre la pratique de la location par des étrangers.
Voila pour quelques eclaircissements.

Bonjour

Pas d'accord!Les réponses sont déjà dans mes multiples post à ce sujet.

Maintenant pour répondre à la question de départ.
Quand je suis arrivé ,il y a maintenant un bon bout de temps ,tout ce passait à seminyak et on voulait tous y aller.
contrairement à la majorité moi je suis parti à canggu nord ,là ou aujourd'hui tout le monde veut être.

les prix de canggu augmentent quand les prix de seminyak stagnent.

Apres vous donner des prix de villa est tres difficiles ,pour les terrains c'est plus facile
le cout des terrains dans le sud et dans les endroits rechercher peut varier du simple au quadruple voir quintuple suivant la zone.comptez entre 6 million are/an et 30 million are/an
6 million = 420€/100m2/année  sur des contrats de 25 a 30 ans en general
30 million = 2000€/100m2/année.

en ce qui concerne le marché de la villa location annuelle ,il est toujours en expension,Cependant beaucoup de villa mal positionnées ou de mauvais gout ne trouvent pas preneur.Je dirai que pour ces produits les prix ont tendance à baisser.
pour le reste c'est progressif.

Voila j'espere vous avoir éclairé sur le sujet

Il n'y pas que Bali: les Gilis sont à 2h de speed-boat, pas un véhicule à moteur dessus (interdits), une île pour faire la fête (Trawangan), et deux pour la mer et se détendre (Air et Meno). J'ai loué 24 ares à Meno il y a deux ans pour 100 ans, pour beaucoup moins cher qu'à Bali-Sud, le prix a déjà doublé, et j'ai fait construire des villas. Les Gilis sont la destination touristique n°1 du pays, çà grimpe tout le temps, parce que c'est beaucoup plus exotique que Bali, du fait de l'absence de bruit, de circulation. Les villas ou bungalows qu'on y construit rapportent de 8 à 15% l'an, pour un investissement nettement moindre qu'à Bali-Sud, Et d'ailleurs, j'ai mis en vente...
Quand on y vit, on a de moins en moins envie de retrouver la bazar de Bali, et on finit par ne plus y fréquenter que l'aéroport de Denpasar. Et encore: l'aéroport international de Lombok se développe régulièrement, donc à moyen terme...Bali sudah, abis !

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Indonésie

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Indonésie.

Déménagement en Indonésie

Conseils pour préparer votre déménagement en Indonésie

Assurance voyage Indonésie

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Indonésie

Billet d'avion Indonésie

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Indonésie