Close

entrepreneur étrangers au Japon ?

Bonsoir, je suis étudiant en Master et j'aimerais parler  à des entrepreneur qui on eu l'expérience de tenter d'ouvrir une société au Japon et
de leur demander si il on ressentit une certaine forme  de discrimination ou pas ?

bonjour,de quelle entreprise voulez vous ouvrir ici,pour ma part j'ai eu plusieur comerces,si vous le vouler,je pourais vous repondre sur ce sujet:a bientot(?)ceribibi

Bonjour, je vous remercie de votre réponse.
Me concernant  ce serait une sorte de bar izakaya franco-japonais.
Mais ma question porte sur tous types de commerce.

j'ai utilisé le mot "discrimination" , mais j'ai employé ce mot dans le sens est-ce que en tant entrepreneur étranger et donc en tant que nouveau concurrent l'administration japonaise nous met-il des bâtons dans les roues?

Vous qui avez l'expérience d'avoir eu plusieurs commerce est-ce que vous avez eu des difficultés avec l'administration?

merci de votre réponse

Kévin..

bonjour deseni94,ah un comerce!et de plus un comerce de bouche!saccher mon ami qu'au japon un etranger ne peux pas seul ouvrir un comerce qu'el qu'il soit,il vous faut un partenaire (JAPONAIS)la lisence de ce comerce serat au nom du par tenaire,pour ce qu'il est d'un bar,c'est tres strique,don dificile a optenir tout depend du partenaire faite tres attention!les japonnais ne font rien pour rien!!l'escroquerie est au quotidien,le mieux venez ici renseingnez vous sur place.tout les francais etablie aux japon sont mariè avec une japonnais,moi aussi mes troi comairces etait au nom de mon epouse,ceci fai,point de vue addministratife pas de probleme,tout les formulaires sont en japonnais,mais votre partenair aussi!!voila mon ami pour ce jour je vous souhaute une tres bonne journeè  cheribibi

Bonjour,
je vous remercie pour votre réponse.
Je vois qu'à ce niveau là  ils sont strict.
donc cela veut dire que vous n'avez eu pratiquement aucun contact directe avec l'administration et que dans votre cas vous êtes passé par votre femme ?

je vous souhaite également une bonne journée

cherubibi : les choses changent qd même le Japon essaie d'encourager les entrepreneurs étrangers à s'installer au Japon depuis quelques années. Il y a un nouveau visa de création d'entreprise qui ne demande pas d'avoir de partenaire, simplement il faut un capital de 5 millions au dépôt de demande.

Mes amis ayant lancé leurs boîtes n'ont pas eu de problèmes d'escroqueries, mais chaque exp est différente et ça dépend du miliu faut croire. Vous avez des exemples ?

Cela dit je connais pas la restauration qui doit avoir pas mal de réglementation.

denys : l'administration qui vous mettrait des bâtons dans les roues, dans quel but ? Faut pas être parano et si vous partez du principe que tout va mal se passer, je déconseille de se lancer à l'étranger. Vous pouvez avoir des difficultés en ne maîtrisant pas la langue et culture de toute façon, c'est comme en Europe. Ca se surmonte faut juste savoir prévoir et gérer

Les Français tous mariés à des J ? Ca dépend. Les profs de boîtes à cours privés et les fans de manga sont souvent mariés à des locaux, les expatriés et les ingénieurs/scientifiques sont rarement mariés à des locaux dans mon obvseration.

Bonjour Yuzu je vous remercie pour votre réponse.

Non ce n'est pas que je suis péssimiste, car je sais que des entrepreneurs français on très bien réussi au  Japon. Quant on regarde le cas de Pierre Hermes.

peut-être je me suis mal fait comprendre.
je suis en Master 1ère année et pour mon dossier d'étude je veus étudier  le cas des entrepreneurs étrangers au Japon particulièrement car le japonais est ma spécialité et que j'ai le projet d'entreprendre dans l'avenir au Japon.

j'ai aussi choisi ce sujet car j'ai entendu de personnes notamment de PVTISTE  (vacance travail )  qui par au Japon pour travailler pendant 1 ans environ , que travailler au Japon pendant une très longue période peu être difficile dans le sens qu'une personne qui travaille dans une entreprise pendant la durée de son  visa vacance travail et qu'à terme elle est embauché par cette même entreprise pour obtenir un visa travail l'administration peut-être un peu réticente à délivré le visa et la personne en question doit passer par le patron de sa boîte pour exercer une pression sur cette administration pour obtenir le visa.

Après je pense pas que ce soit le cas de tous mondes.
Dans le cas de traducteur je sais que l'administration délivre plus facilement les visas car pour la traduction  on a besoin de personne native qui par des langues étrangères.

On m'a aussi dit d'une personne qui a vécu pendant près de 10 ans au Japon  que que quand un étranger travail dans une entreprise japonais il n'a pas de perspectives d'évolution, c'est-à-dire qu'il finira dans la boîte au même niveau qu'il avait quant il est arrivé.

En entendant cela je me suis posé la question et pour les entrepreneurs étrangers c'est comment ?
je sais que des entrepreneurs on réussi mais , il y en a tout autant qui on échoué je pense.....

Et d'une certaine façon j'aimerais avoir leur ressenti sur la question et bénéficier de leurs  expériences d'une certaine manière.

c'est vrai que le mot "descrimination" que j'ai employé est un peu fort je pense , mais comme dans tous pays il y a du nationalisme et du coup on peut se poser la question de savoir si certaine administration peu bloqué certain entrepreneurs étrangers au profit de leur entrepreneur interne.... une sorte de concurrence déloyal si vous voyez ce que je veus dire.

Mais cela n'est qu'un sujet d'étude que je veus étudier.
Je n'ai pas de grande crainte concernant le fait que je veuille entreprendre au Japon, car c'est un projet qui qui ce concrétisera dans environ 3 ans donc ça me laisse le temps de me préparé je pense....
Et donc si possible bénéficier de l'expérience des autres  :)

bonjour Denis94,oui c'est ca,tout les formulaires sont en japonais,et le japonais cest du kanji,mais venez ici, touvez un petit boulot,vous prouverez facilement  une fille(ou un garcçon) apres a vous de voir,amicalement ;cheribibi

Il n'y a pas de visa spécifiquement pour les traducteurs mais c'est vrai que les métiers liés à la langue et l'expérience internationale sont validés facilement.

denys94 :

j'ai aussi choisi ce sujet car j'ai entendu de personnes notamment de PVTISTE  (vacance travail )  qui par au Japon pour travailler pendant 1 ans environ , que travailler au Japon pendant une très longue période peu être difficile dans le sens qu'une personne qui travaille dans une entreprise pendant la durée de son  visa vacance travail et qu'à terme elle est embauché par cette même entreprise pour obtenir un visa travail l'administration peut-être un peu réticente à délivré le visa et la personne en question doit passer par le patron de sa boîte pour exercer une pression sur cette administration pour obtenir le visa.

L'administration si tu remplis les critères ils te filent ton visa voilà.
Les mecs qui se font refouler n'ont pas bien monté leur dossier ou n'ont pas un contrat "clean" ou bien casier judiciaire, pas de qualif, soupçon de travail illégal, mariage blanc ou autre raison normale qui bloque.

Je sais pas si faire du forcing aide vraiment par contre ce que les patrons peuvent faire c'est de payer un notaire spécialisé pour faire le dossier et écrire tout comme il faut avec les pièces qu'il faut.

On m'a aussi dit d'une personne qui a vécu pendant près de 10 ans au Japon  que que quand un étranger travail dans une entreprise japonais il n'a pas de perspectives d'évolution, c'est-à-dire qu'il finira dans la boîte au même niveau qu'il avait quant il est arrivé.

Je vais dire ça à mes managers étrangers.
C'est comme partout il faut en avoir les capacités et bosser.

Etre étranger est pas forcément un moins. Si t'es dans une boîte française au Japon le patron peut vouloir un Français à la tête, et inversement. Y a tous les cas de figure.

Je préfère ne pas reposer sur ma moitié pour les démarches et papiers sérieux, on n'est jamais mieux servi que par soi-même et puis ce n'est pas sans risque...

cheribibi: merci  de votre réponse ça peut être aussi une solution, lol
mais le mariage pour le visa ce n'est pas dans mes option....😅
si vous avez d'autre informations à me communiquer je vous en remercie.
cordialement,
Kévin

Yuzu :
effectivement si on choisi une entreprise française le système sera français donc il n'y avoir de problème sauf un manque de compétence dans ses propres capacité mes dans mon exemple c'était un français qui travaillait dans une entreprise japonaise et donc un système japonais.
Et la ces différents a ce niveau je l'ai entendu de plusieurs personnes.  c'est la raison pour laquelle beaucoup cherche à travailler pour des entreprises étrangères.

Concernant les visas travails bien sûr un manque de rigueur dans la constitution des dossiers et tu te fait refouler ça c'est un classique et c'est partout pareille je pense.
cela encore est juste un exemple qui explique la raison pour la quel j'ai choisi ce sujet qui plutôt complexe d'après mon directeur de recherche.
mais intéressant.

Car comme en France et partout , au Japon aussi parfois il peut y avoir des dossiers cacher comme on dit.
Et cela peut être intéressant je pense.

c'est pour cela que je cherche des entrepreneurs qui on été Japon.
Car  on dit qu'on est tous égaux, mais c'est loin d'être le cas.😊

je suis indiscret mais tu vis au Japon ?
et si tu connais d'autre forum ou site dans le même genre ou je peut trouver des entrepreneurs étrangers, si tu peus me renseigner je t'en remercie.

denys94 :

On m'a aussi dit d'une personne qui a vécu pendant près de 10 ans au Japon  que que quand un étranger travail dans une entreprise japonais il n'a pas de perspectives d'évolution, c'est-à-dire qu'il finira dans la boîte au même niveau qu'il avait quant il est arrivé.

J'ai plus evolue en 1 an dans mon entreprise actuelle au Japon qu'en 6 ans la ou je travaillais en France.

Bonjour Bene
merci de participer à la discussion.
Quand je parle parle d'évolution je ne parle pas que de compétence mais aussi d'évolution financière.

Est-ce que vous travaillez dans une entreprises japonaise ou dans  une entreprise étrangère au Japon?

On m'a aussi dit d'une personne qui a vécu pendant près de 10 ans au Japon  que que quand un étranger travail dans une entreprise japonais il n'a pas de perspectives d'évolution, c'est-à-dire qu'il finira dans la boîte au même niveau qu'il avait quant il est arrivé.

Ton ami au bout de dix ans il aurait dû changer de boîte s'il a été mis au placard... ça dépend des boîtes mais moi j'observe pas ça ici.

Pour les visas j'ai fait pas mal de dossiers pour moi et pour d'autres aussi. Jamais entendu parler de gens ayant un dossier conforme qui se sont fait refouler. Si refus il y a toujours une raison (casier, impôts, emploi fictif, qualif insuffisante...) ou alors leur boulot ne correspond pas à la catégorie demandée.
Au contraire ils sont même plutôt coulants sur des gens qui sont limite au niveau salaire/qualif parfois.

Peut-être ton pote confond avec l'obtention du visa working holiday qui est sur dossier... ou alors le fait que ce visa ne peut pas être prolongé/changé en visa de travail (il faut refaire un visa à zéro).

Au Japon c'est la promotion à l'ancienneté traditionnellement donc tu as quasi aucune chance de rester au même niveau.

Mais je comprends pas trop ta démarche tu veux démontrer qu'il y a des entourloupes dans l'administration et l'entreprise ? On dirait un peu que tu as déjà ton opinion sur le sujet et que tu cherches des témoignages allant dans ton sens.
Amélie Nothomb c'est de la fiction hein ?

effectivement au Japon le salaire évolu à l'ancienté qui basé sur l'emploi à vie c'est pour cela que très  peu Japonais quitte leur boîte pour aller dans une autre car cela est mal vue et donc un japonais qui quitte ça boîte à peu chance de retrouver  du travaille  dans le même domaine.

mais pour les étrangers le système est sans différents je ne sais pas.  ce que j'ai énoncé plus son les dires d'une personne et d'autre que j'ai entendu que cela soit exagéré ou je n'en sait rien je n'en est pas fait l'expérience et donc n'ai pas d'opinion sur la question, à ce niveau là je suis neutre  d'où mon objet d'étude et ma venue sur ce site.
Mais pour répondre à ma problématique je ne peut pas m'appuier que sur un ou deux témoignages.
Donc effectivement je recherche des témoignages
de personnes qui ont l'expérience d'avoir entrepris au Japon qu'ils ont réussi ou pas et avoir leur impression.
Ce n'est pas que je particulièrement montre que dans l'administration il y a des entourloupes.
mais si il y a et que des personnes les ont vécu cela peut être un sujet intéressant.

Car des entourloupes il y en a partout et même en France alors pourquoi pas au Japon.

Si tu es au Japon tu doit savoir que la discrimination au Japon est monnaie courante 

que se soit interne avec les "burakumin" ou externe avec les "zainichi"

à l'heure actuelle au Japon la descrimination n'est pas punis par la loi donc d'une certaine manière "toléré" pour le moment car cela devrait bien changé.

Donc si l'administration veut te mettre des bâtons dans les roues elle le fera.

Dans ton cas et celui sur des personnes que tu as traité  il n'y a pas eu ce genre de problème et tant mieux et je le prend en compte pour répondre à  ma question mais je n'exclut pas la possibilité car j'ai besoin de plusieurs témoignage pour me fixer.

Si tu es au Japon tu doit savoir que la discrimination au Japon est monnaie courante

C'est un peu ce genre de phrase qui me donne l'impression que tu pars avec des préjugés...
Moi je ne dirais pas que la discrimination est monnaie courante, du moins pas envers les Français.

à l'heure actuelle au Japon la descrimination n'est pas punis par la loi donc d'une certaine manière "toléré" pour le moment car cela devrait bien changé.

Non, la discrimination n'est pas légale et le Japon a signé la convention int contre le racisme http://www.mofa.go.jp/policy/human/conv_race/index.html

Je vois pas en quoi c'est "toléré"... d'où tu tires ça alors que tu nous dis avant que tu connais pas le Japon ?
Tu dirais que le racisme est toléré en France ??

Récemment il y a eu un gros scandale au Japon car dans le train qui mène à l'aéroport du Kansai le chauffeur a fait une annonce "nous sommes désolés de la gêne provoquée par le grand nombre d'étrangers dans le train" (il voulait parler des touristes et de leurs bagages encombrants). Ca a provoqué un tollé et la compagnie a dû s'excuser, le chauffeur a eu un blâme.

Donc si l'administration veut te mettre des bâtons dans les roues elle le fera.

J'en reste sans voix...  :huh:

Si je peux te donner un conseil essaie un peu de nuancer un peu ton propos et ta réflexion.

Tu es en Master de quoi au fait ?

Quoi qu'il en soit je suis pas chef d'entreprise donc tu cherches peut-être d'autres profils.

laisez pomber cette discution,ca sent,pas bon;cordialement Cheribibi

denys94 :

Est-ce que vous travaillez dans une entreprises japonaise ou dans  une entreprise étrangère au Japon?

Une entreprise japonaise. Et je n'ai pas non plus subi de discrimination.

Sinon je suis plutot d'accord avec Yuzu. Partir avec autant de prejuges c'est le meilleur moyen de se casser la figure.

Yuzu: je ne suis pas en train de dire que le racisme est légal au Japon, je suis en train de dire qu'il n'y a actuelle pas de loi qui puni tous actes de racisme ou de discours de haine.

si je faite un bref résumé de la situation au Japon
une loi contre la discrimination des personnes handicapées a mis 5 ans à prendre les  aménagements législatifs nécessaire pour sa ratification alors que la convention a été signé en 2007.
Alors imagine pour la loi contre le racisme.
un projet de loi à été discuté à la diète  en août 2015 mais c'est tout. le projet est en cours  et actuellement il n'y a aucune loi qui puni ces actes.

mais dans la préfecture d'Osaka un décret à été mis en place à l'encontre des "zainichi" ( coréen qui vit au Japon depuis plusieurs générations)
en janvier 2016.

pour répondre à ta question je suis en Master 1
en langue étrangère et civilisation de la culture asiatique spécialisé en japonais.

Donc j'ai étudié la civilisation japonaise dans ses grande ligne.

je suis pratiquement bilingue franco-japonais et je travaille avec des japonais à Paris.

Bien sûr peut être que nous les français ne subissons pas la discrimination au Japon car les français sont très bien apprécié, mais ça  c'est pour les japonais qui ne connaissent pas la France (qui là connaissent mais que par la télé ou autres...) la première fois que j'ai été au Japon une petite anecdote quand j'ai dit à des japonais que j'étais français ils m'ont pas cru tout simplement  parce qu'ils pensaient qu'il n'y avait pas de métisse ou de noire en France si c'est pour te dire, désolé de te le dire mais pour les japonais qui connaissent la France et qui y ont vécu c'est une autre histoire. et pensé que les japonais n'ont pas de pensé discriminatoire envers les français c'est un peu arrogant je pense.
Car comme je te l'ai dit je parle japonais et je travailles avec des japonais pour des japonais, nous concernant j'en entend des vertes et des pas mûre....

je te retourne la question je ne sais si tu travailles dans une entreprise française, étrangères ou Japonaise. je ne sais pas depuis  combien de temps tu vis au Japon et si même tu parles japonais, ou si même tu côtoies beaucoup de japonais.
mais n'idéalise pas trop le Japon car tu pourrais avoir des surprises.
Car les japonais fonctionne sur le principe du "tatemae" c'est-à-dire  qu'il ne dit pas ce qu'il pense vraiment.
et donc si tu ne parles pas japonais c'est encore moins facile de savoir ce qu'ils pensent.
Je donne l'aire d'accabler le Japon, mais j'aime beaucoup ce pays. Et comme tout pays il y a des défauts.

et donc je veus juste entendre les pensés d'entrepreneurs qui on l'expérience d'avoir entrepris au Japon.

Bene_fukuoka:
Je tient a préciser que je n'ai pas de préjugés de ce que j'ai entendu de PVTISTE  je ne l'ai pas inventé, moi qui veut entreprendre avec un ami au Japon je me suis dit et pour les entrepreneurs c'est comment en gros.

Et de ce fait comme j'ai un dossier à faire je me suis posé une problématique  qui est "Y a-t-il de la discrimination envers les entrepreneurs étrangers ?"
c'est pas quelque-chose que je veut démontrer à tout pris, grossièrement soit c'est oui soit c'est non...

Denys94 :

Le sujet du racisme c'est assez délicat, c'est pour ça que je te conseille de faire attention aux raccourcis faciles.
Je regrette mais c'est faux de dire que la loi ne punit pas le racisme...  il y a régulièrement des condamnations dans des cas de discrimination envers les burakumin, zainichi, etc... L'interdiction de la discrimination pour des raisons de race, religion etc est écrite dans la constitution japonaise.
Puisque tu sais lire le japonais cherche "日立就職差別事件" ou encore "小樽温泉訴訟" pour des exemples de procès.
Le décret d'Osaka vise justement à défendre les droits des zainichi dans une région où leur communauté est importante, pas à aller contre eux.
Je t'invite à te pencher de façon plus approfondie le sujet de la discrimination au Japon, je pense que ça te servira pour ton mémoire.

quand j'ai dit à des japonais que j'étais français ils m'ont pas cru tout simplement  parce qu'ils pensaient qu'il n'y avait pas de métisse ou de noire en France

Oui, les Japonais ont du mal à concevoir le concept de "Français d'origine ___" (et Français de couleur) car dans leur esprit les Français sont caucasiens, de plus pour eux (exemple au hasard) un "Français d'origine viêtnamienne" est un "Viêtnamien" avant toute chose. C'est la tradition du droit du sang et pas du droit du sol, la définition de l'identité basée sur les origines. Vaste sujet.

Pour te répondre je vis ici depuis plus de douze ans et j'ai toujours travaillé dans des grandes entreprises jp, je rédige des rapports en japonais au quotidien alors je peux te dire que ça me connait.

Pour revenir un peu à ton dossier,

"Y a-t-il de la discrimination envers les entrepreneurs étrangers ?"

Tout ça est un sujet complexe car fortement subjectif... Je ne sais pas trop quelle sera ta démarche et ton angle d'attaque mais je pense que les situations varient beaucoup selon les secteurs d'activités en tout cas.
Ce que je veux dire c'est que les gens travaillant dans les métiers de bouche n'auront sûrement pas le même ressenti que ceux qui ont monté des boîtes IT par exemple.

Les étrangers voient parfois de la discrimination quand ils comprennent mal ou quand ils sont mal intégrés à cause de leurs difficultés en langue. Ceux qui viennent un an en WH n'ont pas toujours le recul nécessaire, surtout que ces derniers temps c'est souvent des fans de manga mal préparés.

Quoi qu'il en soit je pense pas que la discrimination vienne de l'administration.

Merci pour les 2 exemple de procès je vais les lire. effectivement je pense aussi que la situation change en foncyion du secteur d'activité.
j'ai lu quelque truc intéressant.

Dans des entreprises Japonaises tu n'es pas rester dans la même entreprise ?

Je sais que pour un Japonais changer d'entreprise c'est mal vue et compliqué.
le fait d’être étranger à du temps facilité un peu non?
mais c'est quoi ton domaine d'activité ?

concernant l'origine au Japonais ce n'est pas seule la tradition du droit du sang c'est compliqué
on va dire que tu as 4 types
-le japonais de  base née de parents japonais et qui à  vécu au Japon et à la culture japonaise : japonais  100%pas de problème
-le japonais qui n'est pas considéré comme japonais car il est issu d'un métissage: leハフ
-l'étranger qui est né au Japon de parents  étranger, mais qui à la culture japonaise sa langue maternelle est le japonais plus une ou deux langues, c'est un étranger
- le japonais né de 2 parents japonais mais à l'étranger qui a grandi à l'étranger durant toute son enfant et son adolescence et qui retourne vivre dans son pays d'origine.  il n'a pas vécu dans le pays donc n'a pas notre culture donc il ne peut pas  nous comprendre.  il n'est pas vraiment japonais . a ce niveau le droit du sang  disparaît.

ce sujet est un peu compliqué d'une certain façon,
même si ça me fait un peu rigolé.
car c'est une façon de penser difficile à comprendre.

bonjour,ca ne maine a rien votre discution,changer de sujet,merci:Cheribibi

Je sais que pour un Japonais changer d'entreprise c'est mal vue et compliqué.
le fait d’être étranger à du temps facilité un peu non?

ça dépend des secteurs d'activité et des plans de carrière, mais les mentalités changent à cet égard depuis quelques années.
Dans mon cas ma nationalité n'a rien à voir avec mes choix professionnels, mais cela dit c'est vrai qu'un étranger qui change plusieurs fois de boîte ne sera pas forcément perçu négativement comme un Japonais pourrait l'être.

Sinon, sur le droit du sang. Au passage les métis s'appellent ハーフ en japonais.
Sans vouloir faire de généralisation, je pense que les Japonais vivant à/revenant de l'étranger sont davantage vus comme des Japonais, que des étrangers anturalisés ayant vécu toute leur vie au Japon. Mais c'est un vaste sujet et on est un peu HS.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Japon

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Japon.

Déménagement au Japon

Conseils pour préparer votre déménagement au Japon

Assurance voyage Japon

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Japon

Billet d'avion Japon

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Japon