Close

s'il vous reste un bien immobilier en France

bonsoir,s'il vous reste un bien immobilier en France et que vous séjournez plus de 183 jours au.Portugal,votre bien au Portugal, achat ou location sera considéré comme votre.résidence principale

Bonsoir,
Vous parlez de résidence principale ou résidence fiscale ?
C'est loin d'être la même chose pour le fisc français.
Cordialement,
G.wo

bonjour, votre .résidence principale devient votre foyer fiscale au .Portugal si plus de 183 jours de présence par ans dans ce pays, donc pas  impôt sur le revenu. pendant 10 ans pour les retraites  français du secteur prive.Si vous.possédez une résidence secondaire en .France vous.devrez payer au fisc Français vos 2 taxes <foncier
.et.habitation et il me semble en plus .CSG et RDS .calculés sur la valeur locative soit environ 4 a 5%
A moins d,un changement récent de la fiscalité????
.Michel
bon.WK a vous tous.
futur expatrie region CASCAIS

Bonjour,

Il n'y a pas eu de changement récent sur la position du fisc français concernant qui est résident fiscal chez lui.
Si dans votre cas ,il semble que cela soit , peut être simple, ce n'est pas le cas de tous.
Vous resterez résident fiscal français,par exemple si votre centre d’intérêt économique est en France.
Regardez l'article 4 du code général des impôts sur Internet.
Si vous remplissez une seule des conditions énoncées faites attention, et allez voir un avocat fiscaliste français. Chaque cas est un cas particulier, c'est pour cette raison que je me suis permis d'intervenir, car vos propos pouvaient induire en erreur des cas différents du votre (que je ne connais pas ).
Très cordialement

je suis totalement d'accord avec vous, pour bénéficier pleinement du statut RNH et désintéréssé le fisc français, le mieux est de vendre votre résidence en France et encore cela peut ne pas suffire comme dans mon cas ou, j'ai un patrimoine mobilier en France plus important que la valeur de mon habitation actuellement en vente, lorsque ma maison sera vendue, le fisc français peut considérer que mes intérets économiques restent en France du fait de ces placements auxquels s'ajoutera le cash issu de la vente de mon habitation constituent un patrimoine de nature à considérer que mes intérets économiques restent en FRance, je suis actuellement en relation avec un avocat fiscaliste en France qui étudie ce problème et je crains que la solution préconisée va être  celle relatée par un ami français vivant à Madère sous statut RNH confronté au même problème qui n'a eu d'autre issue que de transférer son patrimoine mobilier au Luxembourg et en Suisse dans le respect de la légalité afin de ne laisser en France que le minimum nécessaire à ses courts séjours en FRance.
L'administration française n'apprécie pas du tout ce dispositif RNH et nous attend au virage

Nominoe :

Vous resterez résident fiscal français,par exemple si votre centre d’intérêt économique est en France.
Regardez l'article 4 du code général des impôts sur Internet.

Plus exactement ce n'est pas uniquement le CGI qu'il faut regarder c'est aussi et surtout la convention fiscale entre les 2 pays concernés, quand elle existe. C'est le cas ici. L'article 4.2 de la convention franco-portugaise stipule entre autres que lorsqu'une personne physique est considérée comme résident de chacun des Etats contractants, cette personne est considérée comme résident de l'Etat contractant où elle dispose d'un foyer d'habitation permanent. Lorsqu'elle dispose d'un foyer d'habitation permanent dans chacun des Etats contractants, elle est considérée comme résident de l'Etat contractant avec lequel ses liens personnels et économiques sont les plus étroits (centre des intérêts vitaux)

Effectivement, il est impératif de lire cette convention pour tout candidat à l'expatriation, elle est écrite dans un jargon tout à fait accessible et disponible sur internet
En résumé, tout ce qui a trait à l'immobilier est imposable dans le pays où se situe le bien à la remarque près citée dans votre message, tout ce qui a trait au patrimoine mobilier est imposable dans l'état de résidence quelque soit la source de ces revenus sous déduction d'éventuelles prélèvements à la source, il semble qu'elle ne statue pas sur les plus values mobilières et rentes(viagères ou autres), ce qui tendrait à conclure que les plus values mobilières ne soient pas imposables si vous êtes résident fiscal portugais toujours à la remarque près évoquée, quant au rente, on peut en tirer la même conclusion, mas c'est moins évident.

Merci pour vos commentaires,il est certain qu'il faut vendre sa .résidence principale< donc foyer fiscal>en France avant de s'inscrire au Portugal comme RNH ,nous conservons notre résidence secondaire qui a une valeur nettement inférieur comme résidence  temporaire et accepté a priori par le fisc Français. Bien sur nous comptons rester 8 a 9 mois par an a Cascais.Oui je suis d',accord avec Valentre et Nomioe l'administration française n'apprécie pas les RNH d
onc prudence avant toute décision. Mais les accords sont la et l'Europe aussi .Bonne soirée a vous

Oui pour ne plus être "suspecté" par le fisc français il faut :
Article 4 a du CGI :  » Les personnes qui ont en France leur domicile fiscal sont passibles de l’impôt sur le revenu en raison de l’ensemble de leurs revenus. Celles dont le domicile fiscal est situé hors de France sont passibles de cet impôt en raison de leurs seuls revenus de source française. »
Article 4b du CGI :
1. Sont considérées comme ayant leur domicile fiscal en France au sens de l’article 4 A :
a. Les personnes qui ont en France leur foyer ou le lieu de leur séjour principal ;
b. Celles qui exercent en France une activité professionnelle, salariée ou non, à moins qu’elles ne justifient que cette activité y est exercée à titre accessoire ;
c. Celles qui ont en France le centre de leurs intérêts économiques. »

Les enfants devront changer d’école et vivre définitivement dans ce nouveau pays de résidence.
La famille devra également s’expatrier « Professionnellement ». La famille ne pourra plus tirer ses revenus professionnels de France. Les chefs d’entreprises devront également déménager le siège social de leur entreprise, déplacer l’usine … Bref, seuls les retraités peuvent prétendre satisfaire aisément ce critère professionnel.
Enfin, l’expatriation devra également être « Financière » et « Patrimoniale ». La famille devra sortir de France l’ensemble de ces investissements et autres centres des intérêts économiques. Il faudra donc vendre le parc de bien immobilier locatif, transférer les comptes titres et racheter les contrats d’assurance vie afin de les domicilier hors de France.
Bref, pour ne plus être « résident fiscal Français », il faut quitter la France, sans y conserver aucun lien….
Enfin, un petit conseil, vendez votre bien avant de partir car certains taux, il me semble, sont plus forts lorsque vous êtes NRF. Bonne continuation.

bonsoir,oui vous avez  raison il faut vendre avant de partir.Mais vous pouvez garder un compte en banque en France et certains placements et pas d'autre, également vous pouvez garder aussi une assurance vie mais il faut savoir que vous serez taxer sur les intérets et en plus taxes de la csg et rds aussi sur les intérets par le fisc Français Je n,affirme rien ,s,il y a un RNH qui a une expérience je suis preneur, bonne soiree

dom31 :

La famille devra sortir de France l’ensemble de ces investissements et autres centres des intérêts économiques. Il faudra donc vendre le parc de bien immobilier locatif, transférer les comptes titres et racheter les contrats d’assurance vie afin de les domicilier hors de France.
Bref, pour ne plus être « résident fiscal Français », il faut quitter la France, sans y conserver aucun lien….

On ne peut pas être résident fiscal dans deux pays non ?
Sur l'un des fil il est précisé :
"Une   personne   est   considérée   comme   résidente   fiscale   au   Portugal   lorsque,   au   cours  d’une  année  civile,  elle  remplit  l’une  des  conditions  suivantes  :
elle  est  restée  sur  le  territoire  national  plus  de  183  jours,  consécutifs  ou   non  ou   
au   31   décembre,   elle   dispose   au   Portugal   d’un   logement   dans   des   conditions   qui   supposent   son   intention   de   le   conserver   et   de   l’occuper   à  titre  de  résidence  habituelle  ou   elle  fait  partie  d’un  ménage  dont  l’un  des  membres  est  résident  fiscal  au   Portugal.
On peut donc être résident avec domicile au Portugal sans le statut RNH (soit, n’entrant pas dans les conditions soit étant retraité du secteur Public). Maison louée ou achetée.
Le retraité du secteur public payera toujours ses impôts sur les revenus dans son pays d’origine.
Le retraité du secteur privé  payera toujours  ses impôts au Portugal sauf si RNH.
Le retraité ayant le statut RNH  sera exonéré d’impôt au Portugal pour 10 ans  (ne les payant pas en France). Donc pas de IR du tout pendant 10 ans."

Je ne vois donc pas pourquoi il faudrait solder ou transférer ses comptes épargne ... Pourriez-vous apporter des précisions ? D'avance merci  :)

Il faut faire cela par sécurité, en effet si vous gardez plein d'intérêts économiques vous aurez un statut au Portugal mais le fisc français vous le requalifira .Il attendra trois ans et contestera votre centre d'intérêt économique ! C'est la France ....

Je n'ai rien à ajouter au post de Nominéoe et au mien. Le fisc français est très clair sur le sujet, s'il prouve que vous gardez des intérêts économiques en France, vous serez obligé de payer vos impôts en France même si vous vivez plus de 183 jours au Portugal. Enfin, si vous n'êtes pas RNH n'oubliez pas de déclarer le montant de vos avoirs à l'étranger sinon....

dom31 :

Je n'ai rien à ajouter au post de Nominéoe et au mien. Le fisc français est très clair sur le sujet, s'il prouve que vous gardez des intérêts économiques en France, vous serez obligé de payer vos impôts en France même si vous vivez plus de 183 jours au Portugal. Enfin, si vous n'êtes pas RNH n'oubliez pas de déclarer le montant de vos avoirs à l'étranger sinon....

Même si vous êtes RNH, vous devez déclarer TOUS vos revenus de quelles natures qu'il soyent.

Le Portugal pratique l'impôt sur les revenus MONDIAUX, RNH ou non

Fin des déclarations fiscales papier le 31 mars 2015

Bonjour annagram,
Je peux répondre partiellement (source officielle) à votre question :
"Si vous devenez non-résident fiscal français, vous devez déclarer votre changement de statut à votre banque, ainsi qu'à tous les établissements teneurs de vos comptes. Votre compte actuel devient alors un compte de non-résident. Ce statut a des conséquences sur le régime fiscal de vos placements et sur les produits d'épargne que vous pourrez conserver. En effet, certains d'entre eux ne peuvent être détenus par des personnes non fiscalement domiciliées en France. A noter  qu'en tant que non-résident, vous pouvez être imposé en France sur vos revenus de source française, notamment sur les revenus de votre épargne. Les modalités d'imposition de ces revenus sont fonction de l'existence ou pas d'une convention fiscale entre la France et votre pays de résidence.
Les placements suivants peuvent être conservés : les comptes sur livret bancaire, les livrets A et B, les plans d'épargne populaire, les plans d'épargne logement, les comptes d'épargne logement, les comptes titres, les contrats d'assurance-vie et les contrats de capitalisation. Renseignez-vous auprès de votre banque, voire de votre assureur pour les contrats d'assurance-vie sur la fiscalité appliquée aux placements que vous conserverez en France.
Les produits suivants doivent être fermés : les plans d'épargne en actions, les livrets de développement durable (ex Codevi) les livrets jeunes et les livrets d'épargne populaire."
Bien cordialement.
Janina83

Bonjour
d,,accord avec Janina83   bon résumé des règles élémentaires sur la fiscalité des placements et comptes de banque
Cordialement Annie Michel

Bonjour anniemichel,
Merci, mais je n'ai pas de mérite, je n'ai fait que recopier un texte officiel dont j'ai déjà pris bonne note et qui pourra servir à d'autres …
Bien à vous.
Janina83

janina83 :

Les produits suivants doivent être fermés : les plans d'épargne en actions, les livrets de développement durable (ex Codevi) les livrets jeunes et les livrets d'épargne populaire."
Bien cordialement.
Janina83

Ce qui est tout de même très loin de devoir  " (...) vendre le parc de bien immobilier locatif, transférer les comptes titres et racheter les contrats d’assurance vie afin de les domicilier hors de France."
Que l'on soit imposé pour partie en France (si l'on a un appartement à louer par exemple) me semble juste puisqu'il n'a jamais été question pour les RNH que de voir les revenus de leur retraite du privé exonérée...
D'autre part je rappelle que "La Cour de justice de l’Union européenne a statué ce jeudi matin sur le sort de quelque 60.000 non-résidents qui louent ou cèdent leur bien immobilier basé en France. Et elle a conclu que Paris n’avait pas le droit de soumettre ces revenus à la CSG et à la CRDS dans la mesure où les personnes visées ne bénéficient pas de la Sécurité sociale française."

Contrairement à ce qui a ete dit sur ce forum: vous pouvez garder votre plan epargne actions.
Par contre pas le Livret A ou le Codevi. Vous pouvez aussi garder votre PEL

Pour déterminer si vous avez votre domicile fiscal en France, l'administration fiscale examine si vous y avez votre résidence habituelle ou votre activité professionnelle ou le centre de vos intérêts économiques.


Que vous soyez français ou étranger,"""""" vous êtes considéré comme ayant votre domicile fiscal en France si vous remplissez l'un des critères suivants :""""""""

avoir son foyer (ou le lieu du séjour principal) en France : il s'agit du lieu de la résidence habituelle ayant un caractère permanent ;


exercer une activité professionnelle en France : si vous exercez plusieurs activités, c'est l'activité principale qui est prise en compte. Une activité exercée à titre accessoire n'est pas concernée. L'activité principale est celle à laquelle vous consacrez le plus de temps effectif ou celle qui vous procure l'essentiel de vos revenus ;


"""""""posséder en France le centre de vos intérêts économiques : il s'agit du lieu où vous avez effectué vos principaux investissements, """"""où vous possédez le siège de vos affaires d'où vous administrez vos biens.

je rebondis sur ce dernier point:
"posséder en France le centre de vos intérêts économiques : il s'agit du lieu où vous avez effectué vos principaux investissements, ."
En conséquence si vous disposez en France d'un patrimoine mobilier significatif après avoir cédé vos biens immobiliers, l'administration fiscale française peut considérer que vos intérets économiques restent en France et vous imposez sur vos retraites et revenus mobiliers malgré votre statut de RNH avec tous les conflits d'intérêts entre les 2 administrations fiscales qui peuvent conduire à des doubles impositions même si dans le principe de la convention ,il n'y a pas de double imposition, mais c'est seulement après que les 2 administrations se seront mis d'accord sur votre statut que vous pourrez prétendre au remboursement d'éventuelles double imposition, soit peut être après plusieurs années de procédure dont vous assurez les frais et risquez d'en faire les frais, donc méfiance et prudence doivent être les maitres mots en la matière, je connais bien le sujet car ce type de problématique faisait partie de mon quotidien dans ma vie professionnelle au sein d'une multinationale.

Encore faut-il faire la différence entre épargne et investissement. :)

annagram :

Encore faut-il faire la différence entre épargne et investissement. :)

C'est ce que les administrations fiscales respectives feront .Ne vous en faites pas sur ce point.

Bonjour annagram,  d'accord avec vous, certains confondent l'épargne et l'investissement
Voir les sites officiels
Annie Michel

anniemichel :

Bonjour annagram,  d'accord avec vous, certains confondent l'épargne et l'investissement
Voir les sites officiels
Annie Michel

La coopération entre les administrations fiscales est essentielle dans la lutte contre la fraude fiscale et pour protéger l’intégrité des systèmes fiscaux. Un aspect fondamental de cette coopération est l'échange de renseignements.



Depuis 2012, l’intérêt politique s’est de plus en plus focalisé sur les possibilités qu’offre l’échange automatique de renseignements. L’échange automatique de renseignements concerne la communication systématique, à intervalles réguliers, de « blocs » de renseignements relatifs à diverses catégories de revenu (dividendes, intérêts etc.), par le pays de la source du revenu au pays de résidence du contribuable. L’échange automatique de renseignements peut permettre de disposer en temps utile d’informations sur des cas de fraude fiscale portant soit sur des rendements d’investissements, soit sur le montant du capital sous-jacent même lorsque les administrations fiscales ne disposaient jusque-là d’aucune indication en ce sens.

d'expérience personnel, je peux vous assurer que cela fonctionne, lors d'un controle fiscal, des échanges de ce type avait été sollicité par l'administration, en fin de controle, RAS à signaler sur ce domaine me dit l'inspecteur, je luis dit c'est du bluff, vous n'avez rien échangé avec les autres pays de la CEE, piqué au vif, l'inspecteur m'a sorti tous les documents échangés entre les administrations, j'ai pu constater la qualité et le détail des informations communiquées

jeanpierrehonda1 :

La coopération entre les administrations fiscales est essentielle dans la lutte contre la fraude fiscale et pour protéger l’intégrité des systèmes fiscaux. Un aspect fondamental de cette coopération est l'échange de renseignements.

Voilà et c'est une très bonne chose.
De toute manière, si j'ai bien compris, lorsque l'on est résident (non habituel) au Portugal il faut faire sa déclaration fiscale en France ET au Portugal. Ainsi le système ad hoc d'imposition est mis en place.

C'est bien cela, en France on fait une déclaration de revenus dans la catégorie des non résidents

Libre a vous …

Mais 10 ans c'est tres long quand on a déjà 65 ans… et rien n'empêche de planifier un changement de statut au Portugal dans 8 ou 9 ans pour aller ailleurs …ou retourner en France
Votre argument "moral" a la fin de votre message …est un peu déplace …bien que ce soit votre droit de penser comme ça..
Les Portugais ont besoin de ce qu'on appelle "l'or gris" = les retraites pour leur économie - et garder les emplois vu que les jeunes partent travailler ailleurs.
Ceux que vous appelez les "résidents profiteurs" ne le sont probablement pas!
Meme en statut RNH ils payent des taxes locales et une taxe de 28% sur les Plues-values mobilières ( actions etc)
Et d'ailleurs c'est un vrai cliche dissémine par ces salons et les media/journeaux en France …

Faut bien d'autres raisons pour s'installer au Portugal sinon on a du mal a s'adapter et a y vivre heureux.
Si vous lisez souvent les posts du forum vous comprendrez que certains sont ici tout en payant leurs impôts en France …par obligation (car fonctionnaire) ou par choix!!!

Et juste en passant il y a de meilleurs statuts niveau impôts que le Portugal! en Asie et meme en Europe!

Blublue, vous avez tout dit. Les notaires qui en France dispensent des informations très intéressantes sont forcément très intéressés à la réaction qu'ils suscitent.
Concernant la fiscalité, on compare souvent le barème d'imposition entre le Portugal et la France, en oubliant au passage la CSG, le RDS, la CS etc... qui sont "flat", sur le même revenu on paye deux impôts qui s'additionnent. Ce fameux notaire en a-t-il parlé ?
Et pourquoi ne pas parler de la concurrence fiscale  entre états ? A partir du moment où la fiscalité devient du pillage on a le droit de regarder ailleurs. Ou est-ce réservé aux très gros revenus ?

JL_27 :

Bonjour,

Nous avons été au salon de l'immobilier au Portugal à Paris il y a un mois et nous y avons recueillis des informations très intéressantes en participant à une conférence organisée par un notaire Franco Portugais de la région Parisienne. A savoir que le statut de RNH (que vous obtenez sous conditions) vous exonère d'impôts pendant 10 ans et beaucoup de Français ne voit que cet argument, mais à l'issue de cette période avantageuse et bien l'avenir fiscal s'assombrit d'un seul coup en payant le double voir le triple de ce que vous payeriez en France. Donc ne prenez pas de décision hâtive, faites bien vos calculs avant de prendre votre retraite au Portugal.

Nous avons vendu notre bien en France et nous avons acheté au Portugal pour notre retraite, mais depuis nous avons reconsidéré notre position fiscale et avons décidé de racheter un bien en France, uniquement pour la fiscalité. Calculez sur le long terme surtout avec l'espérance de vie qui augmente. Selon votre retraite, vous risquez de payez plus en 10 ans au Portugal qu'en 30 ans France.

Certains témoignages évoquent le fait que la fiscalité des RNH pourrait devenir permanente et c'est ce que nous avons entendu au salon à Paris, mais à ce jour il n'y a rien et l'endettement du Portugal ne va pas conforter cette démarche car il serait injuste que le peuple Portugais qui fiscalement est matraqué, le soit au détriment des autres résidents profiteurs. Donc attention aux effets d'annonces !!!

Cordialement,
Jean-Louis

Si vous vivez à Madere vous serez  "avantagé" par rapport au Continent où les impôts sont insupportables .
Etre RNH aujourd'hui, n'est pas un argument pour vivre au Portugal

Dans 10 ans vous serez un contribuable portugais ordinaire et vous êtes optimiste en parlant du triple par rapport à la France

Ce qui est vrai actuellement est la faiblesse notoire du Service national de santé portugais qui oblige que vous soyez RNH ou non à prendre une assurance santé privée-

Coût ?
Pratiquement l'équivalent des impôts que vous ne payez pas actuellement

Mais dans 10 ans , soumission à l'Impôt portugais plus les primes d'assurance santé

Réfléchissez et plutôt deux fois qu' une

Pertinax :

Blublue, vous avez tout dit. Les notaires qui en France dispensent des informations très intéressantes sont forcément très intéressés à la réaction qu'ils suscitent.
Concernant la fiscalité, on compare souvent le barème d'imposition entre le Portugal et la France, en oubliant au passage la CSG, le RDS, la CS etc... qui sont "flat", sur le même revenu on paye deux impôts qui s'additionnent. Ce fameux notaire en a-t-il parlé ?
Et pourquoi ne pas parler de la concurrence fiscale  entre états ? A partir du moment où la fiscalité devient du pillage on a le droit de regarder ailleurs. Ou est-ce réservé aux très gros revenus ?

Vous avez le droit de regarder ailleurs même si vous êtes resident fiscal au Portugal, mais vous avez certainement entendu parler de l'échange automatique et obligatoire d'information dans le domaine fiscal
DAC2 et CRS qui oblige les organismez financiers de rensignez tous les soldes de compte , revenus de capitaux , assurance vie .etc

Sur lesquels vous serez taxé sur les intérèts et plus value au Portugal et cela pour tous

Stendal, vous êtes notaire ?

Stendal je ne lis de vous … a chaque fois... que des remarques négatives - meme si elles ne sont pas fausses … elles sont biaisees je crois par votre "dislike" du Portugal
Vous etes en Espagne il me semble - qui soit dit en passant - n'offre pas du tout le meme charme et la paix de vivre… que le Portugal
Pour la nieme fois je rappelle qu'il existe une excellente assurance-sante privée pour expats a cout bien plus raisonnable que les mutuelles … et des cartes "vertes" pour un accès a cout bien raisonnable aux hôpitaux prives - et ça c'est du vécu!

"Vous avez le droit de regarder ailleurs même si vous êtes resident fiscal au Portugal, mais vous avez certainement entendu parler de l'échange automatique et obligatoire d'information dans le domaine fiscal
DAC2 et CRS qui oblige les organismez financiers de rensignez tous les soldes de compte , revenus de capitaux , assurance vie .etc

Sur lesquels vous serez taxé sur les intérèts et plus value au Portugal et cela pour tous"


Il nous prend vraiment pour des jambons....

Blublue :

Stendal je ne lis de vous … a chaque fois... que des remarques négatives - meme si elles ne sont pas fausses … elles sont biaisees je crois par votre "dislike" du Portugal
Vous etes en Espagne il me semble - qui soit dit en passant - n'offre pas du tout le meme charme et la paix de vivre… que le Portugal
Pour la nieme fois je rappelle qu'il existe une excellente assurance-sante privée pour expats a cout bien plus raisonnable que les mutuelles … et des cartes "vertes" pour un accès a cout bien raisonnable aux hôpitaux prives - et ça c'est du vécu!

C'est du vécu au Portugal , comme touriste ?
Comme vous vivez au Luxembourg , je doute que vous ayez l'expérience du contribuable portugais
Stendal a raison, les assurances santé même pour nous portugais sont hors de prix
Et donc les petits et moyens revenu doivent se contenter du SNS, avec.les temps d'attente interminable et les hôpitaux publics
débordés et sans médecins suffisants
Quand sera t il lors de l'afflux des touristes

Ah tiens Miradoro ! Vous m'avez - presque- manque.

Comme d'hab vous déformez tout…. vous etes toujours condescendante

Mais qu'en savez vous ou je vis?

En tant qu'expat je n'utilise pas le service public au Portugal, mais les excellents hôpitaux prives - Ca m'évite les attentes et ça n'engorge pas le système public …

Je vous signale - une fois de plus- que l'assurance privée de AFPOP avec Medal ne coute pas plus cher qu'une assurance santé "volontaire" au Luxembourg!
Alors pourquoi s'en priver si on a les moyens

A ce que je sache vous avez vécu et travaille au Luxembourg - donc vous avez la carte européenne? et ce gratuitement? Alors… pourquoi ne pas payer un peu pour voir accès au prive au Portugal ?
Que les Portugais avec leurs maigres salaire ou retraites ne le peuvent pas …. c'est évident … mais vous? avec une retraite luxembourgeoise vous etes "riche" au Portugal non?
Bien bonne journée Miradoro !

Blublue :

Ah tiens Miradoro ! Vous m'avez - presque- manque.

Comme d'hab vous déformez tout…. vous etes toujours condescendante

Mais qu'en savez vous ou je vis?

En tant qu'expat je n'utilise pas le service public au Portugal, mais les excellents hôpitaux prives - Ca m'évite les attentes et ça n'engorge pas le système public …

Je vous signale - une fois de plus- que l'assurance privée de AFPOP avec Medal ne coute pas plus cher qu'une assurance santé "volontaire" au Luxembourg!
Alors pourquoi s'en priver si on a les moyens

A ce que je sache vous avez vécu et travaille au Luxembourg - donc vous avez la carte européenne? et ce gratuitement? Alors… pourquoi ne pas payer un peu pour voir accès au prive au Portugal ?
Que les Portugais avec leurs maigres salaire ou retraites ne le peuvent pas …. c'est évident … mais vous? avec une retraite luxembourgeoise vous etes "riche" au Portugal non?
Bien bonne journée Miradoro !

Donc vous vivez au Portugal comme touriste puisque la CEAM ne sert qu'en dehors du pays de résidence fiscal
Donc vous n'avez aucune idée de ce qu'est le service de santé portugais
Comme portugaise de classe moyenne, j'ai bien entendu une assurance santé pour ne pas subir le SNS.
Par contre d'après vos messages vous devez faire grande confusion que ce soit en fiscalité, comme en matière des règles de permanence dans les pays de l'espace Schengen.
A moins que....

Quand on est en panne de dragées Fuca...il y a Miradoro 66.
:dumbom:  :dumbom:  :dumbom:

en conclusion les amis si l'on a pas d'assurances vie ni de placement bancaire ni de multiples biens en France et qu'on a envie de vie  peinarde  avec un peu de soleil pour vivre les quelques années qui nous restent a vivre ca l'air cool le Portugal! reste a éviter dragée fuca.

Nouvelle discussion