investir à Madagascar

Serge ne sais pas: "comment vous avez fait dans vos recherches, votre surf sur la toile, pour dénicher ce livre mais bravo ! Chapeau bas !"
Eh ben! il faut que je vous avoue que j'ai mes informateurs car je fais parti des agents secrets français expatriés à Madagascar... mais ne le répétez à personne car les espions des autres pays surtout d'Amérique nous surveillent de près... :/
D'autant que je viens d'être contacté par le président d'une ONG CNRJ, créée en 2011 à l'initiative de Frédéric Fappani von Lothringen. Cette Organisation Non Gouvernementale des Cercles Nationaux de Réflexion sur la Jeunesse est
Implantée dans une vingtaine de pays dans le monde, sa démarche centrale est d’Observer, Penser, Agir pour que la jeunesse prenne sa place dans le monde. Elle a un statut consultatif spécial auprès de l'ONU. :thanks:

Juste pour rire, sans méchanceté mais en taquinerie: Je ne vais pas rater l'occasion de "me faire un belge !" :dumbom:

"rassuré moi tout les expatriés français ne sont pas à la retraité  à mada  :o 😂 non je rigole..enfin je crois"
D'abord, de belles fautes de français mais comme vous êtes un belge, on compatit ! :D
Puis, oui, tous ne sont pas des retraités mais alors pour vous retraité sous-entend quoi ? SDF ? Crêve la faim ?  :/
Bien sur vous rigolez mais avec "enfin je crois",.........

"on ne mais pas tout les oeuf dans le même panier  (enfin pas un belge)"
Pour un belge, le panier est rempli de frites et les oeufs se sont mués en moules, non ?  :lol:

Bon, allez, mise en boîte à part (d'ailleurs vous en avez autant sur nous), un peu de sérieux.

Si une affaire capote, cela n'a rien à voir avec le statut de l'entrepreneur mais UNIQUEMENT à divers éléments.
Je ne vais pas m'amuser à les lister ce soir.

Vivre de votre buisness à Mada peut être possible en temps normal mais vu la conjoncture, même si vous innovez, cela risque fort d'être super risqué pour l'instant.

Raison pour laquelle, sans considération des autres paramètres, j'ai conseillé dans mon précédent post de faire preuve de sagesse: Attendre que l'élection soit passée.

Profiter de cette attente pour approfondir ses renseignements, glaner des informations, procédures, lire des études,....en bref, encore mieux se préparer.

N'oubliez pas que nous sommes là uniquement pour du positif, aider les gens pour qu'ils ne s'éclatent pas dans le mur un peu plus tard.
Ouvrir les yeux, conseiller, assister, pour éviter ça car on le vois trop souvent...

madagaston :

Serge ne sais pas: "comment vous avez fait dans vos recherches, votre surf sur la toile, pour dénicher ce livre mais bravo ! Chapeau bas !"
Eh ben! il faut que je vous avoue que j'ai mes informateurs car je fais parti des agents secrets français expatriés à Madagascar... mais ne le répétez à personne car les espions des autres pays surtout d'Amérique nous surveillent de près... :/
D'autant que je viens d'être contacté par le président d'une ONG CNRJ, créée en 2011 à l'initiative de Frédéric Fappani von Lothringen. Cette Organisation Non Gouvernementale des Cercles Nationaux de Réflexion sur la Jeunesse est
Implantée dans une vingtaine de pays dans le monde, sa démarche centrale est d’Observer, Penser, Agir pour que la jeunesse prenne sa place dans le monde. Elle a un statut consultatif spécial auprès de l'ONU. :thanks:

Un agent secret qui se dévoile en public ? Merci de m'avoir fait bien rire, même si j'en ai mal au ventre. :top:

Merci 😊 pour le lien Madagaston j’ai essayé de le télécharger mais sans succès jusqu’au post de serge 45 où il précise qu’il faut créer un compte...👍
Serge 45 conseille d’attendre les élections de novembre mais n’étant pas vraiment initié à la politique malgache que peut-on faire en attendant, juste farniente au soleil?
Peut-être lire et relire ce livre, ce serait sympathique de parler du pourquoi ronger son frein.
Merci

Cabus nous précise que:"Peut-être lire et relire ce livre, ce serait sympathique de parler du pourquoi ronger son frein."
Vous pouvez également en rongeant votre frein lire mes inepties sur la vie et mes avatars à Madagascar sous ce lien qui normalement fonctionne assez bien et gratuitement, je le précise d'autant que je ne me suis investi que personnellement pour ne pas faire du hors sujet:
http://news-de-madagascar.malagasyforum … -1er-sujet

Bonsoir Cabus66,

Que faire en attendant ?
Vous informer, apprendre, entrer dans les détails,....bref un tas de choses et qui vont vous prendre énormément plus de temps que vous l'imaginez !!!

Même pas dit que vous soyez prêt à ce moment là !

Lire ce livre ne sera qu'un élément et vous n'allez pas ronger votre frein, bien au contraire car plus vous allez approfondir, plus vous allez réaliser tout ce qu'il faut savoir, découvrir, connaître.

Merci pour les infos
Et au plaisir  de vous lire   :D 😎😉biz  de Belgique

madagaston :

Cabus nous précise que:"Peut-être lire et relire ce livre, ce serait sympathique de parler du pourquoi ronger son frein."
Vous pouvez également en rongeant votre frein lire mes inepties sur la vie et mes avatars à Madagascar sous ce lien qui normalement fonctionne assez bien et gratuitement, je le précise d'autant que je ne me suis investi que personnellement pour ne pas faire du hors sujet:
http://news-de-madagascar.malagasyforum … -1er-sujet

Merci pour le lien, j’avais commencé à le lire il me semble, en tous cas le premier paragraphe sur Paris je me le rappelle bien.

serge45 :

Bonsoir Cabus66,

Que faire en attendant ?
Vous informer, apprendre, entrer dans les détails,....bref un tas de choses et qui vont vous prendre énormément plus de temps que vous l'imaginez !!!

Même pas dit que vous soyez prêt à ce moment là !

Lire ce livre ne sera qu'un élément et vous n'allez pas ronger votre frein, bien au contraire car plus vous allez approfondir, plus vous allez réaliser tout ce qu'il faut savoir, découvrir, connaître.

Bonsoir

Oui cela fait bien un mois que je fouille sur ce forum dans tous les sujets possibles et à chaque fois j’en apprends une nouvelle, pas toujours rose pour ma vision idyllique du pays même si au fond de moi je m’imaginais cette réalité. Tous vos témoignages sont révélateurs, ils renvoient mon esprit à des choses vécues sur place et remettent à chaque fois en question mes certitudes. 😬

Cabus66 :
serge45 :

Bonsoir Cabus66,

Que faire en attendant ?
Vous informer, apprendre, entrer dans les détails,....bref un tas de choses et qui vont vous prendre énormément plus de temps que vous l'imaginez !!!

Même pas dit que vous soyez prêt à ce moment là !

Lire ce livre ne sera qu'un élément et vous n'allez pas ronger votre frein, bien au contraire car plus vous allez approfondir, plus vous allez réaliser tout ce qu'il faut savoir, découvrir, connaître.

Bonsoir

Oui cela fait bien un mois que je fouille sur ce forum dans tous les sujets possibles et à chaque fois j’en apprends une nouvelle, pas toujours rose pour ma vision idyllique du pays même si au fond de moi je m’imaginais cette réalité. Tous vos témoignages sont révélateurs, ils renvoient mon esprit à des choses vécues sur place et remettent à chaque fois en question mes certitudes. 😬

Le tout est de savoir par accumulation d'informations/renseignements, être conscient, savoir évaluer bon nombre de choses et autres afin de pouvoir "jauger" réellement pour pouvoir prendre une décision en toute connaissance de cause (et précautions) afin de ne pas se planter car tout est possible à Mada mais surement pas n'importe comment.

Comme partout, Mada a ses avantages et ses inconvénients. Le tout se résumera au final de l'étude à se poser la double question:
Pourrais' je y avoir ma place, faire mon trou et évoluer ?

Je ne pense pas qu'on puisse évoluer beaucoup en venant à Madagascar. Mais enfin on peut si on le désire y créer sa petite niche écologique et laisser filer la vie comme un long fleuve tranquille ou alors se comporter tel un torrent furieux qui dévale les pentes mais avec des risques et périls. :/

Il y avait un certain Chollez (?) sur ce forum - d'ailleurs ou est-il? - qui avait donne ce conseil a ceux qui veulent vivre - et surtout investir - a Madagascar: "Tsy manofy, tsy matoky, mianatra teny gasy!" ('faut pas rever, pas faire confiance et apprendre la langue malgache!)

Avec cela tout est dit.

Comme je vois il faut venir avec une petit rente fixe de sont pays d,origine...qui a déjà créé sa petit entreprise alor sur le forum..simple curiosité d,indépendant

Les gens sont pas très intelligents. Ils vont sur la Lune, sur planète Mars, cherchent éperdument des exo-planètes. Ils y cherchent la vie, voire des extra-terrestres.

A 15 heures de vol de Paris, il y a une autre planète : Madagascar ! ;) :D

Exactement

Bien entendu, pour répondre directement à votre question, il est possible créer sa petite entreprise à Madagascar, mais il ne faut pas compter vivre avec ses seuls revenus généré dans le pays car peu de personnes peuvent se payer le restaurant ou autre luxe que celui de mettre sa ration de riz dans la marmite. Avant les événements de 2009 il était possible de gagner de l'argent avec les touristes mais malheureusement avec toutes les horreurs générés par la misère et l'insécurité, les touristes se font de plus en plus rares. Donc comme le préconise Serge, il vaut mieux attendre des jours meilleurs en espérant que l'année prochaine nous apportera effectivement une bonne et heureuse année... surtout pour les gentilés qui souffrent bien plus que les vazaha rentiers qui peuvent se dorer la pilule au soleil toute l'année avec les orteils en éventail... :cool:

Il vaut mieux attendre le nouvel an avant de s'investir à Madagascar (après cette fameuse histoire d'élection présidentielle)  :D . Pour l'instant, ce sont les entreprises Offshore comme Intelcia, EOS et les nouveaux restaurants qui dominent le marché.

Merci pour le conseil ,mais y à t'il des indépendants sur se forum ...merci

Emmanuel nous demande s'il y a des indépendants sur ce forum...Peut-être qu'Emmanuel entend par "indépendants" des professions libérales car nous sommes tous indépendants sauf ceux qui sont attachés au pied du lit par leur femme acariâtre... ;)

Donc vous avez réussi  votre  vie professionnelle, à mada se qui me réjouis  ,rien est impossible donc  ;) 🤗

Mort de rire Madagaston ! Juste une chose, es-tu certain que ta femme n'est pas sur expat.com ? Sinon, çà va barder dans la case ! :D Les Parisiens se demanderont, c'est quoi ces cris !

Je ne suis pas du tout d'accord avec ceux qui disent d'attendre l'année prochaine, après l'élection présidentielle pour investir ou s'investir (Francophones, sentez vous la nuance ?).
Les devins, oracles en politique sont, soit des charlatans de première, soit des doux rêveurs.

Qui aurait parié voir de son vivant s'écrouler l'Union Soviétique ? Pas moi, et pourtant, gros badaboum patatras !

Quel Malgache aurait cru que de son vivant il verrait tomber ce roi, grand rédacteur du livre rouge Malgache, qui a construit à la surprise de tous et au pas de charge, un vrai château fort imprenable sur une treizième colline de Tana ? C'est pourtant arrivé, de façon sanglante en 1991. Tatatata, bruit des pales d'hélicoptère ou arme automatique ?

Et puis, chasser le naturel, le dictateur revient au galop. 2002, re-badaboum !

Enfin, enfin, Dad, The American est arrivé. Avec la bénédiction du Bon Dieu himself mes cocos (je veux dire mes moutons). De nouvelles routes partout, Tana devenu propre comme tout (m'a-t-on raconté, j'ai pas pu vérifier :( ), un taux de croissance de 6 ou 8%, etc. Une réélection triomphale sans contestation en 2007. Bref, une stabilité bien verrouillée de surcroît quoi ! Et puis, fin 2008-début 2009, BOUM ! Coup d'Etat surprise (pléonasme !). Peu avant ce moment-là, j'avais déjà consulté des gens biens placés dans les Ministères, dans les villes et campagnes. Personne n'a vu venir ce coup là, ou alors n'a voulu me le dire. En toute modestie, je croirais plus la 1ère hypothèse.

Et pendant que le beau jeune homme était au top du pouvoir, je me demandais et me taraudais "Comment à son âge et vu son passé peut-il tenir en place comme çà ? Mais qui le soutient ?"... Et tout le monde disait : "Il ne va pas tenir longtemps ! Ce mignon lapinou crétin va se faire dézinguer ! Ils n'ont plus d'argent ! Ils n'ont plus de soutien international !" Eh bien Messieurs Dames, ils ont quand même tenu au moins cinq ans. Le temps d'une mandature. En étant illégaux, ils ont quand même promulgué des lois, tamponné à l'encre rouge des tas de documents.

La suite concernant l'Etat Malgache...

"Je ne suis pas du tout d'accord avec ceux qui disent d'attendre l'année prochaine, après l'élection présidentielle pour investir ou s'investir (Francophones, sentez vous la nuance ?)", disais-je.
Citoyens Malgaches ou autres âmes sensibles, ne lisez pas ce qui suit, ce ne sont que de grosses conneries blessantes ! Passez au sujet suivant, ou un autre flux de discussion. En effet, quand j'ai dit ce qui suit, il y a un peu plus d'une décennie de çà à un grand ami Malgache, il a été choque et vexé.

L'état Malgache est fragile, pratiquement un "failed state".

N'ayant pas de ressources propres en abondance, car ce qui pourrait entrer dans ses caisses vont directement dans les immenses poches des corrompus, cet état est dépendant des bailleurs de fonds. Bailleurs de fonds qui peuvent être "normaux" ou alternatifs.

Il y a dans le pays des puissances économiques plus fortes que l'Etat. J'ai entendu parler, au moment de la Transition du Groupe des 47 qui avaient voulu la peau du régime de Dad The American. 47 quoi me direz vous. 47 grandes familles de Tatanearive, pardon Tatanarive. Jamais entendu parler avant.

Et puis aussi les familles Karane, très très discrètes mais tout aussi puissantes.

Et puis, plus rien ne se passe à Madagascar sans l'Armée Malgache, qui est Mexicaine. Qui sait lequel de tous ces Généraux va sortir son commando pour faire un coup ?

Enfin l'Etat Malgache est une fourmi par rapport aux autres Etats de ce monde. Aux autres grands états, gendarmes de ce monde. Il suffit d'un petit Yalta momentané entre deux grandes puissances et le monde s'écroule et un nouvel ordre prospère à Tana. Il suffit peut-être même que dans un bureau d'un secrétariat général d'un "Chateau" à Paris décide de tourner la page et un lapin crétin se trouve au pouvoir.

Bon je vais m'en arrêter là car il a, à ce qui paraît un agent secret caché sur la côte Est qui nous lit, peut-être... :D

Bref, il ne faut pas trop tenter de trouver une logique à ce qui se passe. Nous, et surtout en local, n'avons pas toutes les cartes en main et devant nos yeux. "La vérité est ailleurs" comme qui dirait un série que j'ai adoré !

Bref, alors que faire ? Investir, s'investir, attendre ? S'attendre ? ;) S'attendre à quoi d'ailleurs ?

(A suivre...)

Bref, la politique à Madagascar, c'est une loterie. On ne sait pas quand va sortir le gros lot. Et d'ailleurs est-ce un bon lot ou un mauvais lot ? Ce qui est certain et c'est une lapalissade, c'est qu'un lot va sortir.

Alors au vu de cette certitude dans l'incertitude, je prends mes dispositions. Mon activité sera indépendante au possible, blindée de la politique, du régime en place.

J'ai donc choisi d'être hors de Tana. De ses passions, de ses aléas, de ses tensions parfois vraiment étouffantes.

J'ai décidé de ne pas me laisser prendre par les passions, luttes d'influences et d'intérêts pour le pouvoir politique. De ne pas me laisser prendre d'émotions par ce théâtre, ce cirque. Je n'aime plus le cirque, depuis que j'ai compris que çà ne sert qu'à nous enivrer, à nous divertir (disait Blaise Pascal), nous détourner de l'essentiel. Laissons les politiciens Malgaches de Ta Nana Arrive ;) et occupons nous de nos oignons. J'ai décidé d'agir pour moi même, de m'investir. On y arrive.

Je m'investis, sans discontinuer, sans attendre, sans mora mora je dirais. Parce que j'ai beaucoup à faire. A réfléchir, à poser des questions et observer les réponses et réactions dans certains forums ;) , à prendre des contacts, chercher des coins, des moyens, des outils, des terrains, des idées d'activités. Des activités le moins sensibles aux effets de bords et collatéraux de la politique erratique de Madagascar.

Et j'investis déjà mon temps, c'est déjà très important. Et la planification. Et comme le temps, c'est de l'argent, ensuite l'argent. (Eh ! Les rapaces qui guettent, vous avez entendu ?).

Lancer un activité pérenne, ce n'est pas faire une rapine, un coup, une petite arnaque, un vol à l'arraché, un détournement de fonds, et que n'en sais-je ? Lancer une activité pérenne, çà prend plus d'un jour, d'une semaine, d'un mois, voire d'une année... La lancer et la rentabiliser...

Je sais bien, les Malgaches sont doués pour attendre. Attendre, toujours attendre je ne sais qui ou je ne sais quoi. Je sais que dans le pays du mora mora, le temps est infini. Le mien est compté, malheureusement ou heureusement compté surtout sur cette terre. Je dois prendre des initiatives.

Donc m'investir, investir. Maintenant, sans attendre.

Et vous ?

Voilà un message positif 😀

Pourquoi vous voulez encore investir, si vous avez deja une retraite?

Il faut s'investir et non pas investir. Car investir c'est risquer de l'argent sans être sûr qu'il y aura un retour. Alors que si on s'investi dans une occupation quelle qu'elle soit par exemple entretenir des relations sur expat.com par exemple, se passionner pour quelque chose, même si c'est pour répondre à des messages, écouter ce que les autres ont a nous révéler, collectionner des papillons, élever des poules ou des lapins s'intéresser aux champignons (essayer de faire le bonheur d'une femme aussi) c'est ça s'investir et on on tire un bénéfice énormément plus intéressant que d'investir de l'argent au risque de le perdre. Par exemple: écrire c'est une façon d'investir le temps. On peut également investir du savoir dans sa tête et ce savoir on ne pourra pas vous le voler. Je n'ai jamais été plus satisfait que lorsque je m'investissais dans une passion que ce soit celle de la mycologie, celle de mon travail etc. car il vaut mieux abandonner ce qu'on fait à contre coeur ou uniquement pour devenir plus riche. Bien entendu je ne parle pas de l'amélioration de ses conditions de vie car là c'est un autre sujet... sauf si on le fait avec passion. J'ai remarqué que les personnes qui avaient un intérêt dans leur vie ou qui étaient attachées très fort à une passion vivaient plus vieux que les autres, alors mon conseil du jour: essayer de vous trouver une passion pour prolonger votre vie... mais une passion sans risques. ;)

"Pourquoi vous voulez encore investir, si vous avez déjà une retraite?" est une question tout à fait pertinente de Salsera.

Je suis d'accord avec Madagaston, qui nous conseille de nous investir. S'investir dans quelque chose qui nous intéresse, pour ne pas dire nous passionne, et qui est utile donne de la vie à la vie et prolonge sûrement la vie aussi. Par contre, si on considère que parce-qu'on est à la retraite, on n'a plus rien à faire, et bien l'ennui mortel arrive au galop. Si on n'a plus rien à faire, rapidement on traîne dans les bars, on essaie de vaincre l'ennui, de trouver un peu d'ivresse, quoi de mieux que l'alcool, de se coltiner avec des jupettes qui ne sont prétentieusement plus de notre âge. Autoroute raccourcie vers le tombeau.

Expatrié, çà ne veut pas dire nécessairement Retraité. S'expatrier, c'est penser trouver dans un autre pays que le sien sa voie. Et retraité, çà vaut pas dire obligatoirement expatrié. Je connais beaucoup de retraités qui restent en France.

Personnellement je ne me suis pas plu dans les très grandes entreprises de France. Encore moins dans les grandes administrations. Beaucoup y attendent 17h à longueur de journées. Le vendredi soir à longueur de semaines. Les vacances à longueur de mois. La retraite à longueur de longues années. Et attendent la mort lors de leur retraite. Non ! Moi je suis d'une famille où les gens sont entrepreneurs. J'ai envie d'entreprendre encore.

Investir ce n'est pas dépenser. Les comptables savent d'ailleurs très bien faire la différence. Investir, ce n'est pas dépenser n'importe comment des sommes folles dans la précipitation et de façon non maîtrisée. Investir, c'est étudier avec minutie et mesure, comment convertir ses avoirs actuels en d'autres formes d'avoir. Et même les retraités sages investissent. Soit leurs économies (en argent) en une maison ou un appartement par exemple. Ils désinvestissent aussi pour réinvestir, c'est à dire investir à nouveau. Revendre leur maison ou appartement actuel, pour une autre à la campagne au calme. Ou un lieu d'habitation proche d'un hôpital, ou de commodités telles que des boutiques de nourriture. Ou encore un appartement plus facile à entretenir, avec un ascenseur. Acheter des graines pour les cultiver, c'est aussi investir. Se donner les moyens de disposer d'un champ, c'est aussi investir. S'acheter à manger et acheter à manger pour les travailleurs jusqu'à la prochaine récolte, c'est aussi investir. Acheter des machines-outils... etc.

Je ne dirai pas que je veux aider les gens qui n'ont pas encore pu ou su capitaliser à bien vivre. Ou apprendre. Bien que pourquoi pas ? Je ne pourrai pas emmener avec moi dans l'autre monde de richesses qui ont été précieusement conservées dans un compte en banque ou sous une autre forme en métropole. Je vais tenter de laisser à ceux qui resteront un outil de travail économique qui leur sera utile et qu'ils ne gaspilleront pas. Vaste programme ? Oui peut, être, mais je vais essayer. J'aurais au moins essayé... Des fois, on réussit ;)

[img align=G]Cliquez ici pour voir...[/img]

Salut
Investir ! A mada ok pourquoi pas.
Deux cas de figure :

Soit on est rentier
Et la pas trop de risque car tout les mois sa tombe donc même si on pert tout sur un investissement, on auras toujours de quoi s'acheter une chemise et avoir sa gamelle pour ce remplir le ventre .

Soit on arrive à mada avec un petit pactol pour investir, mais la si on pert tout on se retrouve en slip et on à plus que la solution de rentrer au pays grater les aides sociales.
D'où l'exelant conseil de notre ami belge : "ne pas mettre tout les oeufs dans le même panier " en garder un peu pour pouvoir se relever si on doit rentrer au pays de la mère patrie.

Investir à Madagascar comporte beaucoup de risques comme dans tous les pays d'ailleurs.
Ce qui me parais essentiel, c'est de très bien connaître le pays , la culture le fonctionnement du bisness, les pièges à éviter et d'avoir les bonnes connaissances.
Ne pas venir la fleure au fusil en pensant tout révolutionner, tout savoir ou tout connaître.
On en vois régulièrement finir en slip, ce faire expulser, finir en prison, ou devenir alcoolique profond en attente de la cirose qui leur donnera le billet de non retour. 

Personnellement je suis venue vivre à Madagascar sans aucune rente de l'extérieur,  loin de la retraite mais avec un peu d'économie du à un ancien bisness en France.
J'ai eu la chance d'investir dans deux bisness à mada qui me permettent actuellement de vivre simplement avec ma petite famille .
Un dans l'immobilier,  l'autre dans la collect et l'exportation de produits locaux .
Je dis la chance car ma femme malgach était déjà impliquée dans ces activités et avais les connaissances qu'il fallait. Ce qui a beaucoup aidé .

Quelques tentative dans d'autres domaines mais à tatillon car je suis très prudent et lâche le projet dès que ça sent le roussi.
Et je peux vous dire que j'en est lâché des projets...
J'ai apris aussi que le plaisir de vivre était plus important que de gagner de l'argent.
Car quand on gagne de l'argent à Madagascar on prend de grand risque sur le plaisir de vivre et même sur sa vie et celle de sa famille.

Maintenant si on est rentier, fils à papa ou à l'abris financièrement jusqu'à la fin de sa vie.
S'investir dans des projets d'activités pour le plaisir de vivre, Madagascar et un petit paradis .
Si on as la santé. 😆

Exactement ne pas metre tout dans le même panier est la basse pour entreprendre, et prendre des desitions posée.

Merci Arnovasa et Emmanuel Koenigs de ces conseils de prudence plein de sagesse. J'essayerai de m'en souvenir au mieux. Et je ferai attention à mes œufs et à mon slip dorénavant... ;) :D

:lol: surtout les œufs ,il faut les sortir un a un grgggg

L'idéal c'est de venir avec un petit pactole à Madagascar et d'avoir sa petite retraite qui ne connait pas la crise. En effet tant que vous avez une attache en France on va venir vous réclamer taxes ou impôts, sauf si vous avez tout vendu en France et que vous avez déclaré à la mairie ainsi qu'aux impôt de votre statut de SDF. Dans ce cas vous ne payerez plus d'impôts à moins d'avoir une super retraite et là vous pouvez être certain qu'on viendra vous chercher des poux sur la tête. Donc si vous n'avez plus de contraintes vous pouvez vous lancer dans un investissement en sachant qu'il faut investir pour ses vieux jours au cas ou on vivrait ses derniers jours... car après il serait trop tard pour investir :lol:

L'idéal, c'est avant tout autre paramètre/considération de patienter quelques temps. Que l' élection présidentielle soit passée car il risque fort d'y avoir de gros changements/bouleversements.....
Répéter ce conseil, ça use !

Quels grands changements attendez-vous concretement de ces elections?

J'adhère assez à tout ce qui a été dit...

Mon conseil est le suivant... pour ceux qui veulent investir ou s'investir...
Venez, observez, écoutez... surtout prenez le temps car si vous ne prenez pas le temps vos risquez d'investir ou de vous investir "à coté"... de transposer vos rêves sur une terre qui n'a pas les mêmes que vous... et donc à terme ce sera l'échec... l'échec du projet doublé d'un échec personnel...

Par exemple, vous ne ferez jamais jamais d'un "pêcheur-cueilleur" un agriculteur... vous ne donnerez pas la notion du temps à celui qui n'en a jamais eu et le gout d'entreprendre à celui qui aime rester assis sans rien faire...
J'ai tellement d'anecdotes en tête qu'il faudrait que je fasse le tri pour plus de pertinence...

Une me vient là...
Parmi mes 7 cueilleurs de Joffreville, un dénommé Christophe sortait un peu du lot.... la quarantaine, collectionneur d'orchidées (pour le bonheur de ses yeux), amateur de magazines politiques (je lui en montais régulièrement), il était pour moi une sorte d'énigme... nom des plantes en latin, français quasi parfait...
Depuis 4 ans, tous les vendredis, je monte à Joffreville pour ramasser mes fleurs et plantes...  et Christophe me fournissait les fleurs de son jardin au rythme des saisons... juste celles de son jardin... cela a duré 2 ans...
Il gagnait jusqu'à 20 000 ariary chaque vendredi pour 10 minutes de cueillette, mais plus le temps passait et moins il me fournissait en fleurs, plus il paraissait abattu, fatigué... Je lui demandais pourquoi il n'allait pas en cueillir ailleurs, vu sa connaissance des environs, ou en planter davantage chez lui, il me répondait "oui, oui"... et rien n'avançait... Il aurait pu gagner bien plus en faisant un petit effort... mais non !
Un jour il a décrété doubler le prix de ses fleurs sans raison valable, ce que j'ai refusé, cela n'étant à mon sens pas justifié... nous n'avons plus travaillé ensemble...
Quelques temps plus tard je l'ai croisé, tout rayonnant,plein d'entrain, joyeux... et en fait j'ai réalisé qu'il était plus heureux ainsi, sans les 20 000 ariary hebdomadaires et sans le soucis de me fournir ses fleurs... En fait, c'est la régularité qui ne lui allait sans doute pas tout comme l'obligation de ne plus être à son rythme à lui... même pour des ariary facilement gagnés...

Ce que je remarque à Madagascar, c'est qu'au fil du temps, loin de se consolider, votre activité se délite souvent... c'est en tous cas mon expérience, que ce soit dans le domaine de mes activités d'entrepreneur que dans le domaine associatif... sauf à être en permanence "de garde", sur le "qui-vive"... et ne rien laisser passer... ce qui peut être usant... et lassant... et parfois "contre nature"...

Entièrement du même avis que lys:"Ce que je remarque à Madagascar, c'est qu'au fil du temps, loin de se consolider, votre activité se délite souvent..."
Comme j'accorde beaucoup de soins à ma centaine de lapins, car les cages sont nettoyées tous les jours, Et que trois fois par jour ils reçoivent de l'herbe ou autre verdure fraîche, j'ai besoin d'une personne à temps plein pour ce faire. Eh bien croyez-moi, au bout d'un certain temps tous ont décroché pour une raison ou une autre. A présent c'est au tour d'un frère de ma compagne qui s'en charge depuis quelques mois. Bien entendu comme il habite à 10 km il me rembourse à raison de 8000 ar par semaine le vélo que j'ai acheté pour lui. Je suis curieux de savoir combien de temps il va tenir lui aussi.
En effet quand on n'est pas habitué à avoir des occupations régulière et qu'on voit ses parents et autres se prélasser au soleil en se contentant de très peu de choses et en ne s'activant que pour faire à manger, on ne peut pas changer radicalement de façon de vivre. Mais il faut bien se dire que les pays occidentaux ont mis beaucoup de temps aussi pour évoluer à leur rythme actuel.
Mais ne nous leurrons pas car j'ai travaillé pendant trente ans pour remplacer des hommes par des systèmes de contrôle et de régulation et bientôt l'Homme ne sera plus là que pour se reproduire (et encore) car les réalité augmentée et réalité virtuelle, robotisation, Big Data… les nouvelles technologies pour l'industrie vont changer la donne de l'investissement personnel.
Des pans entiers de petits commerces ont mis la clé sous la porte et dans certaines villes les rues commerçantes qui étaient florissantes sont devenus des désert aux vitrines vides avec l'inscription "magasin à vendre".
Les agriculteurs qu'on trouvait dans le moindre petit patelin paumé de la France rurale se sont volatilisés, les usines ferment leurs portes les unes après les autres et délocalisent. Bref la France vit à crédit et si nous sommes à Madagascar c'est peut-être pour croire qu'on peut ralentir ce processus de déshumanisation de l'investissement personnel.

L'investissement à Madagascar ou ailleurs est un mot qui tombera bientôt dans l'oubli car si nous récapitulons ce qui s'est passé par exemple en France il y a moins de 150 ans, ce qui n'est qu'un laps de temps comparés aux millénaires que l'homme vivote tant bien que mal en travaillant de ses mains en s'investissant pour évoluer petit à petit à travers les siècles, les conflits et les  fléaux qu'on connu un peu toutes les civilisations.
Il faut savoir qu'en France aussi , comme dans certaines régions de Madagascar le seul combustible était le charbon de bois et que ce n'est qu'en 1709 qu'est apparu le coke issu du charbon fossile.
Mais pour faire du coke il faut beaucoup de charbon ce qui provoqua une augmentation exponentielle de l'exploitation minière. Il y avait de nombreux site à charbon du nord au sud et de l'est à l'ouest de la France. L'exploitation minière façonnera le paysage de 880 communes et il y eu 261 concessions dans 18 départements français.
L'utilisation du coke permettra l'augmentation de la production de la fonte et de la fabrication de nombreuses machines industrielles. Bateaux et trains fonctionnent à vapeur, ainsi les machines à vapeur deviennent mobiles et font également fonctionner les outils industriels.
Les usines remplacent les ateliers artisanaux et les manufactures. Puis viennent les convertisseurs qui produisent de l'acier employé dans la métallurgie, la sidérurgie et enfin vient l'électricité à partir de 1880 et l'industrie automobile.
Il y eu une forte croissance démographique car de 1810 à 1895 car la France passe de 30 millions  à 40 millions d'habitants en seulement 85 ans.
Puis vient l'exode rural car les paysans sans travail qui ont été remplacés par des machines agricoles vont trouver des emplois en ville. Ce qui provoquera également une forte immigration pour satisfaire la demande.
Les usines, les transports et le marché de la consommation se trouvent donc de ce fait réunis par la proximité. Les cités ouvrières fleurissent.
Puis tout naturellement vient l'apparition des classes sociales:
Les élites bourgeoises qui disposent du pouvoir économique et politique.
Les classes moyennes: les cols blancs: artisans, employés, fonctionnaires, professions libérales...
Et enfin (le bas de gamme), la classe ouvrière de plus en plus nombreuse à travailler dans les mines et les usines.

Et enfin arrive le vingtième siècle qui a connu bien des révolutions avec  le pétrole, les robots, l'informatique et déjà nous sommes au vingt et unième siècle avec de nouvelles technologies qui vont certainement réinventer l'Homme...

Ce forum est un trésor pour moi. Les réponses y sont tout à fait intéressantes et tiennent d'une intention de réellement bien conseiller. Merci.
Ce que je retiens. D'abord, "Waint and See", "Wait and See", "Wait ! And See !"
Ensuite, l'environnement se délite. Ce qui nécessite une hyper-vigilance qui peut être fatigante à la longue.

En tout cas, Bonne Journée à Toutes et Tous ! "Que la force soit en vous" (entendu dans la série Star Wars que j'ai bien aimé).

Nouvelle discussion