Les impôts en République tchèque

impots en Republique tcheque
Shutterstock.com
Actualisé 2019-03-05 14:26

Si vous êtes en train de préparer votre expatriation en République tchèque, vous vous posez sans doute des questions sur les impôts. Ce pays applique différents types d'impôts aussi bien aux locaux qu'aux ressortissants étrangers. Par exemple, si vous travaillez en République tchèque, vous serez soumis à l'impôt sur le revenu. Par conséquent, il est important de vous renseigner au préalable sur les conditions et procédures correspondantes.

Conditions pour payer ses impôts en République tchèque

La République tchèque applique différentes conditions selon que vous soyez résident ou non-résident. Concrètement, les résidents ou les personnes qui vivent dans le pays depuis plus de 183 jours consécutifs par an doivent payer des impôts en fonction de leur revenu global, sauf si leur intérêt vital reste à l'étranger.

Les non-résidents, pour leur part, doivent payer des impôts en fonction de leurs revenus de sources locales. S'ils perçoivent un seul revenu, l'impôt sera déduit à la source. Ces conditions s'appliquent également aux entrepreneurs indépendants inscrits au registre tchèque des impôts.

Impôt sur le revenu en République tchèque

L'impôt sur le revenu est prélevé mensuellement à la source par l'employeur, à un taux de 15 %. L'employeur doit également faire une déclaration annuelle et procéder à d'éventuels ajustements, pour un paiement avant le 31 mars de l'année suivante.
Quant aux autres types de revenus, ils doivent être déclarés directement à l'administration fiscale.

Notez que si vous gagnez 48 fois (ou plus) le montant du salaire moyen dans le pays, vous devrez payer une surtaxe de 7 %.

Bon à savoir :

Si vous avez demandé l'assistance d'un conseiller fiscal, vous pouvez déclarer votre revenu au plus tard le 30 juin.

Un système de dépôt est mis en place après la première déclaration. Le montant de la taxe à payer et la fréquence varient ensuite. Dans la pratique, des acomptes provisionnels sont calculés en fonction du montant d'impôt payé lors de la dernière déclaration de revenus.

Bon à savoir :

Les impôts en ligne sont également disponibles en République tchèque, cependant, le site Web est uniquement disponible en tchèque. Vous trouverez plus d'informations dans la section « Liens utiles » de cet article.

Année fiscale en République tchèque

En République tchèque, l'année fiscale, qui dépasse 12 mois, est différente de l'année civile. Toutefois, les entreprises sont libres de déterminer leur année d'imposition et leurs conditions.

Procédures

En République tchèque, les impôts doivent être réglés en espèces, au bureau de l'administration des finances le plus proche de votre lieu de résidence et un reçu est remis. Vous pouvez également payer vos impôts par mandat-poste, virement bancaire ou auprès de la Banque Nationale tchèque.

Autres impôts en République tchèque

La République tchèque applique d'autres taxes, telles que l'impôt sur les sociétés et la taxe sur la valeur ajoutée. Par exemple, l'impôt sur les sociétés s'applique à un taux de 19 %, tandis que la taxe à la valeur ajoutée (TVA) s'applique à un taux de 21 % et à 14% sur les produits de base.

La taxe de circulation, c'est-à-dire la vignette, s'élève à environ 45 à 92 euros (1 200 à 4 200 couronnes) par an pour les véhicules individuels et entre 70 et 1 700 euros (1 800 CZK et 44 100 CZK) pour les véhicules utilitaires.

Enfin, les taxes foncières varient en fonction du type de propriété, de son emplacement et de son utilisation.

Liens utiles :

Ministère des Finances
DaÅový portál ' Portail de déclaration fiscale

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.