Actualisé il y a 11 mois

En Guinée-Conakry, sortir de la pauvreté va souvent de pair avec la possibilité de construire sa propre maison. La capitale Conakry a ainsi été majoritairement construite par des particuliers, qui n’hésitent pas à se « remplir les poches » en demandant des sommes exorbitantes aux locataires en place et en adoptant des pratiques parfois douteuses.

Aucune mesure n’a été mise en place afin de réglementer le secteur de l’immobilier en Guinée-Conakry, ce qui rend la situation préoccupante pour la plupart des résidents, souvent démunis et peu fortunés.

La location en Guinée-Conakry

Il existe peu d’agences immobilières en République de Guinée.

Les « démarcheurs », qui ont fait leur apparition sur le marché de l’immobilier guinéen il y a quelques années, font figure d’intermédiaire entre les propriétaires et les futurs locataires, qu’ils mettent en contact. Ils perçoivent des frais qui sont à définir avec eux au préalable (un mois de loyer par exemple). Attention aux arnaques, qui sont courantes !

Avant de signer le bail, assurez-vous de connaître toutes les modalités relatives au préavis, à la caution, aux honoraires, etc. Il faut savoir qu’en Afrique, tout se fait par le bouche à oreille. N’hésitez donc pas à aller demander conseil à votre collègue de bureau ou à vos amis déjà sur place. Ils connaîtront sûrement une personne capable de vous renseigner.

À Conakry

Depuis 1991, Conakry est divisée en cinq communes qui ont chacune à leur tête un maire. Les communes, à savoir Kaloum, Dixinn, Matam, Ratoma et Matolo, sont divisées en quartiers puis en secteurs.

Le prix d’une location dépend de plusieurs facteurs, notamment la situation géographique et le type de logement. À Conakry, une chambre, c’est-à-dire une pièce sans douche, va de 100 000 à 250 000 GNF. Pour un appartement avec deux chambres, salle de douche, salon et salle à manger, le montant se situe entre 500 000 et 2 000 000 GNF. Une villa de dix pièces dans le quartier de Nongo (Ratoma) va coûter 7 000 dollars le mois tandis qu’un appartement de quatre pièces à Matoto coûtera 150 dollars le mois. Il y en a pour tous les prix et tous les goûts !

Attention aux propriétaires malhonnêtes selon lesquels les locataires n’ont que des devoirs, et aucun droit. À titre d’exemple, il arrive souvent que les loyers augmentent d’un coup, parfois de 100%, ou que les propriétaires demandent le paiement de plusieurs mois (voire d’une année entière !) en une seule fois, ce qui rend la situation du logement en Guinée très problématique.

À savoir par ailleurs que les célibataires sont souvent mal vus et se voient alors refuser un logement, au bénéfice de couples mariés.

 Bon à savoir :

Plus on s’éloigne de Kaloum, plus les loyers sont abordables. La commune de Ratoma est réputée pour réunir les fauteurs de troubles lors de manifestations dans un climat politique hostile.

Veillez également à choisir un appartement dans un immeuble doté d’un groupe électrogène, le raccordement à l’électricité étant très aléatoire.

L’achat immobilier en Guinée-Conakry

Si vous souhaitez acheter, ce qui peut être avantageux en cas d’installation à long terme, sachez que les prix des biens varient énormément en fonction des quartiers.

 Liens utiles :

Guinée Logement
Maison de Guinée
Guinea & House
KabaBachir.com

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.