Frontalier de l'Éthiopie, du Soudan, et de Djibouti, l'Érythrée occupe une superficie de 117 400 km² dans la Corne de l’Afrique, qui comprend des paysages typiquement abyssins composés de plateaux, d'escarpements et de hauts sommets, ainsi que de plages désertes au bord de la mer Rouge. Le pays comporte trois zones climatiques, et ce sont les hautes terres qui présentent le climat le plus confortable à longueur d'année, mais le meilleur moment pour visiter l'Érythrée est sans doute entre octobre et mars : toutes les régions du pays étant alors sèches, les possibilités de déplacement ne sont pas restreintes. La saison des pluies intervient durant les mois les plus chauds, de juin à mi-septembre.

Ses sites archéologiques en disent long sur l'histoire du pays. L'Islam et le Christianisme, principales religions du pays, se partagent harmonieusement une population d'environ 5,6 millions d'habitants appartenant à divers groupes ethniques. La région du haut plateau (où est sise la capitale de l'Érythrée, Asmara) est principalement chrétienne, tandis que les populations vivant dans les basses terres et près de la côte sont majoritairement musulmanes.

Bien que 11 langues, dont neuf autochtones, soient parlées à travers le pays, il n'y a pas de langue officielle. Le tigrigna, l'arabe, et l'anglais sont les plus employés dans les secteurs commerciaux, et apprendre le tigrigna s'avérera utile si vous avez l'intention de travailler en Érythrée, car il est parlé par plus de la moitié de la population et a son propre alphabet. Il est intéressant de noter que, vers la fin du XIXe siècle, des milliers de paysans italiens s'établirent en Érythrée et y restèrent jusqu'à la fin du régime colonial italien en 1941. Par conséquent, beaucoup d'Érythréens âgés parlent italien et la langue est souvent comprise par les jeunes générations.

L'Érythrée est également un producteur d'or et, grâce à ses ressources naturelles, l'exploitation minière devrait devenir une importante source de revenus et de croissance dans le pays, ce qui attire des entreprises et des expatriés opérant dans ce secteur. La ville art déco d'Asmara peut être particulièrement attrayante pour les étrangers qui travaillent dans le secteur éducatif, l'anglais devenant rapidement la langue étrangère de choix à l'Université d'Asmara, et ses centres de recherche pourraient également offrir des perspectives d'emploi.

Après une guerre de 30 ans avec l'Éthiopie, l'Érythrée a conquis son indépendance en 1993. Bien qu'une paix fragile règne à présent, les tensions avec l'Éthiopie restent élevées et il n'est pas conseillé de s'aventurer près de la frontière lourdement fortifiée. L'Érythrée demeure l'un des pays africains les plus pauvres et doit maintenant reconstruire ses infrastructures et développer son économie après des décennies de conflit. En dépit de sa politique tendue et de sa culture irrésistible, l'Érythrée est l'un des états les plus opaques au monde et se situe tout au bas des classements mondiaux sur la liberté de la presse. Il n'y a pas de médias locaux privés, et les journalistes étrangers ne sont pas les bienvenus à moins d'accepter de ne dresser que des portraits favorables.