Les meilleures destinations pour observer la faune

  • observation de la faune
    Shutterstock.com
Article
Publié il y a 2 mois

Passionné par le voyage et l'aventure ? Votre séjour dans votre pays d'accueil peut être l'occasion pour vous de partir à la découverte de sa biodiversité terrestre et marine ou de celle des pays avoisinants. Qu'y a-t-il de mieux que profiter de votre temps libre ou de prendre quelques jours de congé pour partir en randonnée en montagne, en forêt ou dans un parc national, ou en safari, en vous laissant guider par votre fascination pour la nature et les animaux sauvages ? Si cela vous tente, Expat.com vous invite à découvrir les meilleures destinations au monde pour observer la faune.

États-Unis

lynx au parc national de Yosemite en Californie
Shutterstock.com

Lorsque l'on fait allusion aux États-Unis, les grandes villes de béton comme New York, Los Angeles ou San Francisco sont sans aucun doute les premières choses qui nous viennent à l'esprit. Il est toutefois difficile d'imaginer l’étendu de ses terres et la richesse de sa biodiversité terrestre et marine sans sortir des sentiers battus comme les parcs, aquariums et zoos urbains. Au cœur de ses nombreux forêts et réserves naturelles dotés d'environnements et de climats variables se cache une faune incroyablement riche que vous devriez absolument découvrir durant votre séjour. Il est intéressant de noter que le pays possède aujourd'hui plus de 8 276 espèces, y compris 38 mammifères, 56 amphibiens, 91 oiseaux, 40 reptiles et 274 poissons. De plus, 395 espèces sont classifiées comme étant des espèces en danger critique. Parmi les 391 espèces en danger d’extinction, on compte le requin-marteau, la loutre de mer, ainsi que le phoque moine d’Hawaï. Si n'avez pas peur du froid du Grand Nord, l'Alaska est l'endroit où vous aurez l'occasion d’observer, sur un territoire entrecoupé de montagnes et de glaciers, des ours, des grizzlis, ainsi que des milliers d'oiseaux. En Louisiane, vous aurez l'occasion de croiser des alligators, ainsi que des sangliers sauvages et des ratons-laveurs. La Californie est, pour sa part, célèbre pour ses condors ainsi que ses otaries. Le lynx roux s'adapte, quant à lui, à tous types d'environnements, y compris les zones urbaines et suburbaines.

Venezuela

singe eccureuil dans la foret venezuelienne
Shutterstock.com

S’étendant sur 916 445 km², le Venezuela possède un climat tropical, des paysages variés et une immense richesse naturelle qui n'attendent qu'à être explorée. La magnifique faune vénézuélienne est composée d'environ 50% d'amphibiens et de 23% de reptiles. Au sein de la faune vertébrée, on compte quelque 2 120 espèces terrestres et 1 000 espèces de poissons. Parmi les mammifères, on compte plus de 300 espèces terrestres et une vingtaine d’espèces aquatiques. Le Venezuela possède également quelque 1 300 espèces d'oiseaux endémiques vivant dans des réserves naturelles, ainsi que sur les côtes. Situé à l'est de Caracas, le Parque Nacional Henri Pittier abrite à lui seul plus de 500 espèces sur un territoire de 1 078 km². Si vous avez toujours rêvé de voir un anaconda pour de vrai, direction Los Llanos. Ailleurs dans le pays, vous pourrez observer des caïmans, des ocelots, des singes hurleurs, ou encore, des loutres géantes. C'est dans l’Orénoque que vous retrouverez les plus grands crocodiles des Amériques, ainsi que lamantins et des dauphins d'eau douce. Le Venezuela c'est aussi de longs fleuves bordés de mangroves et entourés de forêts denses abritant des félins tels que le jaguar, le puma et l'ocelot, sans oublier des serpents comme le boa, et des rongeurs comme le lapa et l'agouti.

Brésil

oiseaux en Amazonie
Shutterstock.com

Le Brésil est l'une des destinations de prédilection des amoureux de la faune sauvage et des merveilles de la nature. L'on y retrouve plus de 600 espèces de mammifères, 1 600 espèces d'oiseaux, 40 espèces de tortues, 330 espèces d'amphibiens, 1 500 espèces de poissons, 230 espèces de serpents et 5 espèces d'alligators. Vous l'avez compris : le Brésil possède une faune si riche et variée au sein d'un vaste territoire que la découvrir peut prendre des mois, voire des années. Aujourd'hui, plus de 100 000 espèces d’invertébrés y sont répertoriées, y compris 70 000 insectes. La forêt amazonienne abrite, à elle seule, plus de 500 espèces de mammifères, dont le puma, le tamarin lion, le tapir, l'opossum, ainsi que le jaguar. C'est aussi l'endroit rêvé pour se retrouver nez-à-nez avec le paresseux et l'ouistiti. Si vous vous attendez à croiser un marsupilami, détrompez-vous ! Il ne s'agit que d'un animal imaginaire, cependant, les piranhas sont bien et bien réels et peuplent les eaux douces. Parmi les espèces d'oiseaux, on compte les flamants rose, l'ara, le perroquet, le hocco, ainsi que la harpie féroce. Loin des forêts, la faune aquatique de l'archipel des Abrolhos et de Porto Belo vous émerveillera par sa variété d'espèces. Avis aux amateurs de plongée ! Ce sera aussi l'occasion unique de contempler au moins une fois dans votre vie des poissons-chats au cœur de l'écosystème sous-marin. De nombreuses nouvelles espèces n'ont pas encore été répertoriées mais continuent d’agrémenter ce spectacle hors du commun.

Thaïlande

elephant dans la province de Kanchanaburi, Thailande
Shutterstock.com

Le Royaume de la Thaïlande regorge non seulement d'un immense héritage culturel mais aussi d'une riche biodiversité en raison de sa géographie et de son climat variés. Que vous soyez dans le nord ou dans le sud du pays, vous serez émerveillé par l'abondance de la faune thaïlandaise. On y retrouve, aujourd'hui, plus d'un millier d’espèces d'oiseaux, dont certaines sont des espèces migratoires. Parmi les 300 espèces de mammifères, on compte le tigre, le léopard tacheté, le chat sauvage, les bisons indiens, les ours malais, sans oublier les éléphants et les ours noirs asiatiques. La plupart de ces espèces vivent dans des sanctuaires ou des parcs nationaux. Les dugongs, ou vaches de mer, sont parmi les espèces indigènes de la Thaïlande. Pour ceux qui n'ont pas l'ophiophobie, la Thaïlande est l'endroit idéal pour découvrir le cobra roi, la vipère verte, ainsi que le python reticulatus (pouvant atteindre 15 mètres de long) qui comptent parmi les 313 espèces de reptiles. Si vous souhaitez observer des tigres sauvages en liberté, direction la région de Kanchanaburi. Pour contempler les dauphins, rendez-vous à l'embouchure du fleuve Bang Pakong dans la province de Chachoengsao. Dans les forêts thaïlandaises, vous croiserez également des milliers d’espèces d'insectes telles que les scarabées, les araignées et les papillons.

Tanzanie

zebres et flamants en Tanzanie
Shutterstock.com

La Tanzanie est un pays que l'on ne présente plus aux amoureux de la faune. Située en Afrique de l'Est, la Tanzanie est réputée pour ses vastes plaines sauvages, dont le célèbre parc national du Serengeti qui s’étend sur 14 763 km² et abrite plus de 4 millions d’espèces carnivores et herbivores, et celui du Kilimandjaro. Il s'agit des incontournables pour les amateurs de safari en raison de la présence d’innombrables éléphants, buffles, lions, léopards et rhinocéros, sans oublier les gnous et les impalas. Il est intéressant de noter qu'un tiers du territoire tanzanien est classé comme zone protégée. Diverses espèces de faune peuvent également être observées aux parcs de Tarangire, de Ngorongoro, de Manyara, de Gombe et Mahale et d'Arusha, entre autres. Parmi les espèces d'oiseaux, on retrouve le flamant rose qui immigre chaque année vers le parc de Serengeti, le souïmanga malachite, ainsi que l'aigle de steppes, l'aigle couronne, le bruant cannelle, l'autruche, le tisserand, ou encore, l'outarde Kori. Les otocyons sont une espèce en voie d'extinction que l'on trouve toujours dans la savane tanzanienne. Zanzibar est, quant à elle, dotée d'une impressionnante faune aquatique avec plus de 350 espèces de poissons et 200 espèces de coraux. Il s'agit d'un véritable paradis pour les amateurs de plongée et de snorkelling. Parmi ses espèces terrestres, on compte des dizaines d’espèces d'oiseaux, ainsi que les colobes bleu et rouge, endémiques à Zanzibar.

Sources :