Sihanoukville et son évolution

Bonjour

je constate depuis quelques temps une forte baisse des interventions sur le forum Sihanoukville.

Est ce que tous les expats francophones partent suite à la triste évolution chinoise de la ville?

ou autre chose?

merci.

Stephi

bonjour

peut être as tu lu mes nombreuses interventions au sujet de cette triste évolution de Sihanoukville ?
en bref ,avec mes amis ,nous avons été CHASSES par les chinois en accord avec le proprio khmer ;
on s'est donc réfugiés à Kep ,certains à Kâmpôt ; ils sont venus avec marteaux piqueurs et tronçonneuses ,à 7h du matin .....méthode toute en délicatesse ! et super efficace !

obliger ,pour une nuit  de retourner dans cette ville de ruines ,de béton ,de poussière ,de bruit ou on ne peux même plus trouver UN SEUL ETABLISSEMENT KHMER ! si on ne le voit pas on a du mal à le croire ! ou alors hors centre ville ?
il m'a été impossible de retrouver les 3/4 guest houses que je fréqentais ! toutes pulvérisées !! je ne trouvais plus leur rue ,seul le rond point ( les deux lions) a survécu ,ce qui m'a permis de me situer ....

cette ville chantier qui accepte des tours de plus de 50 étages ,avec casinos, 82 seraient prévus ;va donc recevoir les joueurs chinois ,interdits de jeu dans leur pays (sauf à Macao ),on peut imaginer la prédation  que leur présence va engendrer ! avec les problèmes d'alcool ,de prostitution, de pollution ,de nuisances en tous genres ,bagarres avec la population ,ces envahisseurs qui de plus ne commercent qu'entre eux ,n'apporteront que des ennuis à ces  passifs khmers ,qui ,en dehors des vendeurs de leurs bien ,ont du mal déjà à les supporter !

quel étranger ,quel visiteur pourrait rester dans cette ville à la fois détruite et en construction ?
même les seules belles plages du pays ,avec otres 1 et 2 ,vont être bien bétonnées ,envahies de commerces en tous genres, exclusivement chinois !
pire ,déjà dans certains quartiers ,les NON CHINOIS  ,ne peuvent y entrer !! (vers Victory )

l'évolution de cette ville se dessine ,totalement "bouffée" par ces colons ,sans éducation bruyants  ,arrogants avec leur argent douteux ,et leurs 4X4 noirs aux vitres teintées ,qui n'hésitent pas à fuir quand ils ont provoquer un accident (je pense à un membre de la famille de ma femme ,jeune marié , tué sur le coup percuté sur sa moto , par un  chinois ,ivre , drogué ,qui conduisait un mini bus et pris la fuite en plein jour !!)

la moindre des choses serait que peut être dans 2/4 ans ,il puisse y avoir une ville avec de vraies rues ,
plus moderne, agréable à vivre ,et les ouvriers (,que jamais je ne blâmerai) ,une fois partis ,laisseront la place qui revient aux khmers ,ils le mériteraient bien !
voilà ce que l'on peut souhaiter à cette ville ,et à ses authentiques résidents les Cambodgiens ,avec une colonisation ,devenue plus raisonnable ,moins sauvage ,qui permetterait une cohabitation plus harmonieuse ;
je rêve oui ,je sais  ,grâce à Confucius et Lao Tseu ,et non à leurs  descendants affairistes .

cordialement 
jacques

De passage à Sihanoukville entre Phnom Penh et la Thaïlande : j'avais bien lu les avertissements de certains et étais prêt à assumer les conséquences de mon choix de faire une halte ici. Mais je m'aperçois que les propos des plus négatifs sur Sihanoukville  relevaient en fait de l'euphémisme... J'ai l'impression de ne pas avoir vu une ville plus horrible de toute ma vie dans le monde entier, et pourtant des villes moches j'en ai vu...Même une banlieue déshéritée d'une grande ville latino-américaine est beaucoup plus agréable. Ça fait penser à une ville allemande bombardée en 1945. Même des touristes chinois, il n'y en a pas beaucoup ces jours-ci. La ville est un immense chantier où l'on croise surtout des ouvriers du bâtiment, qu'ils soient khmer ou chinois (cadres ?).
De plus, vu le nombre de chantiers arrêtés en cours de route, on ne peut même pas imaginer que dans le futur la ville devienne un minimum agréable.
Bon, découvrir un tel chantier est en soi une curiosité me direz-vous :-) Découvrir que des autorités administratives et politiques ont permis une opération de ce type est un moment unique que je n'avais jamais entrevu. Ceci dit, en résumé, ne venez pas ici :-)

PS : Vivant à Nha Trang, je suis habitué aux touristes chinois qui y viennent en masse : ils ne me dérangent absolument pas. À Sihanoukville, les gens qui viennent en masse, ce sont des ouvriers du bâtiment (majoritairement khmer). Les services sans lien avec l'immobilier ont principalement des ouvriers du bâtiment comme client. Je n'ai rien contre les ouvriers du bâtiment non plus.

bonjour Laurent

et bien voilà c'est dit ! et de visu tu as pu constater ce que pouvais engendrer un capitalisme sauvage aux mains des affairistes ,sans aucun état d'âme ....
il suffit ,quand une personne nous parle de "chinoukville "de l'inviter à lire nos messages ;
je te cite : "je n'ai jamais vu de ma vie ,dans le monde entier une ville aussi horrible ...et pourtant j'en ai vu beaucoup ..."
merci pour les malheureux khmers victimes de ces mafieux de la finance !
cordialement
Jacques
ps / devant tant de conflits qu'engendre cette colonisation chinoise (bagarres ,ivresse ,agressions ,accidents de circulations etc ) les autorités ont ENFIN décidées de freiner quelque peu cette folie !

Il était une fois, jadis deux ans, dans une province de Sihanoukville, naquit un petit guesthouse français. Celui-ci mena fort bien ses affaires de commerçant....jusqu'au jour où arrivèrent des conquérants chinois, qui se mirent à batir des immeubles très tres haut, à acheter des baux et ainsi à faire commerce entre eux, à cracher partout et à retrousser leurs tee-shirt montrant leurs gros ventres comme signe d'abondance et de richesse. Petit à petit le peuple khmer accueillant afficha un sourire de mécontentement et de tristesse....Commença alors le depeuplement européen vers un paturage plus vert et plus calme.....Mais pour le petit guesthouse français, ce fut la résistance face à cette invasion: une survie! un challenge quotidien!
La recette de la potion magique chez le petit guesthouse:
- 100 tonnes de patience et de tolérance
- douze heures de travail quotidien
- 10 litres de gouttes de sueur journalier
- 100% d'humour et un zest de tendresse entre partenaires
- 200% de performance mixé avec un sourire (parfois forcé)
et tout cela au nom de la clientèle de n'importe quelle nationalité, de religion, de couleurs, de sexes....dans cet univers surnommé "Chinoukville".

The End

Nouvelle discussion