Que faisons nous de notre temps de libre ?

Que l'on soit expat  actif ou retraité, nous avons tous dans la vie des passions, occupations... Madagascar est elle une terre d'inspiration ?
Votre séjour vous permet-il de mettre en oeuvre une passion ancienne ou nouvelle... ou de ne rien faire ?
Que faites vous de votre temps de libre ?
Un petit sujet qui donnera peut être des idées à certains... si vous voulez l'agrémenter... les photos sont les bienvenues...
Ah oui, la passion de la sieste est bien entendu acceptée !!!  :D

Oh la la ! Vaste question à laquelle je répondrai volontiers ultérieurement car je n'ai plus le temps de ne rien faire. Entre l'élevage, les plantations et autres recherches sur le net pour occuper ma curiosité maladive, je n'ai même plus de temps à me consacrer pour faire ce qui me ferait vraiment plaisir... par exemple aller à la pêche assis au bord de l'eau en scrutant le moindre frémissement du bouchon, avoir cette sensation archaïque de pouvoir jouir de la nature qui se réveille ou qui se couche entre chien et loups quand le jour décline et que les bruissements de la nature se taisent et qu'au loin on entend le dernier taxi-brousse qui se hâte d'arriver à destination en cahotant sur la piste...
http://saint-hubert.fr/sites/default/files/styles/large/public/peche.jpg?itok=YAwdFWak

Bon alors je me lance car vous avez l'air timides...
J'adore créer de nouveaux objets à base de récup ou en détournant des objets du quotidien ...
A Madagascar, j'ai trouvé mon Paradis... il y a de quoi faire.... et en plus j'ai un peu de temps de libre...
Voici un des deux plafonniers qui ornent ma terrasse...
A la base c'est une jante de vélo recouverte de rafia naturel... le tour est fait de bois de mangrove trouvés sur la plage et j'ai placé 3 petits dessous de verre en rafia et bois... une ampoule,  une chaîne recouverte de rafia... et hop... un plafonnier original... et même deux...

https://si2.photorapide.com/invites/photos/2018/11/215b1l.jpg

Très original en effet.
En parlant de lustre, quand j'étais encore en France j'avais réalisé un lustre avec une poutre en chêne d'un mètre de long des chaînes d'une vieille charrette tirée par des chevaux et du fer plat que j'ai enroulé pour faire des volutes et que j'ai martelé afin de lui faire donner une forme irrégulière et cela me faisait penser a un porte-bougies du moyen âge car j'avais trouvé en Allemagne des ampoules qui avaient la forme d'une flamme de bougie. J'étais très content de ma réalisation qui m'a éclairé pendant plusieurs dizaines d'années.

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQCgjt8ThyuGaDkUi9CTNId7t2AeKeZ4giSOTGmzIx86x44eDMc

Bonjour Lys, Gaston et tous les autres

Les créations de Lys sont toujours super, et j'en profite pour dire que Laure mon épouse adorée est très très branchée fleurs ( elle a ramené 2 valises de plantes, fleurs + olivier de grèce sans se faire gauler à Ivato ), elle a donc beaucoup apprécié ses créations florales.
Les photos de vos maisons aussi nous ont fait rèver.
A propos de rève, grâce à Lys je fume désormais des " Revy " qui coûtent moitié moins et font moitié moins tousser.
La maison de Gaston nous a bien inspiré avec ses colombages et ça donne des idées pour notre future résidence secondaire au bord du Mangoro. Je ne sais pas pourquoi mais ce genre de murs ça m'a rappelé des batiments 18 e de corps de ferme entrevus en Bourgogne.

L'ex moulin de Gaston m'avait fait commencer une longue réponse où je souhaitais évoquer mes propres souvenirs de moulin ( un " Haut fer " vosgien qui à l'age de 10 ans a vraissemblablement inspiré tout mon vécu dans le bois ), mais entre mes yeux qui déconnent et la connexion aléatoire qui m'oblige à faire " enregistrer " parfois tous les 10 mots pour ne pas perdre mon texte, j'ai mis ça de côté, me promettant de le finir plus tard ; il en est de même pour le sujet de l'empire de Trébizonde, Erzurum, La grande Arménie que je garde sous le coude.

Bon, là le sujet c'est le temps libre ; ah ah !

Pour moi à part 20 mn de sieste, le temps " libre " connais pas - ou alors c'est tout le temps et vraiment à plein temps en ce moment.

Actuellement en cours, dans le temps " libre " , dans le concrêt et hélas sans ouverture " artistique " c'est :

1) transformation d'une remorque à bagage en sorte de " trinqueballe " pour ramener des troncs jusqu'à 7,50 m ( voir pour info l' image de ce genre de chose si toutefois j'ai réussi à l'ajouter depuis gogol ), le but étant de ramener avec le tracteur de l'eucalyptus rouge pour le chantier de construction du bateau.

2) pour mon beau frère, Marcel, qui est un pauvre laboureur à Ankaïbé au bord du Mangoro et qui n'a qu'un minuscule panneau photovoltaïque, fabrication d'une petite éolienne à partir d'une fourche de Vtt plus 2 dynamos plus des déchets de plastique pour les pales ( en fait des restes de bornes blanches et rouges de bord de route de la DDE- arrachées au passage du chasse neige - et ramassées il y a fort longtemps avec préméditation pour cet usage précisément ; c'est très pratique pour pouvoir découper à la ruban les courbes nécessaires au profil des pales et en principe un peu durable aux UV et aux chocs ).

3) Comme mon neveu s'est fait subtiliser ses coqs de combat, que les auteurs du vol sont venus par le canal et en provenance des maisons attribuées aux gendarmes, création d'une clôture électrique très très discrète ( pour ne froisser personne ) à partir d'un condensateur et d'un rupteur de bagnole qui tourne avec un petit moteur pour délivrer à intevalle régulier une bonne chataigne. Les isolateurs sont faits à partir de goulots de bouteilles plastique de pastis local, il y a une batterie de moto pour l'alim, mais aussi un capteur infra rouge plus un klaxon, plus un projo qui éclaire tout le canal.
La hauteur de l'installation respecte nos chiens-chiens.
Faut rester humain, on met pas encore le 220 direct comme je l'
ai vu faire en Normandie !

4) A part ça j'ai terminé les plans et épures à la taille réelle du bateau de 10 m - " Tahiti Ketch " - et j'ai commencé ceux d'un côtre de Carantec de 6 m, plus léger (1tonne cinq maxi en charge ), que je pourrai trans bahuter moi même derrière mon fourgon ; plus facile à exécuter rapidement et dont je pourrai bénéficier bien avant que celui de 10 soit achevé.

5) comme j'ai fait cadeau d'une motobineuse de 3 cv à mon beauf Marcel, il faut maintenant pour compléter son usage que je parvienne à coupler une scie circulaire sur bâti fixe de diamètre modeste ( lame de 35/40 ) avec un système de courroie et poulies ; c'est ce qui m'a " occupé " aujourd'hui.

En projet à court terme :
Réparation de mon annexe de 2 m ; une sorte de prame en CP genre " optimist " qui s'est retrouvée endommagée à cause des secousses de la remorque sur les trop nombreux cahots de la piste qui mène à Manambato.
Faute de dénicher des clous de 60 mm déjà galvanisés, fabrication de 25 kg de clous galva à chaud par trempage ( pour antant qu'on me ramène des lingots de zinc de Tana, en principe chez Batpro  ??? )

Fabrication d'une trentaine de rûches dadant ( hormi les essaims qui sont l'affaire de mon beauf, j'ai tout pour, sauf la quincaille spécialisée ; j'ai bien envoyé plein de mails sur Tana aux  diverses enseignes Agro machin pour tenter de trouver par exemple le fil pour garnir les cadres, les cornières en tôle galva pour l'espacement des cadres, de la cire gaufrée bien sûr, bref tout le matos - masque, enfumoir etc - aucune réponse même de la fédération des apiculteurs Mg ) !
Pas envie de passer des heures à Tana dans les embouteillages à fouiner sans savoir où aller non plus et cher à tout commander en france, donc stand by !
Peut-être que Lys qui, si j'ai bien compris, aurait des rûches pourrait  me donner une info ?

Devant moi encore : faire un hangar de 10 M X 5 pour pouvoir continuer à construire le rafiot durant la saison des pluies et par la suite garer le véhicule.

Voilà pour mon " temps libre " ; j'ai donc pas trop d'opportunités pour la lecture et l'aptitude d'ailleurs m'en fait défaut, pas non plus le temps de me faire opérer de la cataracte à Aix comme prévu de longue date.
Le facteur déclenchant pourrait venir d'une proposition d'achat de notre maison grecque qui pour le coup nous permettrait de grouper nos motifs de nous bouger ailleurs dans cet autre monde qu'est l'europe.
C'est vrai on aimerai bien aussi se promener un peu à la découverte de Mada, des gens nous attendent à Antsoyhy, à Bélo, à Manakara ...

V'la aut' chose : depuis que Laure a vu la photo du Zébu de Gaston elle s'est mis en tête d'acheter une vache ( qu'elle nommera Marguerite, à cause de Fernandel ) et il nous faudra bien aussi ensuite nous lancer dans le fromage !
Il faut aussi - semble t-il - s'essayer à former un jeune à la menuiserie et à tout le reste ; les tentatives jusqu'ici n'ont pas été très gratifiantes.

Ah j'ai oublié la construction d'un four à pain en briques réfractaires, diamètre 0,90, commencé voici 6 mois et qui est en train de s'achever !

Voici donc tout ce que " temps libre " m'a inspiré !
Et vive la retraite !

Jean Louis... quand tu feras ton périple , si tu fais une petite halte à Nosy bé avec ta dame, tu seras le bienvenu... La seule pièce un peu finie de ma maison est la chambre d'amis.... :D ... On ne se refait pas !!!

Coté abeilles, j'ai eu la chance de rencontrer un apiculteur malgache, Henri, qui vit à Diégo et qui est le top du top en matière d'abeilles.... dans le même temps j'ai racheté à un vazaha sur le départ, des ruches dont il ne s'était jamais servi... une vingtaine... J'ai du les faire entièrement refaire par un ami à Henri... il a tout trouvé sur place à Diégo...
En fait les abeilles, c'est vraiment une marge de mon activité... tout d'abord parce que les abeilles représentent pour moi un danger mortel... j'ai eu, à cause d'elles par le passé, deux oédèmes de quincke très très limites... donc je les regarde un peu de loin... mais il paraît que mon miel est divin !!!

Je vois que tu es très très occupé... mais je ne peux hélas t'aider dans la plupart des choses que tu as entrepris... dommage que les distances soient si grandes à Mada... je t'aurais bien envoyé mon équipe et mon tit camion pour t'aider !!!!

Bon allez, pour la route... une autre petite création de derrière les fagots... c'est une fleur miroir dont les pétales sont faits en peau-écorce  de bananier séché... elle est posée sur une desserte faite avec une racine de mangrove surmontée d’une structure métal + vitre....

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/11/21cu5f.jpg


https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/11/21dqmb.jpg

Vraiment très joli ton miroir Lys, te dit-il aussi si tu es la plus belle de Nosy-bé?
En ce qui concerne les réalisation de Yann, et en particulier l'eucalyptus rouge, s'il s'agit de l'Eucalyptus qu'ils appellent le quinine ici, je le déconseille car il se tord et se fend en séchant. Pour le bois vraiment résistant qui ne craint pas les intempéries avec une garantie de 40 ans (non traité) il faut employer du filao, (bois de fer) que j'ai utilisé pour faire les bardeaux de mon toit ( côté pluie). Sauf que ce bois est très difficile à couper sauf avec des machines en 380 V et avec des disque de scies en acier spécial. J'avais demandé une autorisation aux eaux et forêts pour couper une dizaine de gros filaos et il y en a sur des km le long de la plage à une vingtaine de km au nord de Mahanoro et à environs 6 km de la route. Pour le reste du toit j'ai utilisé un bois plus tendre que j'ai traité avec de la peinture genre antirouille de fer qui donne la couleur rouge bordeaux des tuiles. J'ai naturellement allongé cette peinture avec de l'huile de vidange et du pétrole afin d'en faire une peinture d'impression qui pénètre bien dans le bois. En ce qui concerne le bois de pin je n'en veut pas car il est attaqué par les termites chez moi et j'ai été obligé de virer le sous toit qui était fait en planches de pin.
En ce qui concerne les gros travaux, j'en ai également toujours en projet comme le remplacement des différents garages et autres ateliers et abris car ils n'ont pas été réalisés selon mes normes et posent problèmes en commençant par l'étanchéité des toits etc. Mais bon, chaque chose en son temps et tant qu'on a des projets rien n'est perdu.
A quelques centaines de mètres de chez moi vivait un vazaha qui avaient également plein de projets jusqu'à ce qu'il attrape un cancer au cerveau et qu'il ait été obligé d'être transféré d'urgence à la Réunion où il a été opéré mais j'ai appris hier qu'après plusieurs mois de répit il vient de passer de vie à trépas.
Donc mon conseil, n'embrasser qu'un seul projet à la fois et le terminer avant de partir pour l'au-delà...

Je me posais une question Madagaston... Tu conseilles le filao, autrement appelé il me semble, le bois de fer... et qui est si dense et si lourd, qu'il ne flotte pas !
Cela ne risque pas de poser un problème pour construire un bateau ? A moins que notre ami Jean Louis en décide de faire un sous marin !!!  :D
Je crois que dans mon souvenir à Tahiti on ne s'en servait pas pour cet usage !

Il est tellement injuste d’avoir bossé toute sa vie en se disant qu'à la retraite on pourra faire tout ce qui nous plaît... et arrivé là, pof.... fini !
C'est pourquoi j'avais décidé depuis bien longtemps de solder ma carrière à 50 ans pour profiter un peu plus longtemps peut être... mais le temps file file !!!

Mon joli miroir ne me dit rien... et je n'en ressens aucun manque car j'ai eu l'extrême bonne idée de me trouver un bon génie qui partage ma vie depuis une paire de décennies et qui me dit "mouais" quand je lui demande si je suis jolie !!! ahahah !!!
Ahhhh les zhommes !!!!  :/  :huh:  :kiss:

Peut être as-tu raison en ce qui concerne le filao qui ne flotte pas... en fait, je n'ai pas encore fait l'essai... mais que penses-tu des navires en fer qui pèse des centaines de milliers de tonnes et qui flottent?
Exemple:
  Le plus grand porte-conteneurs de la compagnie française CMA-CGM. Ce géant des mers – 398 mètres de long, 54 mètres de large - peut transporter 17 720 conteneurs
A charge maximale, c'est-à-dire avec 15 000 conteneurs pleins et 2 720 conteneurs vides, le Bougainville pèse 240 000 tonnes comprenant les 52 000 tonnes du navire lui-même. L’usine flottante est propulsée par un moteur diesel de 64 MW (87 000 CV) et consomme 330 tonnes de fuel par jour. Elle est aussi équipée de quatre groupes électrogènes totalisant 14 MW pour la consommation électrique du navire et l’alimentation des 1 254 conteneurs "frigo" pour le transport de produits frais ou congelés.
https://www.usinenouvelle.com/mediatheque/3/4/9/000313943.jpg

> YANN Jean Louis
"Fabrication d'une trentaine de rûches dadant ( hormi les essaims qui sont l'affaire de mon beauf, j'ai tout pour, sauf la quincaille spécialisée ; j'ai bien envoyé plein de mails sur Tana aux  diverses enseignes Agro machin pour tenter de trouver par exemple le fil pour garnir les cadres, les cornières en tôle galva pour l'espacement des cadres, de la cire gaufrée bien sûr, bref tout le matos - masque, enfumoir etc - aucune réponse même de la fédération des apiculteurs Mg ) !
Pas envie de passer des heures à Tana dans les embouteillages à fouiner sans savoir où aller non plus et cher à tout commander en france, donc stand by ! "


Bjr, voici les renseignements que vous cherchez et qui je le crois répondront tout-à-fait à votre attente !  ;)

Matériels apicoles, miels à :
LA PEPINIERE D’ANTSIRABE, à TSIVATRINIKAMO,
P.K. 3 Route de Betafo ANTSIRABE MADAGASCAR,
Email : lapepiniere[at]moov.mg
Tél : 0204497360, 0320435293, 0332016741, 0340146568.

Un grand grand merci à vous ; j'ai cherché trè longtemps sur le net en vain et vous m'apportez sur un plateau la réponse tant attendue.
Bonne journée à vous et j'espère un jour vous renvoyer l'ascenseur.

Bonsoir
Je suis peut-être un peu hors sujet mais suis passionnée par le jardinage et possède une modeste collection d'orchidées hybrides que j'aimerais bien ramener à Tana lors de mon déménagement.
J'ai bien sûr pris les renseignements d'usage concernant la convention de Whashington bien que mes protégées ne soient pas sur la liste des espèces concernées.
La douane française me dit : pas de problème pour la sortie à Roissy CDG, mais elle ne peut pas me garantir l'autorisation d'entrée à Ivato.
J'ai bien entendu l'intension de suivre scrupuleusement les conditions de transports prescrites par la CITES. Personne n'arrive à me renseigner.
Voilà un hobby que je rêve de continuer à Tana.
Quelqu'un a t il des infos ou une expérience à partager là dessus ?

Une autre nouvelle passion qui occupera mes temps libres je l'espère : avoir une cave à vins constituée de vins locaux ou des environs. Lors de mon dernier voyage, j'ai goûté un très bon vin sud africain recommandé par un restaurateur
On m'a prévenu que le défaut des produits locaux c'est l'inconstance et l'instabilité des qualités. On ne peut donc pas imaginer dénicher 'son producteur' fétiche.

Comment faites vous ? Importez vous du vin de France ? Ou trouvez vous votre compte avec les produits locaux ?

Hello Lyli,
Le jardinage comme la passion du vin est certainement une occupation de temps libre car j'en sais quelque chose vu que je m'occupe autant de mes herbes fines que de mes orchidées que je bouture à volonté.
Nul besoin de ramener des orchidées de France puisque ici de nombreuses espèces sont épiphytes et souvent on peut les transplanter à volonté. D'autant qu'avec plus de mille espèces endémiques et sauvages, il y a de quoi se faire une belle petite collection qu'on n'a même pas besoin de rentrer en hiver comme en France.
J'ai-moi même de nombreuses espèces qui sont à l'aise dans ma petite jungle privée que j'essaie de constituer.
Quant au vins, vous trouverez autant des vins locaux que des vins du monde entier dans les supermarché de l'île... mais pour ce qui est de faire une cave, je pense qu'il y a de nombreux "spécialistes" des vins qui pourrons vous donner des conseils utiles. Pour ma part je bois un ou deux verres de vin par...an et encore faut-il que je sois bien accompagné car il ne me viendrait jamais à l'esprit d'ouvrir une bouteille pour me servir un verre de vin. Je préfère de loin le thé ou le café chaud ou frappé.

https://i.ibb.co/QnLjTTq/cinq-doigts-comme-la-main.jpg
https://i.ibb.co/pd54Cpq/DSC04517.jpg
https://i.ibb.co/VLSdvPv/Orchid-e-tigre2.jpg

Ah oui, j'oubliais de dire qu'il est interdit  de ramener même des graines à Madagascar car ils tiennent avant tout à "nationaliser" leurs plantes et se méfient comme de la peste des invasions d'autres espèces végétales... en effet j'ai commandé un jour quelques sachets de graines de légumes et autres herbes fines que DHL a refusé d'envoyer mais par contre dans un colis séparé on m'a adressé par la poste deux oignons de Cyclamens qui ont échappé à la vigilance des douaniers...

Bonjour Lily

Mon épouse a ramené quantité de boutures de bougainvilliers de grèce dont parait-il les couleurs seraient inconnues à Mada, de la ciboulette, de l'origan, de la sauge et quantité d'autres plantes dont je ne sais pas grand chose, plus un jeune olivier, le tout dans ses valises et sans avoir été contrôlée. C'est de famille, sa nièce fait de même dans le sens Mada-france comme dans l'autre sens.

Certainement parce que nous nous sentions fautifs et aussi fatigués, nous nous sommes en revanche laissé racketter à Ivato par les sévices vétérinaires pour notre chienne dont tous les certificats étaient en règle et à jour ; se basant sur un test hématologique obligatoire qui se fait uniquement en allemagne et considérant la date dudit document ils ont réussi à nous extorquer 50 € alors que les résultats de test sont valides pendant 30 jours.
Avec philosophie nous avons considéré que nous avions payé pour les plantes ; dans de tels cas mon épouse pense qu'il faut remercier Dieu, ce qui n'est nullement mon attitude, vu que ça fait longtemps que je me suis rendu compte que le personnage en question a de la merde dans les yeux, et est plutôt malentendant, bref fait très mal son boulot tout comme les douaniers par ailleurs.

Pour mon verre de vin rouge quotidien ( le quart de rouge, la boisson du garde rouge ), je me contente d'une production correcte en provenance de Fianaratsoa que je trouve à prix raisonnable chez mon épicier métis chinois à Moramanga.

Bonjour Madagaston.

Merci pour ces superbes photos. Vos orchidées sont magnifiques et bravo pour le bouturage car ce n'est pas chose aisé.

Pour mes cymbidium , dendrobium et autres phaleonepsys de France, je vais donc devoir y renoncer... :sosad: il faut dire que j'y suis attachée car elles m'ont tous été offertes pour des occasions bien particulières.

Mais vous avez raison, Madagascar regorge d'orchidées endémiques.

Pour les graines, j'en avais ramené (sans savoir que c'était interdit), dans mes bagages pour un oncle passionné de légumes. Je voulais lui faire découvrir les légumes anciens cultivés ici et c'est passé comme une lettre à la poste à la douane. Les douaniers se sont plus intéressés à la bouteille de vin...

Bonjour Yann Jean Louis,

Cela me donne une lueur d'espoir...je vais tenter de prendre dans mes valises une ou deux orchidées lors de mon prochain voyage en février prochain. Affaire à suivre.

Quant aux vins, j'ai goûté au Lazan'i Betsileo, vins de Fianarantsoa et je n'ai pas aimé. Peut-être que je suis tombée sur un mauvais millésime  :/  ou le mets servi n'était peut-être pas adapté.

Dans un très bon restaurant du côté de Tsaralalana, quand j'ai demandé du vin conseillé par le restaurant, on nous a servi du vin en cubi qui a bien failli gâcher tout le repas. Mauvaise habitude française qu'il faudrait que je perde si je veux m'adapter.

Bonne journée

En ce qui concerne les bons vins, comme je l'ai dis précédemment, les grandes surfaces ont des rayons très bien achalandés et vous y trouverez des vins de presque toutes les régions de France, d'Italie, d'Afrique du sud etc. et le seul vin que je peux encore boire c'est le blanc de Fianarantsoa qu'on trouve ici dans les épiceries. Mais chez nous le vin et la bière servent surtout pour cuisiner car n'oublions pas que le vin contient de l"'alcool et à chaque verre condamnera à mort des milliers de vos cellules.
Voir ci-dessous:
https://www.science-et-vie.com/question … rones-6059
Et ceux qui diront que le vin est bon pour le coeur n'ont qu'à lire ce qui est écris ci-dessous dans ce lien, s'ils ont le courage de lire jusqu'au bout.
:
https://www.lematin.ch/sante/sante/Un-v … y/30032790
Et pour rester dans le sujet cher à notre chère Lys voici un arrangement floral qui lui plairait certainement.
https://i.ibb.co/BqkPbR5/a.jpg

Oh que oui cela me plait terriblement Madagaston !!!
Pour la Sainte Catherine, j'avais l'habitude de créer des chapeaux "structures" dont certains faisaient 1 m de haut pour mes copines... mais les photos  papiers doivent être dans les limbes de mes archives.... snifff....
Quand j'aurai le temps j'en referai certainement !

Lily95... pour votre introduction de plantes... aucun soucis pour les sortir de France.... et à l'arrivée à Mada,  si vous êtes contrôlée (ce qui ne m'est arrivé qu'une seule fois), un grand sourire... un petit billet de 10 euros dans le passeport et çà devrait bien se passer !

Pour le voyage, le mieux c'est de ne plus mouiller vos orchidées 15 jours avant et le jour du départ de les enrober dans du film plastique... elles devraient se remettre !
Vous aurez du mal ici avec vos  phaleonepsys... aucune des miennes n'a tenue !!!

Il y a une procédure pour introduire des plantes à Madagascar avec des papiers phytosanitaires à faire en France (je m'étais informée avant mon départ quand j'avais l'intention de faire venir ici ma centaine de bonsais...)... mais le résultat sera le même... il faudra, même avec tous les papiers du monde, verser votre obole... donc !

Jean Louis, moi aussi quand je suis arrivée ici avec mes 4 chats, vaccinés, pucés... bref, en règle... j'ai du verser 40 euros pour la vétérinaire de l'aéroport et son adjoint... c'est la vie... ou tout du moins la vie à Mada !!!

En ce qui concerne le vin.... surtout le rouge... perso j'ai abandonné...
Je suis trop difficile ! :sosad:
Je m'adonne à présent au vin blanc... sud africain ou chilien... avec la tempérance qu'il se doit.... car en plus, je n'aime pas le vin blanc... et encore moins le rosé !!!

Moi le très bons rosé " La croix Valmer " produit dans le golfe de St Tro de pèze à 35 € la bouteille ça peut aller tout juste, les autres même très frais, avant même que ça puisse me faire le " casque " habituel sur la tête je les refuse d'entrée du fait de leur amertume.
En Gr ils ont du blanc très fruité que j'adore et qui passe trop bien, mais mes genoux n'adoraient pas du tout - on dirait que ça me fait des trous dans les ménisques en particulier, mais en fait dans toutes mes articulations !
D'ailleurs les anciens en Gr évitent prudemment d'en boire et préférent ... la bière !

A 40 € pour 4 chats c'est une affaire ! Comme je vois je ne suis pas le seul contributeur à l'arosage des sévices vétérinaires d'Ivato.
S'il n'y avait que ça ! Ce sont mes 2 containers estampillés " suspects " à Tamatve qui sont plus indigestes ; eux avec des " gratifications " avec un 6 devant et 3 zéros derrière, plus les taxes et frais de " séjour portuaire " applicables !

On s'en remet doucement ...

Madagascar m'inspire beaucoup et surtout, je me donne du temps pour faire des choses que je ne pouvais faire en France ou ailleurs !
Par contre, j'ai du abandonner une de mes passions les plus extrêmes : la moto !
Ducatiste passionnée, j'ai du abandonner mes pures et dures pour une petite dernière plus facile (ahhh les tendinites !!!)... mais bon ! Une kaxa ZX12R Ninja quand même !!! Vendue 2 mois avant mon départ pour Madagascar ! snifff ! :sosad:

Là, ma dernière Ducati chérie avec mon mari très chéri sur sa ZX900 ninja kawa

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/11/285ncd.jpg

Et mon dernier monstre... quelques temps avant mon départ

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/11/281qcu.jpg

Il faut savoir faire des choix ! Comme je n'aime que les sportives... je n'aurais plus de motos désormais !! Mais c'est dur dur ! :sosad:

Oui, il m'est arrivé aussi d'avoir de petites motos, mais elles m'ont toujours déçu car le booster que j'avais acheté à Tana on me l'a piqué, puis la moto soit disant tout terrain est restée coincée dans les sables de la piste entre Morondave et Belo sur Tsiribine; alors j'ai vendu cette moto et j'ai acheté un quad qui grimpait aux rideaux et qui ne m'a jamais déçu; sauf quand on m'a volé la batterie donc aujourd'hui je le garde pour mon Schtroumf car je pense que dans une dizaine d'années il aura autant d'émotions que j'ai eu à  rouler en bord de mer comme en brousse et même en traversant le bord d'un lac pas trop profond quand il n'y avait pas d'autres solutions pour rentrer chez moi lors d'une crue.
Bon avec le temps bien sûr il y a quelques pièces à changer mais je ne me plains pas car sur Internet j'ai trouvé toutes les pièces sans exception pour cette machine qui n'est pourtant plus très jeune:
https://www.pieces-kymco.com/kymco-moto … /74/7/0/74
Bien évidemment l'âge venant, il faut se résoudre à devenir un peu plus sage et d'opter pour des véhicules plus adaptés aux situations donc je possède aussi une jeep pour ma divine Sergine qui va voir sa mère dans la brousse avec la musique à fond la caisse le dimanche après-midi et pour ma part je prend mon 4x4 deux fois par semaine pour aller au marché à  moins de 3 km car il a un coffre adapté pour y ranger des planches, des courses et même parfois une dizaine de gros sacs de copeaux pour mettre autour de mes plantes en guise de paillage..
Si j'ai des déplacements à faire en dehors de la ville, je prend les quatre places au fond du taxi-brousse pour faire le déplacement sans être incommodé ni par les gens en armes au bords des routes qui massent les avant-bras des chauffeurs moyennant une obole ni par des voisins encombrants.


https://i.ibb.co/JkXpp0v/TAMATAVE4.jpg

https://i.ibb.co/XjZcKz5/2.jpg

http://databikes.com/imgs/a/c/t/j/b/skyteam__st_125___professional_6b_dax_5_5_liter_tank_2012_1_lgw.jpg
Bonjour à tous
Vous allez rigoler, je fais de la piste jusqu'à Ankaïbé avec ça : une copie chinoise du Honda Dax, Skyteam 125 . je trouve segments, embrayage,  etc,  ici a Moramanga, je souhaite aussi trouver des pneus à crampons pour la boue qui ne va pas tarder à survenir.

En ce moment mes mains sont au chômage technique ; suite à des manipulations de produits jadis ( résorcine, colles urée-formol ) de temps en temps je fais une allergie et des crevasses envahissent tous mes bouts de doigts, là où se forment d'habitude les cals.
Laure me soigne avec de l'aloé-véra, c'est ce qu'on a trouvé de mieux.
Interdit de tout travail manuel pour une semaine, je vais donc passer plus de temps sur l'ordi. Je pense que vais me lancer dans une réponse exhaustive sur le thème " gilets jaunes " tout en respectant scrupuleusement les " fady " du forum et en espérant ne pas réveiller la ire de nos amis du club des grincheux.

Évidemment ce n'est pas le monstre dont rêve Lys mais pour faire de petites ballades cela doit être sympa ce genre de petite moto. D'autant que je constate qu'il y a également un porte belle-mère... Je te souhaite un prompt rétablissement en ce qui concerne tes doigts. Pour ma part quand je travaillais en contact avec des produits dangereux je mettais des gants en latex de chirurgien que mon entreprise m'achetait par boîtes entières afin de préserver mes mains qui valaient de l'or à l'époque... selon mes supérieurs hiérarchiques.

"Le temps de vivre".

Belle chanson de Moustaki, beau poème de Boris Vian aussi. Et ma réponse quand on me demandait mes projets après la retraite. Prendre le temps de vivre, de lire, d'écrire, de voyager, de marcher, de continuer à explorer l'univers féminin aussi, tout en restant libre, c'était mon objectif quand je suis revenu à Mada pour m'y installer. Ainsi donc fut occupé mon temps, celui qui n'était pas absorbé par les deux principales tâches de tout nouvel arrivant à Mada, la recherche d'un logement, et l'obtention d'une carte de résident (retraité) valide suffisamment longtemps.
Ces deux corvées sont maintenant achevées.
J'ai sillonné Madagascar, en taxi-brousse surtout, y compris des tronçons réputés difficiles comme Maroantsetra/Mananara, Ambilobe/Vohémar, mon meilleur souvenir est cette piste rouge des plus dégradées. En train, en pirogue, en bateau-brousse aussi, en4/4 de location avec chauffeur parfois quand j'avais de la visite de métropole. Et en moto pour des trajets relativement courts.
J'ai enfin trouvé un appartement qui est aussi un endroit pour vivre très convenable. Un abonnement télé à Canal plus mange de mon temps aussi, et j'adore regarder les compétitions de biathlon qui viennent de reprendre!
Je sens que je m'encroûte un peu. "Un oui, un non, un but!", écrivait Nietzche. Alors je vais reprendre mon sac à dos et rallier Fort Dauphin par la piste des 10 bacs en taxi-brousse, un des meilleurs moyens selon moi pour occuper son temps libre.
D'autant plus que je suis de plus en plus paresseux pour écrire, et je n'ai pas vraiment cherché d'éditeur ou de compositeur/interprète pour mes poèmes ultramarins.
Allez, je prends un peu de mon temps libre pour vous faire un petit cadeau. Hommage d'un ancien fumeur repenti malgré lui, et qui adore respirer la fumée des autres.

        La fumée des cigarettes


Lorsque le tabac se consume
Oubliées la faim l'amertume
Les malheurs vont se diluer
Là-haut plus haut que les nuées
Même l'amour n'est plus cruel
Quand la fumée touche le ciel

Où va la fumée des cigarettes
Longue et frêle silhouette
Où va la fumée des cigarettes    (REFRAIN)
Quels horizons quelle planète
La question trotte dans ma tête

Dans les volutes est un ailleurs
Inconnu Tout là-bas Meilleur
Loin du bruit et loin de la foule
Flottent les rêves qui déroulent
Ce qu'on dirait un air de fête
Dans leurs spirales si parfaites

REFRAIN

Mais comment rêver à gogo
Quand il ne reste qu'un mégot
Et plus de chaleur dans la paume
Plus de fumée et plus de baume
Ah Cruel destin que le nôtre
Eh Si on s'en grillait une autre

REFRAIN

Et si on buvait un café en rêvant à autre chose plutôt que de fumer une cigarette?

https://i.ibb.co/mHNhSSz/Sans-titre-2.jpg

Yann jean louis :

Bonjour à tous
En ce moment mes mains sont au chômage technique ; suite à des manipulations de produits jadis ( résorcine, colles urée-formol ) de temps en temps je fais une allergie et des crevasses envahissent tous mes bouts de doigts, là où se forment d'habitude les cals.
Laure me soigne avec de l'aloé-véra, c'est ce qu'on a trouvé de mieux.
.

Bonsoir Jean Louis... Désolée pour tes menottes... L'aloé vera est très bien... Tu peux aussi essayer les feuilles de tomates... c'est un super cicatrisant... Il faut les laver et les écraser entre tes doigts et les appliquer en cataplasme sur les crevasses... çà marche très bien... et surtout éviter à l'avenir de toucher ces produits "je sais, je sais, parfois on a pas trop le choix !"

Aussi non, moi je viens d’avoir mon premier vol significatif à Madagascar en 5 ans...
En attendant d'avoir l'accord définitif de la mairie, j'ai posé 2 petits panneaux en bord de route indiquant ma pépinière... tous simples... avec juste marqué "la pépinière de Lys - 500 m"... et bien, je les ai posé vendredi matin... et ce dimanche matin... plus de panneaux !!!
Donc je me dis... soit c'est la concurrence et franchement, pour m'enlever mes panneaux il faut vraiment qu'ils aient peur de moi !!!  :D  Soit ce sont des petits rigolos qui se sont amusés à les vandaliser pour rire samedi soir !
Bon, le définitif sera en béton armé !!! ahahah !!!
Dans l'attente, j'ai refais mes panneaux ce jour et un de mes ouvriers ira les poser le matin et les reprendre le soir !!! Et je mets des cadenas dessus !!!
Ceci dit, ds clients m'ont quand même trouvé dimanche !!! héhéhé !

Yann jean louis :

[img align=c]http://databikes.com/imgs/a/c/t/j/b/skyteam__st_125___professional_6b_dax_5_5_liter_tank_2012_1_lgw.jpg[/url]
Bonjour à tous
Vous allez rigoler, je fais de la piste jusqu'à Ankaïbé avec ça : une copie chinoise du Honda Dax, Skyteam 125 . je trouve segments, embrayage,  etc,  ici a Moramanga, je souhaite aussi trouver des pneus à crampons pour la boue qui ne va pas tarder à survenir.

Punaise un Dax!
Cà me rappelle l'année de mon bac ! Ma copine venait me chercher à la maison en Dax ! J'avais perso une mobylette, un GL10 jaune... mais bon, en jean taille basse Lee, boléros en dentelles et escarpins des années soixante  (qu'on trouvait dans de vieilles boutiques du vieux Nice pour rien du tout), le Dax était dans le ton !!!
Je me souviens qu'on se faisait arrêter par la police... contrôle de papiers et tentatives d’avoir un rencart !!! Ma copine et moi donnions en général le tel de l'hôpital psychiatrique de Nice !!! hahah !!!
De sacrées coquines déjà !!!

https://hebergeur-images.com/up/cbdd9b0cfac1857cacdd4bdb67bcd1bd.jpg

Bonjour à tous,

Vive la retraite donc! Pour moi, dans le désordre, a part la cuisine avec sa pâtisserie, les abeilles (ruche Kényane), les lapins et canards de barbarie, sarivazo et coracopsis, la contemplation de mon bassin de jardin en essayant de comptabiliser ses grenouilles, ma famille et ses filles parfois bien capricieuses, bricolages en tous genres, renforcement langue française pour nos enseignantes, je suis en ce moment en train de finaliser les plans d'un petit catamaran de 6.5 m.
La construction débutera vraisemblablement début de l'année prochaine, je dois encore me renseigner concernant les formalités pour l'immatriculer (et oui! c'est aussi nécessaire à Mada), l'assurer, lui trouver un abri... Trois fois que je passe aux Affaires maritimes à Tuléar, le responsable propriétaire des précieux renseignements est absent...
Ce petit cata est d'inspiration polynésienne, les deux coques étant reliées par des poutres ce qui laisse une certaine souplesse à l'ensemble. L'architecte/bourlingueur James Wharram a dessiné de nombreux plans de tels bateaux, cela avec succès, ses embarcations étant très marines et sûres.
Comme mon âge ne me permettra que quelques promenades dans le lagon de Tuléar, un peu de pêche...je pense chercher (et trouver surtout!) un pêcheur traditionnel qui s'occupera du bateau moyennant paiement d'une redevance en nature (poisson bien sûr). Mon épouse malgache me serine que "je rêve" et que le bateau ne tardera pas à disparaître?!
Mes plans et dessins sont à disposition gracieusement pour qui serait intéressé.
Une petite photo de présentation qui montre le gréement de jonque. Ce type de voilure est économique à réaliser et une simple machine à coudre  est suffisante. Un moteur électrique alimenté par deux panneaux solaires sera en complément pour les manœuvres portuaires. Presque tous les matériaux nécessaires à cette construction sont disponibles à Tana, seul le moteur, une ancre et un anémomètre devront être importés.

Merci à Lys pour ses recettes de peaux de tomate. C'est inévitable avec la construction de mon caïque, mes mains vont encore risquer de morfler grâve bé, mais je vais tenter ( enfin dirait Laure ) de mettre de gants de chirurgien comme me l'a dit aussi Gaston.

L'ennui c'est que comme je ne vois plus grand chose j'ai développé un côté extrèmemement tactile qui me permet de règler les fers de mes machines au toucher ainsi que tant d'autres choses comme les sens du fil du bois et son grain, etc, etc ...
Bon faut s'adapter tout le temps, c'est le règne de l'impermanence et ceux qui sont censés nous gouverner devraient le savoir aussi.

Ah le Dax ! Ca s'est imposé à moi parce que je pouvais le mettre sur le pont de mon ex-voilier ( pratique en Grèce quand on visite les iles et que pour les courses le village " Hora " est perché  à 5 à 10 bornes du mouillage ) et éventuellement aussi dans le coffre de ma caisse pour pas se farcir les embouteillages des grandes villes.
Quant à Nice j'y ai aussi de sacrés souvenirs mais pas en Dax.

https://c1.staticflickr.com/1/66/172021160_5c8bfc0a97_z.jpg?zz=1



Bonjour Fogo

Euclide se trompe comme Trump, les parallèles peuvent se rencontrer, quoique Tuléar soit bien éloigné de Moramanga.

1) comme je l'avais annoncé ici même je suis parti pour lancer une fabrication de ruches dadant et suite à ton post je découvre l'existence des ruches kenyanes. Je vais regarder ça de plus près, ça me parait bien intéressant pour ici.

2) Je vois que tu vas aussi te lancer dans la construction d'un petit cata, plans Wharram de 6,50 m, peut-être genre Tiki 21.
Il se trouve qu'ici Lys a lancé le fil de conversation " Et si on parlait bateaux ! " qui t'intéressera peut-être et où je suis contributeur puisque je suis en train de me lancer dans la construction d'un " Tahiti Ketch " bois après avoir rèvé d'un " Tahiti Rover " lui en acier.
Je suis tellement habitué à mettre mon pont dans l'eau à la gite que je n'ai jamais pu me faire à la stabilité des multicoques, mes tentatives en " Hobby cat " ont été révélatrices.
Un cata à Mada c'est super pour profiter de tous les mouillages en eau peu profonde et c'est léger à remonter au sec. Génial pour la pèche côtière façon vezo et  un peu de camping ininérant aussi.
Les plaisanteries qui consistent à dire que la meilleure stabilité de forme d'un multicoque c'est quand il est retourné avec le mat dans l'eau n'ont donc pas leur place ici !

Tu dis tout pouvoir trouver sur Tana, ce qui n'est pas mon cas : jusqu'ici de la résine Epoxy ou Polyester oui, du goudron ( brai ) oui, mais du vrai contreplaqué " marine " NON !

Des pointes Inox A4 ou 304 Mo ( ou même A2 ) non plus, pas non plus  de vis ou de tiges filetées inox.
Pointes cuivre ou laiton non plus.
Pointes Galva non plus ( y a des lingots de zinc pour tenter de se faire soi-même des clous galva par trempage à chaud, mais c'est l'aventure ).

Donc si tu as des tuyaux, ils seront les bienvenus ...

Par contre pour la paperasse j'ai de la chance, mon beau-frère ex capitaine connait bien du monde dans les bureaux à Tamatave, Majunga et Diego pour le jaugeage et l'agrément des plans comme pour l'ensemble de la procédure. Je n'en suis pas encore là mais ça ne posera pas trop de problèmes à part - forcément - un peu d'huile par ci par là comme d'hab.

Au risque d'être un peu hors sujet de ce fil de discussion,
- C'est avec envie que je vois vos matériels respectifs (moyens de locomotions) tous originaux.
- Je pense que je m'en procurerai aussi arrivé là-bas. C'est nécessaire car il est impossible de n'avoir comme choix que les taxi-ville, pousses ou taxi-brousse. J'attends actuellement la fin des élections... ;) avant d'arriver.

Je ne sais pas si  j'aurai les idées claires à partir de ce forum, mais je ne vois toujours pas comment avoir et à un coût raisonnable, comment donc avoir les pièces détachées de ces matériels. En particulier,
- Comment trouver le fournisseur international, qui logiquement ne devrait pas se trouver en France (sauf si Peugeot, Renault, Citroën etc...) ?
- Comment se faire envoyer le matos (pièces détachées), quel transporteur, à quel coût, quel port de débarquement. Est-ce obligatoirement Tamatave ?
- Comment çà se passe à la douane ? Faut-il y être physiquement ? Comment ne pas y laisser un bras à chaque fois ?
- Peut-on se faire raisonnablement livrer le matos dans son bled, ou encore une fois, il faut aller au port ou à l'aéroport ?

Peut-être devrais-attendre d'y être réellement pour apprendre comment se débrouiller. Donc quelque part, faire comme la plupart des Malgaches, m'adonner à la débrouille, la petite débrouille quotidienne... :( Chronophage...

Mon " Dax " 125 est une réplique chinoise achetée en france ; par conséquent pour les pièces usuelles ( freins, segments, piston, embrayage ) jusqu'à présent je trouve tout sur place à Moramanga sans même avoir à me déplacer à la capitale.

Pour " déménagement définitif " une moto est exemptée de taxes à Mada pour autant qu'on aie anticipé la procédure avant de partir.
Si c'est un modèle précis de moto qu'on veut absolument et qu'on ne peut s'acheter qu'en france ( attention achat au moins un an avant de partir, et s'assurer que le modèle et la marque existent bien à Mada aussi ), si on ne déménage pas avec son container, il y a certainement des opportunités de groupage à moindre frais.

Sinon pourquoi ne pas faire comme Gaston et acheter sur place à Tana ou ailleurs, c'est encore comme ça qu'on a le moins de soucis pour autant qu'on choisisse un modèle chinois " robuste et simple ". Si si, ça existe !

Salut Yann,

Pour te répondre…

Les ruches : tu trouves tout ce que tu veux sur le web. Pour ma part j'avais construit une Kenyane dans un premier temps puis deux ruches de 'l'Abbé Warré" ,encore mieux adaptées aux petites abeilles malgaches. L'avantage de ces deux types de ruche est qu'il n'y a pas de cadre et les abeilles construisent leurs rayons à la dimension optimale pour leur taille. Puis les deux ruches sont faciles à bricoler et ne reviennent pas cher du tout.
Le cata : plan inspiré de Wharram donc, à peu près le Tiki 21. Mais la construction est traditionnelle, bordés sur couple, et non pas en cousus/collé + stratification à l'époxy. Le procédé de Wharram m'a semblé ben difficile à mettre en œuvre à Mada et beaucoup trop coûteux et "pointu" pour la main d'œuvre malgache. Concernant les plans : j'avais, un temps, construit un cata de 10 m et avais suivi une formation en architecture navale pour en faire les plans, tte une aventure en ce temps-là où les multicoques n'étaient pas encore bien connu et surtout pas populaires.. Pour concevoir un bateau il ne suffit pas de savoir dessiner mais de nombreux paramètres entre en jeux, mieux vaut les maîtriser si on désire un bateau qui ne pique pas du nez lors de la mise à l'eau par ex. J'avais ainsi navigué 5 ans à mi-temps (promenade l'été et travail l'hivers en principe). Mes navigations m'avaient conduites jusqu'en Casamance, le tour de la Méditerranéen, bourrées de petites îles aussi merveilleuses que méconnues. Et, au cours de mes pérégrinations, je peux te certifier que le cata m'avait réservé bien des frayeurs, il ne naviguait pas "qu'à plat"…
Celui que je construit est donc fortement inspiré du principe Wharram, il est démontable (je pense en une demi-journée ?) et peut donc être mis à terre en cas de cyclone p. ex. Puis on peut "beacher" facile en tenant compte de la marée, en mettant simplement une ancre à l'arrière, pour le retour en mer il suffit alors de tirer sur la ligne de mouillage…pourvu que l'ancre tienne.
Pour résumer la construction du "navire", j'ai désiré une 2CV plutôt q'un 4X4. Le gréement de jonque demande beaucoup de poulies, je les fabrique moi-même en bois, de même pour les taquets et les serre-joints. La toile à voile ne doit pas nécessairement être du tissus "spécial voile", on peut facilement trouver du tissus polyester ici à moindre prix et, surtout, une voile de jonque est constituée de panneaux relativement petits, cela permet d'employer un grammage plus faible et de pouvoir continuer à naviguer en cas de déchirure d'un panneau. Une chose importante aussi : le mat d'une voilure de jonque n'est pas haubané, donc une nouvelle fois "économie".
Concernant le matériel pour la construction :
-    Pas de CP réelle marine mais CP CTBX chez SANIFER
-    Chez SANIFER toujours : colles époxy, polyuréthane, ce n'est pas donné! Mais cela revient toujours moins cher qu'en importation, les enquiquinements en moins.
-    Du cordage, drisses et écoute.
-    Pas mal d'inox et etc. Site SANIFER à consulter
-    Il y a POLYMA MADA polymamalagasy[at]gmail.com qui représente accastillage diffusion et Plastimo, mais les prix…

Concernant les pointes galva à chaud : introuvables, j'ai un amis grossiste en quincaillerie à Tana, il ne sait pas.
Un autre problème : pas de fournisseur d'ancre pour le mouillage.

Concernant la protection du CP je ne sais pas encore vraiment comment faire puisque on ne trouve pas de résine époxy ici. Pour les peinture voir AURLAC à Tana. Ils sont fabricants d'un tas de sortes de peintures dont certaines dite "marines" à base d'alkyde/uréthane. En fouinant sur Internet j'ai pu lire que cette peinture était "de nouvelle géneration" et aussi performante qu'une peinture époxy ou polyuréthane. J'ai écrit ) AURLAC pour avoir plus de renseignements mais j'attends toujours la réponse…

Bon, voilà…mais je suis en train de penser que ces blabla ne plairont pas à tt le monde sur le forum? Car un peu hors du sujet.
Je te propose donc, si tu veux rester en contact, de me donner ton adresse mel privée.
Jusque là, bon vent et merci de la patience des autres lecteur du post.

Yann jean louis :

Merci à Lys pour ses recettes de peaux de tomate.

Pas les peaux Jean Louis... les feuilles !!!! lol !

Fogo...
Bien que je n'y comprenne pas grand chose... votre passion et votre projet de construction de bateau ont toute leur place ici...
Moi je pense acheter un jour prochain un petit pêche promenade, historie de caboter de ci de là pour la plongée et pour la pêche...
Mon oncle paternel était un sacré constructeur de bateaux... il a fait çà toute  sa vie et n'a quitté qu'à l'âge illustre de 80 ans son dernier catamaran de 15m où il vivait seul à Sainte Lucie... pour rejoindre la terre ferme pour la première fois de sa vie à la grande joie de ses enfants et petits enfants qui avaient un peu peur pour lui !!!
Moi je sais que çà lui a beaucoup coûté... et j'ai eu une grande peine quand il a vendu son dernier bel oiseau blanc !

En ce qui concerne les pointes en inox dont il est question plus haut, quand j'ai réalisé mon toit en bardeaux avec du bois de filoa, j'ai commandé et j'ai fais expédier des milliers de pointes en inox de France par PackYellow... mais ça, c'était avant que les prix de DHL qui travaillait avec PackYellow n'explosent, et, depuis je fais venir mon matériel directement de France par colissimo et je paye 15000 ar à la réception chez "Madagascar Express".

Re rapide

je t'enverrai mon mail en Mp
Tu trouves de l'époxy chez MCI  :
ZI Forello Tanjombato, Antananarivo 102, Madagascar
(+261) 20 22 571 10 / 12 / 15
(+261) 32 11 254 73 / (+261) 33 23 050 52
mci[at]mci.mg
L'endroit est dur à trouver c'est paumé et c'est à l'intérieur d'un autre périmètre industriel ( mieux vaut avoir avec soi un malgache têtu pour trouver l'entrée )
Pour des produits d'imprégnation genre G4 il me semble avoir vu quelque chose chez Sanifer ( marque allemande ) par contre colle genre PPU en 5 kg pas trouvé ; il y a aussi de l'inox et des produits techniques chez Batpro.

Pour l'ancre, y a tjr moyen d'inventer un bon grappin, sinon j'en ai quelques unes modèle " brittany ", faut voir le poids que tu veux

A plus, bonne soirée, ce soir je suis overbooked !

Merci pr ta réponse,
Et c'est finalement toi qui me donne des tuyaux…
Concernant l'époxy : je pensais au départ imprégner le CP avec de la résine mais sans tissus de verre mais cela revient cher et n'est pas absolument justifié. J'ai enfin reçu une info de AURLAC et ils prétendent que deux couches de MYKAMARINE sont suffisantes pour protéger efficacement le bois??? Alors j'en mettrai 3 pour l'extérieur et 2 pour l'intérieur; coque en bleu, pont en blanc. Pour l'anti-dérapant ; du gros sable mélangé à la peinture fait bien l'affaire (testé sur mon premier bateau).
Pour la PPU : seulement 500 g et en rapide chez SANIFER. Une autre colle D3 de chez KLEBERIT (elle peut être en D4 en y ajoutant un durcisseur, mais pas trouvé à Mada) qui peut être avantageusement employée pour les collages intérieurs (4.5 kg chez SANIFER).
Pour les pointes galvanisées, SANIFER toujours vend des bombes destinées à galvaniser le fer; mais c'est un pis-aller et cela ne correspondra qu'à une piètre galvanisation à froid. C'est ce que je compte faire néanmoins avec des pointes "normales", puis en chassant les clous et en mastiquant les orifices des têtes. Puis pas vraiment grave, une vis ou une pointe rouillée mettra pas mal de temps avant d'être boulottée par la corrosion.
Le G4 : sous couche surtout destinée lors de stratification polyester pour que la résine adhère bien. Pas trouvé à Tana et je n'en vois pas l'utilité pour moi.
Concernant l'ancre : je suis bien sûr intéressé mais je n'aurais besoin que d'un poids de 8 kg, donc petit, petit car le cata ne pèsera qu'environ 700 kg en charge. Intéressé également par des renseignements concernant l'immatriculation de la barque, je crains des enquiquinements vu que c'est moi qui ai fait les plans (selon les règles en la matière, mais…). J'attends d'être sûr de n'avoir pas de gros ennuis pour ces démarches avant d'entreprendre le gros œuvre.
Concernant le gréement de jonque : j'ai prévu deux mats, un dans chaque coque puisqu'ils ne sont pas haubanés. Cela s'est déjà fait avec bonheur, peut-on lire sur le web. Puis le gréement de jonque, contrairement à ce qui est dit, permet de naviguer au pré (pas trop serré…) car l'aptitude d'un voilier à remonter au vent est surtout conditionnée par sa forme de carène. Celles de mon bateau sont en V (sans bouchain) avec une quille, ce qui limitera pas mal la dérive.
Je vais également faire les mats en pin, section pleine et légèrement conique. Mon premier cata avait également une voile de jonque (+ un parachute récupéré en guise de spi) et le mat était celui d'un réverbère conique en alu.
Bon je retourne à mes bricolages, j'ai encore besoin de deux tréteaux, 6 taquets, une douzaine de poulies et bon nombre de serre-joints.
A +
Fernand Othenin-Girard

Nouvelle discussion