Achats en ligne en France

Bonjour à toutes et à tous,

Faire ses achats sur Internet peut vous faciliter la vie. Est-ce le cas en France ? Nous vous proposons de partager votre expérience dans ce domaine.

Les achats en ligne sont-il une pratique courante en France ?

Existe-t-il des sites locaux ou faites-vous appel à des sites internationaux ?

Quels types de produits achetez-vous : vêtements, électronique, alimentation, etc. ? Pourquoi privilégiez-vous Internet pour ces achats ?

Comment se passe la livraison : êtes-vous livré directement chez vous ou les colis sont-il retenus en douane ? Y a-t-il des restrictions sur certains produits (taxes ou interdiction d'entrée dans le pays) ?

Quels sites ou applications recommanderiez-vous pour acheter en ligne en France ?

Merci,

Priscilla

Bonjour

Les achats en lignes sont très répandus en France , c'est livrer directement au domicile ,
Hormis les articles de grosses valeur pas de frais de douane
Exemple de site : Cdiscount,l'Américain Amazon , le Chinois Alibaba etc
Bien sur tout ce qui est armes ,drogues, etc sont interdit
Perso j’achète régulièrement sur internet sans aucun problème
Bonne journée
:)

j'achète régulièrement en lignes ,que ce soit alimentaire,électronique,habillement enfin tout ou presque ,je me fais livrer a la maison directement cela m'évite de perdre du temps pour rien,et on le temps de faire des recherches en ligne pour trouver le meilleur rapport qualité prix ,c'est essentiel.Les prix sont les mêmes que localement ,parfois un peu moins cher ,voir bien moins cher pour exactement le même produit même spécification.(je viens de recevoir mon ACER R13 chromebook de chez AMAZ...185€ DE MOINS QUE LOCAL)Pour les sites qui livrent de l'étranger certains ont des assurances d'un coût minime pour se faire rembourser les frais de douane si il y en a cela marche bien.Avant d'acheter sur un site je regarde toujours les indices de confiance cela donne une idée mais dans l'ensemble les sites ayant pignon sur rue depuis longtemps sont des sites fiables ,après on trouve des sites ou c'est relativement moins cher mais des fois mauvaises surprises pas de SAV ou lamentable, ou frais de douane, taxes qui ne sont pas dit clairement lors de votre achat ,donc prenez votre temps avant d'acheter un produit technique ,vérifier toujours que lors du paiement le site est sécurisé,crypté ou code envoyé depuis une banque  valable une fois en temps limité pour éviter la fraude .Ce que je peux en dire pour moi personnellement, et j'ai eu très rarement un problème en ligne et qui c'est toujours solutionné .Ce chromebook va me suivre au Vietnam ou je pars pour 4 mois a Vung Tau au bord de la Mer de Chine .
bonne journée a tous  :cool:

Ce sujet est très important, oui je préfère acheter sur le site internet local et je suis livré a domicile en payant sur internet il n'y a aucun soucis puisque je possède un compte et le paiement est sécurisé.

Personnellement, j'achète les vêtements sur le site d'internet des fois c'est moins cher qu'en magasin en plus je suis livrée chez moi sans aucunes contraintes.

Je vous conseille d'acheter sur le site "AMAZON"

J'ai partagé je pense mon expérience avec vous

A bientôt

Bonjour,

J'achète beaucoup sur internet sauf les vêtements car je préfère toucher la matière et essayer. Je n'ai pas le temps d'aller faire les magasins.
Mon mari retape notre maison , nous achetons des matériels de bricolage sur internet, parfois à l'étranger, ex nous avons équipé notre maison d'une dizaine de VELUX venant de HOLLANDE à moitié prix par rapport aux vendeurs locaux,transport compris, des escaliers d'intérieur en ALLEMAGNE etc.......Qualité au top. Service et suivi, rien à dire.
Mon site le plus utilisé est AMAZ.......on y trouve de tout. Pour les achats importants,je compare toujours les prix et les avis clients. Dernier exemple, l'achat d'un salon extérieur d'une marque connue, 590 euros sur AMAZ... et 390.00 sur CDISCOUNT. Bonjour l'économie. Il n'y plus de librairie dans notre ville, les livres c'est AMAZ....
Les produits de parapharmacie, idem, c'est Paraselec...., il y toujours des promos et les prix sont plus intéressants qu'en pharmacie. Avec le froid, nous consommons beaucoup de crème hydratante par exemple.
Dommage pour les commerces locaux mais il n'y a pas de petite économie.
La praticité du système n'est pas négligeable ; livraison à domicile, paiement sécurisé, gain de temps et d'argent, panel de produits......

Ok! Et dans quelles mesures verifiez vous le serieux des sites et surtout de paiement?

Verifiez vous la securite de ces sites?  Comment procedez vous?  Car la,plupart du temps on vous demande tout de meme des criteres persos......

Alors vous qui venez de tempigner, comment pou ez vous assurer aux autres que tous ces achats so t securises???  Et que d autre part vous pouvez rendre u. Produit, communiquer avec le fournisseur etc...etc...et quels recours en cas de PROBLEMES????

Bonjour, le commerce en ligne représente 25% en France et avec google vous trouverez un tas d'info et de conseils comment securiser vos achats. Pour les plus craintifs il y a une option "achats en ligne " dans les assurances sur les comptes bancaires (p ex chez Ing Direct).  Le droit des consommateurs s'appliquent pour les achats dans l'UE. Plus compliqué pour les achats à l'étranger. Donc il faut juste s'instruire et agir comme acheteur averti

10 conseils pour éviter la fraude en ligne
19 mars 2012 - Andrée-Anne Babin
http://www.synchro-blogue.com/synchro/2 … ligne.html

Les sites les plus intéressants se trouvent en Chine, sur Google « achat Chine » :
tinydeal.com, aliexpres.com, dx.com ; pour les pieces d’Apple shenzhenparts.com, Lightinthebox.com,


http://fr.aliexpress.com/ (en version française)
http://ru.aliexpress.com/ (en version russe!)

http://eu.banggood.com/fr/ (site chinois, l’entrepôt au UK, moins fourni qu’Aliexpress)

http://www.geekbuying.com/ (pas de version française !)

http://www.dx.com/fr/ (en français)

http://www.lightinthebox.com/fr/  (en français)

http://hongkongeek.com/fr/fr/  (ses vendeurs répondent en français)

www.valuebasket.fr (en français)

miniinthebox.com

Exemple: le site Subtel.fr, une référence pour la vente de batteries et de chargeurs pour PC, smartphones,
consoles ou appareils photo. Dans le domaine de la photo, nous vous recommandons Digit-photo.com.

TinyDeal: Boutique en ligne grossiste chinoise - www.tinydeal.com/fr/
Boutique chinoise en ligne, achats pour les nouveaux Vetements, Bijoux, Téléphones Portables Android, Gadgets Electroniques, Accessoires Automobiles, ...
http://fr.coolicool.com ; CooliCool: une boutique en ligne la meilleure grossiste et ...fr.coolicool.com
Acheter le téléphone portable bon marché,la tablette pc,les robes de mariées,les accessoires apples, les vêtements modes,etc sur coolicool.le grossiste et ..

Avant d acheter, etre sur du site et de la securisation de,la,plateforme de paiement....demander a sa banque comment savoir pour etre sur!



Juste un petit conseil au passage : sou wnt on vous demande votre cryptogramme, un numero derriere votre CB....n importe qui pwut le noter...

Aussi moi, je mets  un petit autocollant dessus, et j ai retenu ce numero... dans les magasins je me sent
plus tra quille lorsqu un vendeur malintentionne peut note et votre numero de Cb plus ce cryptogramme...du coup,je sais qu il ne pourra pas le noter....et ensuite depenser sur le net avec mes numeros....ne jamais perdre de vue sa Cb lors d un paiement...jamais.

Ensuite soyez surs de la
Securisation.  Du site lors du
Paiement...demandez a votre banque comment faire.....car de plus en plus, les pirates savent aussi maintenant comment enjamber ce probleme......

Fraude à la carte bancaire : la franchise abaissée à 50 euros

En savoir plus sur http://www.cbanque.com/actu/63958/fraud … md8oe8Y.99
A compter du 13 janvier 2018, la franchise de 150 euros, qui limite le montant des pertes restant à votre charge en cas d’utilisation frauduleuse d’une carte bancaire volée ou perdue, sera divisée par 3. C’est la conséquence de l’entrée en vigueur de la directive européenne DSP2.
La directive du 25 novembre 2015 relative aux services de paiement dans le marché intérieur (dite directive DSP2) a été transposée dans le droit français par l'ordonnance du 9 août 2017. Cette dernière prévoit, entre autres choses, qu’en cas de paiements consécutifs à un vol ou une perte d’un « instrument de paiement doté de données de sécurité personnalisées » (dans le langage commun : une carte bancaire ou assimilée), la responsabilité de l’usager sera limitée à une franchise de 50 euros, au lieu de 150 euros actuellement. Une mesure qui est destinée à « renforcer les droits des utilisateurs », mais dont la portée est au final assez limitée, la législation étant déjà très protectrice des consommateurs.
Des cas d’usage limités
La franchise permet de limiter les dégâts dans un cas de figure : lorsque des retraits ou des paiements frauduleux sont effectués avant que vous ne signaliez le vol ou la perte de votre carte bancaire et que celle-ci ne soit bloquée. Vous êtes alors responsable des pertes subies, pendant cette période, dans la limite de la franchise, le reste devant être remboursé par votre banque (ou établissement de paiement). Attention : pour que le montant des paiements frauduleux, dans la limite de la franchise, soit mis à votre charge, il faut que la carte bancaire ait été utilisée avec les données de sécurité personnalisées (code secret pour un achat physique, code SMS pour un achat à distance, empreinte digitale, etc.). Il s’agit donc le plus souvent de vol sophistiqué (carte bancaire ainsi que le téléphone mobile, code confidentiel dérobé par la ruse…). Sinon, la banque doit vous rembourser dès le 1er centime.
La franchise, par ailleurs, n’est pas applicable dans certains cas. Lorsque la fraude s’est faite à votre insu et que vous êtes toujours en possession de votre carte, c’est-à-dire quand ses données ont été détournées et utilisées pour effectuer des achats, ou quand votre carte a été contrefaite : votre responsabilité n’est alors pas engagée, et votre fournisseur du service de paiement (banque ou autre) doit vous rembourser sur le champ. En dernier recours, si vous avez contracté une assurance perte et vol des moyens de paiement, ce service vous permet généralement d’être remboursé de la franchise.
Plusieurs nouveaux cas d'exemption
La DSP2 introduit d’ailleurs de nouveaux cas dans lesquels vous êtes dégagé de votre responsabilité : lorsque le vol ou la perte ne pouvait pas être détecté avant le paiement ; lorsqu’une perte du moyen de paiement est due, intentionnellement ou par négligence, à un agent ou une entité de l’établissement de crédit ou de paiement fournissant le service.
De son côté, lors d'un paiement frauduleux à distance, l'établissement de paiement peut se faire rembourser par le bénéficiaire du paiement (un site de e-commerce ou son prestataire) s'il n’accepte pas une authentification forte de l’utilisateur (par exemple, un code à usage unique envoyée sur un mobile) dont la directive demande la généralisation.
Responsabilité du titulaire en cas de négligence
Rappel enfin : le titulaire d’une carte bancaire ne peut espérer aucun remboursement, ni aucun bénéfice de la franchise, en cas d’utilisation frauduleuse de sa part, ou en cas de manquements pour préserver les données de sécurité personnalisées, que ce soit de manière intentionnelle ou par négligence (par exemple, en notant son code confidentiel sur un papier conservé au même endroit que sa carte bancaire) ou même en cas de signalement trop tardif d'une perte ou d'un vol.
La preuve de cette utilisation frauduleuse ou d'une négligence doit toutefois être apportée par votre prestataire financier.

Virements et prélèvements : votre banque vous protège-t-elle suffisamment ?

En savoir plus sur http://www.cbanque.com/actu/63945/virem … tKBdZ3b.99

Si elle reste relativement rare, la fraude au virement et au prélèvement ne diminue pas en France. Pour s'en prémunir, il faut absolument surveiller régulièrement ses opérations bancaires. Les banques ont aussi entre leurs mains des moyens efficaces de prévenir ces arnaques très lucratives pour les pirates. Quels sont-ils ? Et les mettent-elles vraiment en œuvre ?
Un euro fraudé pour 275 000 euros de paiements côté virements ; un euro pour 37 000 euros côté prélèvements : ces deux moyens de paiements, qui représentent respectivement 17% et 19,5% des paiement effectués en France en 2016, figurent parmi les plus sûrs, loin devant la carte bancaire (un euro pour 500 euros, pour les paiements à distance) ou le chèque (un euro pour 4 000 euros), selon les chiffres du rapport 2016 de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement. Pour autant, contrairement à la carte bancaire, la fraude aux virements et prélèvements ne diminue pas au fil des années. Et si elle est relativement rare, elle donne lieu à de lourds préjudices pour les victimes : 12 000 euros en moyenne pour le virement, 33 000 pour le prélèvement, contre 75 euros pour les paiement par carte par exemple.
Deux grands types de fraudes
Les virements et les prélèvements sont touchés par deux grands types de fraudes : les faux et les détournements.
Dans le cas du faux, le fraudeur contrefait un ordre de virement, émet des prélèvements sans signature de mandat vers des numéros de compte obtenus illégalement ou usurpe l’identité de sa victime. Quant au détournement, il consiste à amener la victime à émettre un virement vers un numéro de compte qui n’est pas celui du bénéficiaire légitime, à modifier le numéro de compte à créditer associé à des fichiers de prélèvement émis régulièrement ou encore à usurper un identifiant créancier SEPA pour émettre des prélèvements à son bénéfice.
Les faux représentent 86% de la fraude sur les virements, mais seulement 13% sur les prélèvements. Pourcentage inversé pour les détournements : 87% pour les prélèvements, 7 % pour les virements.
Comment prévenir la fraude au prélèvement ?
La manière la plus simple (et certainement la moins coûteuse) de détecter un ordre de prélèvement frauduleux pour une banque est d’envoyer à son client un SMS ou un mail, à chaque première occurrence d’un nouvel ordre de prélèvement, et lui donner ainsi l’opportunité de détecter un problème. Il y a un peu plus d’un an, quand cBanque avait testé la gestion des prélèvements par les banques en ligne, cette pratique n’était pourtant pas encore généralisée.
Depuis l’entrée en vigueur, courant 2014, du prélèvement au format européen SEPA, les banques peuvent également mettre en place des garde-fous, permettant aux clients de maîtriser leur usage : établir des « listes blanches » ou des « listes noires » de créanciers, interdire tout prélèvement venant de tel pays ou dépassant tel montant, voire interdire tous les prélèvements.
N’hésitez pas à demander à votre banque si elle a mis en place ce type de garde-fous, et à vous en servir. Attention toutefois, lorsque vous mettez en place une « liste blanche » de créanciers autorisés à l’exception de tous les autres, de bien tenir cette liste à jour à chaque fois que vous signez un nouveau mandat.
Lire aussi : Prélèvement SEPA : les nouveaux garde-fous que doivent proposer les banques
Ces mesures sont efficaces pour lutter contre l’émission illégitime d’ordres de prélèvements ou l’usurpation d’IBAN pour la souscription de service. Elles ne le sont pas, en revanche, pour prévenir les cas d’ententes frauduleuses entre créancier et débiteur, qui se font alors aux dépens de la banque. Pour prévenir ce type de détournement, ces dernières n’ont d’autre choix que de mettre en place des outils électroniques de surveillance, destinés à déceler d’éventuels flux anormaux. Outils qui font d’une pierre deux coups : ils peuvent également permettre de limiter les cas d’émissions illégitimes d’ordres de prélèvements.
Comment prévenir la fraude au virement ?
On l’a vu, l’essentiel de la fraude sur les virements est consécutive à des faux : le fraudeur contrefait un ordre de virement ou usurpe les identifiants de la banque en ligne d’un client légitime, afin d’initier un virement à son profit. Dans ce dernier cas, les pirates utilisent généralement, pour récupérer les codes d’accès de leurs victimes, deux techniques :
•    les malwares, ces logiciels malveillants qui s’installent à votre insu sur votre ordinateur ou votre mobile et sont capables de récupérer des identifiants et mots de passe ;
•    le phishing, technique qui permet de voler vos données bancaires en vous invitant, dans un mail, à cliquer sur un lien renvoyant vers un faux site, imitant celui de votre banque en ligne ou d’un e-commerçant.
Pour prévenir ces risques, votre banque peut vous sensibiliser à la sécurité sur son site internet, grâce à des alertes sur les risques en cours et une page dédiée, où elle fournit des conseils pour éviter le phishing - ne JAMAIS cliquer sur un lien dans un mail ! -. Certaines proposent également de télécharger un logiciel anti-malware.
Elle doit également, a minima, mettre en place une procédure d’authentification renforcée (code reçu par SMS, validation via l’appli mobile, biométrie, etc.) au moment d’ajouter un nouveau bénéficiaire. Elle peut aussi imposer cette authentification renforcée à chaque émission de virement ou pour ceux dépassant un certain montant, voire fixer un plafond pour tous les virements effectués en ligne. Cette dernière mesure, très contraignante, peut toutefois être mal reçue par l’usager.
Enfin, comme les prélèvements, elle peut mettre en place des outils de surveillance, destinés à détecter et suspendre l’exécution d’un virement inhabituel, le temps que le client confirme (ou non) l’opération.
13 mois pour contester une opération frauduleuse
Rappel : depuis 2009, et l’entrée en vigueur de la 1ère directive européenne sur les services de paiements, vous disposez d’un délai de 13 mois, à compter de la date de débit, pour contester une opération non autorisée ou mal exécutée, que ce soit un virement ou un prélèvement. La banque devra alors vous rembourser immédiatement.
Lire sur cBanque : Opposition ou révocation d'un prélèvement

En savoir plus sur http://www.cbanque.com/actu/63945/virem … tKBdZ3b.99

RETRAIT PAR CB PROTECTION DU TITULAIRE
Même s'il a fait preuve de négligence, en tardant à alerter sa banque du vol de sa carte bancaire, le client conserve son droit au remboursement des retraits et paiements frauduleux. Pour refuser de lui rembourser les sommes prélevées, la banque lui reprochait d'avoir fait preuve de graves négligences en laissant sans surveillance sa carte et son code secret et en tardant à l'avertir. À tort, selon la Cour de cassation. La banque aurait dû relever les anomalies dans les opérations effectuées, conformément à son  obligation légale de sécurité. CASS. COM .. 17 MAI 2017 N' 15-28.209

Pour la sécurité de paiement, j'utilise un numéro unique avec le e-card, ce numéro ne peut être utilisé qu' avec un seul achat et le montant y affilié. Ma banque me demande confirmation par SMS (code) à chaque transaction pour savoir si c'est moi qui ordonne le paiement.
La seule fois où je me suis fait pirater la carte bancaire c'est quand j'ai utilisé le vrai numéro de ma carte.
Pour les achats de billet d'avion par internet par contre vous devez communiquer votre numéro de carte bancaire sinon l'assurance voyage ne marche pas .
Pour les achats en Chine, c'est intéressant pour certain produit mais le délai de livraison  est très aléatoire. J'ai fait l'expérience jusqu'à 3 mois de délai donc j'ai arrêté et faire une réclamation est quasiment impossible.
Pour les réclamations, je regarde toujours les conditions de retour (gratuit) au cas où le produit ne me convient pas ou s'il y a un problème.
Avec les commentaires des consommateurs, les sites marchands sérieux font très attention au niveau des traitement des réclamations et service clientèle.
A ce jour, les rares réclamations (1%) que j'ai dû faire, j'ai toujours eu un interlocuteur et le problème est réglé en un  temps record.
Par sécurité, je vais quand même sur les sites dont je sais qu'il y un dépôt en Europe.

Je deteste ce systeme de sms! Car il me faut attendre u. Courrier a l autre bout du mo de pour recevour le code!!, pour des,paiements urgents c est une galere sans nom!!

Franchement i, y a mieux a penser comme systeme de securite bancaire...!  Pour l i stant je teouve tout cela merdique au possible!!!

Nouvelle discussion