Arrivée en Israël ! Joie et difficultès

Voilà, j'y suis depuis 2 mois ! J'ai pris possession de ma maison à  Netanya ! Content d'être là, je me suis fondu dans le paysage, voisins super accueillants, je me débrouille comme je peux, mais aucune difficulté pour me faire comprendre, même si je ne parle pas hébreu. L'oulpan, c'est pour début avril, mais parlant couramment français, anglais et espagnol, pas de souci de compréhension.
Maintenant, les soucis ... L'administration !! Et on dit que la France est tatillonne ! C'est kafkaïen !!
On comprend mieux que le maître mot en israe l'est savlanout .. patience. Cardiaque s'abstenir !!
Tout est compliqué, même quand c'est clair comme de l'eau de roche. La suspicion de l'interlocuteur est de mise et il faut vraiment s'armer de patience pour ne pas exploser parfois.
Dernier exemple en date : j'ai apporté une voiture et une moto. Pour la voiture, pas de souci, dédouanement en 24 h (bon, le bateau avec mon container est quand même arrivé avec 15 jours de retard)..
Mais pour la moto, autre paire de manche. N'ayant droit qu'à un seul véhicule, en tant qu'Olé, pour le second, vous êtes considéré comme importateur israélien. Et la, c'est une autre histoire.. Je pensais payer mes droits (au plein tarif) et pouvoir la récupérer et bien non !! Il faut passer par un service homologation spécifique et cela fait 2 mois qu'elle est bloquée en douane, le dossier étant au ministère des transports.
Ils ne comprennent pas les documents français ou les comprennent mal. En ce moment, blocage car le véhicule est neuf mais, sur le certificat de conformité figure la date de l'homologation du modèle du véhicule (fin 2011) et ils pensent que c'est la date de première immatriculation du véhicule importe alors que tout est clair et que la moto a zéro kilomètre, avec encore ses protections d'usine et que le certificat d'immatriculation indique noir sur blanc que le véhicule date de décembre 2013 !! Il est même demandé une authentification des documents par un avocat !!
Bon, cela ne m'empêche pas d'être heureux et l'important est que je puisse me déplacer avec ma voiture. Ah oui, la voiture étant importée, il faut aussi la faire expertiser pour pouvoir l'assurer.
Enfin bref, il faut aller de droite à gauche, courir, attendre, discuter, négocier ..
On m'en avait parlé de ces difficultés mais je ne l'imaginais pas.. Celui qui ne parle que français est mal barré, car s'y ajoute la barrière de la langue.
Donć une bonne dose de philosophie est nécessaire pour une intégration réussie.

Nouvelle discussion