IEF, homeschooling, Ecole à la maison.

Bonjour,
Y'a-t-il des familles déjà installées à Maurice qui pratiquent l'Ecole à la maison ? Si oui, de quelle nationalité êtes-vous ?

Nous y repensons ici pour ma cadette qui est actuellement en 5eme à l'EDN et pour mon petit actuellement en CP. Mais je ne connais pas la loi en la matière. Et j'aimerais avoir d'autres témoignages, s'il y en a.

Merci.

Normalement d’après les lois mauricienne, l’école est obligatoire
jusqu’à l'age de 16ans et étudier a la maison n'est pas trop dans les moeurs mauriciennes. Peut être qu'il y a des exceptions qui vont vous répondre.
bonne continuation

SI l'école est obligatoire, il est normal que l'école à la maison ne soit pas dans les moeurs. Maintenant, est-ce l'école ou l'instruction qui est obligatoire ?

Pour des enfants de nationalité française, il faut normalement obtenir l'accord de l'ambassade, à l'image de ce que l'on doit faire en france auprès de l'inspection académique.

Cet accord est d'ailleurs obligatoire en cas de scolarisation par le CNED français, seul organisme dispensant un enseignement homologué français à distance.

Pour des enfants de nationalité française, il faut normalement obtenir l'accord de l'ambassade, à l'image de ce que l'on doit faire en france auprès de l'inspection académique.

Non, il ne faut pas l'accord de l'inspection académique en France pour instruire ses enfants à la maison.
Du coup je me demande si la première partie de votre phrase est une supposition ou une information que vous connaissez. Faut-il informer l'ambassade (ce qui serait logique) ou lui demander son accord (ce qui ne serait pas comme en France, justement, où aucun accord n'est nécessaire).

Cet accord est d'ailleurs obligatoire en cas de scolarisation par le CNED français, seul organisme dispensant un enseignement homologué français à distance.

Non plus. Le CNED vend des cours. Il peut fournir un certificat de scolarité si on respecte certaines conditions (avis médical, expatriation dans un pays sans écoles françaises) mais n'importe qui peut acheter les cours.
Par contre, on peut descolariser sans passer par des cours par correspondance. Chacun est libre.

Et je ne sais pas si le CNED est le seul homologué. Les cours Legendre sont très bons aussi.

Je connais les lois françaises. Mais je n'y habite pas et je voudrais des informations fiables sur les lois mauriciennes. Le fait de prévenir l'ambassade me semble logique. Je vais d'ailleurs de ce pas leur envoyer un mail.

L'inspection académique du lieu de résidence assure un contrôle obligatoire des contenus dispensés par les familles.

http://eduscol.education.fr/cid46688/co … laire.html

Au vu des deux enquêtes réalisées par le maire et l'inspection académique, une autorisation peut être délivrée avec une durée de validité.

Dans les faits, rares sont les inspections académiques aussi scrupuleuses et nombreuses sont les familles qui passent entre les mailles du "filet". C'est surtout le cas dans les situations de changement d'académie suite à des déménagements notamment.

Lorsqu'un enfant a été inscrit dans un établissement scolaire, il apparait dans une base informatique, les services sociaux sont censés effectuer un suivi des enfants apparaissant comme non scolarisés l'année suivante mais c'est assez rare dans les faits.
Les familles souhaitant assurer la scolarité de leur enfant en font la demande auprès de l'IA qui octroie, ou pas, une dérogation. Les cas les plus fréquents d'accord se font notamment pour des raisons médicales.

Pardon, j'avais zappé votre deuxième partie de réponse.

Public concerné :

Les élèves relevant de l'obligation scolaire qui ne peuvent pas fréquenter l'établissement scolaire de leur secteur.

Le motif de cet empêchement doit être validé :

    pour les élèves résidant sur le territoire français, par l'inspecteur d'académie du lieu de résidence (cf. demande d'inscription § 2)
    pour les élèves résidant à l'étranger (français et étrangers), par par le conseiller culturel auprès de l'ambassade de France (cf. demande d'inscription § 3)


Voici les conditions d'inscription au cours du CNED pour le collège.


Je me suis permis de parler du cned car ce n'est pas une société privé mais bien un établissement public français à l'inverse des cours "legendre" notamment.

L'inspection académique du lieu de résidence assure un contrôle obligatoire des contenus dispensés par les familles.

Oui pour le contrôle de la mairie en début de descolarisation, et pour le contrôle annuel de l'inspecteur. Mais plus que le contenu, c'est la progression de l'enfant que l'inspecteur contrôle.
La mairie (services sociaux) est chargée quant à elle de vérifier que l'enfant est dans un cadre normal.

Au vu des deux enquêtes réalisées par le maire et l'inspection académique, une autorisation peut être délivrée avec une durée de validité.

Pas du tout. C'est seulement en cas de problèmes avérés que l'inspecteur peut demander une re-scolarisation de l'enfant. Mais son autorisation n'est pas nécessaire (de quel droit d'ailleurs ?)

Dans les faits, rares sont les inspections académiques aussi scrupuleuses et nombreuses sont les familles qui passent entre les mailles du "filet". C'est surtout le cas dans les situations de changement d'académie suite à des déménagements notamment.

Oui et non. Pour les familles qui respectent le protocole normal, les enquêtes et les contrôles ont lieu de façon régulière. En cas de déménagement, il doit être aisé effectivement de disparaître dans la nature. Mais pas très longtemps en France quand même.

Lorsqu'un enfant a été inscrit dans un établissement scolaire, il apparait dans une base informatique, les services sociaux sont censés effectuer un suivi des enfants apparaissant comme non scolarisés l'année suivante mais c'est assez rare dans les faits.

Rare ? Pourquoi ? Non, pas que je sache. Cela dépend ce qu'on appelle "suivi". Si c'est juste savoir où et comment l'enfant est instruit, c'est vrai que cela ne les concerne pas (l'inspecteur s'en charge).

Les familles souhaitant assurer la scolarité de leur enfant en font la demande auprès de l'IA qui octroie, ou pas, une dérogation. Les cas les plus fréquents d'accord se font notamment pour des raisons médicales.

Encore moins !!! Mais où avez-vous eu ces informations ?

Bon, je rappelle que je connais les lois françaises en la matière, mais que j'ai juste besoin de savoir comment cela se passe à Maurice pour les expatriés. Doit-on suivre les lois mauriciennes (et quelles sont-elles ?) ou les lois françaises en passant par l'ambassade du coup.

Ok pour le CNED, il est le seul à pouvoir effectivement proposer un suivi scolaire conforme aux programmes et non soumis du coup aux contrôles de l'inspection (parce qu'ils font suivre les progressions de l'enfant à l'inspecteur et fournissent certificat de scolarité).

MAIS

On peut très bien acheter des cours du CNED sans pour autant descolariser son enfant.

ET

On peut très bien descolariser son enfant sans prendre les cours du CNED. Comme on peut choisir un établissement privé pour son enfant, par exemple.

(et quand on enlève son enfant de l'école pour une autre raison que médicale, on n'a pas envie de retomber dans le même système avec le CNED ;-) ).. Mais c'est un autre débat.

Seulement le CNED ne délivrera de certificat de scolarité que si l'enfant, pour x raisons (souvent médicales) ne PEUT pas aller à l'école.

Moi je ne prendrais aucun cours par correspondance. Donc ma question sur la faisabilité ou non à Maurice est entière pour moi (mail envoyé à l'ambassade).

Ce que je voulais dire c'est qu'à partir du moment où c'est possible,mais encadré, en France, pourquoi vous le refuserait-on à l'étranger ?

Bonne chance dans votre requête et bon vent pour cette initiative courageuse.

C'est ce que je me dis aussi.

Mais voilà, il y a plein de choses possibles en France mais hors la loi à Maurice. En même temps, malgré l'école obligatoire à Maurice, beaucoup d'enfants traînent dans les rues en journée, et j'avais entendu le chiffre de plus de 2500 enfants non scolarisés dans le nord.
Je connais aussi beaucoup de parents qui viennent passer quelques mois à Maurice, puis partent faire un voyage de plusieurs mois, puis reviennent, puis font un tour du monde en bateau, puis reviennent, etc. Et ils ne sont pas inquiétés pour autant.

Mais j'aimerais en être sûre.

Bonjour,

Je me permets de réouvrir la discussion...
Je suis dans le même cas, mes enfants sont scolarisés à domicile et nous envisageons de partir vivre à Maurice. Cela n'est possible que si nous pouvons continuer l'école à la maison.

Kriss971ris : es-tu finalement partie ? qu'en est-il sur place ?

Merci pour ta réponse (rapide si possible car je dois donner mon accord définitif demain ....)

Merci pour toute l'aide apportée aux futurs expat.

Nous sommes à Maurice depuis 4 ans.
Et en IEF depuis 3 ans.
Sans souci.
Un vrai bonheur.

L'ambassade ne sait pas.
L'IA en France ne sait pas.
Donc moi j'ai pris ma décision seule.
Et tout va bien, et sans CNED.

Et quand je dis que l'ambassade ne sait pas, je ne veux pas dire qu'elle n'est pas au courant. Je veux dire qu'après leur avoir posé la question, envoyé des mails et toussa, ben ils ne savent pas me répondre. Alors basta.

J'ai utilise le cned pendant 5 ans, en tant que non resident, et je peux vous partager ce que j'ai compris:
La France n'oblige a rien pour les enfants non residents en France.
Pour inscrire un enfants francais non resident au cned, il faut en effet un papier de l'ambassade, ou de la delegation de la culture si ma memoire est bonne (pas sur de la denomination), c'est une demande du cned, pas une loi francaise qui ne pourrait pas s'appliquer a l'etranger
Par contre en tant que resident a Maurice, la loi de Maurice s'applique, et la je ne sais pas... C'est plus au ministere de l'education ici qu'il faut se renseigner, plutot qu'a l'ambassade qui ne va rien pouvoir dire...

Merci pour vos réponses.

Pour ma part, je suis sur le point d'accepter un poste de résident en tant que prof au lycée français de Curepipe. J'espère que cela ne posera pas de problème car nous sommes très attaché à l'école à la maison.

Je n'ai pas trouvé l'info concernant la loi à Maurice. Si quelqu'un a une source sûre, je suis intéressée !

Merci encore

Bonjour,

ça y est, j'ai dit oui !!! nous arrivons à Maurice en août  avec nos enfants.

A priori, selon le proviseur du lycée où je vais travailler, l’instruction de mes enfants ne dépend que de l’éducation nationale donc pas de soucis pour l'IAD.
mais j'ai quand même trouvé sur la version anglais d'Expat.com des infos disant que le homeschooling était interdit par le gouvernement mauricien... Mais je pense que cette loi ne doit s'appliquer qu'au ressortissants mauriciens sinon l'ambassade aurait communiquer cette loi ... enfin j'espère.

bonne journée à tous

En tant que resident tu dois respecter les memes lois que les Mauriciens !

L'education de tes enfants a Maurice ne dependent en aucun cas de l'education nationale française.... L'école française peut définir sa propre façon de fonctionner, mais cela ne regarde que les enfants qui y sont inscrits, pas les autres. Tu peux consulter l'education nationale pour voir comment se passerait un éventuel retour en France en fonction de tes choix d'education.

L'ambassade n'est pas la pour expliquer les lois locales a ses ressortissants...  Le plus souvent d'ailleurs ils en 'ont aucune idées...

Nicolas

Pas tout à fait.
Il n'y a pas d'écoles françaises à Maurice. Il y a des écoles mauriciennes à programme français. Et des écoles mauriciennes à programme anglais. Et encore beaucoup d'écoles privées, mais toutes sont mauriciennes.
Et effectivement, l'ambassade ne sait pas grand chose. Mais il me semble que son rôle est aussi celui d'informer ses ressortissants.
Ceci dit, à Maurice, ce n'est pas l'école qui est obligatoire jusqu'à 16 ans. Mais l'éducation (tout comme en France, c'est l'instruction qui est obligatoire, pas l'école). On peut choisir d'instruire nos enfants comme on le veut, du moment qu'il le soit.
Pour le retour en France, 3 cas de figures:
- déclaration à la mairie et à l'IA de la région concernée de la décision d'IEF.
- réinscription dans une école.
- inscription à un CPC.

En fait je viens d'apprendre que c'est le service culturel attaché a l'ambassade qui gere cela.
Nicolas

Ha merci pour l'info.

Bonjour,

Je suis maman de deux garçons de 6 ans et 3.5 ans instruit en famille en France. Mon mari aurait potentiellement un poste à l'Ile Maurice dans les mois à venir - Rien n'est encore fait mais je me renseigne ;) . L'IEF nous tient à coeur !
Je me demandais donc quelles étaient les lois là-bas. A vous lire, il semble donc qu'en tant que ressortissant français, ce soit identiques à la vie en métropole française... C'est bien toujours le cas ? Si oui c'est une bonne chose pour nous !
Kriss971 es-tu toujours là-bas ? Quelqu'un d'autre ? Je cherche quelques infos d'ordre pratique aussi...

Charlotte

Bonjour,
Nous arrivons à Maurice en septembre avec 2 garçons de 4 ans 1/2 et 5 ans 1/2 en IEF.
Nous serions ravis de rencontrer d'autres familles.
Sarah

Tout pareil ! arrivés en novembre 2015 avec mes enfants aujourd'hui' âgés de 5 et 8 ans !
IEF depuis bientôt 2 ans sans Cours par correspondance ! et suis d'accord le CNED n'est pas réputé pour être bon.

Personne n'est au courant non plus ! on est partis de France et vu le prix exorbitant de l'EDN, je ne me suis pas posé la question ! donc IEF et j'ai prévenu personne, je fais ce que je VEUX ;-)

Au plaisir
LAurène

j'en suis !!! mes enfants ont 5 ans et 8 ans
Au plaisir de se rencontrer !

Laurène

Je souhaiterais relancer la discussion sur l'instruction à la maison.
Je me suis un peu renseigné sur le sujet: http://www.education.gouv.fr/pid285/bul … _bo=115074
et il est écrit que:

I. Cadre général du régime législatif et réglementaire de l'instruction dans la famille

I.1 Âge de l'enfant

Le régime législatif et réglementaire de l'instruction dans la famille ne concerne que les enfants soumis à l'obligation d'instruction, c'est-à-dire les enfants qui ont six ans dans l'année civile de la rentrée scolaire considérée et qui n'ont pas seize ans révolus.

I.2 Lieu de résidence de l'enfant

Tous les enfants résidant sur le territoire français, quelle que soit leur nationalité et quel que soit leur mode d'hébergement (domicile fixe ou famille itinérante et de voyageurs), peuvent être concernés par l'instruction dans la famille. En revanche, ce régime ne s'applique pas aux enfants de nationalité française résidant à l'étranger.

Si je comprends bien l'instruction à la maison ne s'applique pas aux enfants de nationalité française résidant à l'étranger.
Donc, les enfants de nationalité française résidant à l'Ile Maurice sont obligés d'être inscrit dans un établissement scolaire...

Je ne le comprends pas comme ça. Ce que je comprends c'est qu'ils restreignent le domaine d'application au territoire Français. En gros si tu es de nationalité française et que tu vis à l'étranger tu dois te renseigner sur la loi de ton pays de résidence.

Bonsoir ,

Je relance le sujet sur les conditions ou autre de IEF à l'île Maurice, j'aimerai m'installer à Maurice donc je me renseigne ?

Merci pour vos réponses

Ça m intéresse aussi, mon petit à 3 ans.
Si vs avez des programmes à suivre, sinon je chercher qqn Pr le coup faire du micro maternelle...

Bonjour,

Nous sommes une famille avec deux enfants de 5 ans et 18 mois et nous arrivons à Maurice le 1er mars. Nous pratiquons l'ief.
En France nous faisions partis d'un réseau ief plutôt important qui permettait de se regrouper, de partager des activités, de discuter autour de l'ief entre autres. Y-a-t-il beaucoup de familles pratiquant l'ief à Maurice ? J'ai cru comprendre que ce n'était pas trop dans les mœurs mauriciennes. Et parmi les expats ? Existe t-il des temps de rencontres autour de l'ief ?

Au plaisir de vous lire et peut-être de vous rencontrer quand nous serons à Maurice.

Annabelle

Nouvelle discussion