Actualisé l'année dernière

Si vous avez choisi de vivre en Suisse pour votre retraite, vous devrez vous acquitter de l’impôt sur les rentes. Cet article vous aide à comprendre ce que vous devez déclarer et dans quelle mesure vous êtes imposable.

Comment se présente l’imposition des retraités en Suisse ?

Le montant que vous devrez payer à l’administration fiscale suisse dépend de votre revenu mondial, de votre patrimoine, de votre situation maritale et des enfants que vous avez à charge. Par ailleurs, les administrations cantonales fixent un taux d’imposition variable d’un canton à l’autre. Vous pouvez utiliser le simulateur fiscal proposé par la Confédération pour vous faire une idée du montant que vous devrez payer suite à la perception de vos rentes.

Que faut-il déclarer en tant que retraité ?

Si vous êtes retraité en Suisse, vous devrez déclarer tout revenu relatif à votre pension de retraite et/ou d’invalidité. En règle générale, ces montants sont imposés en totalité. Néanmoins, les prestations complémentaires à la pension de retraite et d’invalidité sont exonérées d’impôts. Si vous percevez des rentes (loyer immobilier ou autre), vous devrez également les déclarer sur votre feuille de déclaration de revenus en Suisse.

Comment déclarer ses revenus en Suisse ?

L’administration fiscale suisse vous fera parvenir, par courrier, une attestation fiscale de perception. Vous devrez ainsi remplir votre déclaration de revenus et la faire parvenir à l’administration dans le délai indiqué.

Résidence fiscale

Bien que la Suisse ait ratifié des accords de non double imposition avec un certain nombre de pays, il est important de vous renseigner auprès de l’administration fiscale de votre pays de résidence. Vous devez en effet préciser où se situe votre résidence fiscale et il est possible que vous soyez également imposable dans le pays où vous percevez votre retraite. En outre, l’administration fiscale de votre pays d’origine tiendra compte de la durée du séjour dans les deux pays, de la situation géographique de votre pays de résidence principale, et de vos centres d’intérêts vitaux (liens familiaux, responsabilités, foyer, etc.).

Le droit de travailler pendant la retraite

L’âge légal de la retraite en Suisse est fixé à 65 ans. Si vous souhaitez passer votre retraite en Suisse tout en continuant de travailler, sachez que cela est possible. Dans ce cas précis, vous continuerez à cotiser à l’assurance vieillesse et invalidité (retenue sur votre salaire), mais vous ne cotiserez plus à l’assurance chômage.

Néanmoins, il convient de se renseigner sur la possibilité de cumuler emploi et retraite dans deux pays différents, notamment d’un point de vue légal et fiscal. En effet, votre pays d’origine peut aussi appliquer des lois restrictives autour du travail et de la retraite.

De plus, la Suisse propose plusieurs permis de séjour adaptés à la situation de chacun. Ainsi, il est possible d’obtenir un permis de séjour longue durée pour étudier ou profiter de sa retraite, le tout sans travailler, tout comme un permis de séjour et de travail peut être accordé à des citoyens étrangers venus exercer leur profession en Suisse. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous adresser directement à l’autorité cantonale des migrations et de l’emploi de votre lieu de résidence en Suisse.

 Liens utiles :

Autorités cantonales des migrations et de l’emploi www.sem.admin.ch
Représentations suisses à l’étranger www.eda.admin.ch
Impôts Easy www.steuern-easy.ch
Administrations suisses – Retraite en Suisse www.ch.ch
Accords de non double imposition www.admin.ch

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.