Domiciliations bancaires

Hello à tous !

Je suis belge et étant récemment propriétaire d'une seconde résidence en Espagne, j'ai ouvert via l'agence immobilière un compte bancaire sur place afin de domicilier les factures eau, électricité, impôts, etc etc.
Etant extranero, ce compte à la Sabadell me coûte pas mal de frais mensuels et je dois constamment avoir 500€ sur le compte sous peine de frais. Bref, pas le top.

Ma question est la suivante : est-ce possible de faire domicilier toutes mes factures espagnoles sur mon compte belge ?

Merci d'avance, hasta luego !

Bonjour, je paye deja 3 ans depuis le compte français. Donc je paye directement la facture d'electricité, d'eau et l'impot local (IBI) de ma maison dans la province d'Alicante depuis ma banque en France . je n'ai pas encore payé l'impot de non resident pour la maison mais cette option existe aussi sur le site du fisc espagnol. Des fois dans les groupes il y a des témoignages que le fournisseur du téléphone ou de l'internet refuse IBAN français  mais je n'utilise pas donc aucune idée

Cosaque :

Bonjour, je paye deja 3 ans depuis le compte français. Donc je paye directement la facture d'electricité, d'eau et l'impot local (IBI) de ma maison dans la province d'Alicante depuis ma banque en France . je n'ai pas encore payé l'impot de non resident pour la maison mais cette option existe aussi sur le site du fisc espagnol. Des fois dans les groupes il y a des témoignages que le fournisseur du téléphone ou de l'internet refuse IBAN français  mais je n'utilise pas donc aucune idée

Pouvez-vous nous faire une liste des démarches et des documents que vous avez utilisés.
Personnellement j'ai fait une tentative mais d'organismes français vers une banque belge pour me débarrasser de mon compte français et j'ai eu la nette impression d'une obstruction tant des organismes que de ma banque belge. La seule réponse obtenue des organismes étant que c'était à moi de faire les démarches auprès de ma banque belge (quand, comment, avec quels documents ?) et je n'ai reçu aucune aide de ma banque. Il est vrai que c'était tout au début (mi 2014 si j'ai bonne mémoire).
J'ai maintenant une banque en ligne française totalement gratuite et je ne suis donc plus intéressé pour des prélèvement SEPA sur mon compte belge, mais l'inverse. Par contre, j'aimerais me débarrasser de ma banque espagnole et faire opérer tous mes prélèvements sur mon compte en ligne français.
Par ailleurs, j'ai entendu dire que ENDESA par exemple refusait les prélèvement SEPA (je leur ai posé la question et je n'ai jamais eu de réponse).
Enfin, j'aimerais savoir sir ces prélèvements sont gratuits ou payants ?
Des membres d'expat ont-ils des expérience à nous communiquer ?

Les démarches j’ai fait moi-même. J’ai écrit un courrier en demandant changer le RIB de prélèvement automatique . En 2014 mon père a été obligé de se déplacer dans leur bureau . Le service client national parle français. L’organisme d’eau avait besoin plus de temps pour changer leur logiciel au format SEPA mais par ailleurs plus rapidement que mon organisme français. Le plus long c’etait l’administration pour l’ibi. Le Suma dans la province d’Alicante parle français et notre voisin belge a donné son RIB par téléphone en 2017 pour l’impor local. J’ai envoyé deux courriers en 2015. Ça marche depuis 2016. Donc la mobilité bancaire ne peut pas marcher à mon avis, il faut envoyer des courriers et s’assurer qu’on a bien pris en compte. Mais même en France dans le cadre de mobilité bancaire j’ai eu des soucis car le comptabilité des organismes n’étaient pas si rapide. Si les prélèvements dans votre banque sont gratuits ce sera pour les prélèvements espagnols aussi. Je paye depuis ING direct France

Pardon , Ibedrola était la première à prendre le Rib Français . Ensuite l’organisme d’eau ( 2015) et le Suma pour l’IBI en 2016.

Dans les groupes francophones de la province d’Alicante il y a beaucoup de monde qui ont fait comme moi ( Belges et Français )

Merci pour les infos.
Si j'ai bien compris, je ne dois faire aucune démarche auprès de ma banque, mais uniquement auprès des organismes et avec leur formulaire.
Le changement n'est pas rapide et il faut parfois relancer la demande.
Je vais commencer par transférer des prélèvements automatiques de la Belgique vers la France car je ne pense pas maîtriser suffisamment l'espagnol pour rentrer en discussion avec un employé d'ENDESA.
Quand j'aurai cette expérience, je me lancerai dans l'aventure espagnole.

Exact , il faut entrer en contact avec des prestataires de service voir avec leur service clien national. Il est humain que les employés de base ne sont pas au courant des derniers changements dans le secteur bancaire ( cela concerne une très petite partie des étrangers ). Il est bien possible que les organismes sont mieux habitués dans la province d’Alicante qui est la troisième province en Espagne selon le nombre d’etrangers Et avec un tas de résidences secondaires des non-résidents

merci à vous pour les infos !

Bonjour Serge,
dans la FAQ d'Endesa,il est expliqué comment changer de compte bancaire,
si vous avez déjà un compte client :
https://www.endesaclientes.com/negocios … 9983905333

Super ! Car dans ton lien, le compte SEPA y figure. Je vais donc aller sur mon compte Endesa et faire le changement ! Je reviendrai sur le fil de discussion pour vous donner le suivi.

Sepa c’est l’iban et bic donc le même format dans la zone euro . Toutefois, comme montre mon expérience , certains opérateurs de téléphonie ou des banques en ligne n’acceote Pas l’IBAN étranger. Hier , par exemple, je n’ai pas réussi à inscrire un pote Colombien pour le forfait français avec le compte espagnol chez Bouygues ( et pourtant ça marche pour lui chez Free). Il est vrai qu’on l’invite passer par la boutique . Donc certains prestataires peuvent refuser , au moins au début comme certains Français ont témoigné pour le forfait mobile à Barcelone dans le groupe de Facebook

Cosaque :

Hier , par exemple, je n’ai pas réussi à inscrire un pote Colombien pour le forfait français avec le compte espagnol chez Bouygues ( et pourtant ça marche pour lui chez Free). Il est vrai qu’on l’invite passer par la boutique . Donc certains prestataires peuvent refuser , au moins au début comme certains Français ont témoigné pour le forfait mobile à Barcelone dans le groupe de Facebook

C'est ahurissant : certains prestataires sont donc au dessus des lois ?

Bonsoir
Je viens d'en faire les frais aujourd'hui chez ORANGE à Figuéres
L’opérateur Orange me dit qu’il n’est pas possible d’avoir les factures prélevées sur un compte bancaire français.
Je viens de faire tous les autres changements (eau, electricité etc...) pour pouvoir clôturer mon compte SABADELL sur lequel les frais sont abusifs je trouve, et du coup, à cause d'ORANGE, je suis coincé.
Si quelqu'un a une solution ou astuce, je suis preneur.

Merci d'avance
Jean louis

Changer d'opérateur et faire savoir à Orange ES pourquoi !

Merci beaucoup pour votre réponse
C’est sûrement une bonne idée
Avez-vous un opérateur à me soumettre  ?

Cordialement
Jean Louis

Il y a un site internet: www.comparaiso.es qui donnent des bonnes comparaisons   
voir un comparateur ici :
https://www.kelisto.es/fibra-optica/localidades

Truckster :

Etant extranero, ce compte à la Sabadell me coûte pas mal de frais mensuels et je dois constamment avoir 500€ sur le compte sous peine de frais. Bref, pas le top.

Ma question est la suivante : est-ce possible de faire domicilier toutes mes factures espagnoles sur mon compte belge ?

Autre solution, plus simple et moins coûteuse : domicilier vos factures sur le compte d'une personne de confiance en Espagne, que vous remboursez par virement depuis votre compte français ou belge ou autre.

DI NOTO :

Merci beaucoup pour votre réponse
C’est sûrement une bonne idée
Avez-vous un opérateur à me soumettre  ?

Cordialement
Jean Louis

Bonjour Jean-Louis,

Je crains malheureusement que vous ne receviez une fin de non recevoir de la plupart des FAI espagnols  :(
Mais si vous trouvez l'opérateur qui accepte le prélèvement sur un compte étranger, n’hésitez pas à diffuser l'information car un bon nombre de membres ayant été confrontés à ce problème seraient preneurs.

Cdt,
Chrystel

Bonjour, je sais que ce n'est pas une solution intelligente mais en attendant que les opérateurs espagnols investissent dans leur nouveau logiciel de compta, j'aimerais vous demander si vous avez vraiment besoin de l'internet étant non resident? Je consomme beaucoup d'internet mais la télé est par satellite. Et depuis 2017 j'utilise le forfait FRee qui me donne 25 GO par mois en Espagne donc j'ai coupé l'internet ( a propos, mon opérateur local acceptait le paiement par la carte bancaire par téléphone ou par site. En ce moment par ailleurs et durant un an Free propose son forfait bradé a 1 euros au lieu de 20 euros via le site ventes-privées. Vous pouvez partager l'internet du telephone avec votre ordinateur.
J'ai écrit la procédure a mon père et il a vite appris à le faire.
https://www.radins.com/actualites/prolo … 41593.html

Bonjour Cosaque
Pour un non résident je pense que votre solution est une bonne alternative.
Les opérateurs ayant supprimé les frais d'itinérance nous serions bien bêtes de ne pas en profiter  ;)

Bonjour

En fait c’est un appartement sur la Costa Brava que j’occupe de temps en temps et que je loue pendant la saison estivale. Je suis d’accord avec vous sur tout mais ma "problématique" est que j’aimerai faire bénéficier du WIFI à mes éventuels locataires pendant leur séjour ne sachant pas si votre solution leur est possible en fonction de leur abonnement 🙄

Qu’en pensez vous ?

Après, j’y ai pensé aussi à payer mes factures ORANGE autrement que par prélèvement 🙄 ( par CB via le téléphone ou par virement bancaire)

Oui mais à condition que orange accepte le paiement par CB étrangère.
J'en suis pas certaine car j'ai eu le problème inverse avec SFR, ils n'acceptaient pas mes paiements avec ma CB espagnole.
Vous semblez être focalisé sur Orange mais peut-être que la solution se trouve auprès d'autres opérateurs plus locaux. Je pense notamment a Jazztel ou vodafone.

Bonjour,

A Truckster,

Je suis à la Sabadell depuis deux ans ... , je ne comprend pas que vous payez des frais...,je n'en paie aucun , cela tient peut etre du type de compte que vous avez , j'ai un compte " expancion " ,il est entièrement gratuit , je dois verser minimum 700€/mois , j'ai deux cartes de banque , une à mon nom et une au nom de mon épouse , une carte carburant et une carte de crédit visa , toutes mes factures sont payées de ce compte Sabadell sns frais et de plus , je reçois de retour 1% de la somme facturées !! j'effectue des transferts internationaux également sans aucuns frais , le mieux pour vous est de changer de type de compte.

Cordialement,

Jean

Merci Christel
Je ne focalise pas sur Orange. Si un autre opérateur est la solution, alors je signe de suite.
Maintenant, reste à savoir si cet autre opérateur propose la formule que j’ai chez ORANGE à savoir uniquement un abonnement qui permet à mes locataires de bénéficier du WIFI pendant leur séjour (pas de fixe, pas de mobile, pas d’internet). Uniquement le WIFI grâce à un boîtier branché sur une prise de courant)

Merci Chrystel

DI NOTO :

Merci Christel
Je ne focalise pas sur Orange. Si un autre opérateur est la solution, alors je signe de suite.
Maintenant, reste à savoir si cet autre opérateur propose la formule que j’ai chez ORANGE à savoir uniquement un abonnement qui permet à mes locataires de bénéficier du WIFI pendant leur séjour (pas de fixe, pas de mobile, pas d’internet). Uniquement le WIFI grâce à un boîtier branché sur une prise de courant)

Merci Chrystel

Justement c'est ce que je vous conseille. Renseignez vous auprès d'autres opérateurs...
Je ne peux malheureusement pas vous aiguiller plus que ça car contrairement à vous, je suis résidente en Espagne et je suis chez un opérateur local qui ne dessert que ma zone.

Merci bien à Chrystel et à tous ceux qui ont répondu à ma question. Si je trouve une solution, je ne manquerai pas de partager
Bonne soirée à tous

Cdlt
Jean Louis

Nous venons de nous renseigner il y a peu de temps, et il apparaît que ce "boitier WiFi" est une exclusivité Orange ... Nous avons fait le tour des opérateurs de la zone, et tous les autres proposent des solutions "classiques" ... Donc nous garderons aussi notre opérateur local en WiMax, mais comme Chrystel, nous sommes résidents, donc avec un compte bancaire espagnol

Bonsoir
C’est bien ce que je craignais, à savoir que le boîtier WIFI est une exclusivité ORANGE. Reste maintenant à savoir s’ils peuvent imposer le règlement par prélèvement bancaire ou si j’ai un espace client sur le net à partir duquel je peux régler par virement bancaire, carte bancaire ou par téléphone 🙄

Merci dans tous les cas 😉

Il faudrait relire votre contrat

Très bien
Je vais faire ça
Merci beaucoup
Cdlt
Jean Louis

DI NOTO :

Bonsoir
C’est bien ce que je craignais, à savoir que le boîtier WIFI est une exclusivité ORANGE. Reste maintenant à savoir s’ils peuvent imposer le règlement par prélèvement bancaire ou si j’ai un espace client sur le net à partir duquel je peux régler par virement bancaire, carte bancaire ou par téléphone 🙄

Merci dans tous les cas 😉

Bonjour,

Ce que je vais écrire est peut-être idiot car je ne suis pas très forte en nouvelles technologies et astuces informatiques (ici, c'est mon compagnon qui s'occupe de toutes ces questions), mais quand nous nous sommes renseignés il y a quelques semaines, comme je vous ai dit ce boitier n'existe QUE chez Orange.

De fait, il existe aussi bien chez Orange Espagne que chez Orange France ...

Ma question idiote est donc la suivante:

Si vous prenez le boitier chez Orange France, ce qui solutionne le paiement, est-ce que le boitier fonctionne dans une maison ou un appartement en Espagne quand il a été acheté en France?

:D

Bonjour
Votre question n’est pas du tout stupide.
Il faut juste s’assurer que ce boîtier existe aussi en France. Si c’est le cas, une prise de courant suffit pour le brancher n’importe ou je pense.
🙄🙄🙄

Bonjour

Vérifiez tout de même que le boîtier acheté en France puisse être configuré sur le réseau espagnol

DI NOTO :

Bonjour
Votre question n’est pas du tout stupide.
Il faut juste s’assurer que ce boîtier existe aussi en France. Si c’est le cas, une prise de courant suffit pour le brancher n’importe ou je pense.
🙄🙄🙄

J'ai oublié son nom, mais oui, il existe en France

Super
Un petit effort pour retrouver le nom et c’est l’apothéose  😂😂 (je plaisante)

DI NOTO :

Super
Un petit effort pour retrouver le nom et c’est l’apothéose  😂😂 (je plaisante)

Boîtier "Let's go" ;)

Super !
Merci
Je posterai en fonction de l’avancement pour vous tenir informé 😉

Impôts, CAF, EDF, télécom : pourquoi votre compte bancaire est peut-être blacklisté

En savoir plus sur https://www.cbanque.com/actu/67534/impo … 4dC9GoO.99
Des sociétés (fournisseurs d’énergie, de télécoms, etc.) et organismes français (fisc, CAF, etc.) refusent de virer de l’argent ou de prélever certains comptes bancaires uniquement sur la base du code pays ou du code banque de leur IBAN. Qui est concerné par le phénomène ? Et est-ce légal ?
A compter du 1er avril prochain, les clients français de Netflix ou de Spotify pourront enfin utiliser leur abonnement souscrit en France en cas de déplacement dans un autre pays de l’Union européenne. Une « portabilité des services numériques » qui, après la fin des surtaxes sur les usages mobiles à l’étranger, est une nouvelle étape dans la mise en œuvre effective d’un des principes fondateurs du projet européen, celui du marché unique.
En matière de banque aussi, ce marché unique est une promesse de longue date. Grâce notamment à l’IBAN (pour International Bank Account Number, numéro de compte bancaire international), identifiant bancaire européen, on peut désormais payer et être payé indifféremment sur un compte situé dans son pays ou dans un autre pays de l’Union. Au moins en théorie. Car, dans les faits, cet espace unique des paiements reste largement imparfait. Il suffit ainsi de parcourir les réseaux sociaux et les forums pour trouver nombre de témoignages d’usagers bancaires expliquant avoir subi des formes de discrimination à l’IBAN. Qu’en est-il exactement ? Certaines sociétés privées et certains établissement publics refusent-ils effectivement de servir certains usagers en raison de leur IBAN ? Surtout, en ont-ils le droit ?
Des IBAN étrangers mis au ban
Elles s’appellent N26 ou Revolut, et sont en train de se faire une place sur le marché français. Profitant du passeport européen, ces jeunes pousses - communément désignées sous le nom de « néobanque » - ont fait le choix de se lancer rapidement hors de leur pays d’origine, l’Allemagne pour la première et la Grande-Bretagne pour la seconde. En France notamment, où elles fournissent à leurs clients des comptes bancaires avec des identifiants commençant, non pas par FR, code pays de la France, mais par DE (pour Deutschland, Allemagne) ou GB (pour Great Britain, Grande-Bretagne).
Problème : ces IBAN étrangers ne sont pas acceptés par tous dans l’Hexagone, notamment par les organismes publics qui refusent souvent d’y virer de l’argent. Vous souhaitez recevoir votre allocation logement sur un compte N26 ? Il y a de bonnes chances que votre CAF refuse votre IBAN allemand. Les néobanques étrangères opérant en France sont bien conscientes du problème, grâce aux remontées de leurs clients. « Nous travaillons depuis l'an dernier avec les différents entreprises, organismes et autorités compétentes », explique par exemple la communication de N26 en France, qui note déjà une amélioration : « Les organismes commencent à progressivement accepter les IBAN étrangers. »
Discrimination au code banque
Avoir un identifiant bancaire débutant par FR ne garantit pas de pouvoir payer et être payé en France. D’autres cas de refus d’IBAN concernent non pas la nationalité du compte, mais l’identité de son teneur. « Il peut effectivement arriver que certains créanciers refusent de domicilier des prélèvements sur les comptes de nos clients », reconnaît Jérôme Calot, le directeur marketing du Compte Nickel, leader du marché des comptes de paiement en France, où l’on trouve d’autres acteurs comme C-zam ou Anytime.
Trois fois sur quatre, ces refus émanent d’opérateurs télécoms, qui refusent de prélever un Compte Nickel pour le paiement d’un forfait, surtout s’il s'accompagne d’une location de téléphone. « Certains ont pu abuser du système et frauder des opérateurs », concède ainsi Jérome Calot, en particulier disparaître dans la nature avec des téléphones loués mais pas encore remboursés. « Mais nous avons pris des mesures ». Des comptes de fraudeurs ont été fermés. La tarification des rejets de prélèvements pour solde insuffisant a également été durcie : gratuits au début, ils sont désormais facturés 10 euros à partir du 2e par mois calendaire.
Le « blacklistage » des Comptes Nickel ne tient pas, en effet, qu’aux arnaques d’une poignée de clients, mais aussi au fonctionnement du service, qui prohibe les découverts. « Dans une banque traditionnelle, si un compte ne dispose pas du solde nécessaire, la banque paie quand même et se rattrape sur le client, en lui facturant des agios », détaille Jérôme Calot. « Chez nous, si l’argent n’est pas sur le compte, ça bloque ». D’où un taux d’impayés plus élevés que certains créanciers choisissent de sanctionner a priori.
Refuser un IBAN, est-ce légal ?
Dans l’immédiat, Compte Nickel comme N26 ont choisi la voie de la concertation avec les sociétés et les organismes concernés. Avec un certain succès : le premier a par exemple obtenu d’Orange qu’il accepte ses clients. Mais l'opérateur demande en garantie le dépôt d’une caution de 265 euros ! Il faut dire que la néobanque, avec plus de 850 000 clients en France, commence à représenter un poids difficile à négliger dans l’univers bancaire français.
Mais sur le fond, cette discrimination à l’IBAN est-elle fondée juridiquement ? Non, pour le Compte Nickel : « Selon nous, ce n’est pas légal de refuser une vente sur cette base », estime Jérôme Calot. « Mais encore faut-il pouvoir le démontrer. » Même son de cloche du côté de N26 : la banque allemande renvoie à une pétition déclarée recevable par la Commission européenne en 2015, émanant d’un travailleur transfrontalier espagnol souhaitant bénéficier d’une ligne téléphonique en France, mais dont l’IBAN espagnol était refusé. Dans sa communication sur cette pétition, la Commission indique ainsi que « l’obligation de fournir un IBAN français constitue clairement une infraction à la législation de l’Union » (1).
Une clarification des pouvoirs publics attendue
Le problème pourrait toutefois être plus complexe. Un spécialiste des paiements en Europe estime ainsi que « le règlement européen (2) n'est opposable qu'aux prestataires de paiement », c’est-à-dire, selon la définition du code monétaire et financier (3), aux « établissements de paiement, [aux] établissements de monnaie électronique, [aux] établissements de crédit et [aux] prestataires de services d'information sur les comptes » et dans certains cas à « la Banque de France, l'Institut d'émission des départements d'outre-mer et l'Institut d'émission d'outre-mer, le Trésor public et la Caisse des dépôts et consignations ».
La question est ainsi juridiquement si complexe qu’elle justifie une clarification des pouvoirs publics. C’est notamment le point de vue d’Hélène Zannier, députée de la 7e circonscription de Moselle, qui compte parmi ses habitants de nombreux travailleurs transfrontaliers. Dans une question (4) adressée au ministre de l’Economie et des Finances, elle demande ainsi « de savoir si cette disposition européenne relative à la prise en compte d'un IBAN indépendamment de l'État dans lequel il est domicilié est opposable en France aux sociétés de droit privé ainsi qu'aux organismes publics ou privés en charge d'une mission de service public. » Dans l’immédiat, Bercy n’a pas fourni de réponse.
Quelles solutions en attendant ?
En attendant une clarification, quelles sont les solutions pour améliorer la situation des clients concernés ? On l’a vu, les néobanques concernées font aujourd’hui plutôt le choix de la concertation avec les créanciers réfractaires. Toutefois, si cette stratégie ne devait pas aboutir, le Compte Nickel « ne s’interdit rien pour protéger les intérêts de ses clients », annonce Jérôme Calot. Y compris saisir la justice ou porter la question sur le terrain politique.
N26, la néobanque allemande, compte de son côté « apporter une solution à [ses] clients dans les prochains mois ». En proposant des IBAN français à ces clients français ? Possible. C’est en tout cas le projet d’une autre néobanque, la britannique Revolut, dès qu’elle aura obtenu son agrément bancaire des autorités européennes.
(1) Commission des pétitions, communication aux membres du 18 décembre 2015, concernant la pétition no 2269/2014, présentée par Michelangelo La Spina, de nationalité italienne, sur l'ouverture de comptes bancaires dans un pays de l'Union européenne. (2) Règlement européen n° 260/2012 du 14 mars 2012 « établissant des exigences techniques et commerciales pour les virements et les prélèvements en euros ». (3) Article L521-1 du Code monétaire et financier. (4) Question publiée au Journal officiel daté du mardi 26 décembre 2017.

En savoir plus sur https://www.cbanque.com/actu/67534/impo … 4dC9GoO.99

Bonjour Chrystel

Alors la solution que j'ai trouvé et qui me convient très bien c'est chez Orange France

offert sur demande
ou 5€TTC/mois
(10€ de frais d'activation)

Si tu as une offre Open Play avec la Livebox 4, l'option "Airbox Confort" qui inclut le prêt d'une Airbox 4G et une enveloppe data de 5Go/mois (rechargeable si besoin) est à 5€/mois, sans engagement.

Si tu as une offre Open Jet avec la Livebox 4, l'option "Airbox Confort" qui inclut le prêt d'une Airbox 4G et une enveloppe data de 5Go/mois (rechargeable si besoin) est offerte et incluse, sans engagement.

Dans les 2 cas, il vous faudra payer 10€ de frais de mise en service. (Sur votre prochaine facture)

https://open.orange.fr/options/option-a … nfort.aspx

Nouvelle discussion