Close

Mais quelle mouche a donc piqué nos retraités ?

Au vu de la fréquence et de la recurrence avec lesquelles reviennent certains posts et certaines interrogations, je ne peux en effet m'empêcher de me poser cette question.

En effet, à une heure où des milliers d'immigrés affluent aux frontières de la FRANCE, nombre de retraités français semblent n'aspirer qu'à une chose : immigrer - je parle là à dessein d'immigration et non d'expatriation -.

Et, ironie du sort, MADAGASCAR semblent être devenu l'une de leurs destinations favorites.

Je suis sans doute moi-même expatrié depuis trop longtemps pour bien comprendre, quoique je passe, en moyenne, un mois et demi par an en FRANCE.

"Mais quelle mouche a donc piqué nos retraités ?"

Le débat est ouvert .....

D'autant qu'il y a plus près, plus safe, plus confortable, pas beaucoup plus cher...Une Ile-dyllique idée de Mada  :joking:

Je pense qu'il y a plusieurs raisons qui ont poussé de nombreux retraités à venir s'établir à Madagascar. :idontagree:
Je n'aime pas trop les termes d'immigration ou d'expatriation qui ont parfois été galvaudé un peu à tort j'imagine. :(
En premier lieu, aller dans un pays où on ne parle pas la même langue que vous est un peu hasardeux car on multiplie les difficultés, ne serait-ce que pour comprendre la carte de menu d'un restaurant et se retrouver avec de la viande de chien dans son assiette... suivez mon regard.(je crois que le gouvernement de ce pays a d'ailleurs défendu de  vendre du chien...mais je peux me tromper). :joking:
D'autre part une ancienne colonie de la France garde toujours un peu de ce que la France y a laissé... même les nombreux fonctionnaires qui fonctionnent encore à la française... ou pas. ;)
D'autre part, la nature puérile du peuple gasy  qui est encore ancré même chez les adultes ( la majorité de la population a moins de 20 ans) fait que la population a tout de même un certain respect envers les retraités français qui ont acquis une certaine "sagesse" (là je ne parle pas de tous les retraités français). :/
D'autre part un constat dit qu'une adolescente sur trois a déjà été enceinte, ce qui se traduit par une liberté sexuelle assez précoce chez les jeunes. :top:
http://www.parents.fr/actualites/madaga … -ans-65087
D'autre part, à moins d'avoir un très gros compte en banque en France, de rouler dans une super voiture de sport (alors qu'il y a moins de 60 ans il suffisait d'avoir une mobylette pour attirer le regard des filles), d'avoir une belle villa avec piscine etc. là oui, un Joli Halliday moche comme un pou peut se payer toutes les nanas qu'il voudra... (Non! qui a osé dire que j'étais jaloux?). :mad:
Mais je n'ai plus le temps de m'étendre d'avantage sur ce sujet car mes lapines ont faim et la cuniculiculture n'est pas qu'affaire de chauds lapins. :lol:

En fait j'ai répondu à la question sans avoir lu un message de mon cousin de Paris qui vient de me dire que sa fille avait une amie qui faisait des reportages en freelance et que dernièrement elle avait fait un reportage pour France5 sur les Philippines.
Voici ce que je lui ai répondu:
"Ce matin au saut du lit j'ai répondu assez promptement à ton message, mais auparavant j'avais ouvert un message sur le forum expat.com où je suis un intervenant actif depuis quelques temps et justement ce matin un autre abonné du forum a posé une question qui mériterait à elle seule un reportage: http://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=708788
En effet à l'heure de l'immigration massive en France, de nombreux retraités cherchent à terminer leur vie tranquillement à Madagascar.
Pourquoi dans cette île qui figure parmi les pays les plus pauvres au monde?
Beaucoup de questionnements et je connais des tas de retraités comme moi qui passons notre retraite à Madagascar. J'ai également du temps libre et une voiture en bon état pour guider l'amie de ta fille si elle veut faire un reportage sur ce pays qui cherche désespérément à attirer des touristes afin de rééquilibrer un peu son déficit qui ne cesse de se creuser à cause de deux ou trois affaires de français qui se sont fait trucider alors qu'en France ces affaires passent souvent dans les rubriques de "chiens écrasés".
En effet Madagascar n'est pas un pays plus dangereux qu'un autre pour les personnes raisonnables qui vivent de façon normale sans tirer le diable par la queue.

madagaston :

J'ai également du temps libre et une voiture en bon état pour guider l'amie de ta fille si elle veut faire un reportage sur ce pays qui cherche désespérément à attirer des touristes afin de rééquilibrer un peu son déficit qui ne cesse de se creuser à cause de deux ou trois affaires de français qui se sont fait trucider alors qu'en France ces affaires passent souvent dans les rubriques de "chiens écrasés.

Je trouve votre propos particulièrement déplacé, voire insultant, vis à vis des personnes concernées et de leurs familles.

Je m'attendais à mieux de votre part.

Effectivement j'aurai pu choisir une autre façon de m'exprimer en désignant la façon dont les journaux ou autres médias diffusent leurs infos mais il faut tout de même admettre que lorsqu'un français se fait tuer en France, les médias n'assènent pas l'info de la même manière que lorsqu'un français se fait tuer à Madagascar car je trouve que l'info y est amplifiée au point que même l'ambassade peut parfois recommander le pays comme incertain, ce que ne vont pas faire les ambassades étrangères lorsqu'un étranger se fait tuer en France.

madagaston :

Effectivement j'aurai pu choisir une autre façon de m'exprimer en désignant la façon dont les journaux ou autres médias diffusent leurs infos mais il faut tout de même admettre que lorsqu'un français se fait tuer en France, les médias n'assènent pas l'info de la même manière que lorsqu'un français se fait tuer à Madagascar car je trouve que l'info y est amplifiée au point que même l'ambassade peut parfois recommander le pays comme incertain, ce que ne vont pas faire les ambassades étrangères lorsqu'un étranger se fait tuer en France.

Certes, mais avouez cependant que si deux personnes venaient à se faire lyncher et brûler en public sur une plage méditerranéenne ou vendéenne, cela ferait sans doute aussi la une des journaux télévisés français de 20 h.

Bonjour,

Je ne vais pas trop m'étendre là dessus, car des avis ont été émis dans les autres posts sur "l'attirance que les Français ont pour Madagascar".

Je vais au delà du thème de cette discussion sur les retraités.

Je me suis souvent posé la question, concernant tous les Français confondus, retraités ou actifs, femmes ou hommes, sur cette attirance que les malgaches ont pour les français et que les français ont pour les malgaches.

Mis à part tout ce qui a été dit, je n'ai qu'une seule réponse à donner, en tant que femme malgache ayant côtoyé et vécu avec des français à Madà et en France, que ça soit dans le milieu familial, professionnel et autres.

Je pense qu'il y a beaucoup d'affinités entre Français et Malgaches, jeunes ou adultes, du point de vue relationnelle. Je le vis, voilà pourquoi je suis affirmative sur mon constat, quoi qu'on dise sur "l'intérêt financier" qui se glisse dans certaines relations, que je ne réfute pas.

A la base, je suis affirmative pour dire que ces affinités existent, elles sont là, indéniables.

Peut être est ce dû à ce que Madagascar était une colonie française, le système scolaire est toujours basé sur la langue française, la langue française et les Français eux-mêmes sont toujours présents à Madà. Ou est ce dans nos gènes, à nous malgaches et français?

Ce qui explique parmi d'autres raisons, ce désir de connaître et/ou de s'installer à Madagascar.

Annie

Annie_D :

Bonjour,

Je ne vais pas trop m'étendre là dessus, car des avis ont été émis dans les autres posts sur "l'attirance que les Français ont pour Madagascar".

Je vais au delà du thème de cette discussion sur les retraités.

Je me suis souvent posé la question, concernant tous les Français confondus, retraités ou actifs, femmes ou hommes, sur cette attirance que les malgaches ont pour les français et que les français ont pour les malgaches.

Mis à part tout ce qui a été dit, je n'ai qu'une seule réponse à donner, en tant que femme malgache ayant côtoyé et vécu avec des français à Madà et en France, que ça soit dans le milieu familial, professionnel et autres.

Je pense qu'il y a beaucoup d'affinités entre Français et Malgaches, jeunes ou adultes, du point de vue relationnelle. Je le vis, voilà pourquoi je suis affirmative sur mon constat, quoi qu'on dise sur "l'intérêt financier" qui se glisse dans certaines relations, que je ne réfute pas.

A la base, je suis affirmative pour dire que ces affinités existent, elles sont là, indéniables.

Peut être est ce dû à ce que Madagascar était une colonie française, le système scolaire est toujours basé sur la langue française, la langue française et les Français eux-mêmes sont toujours présents à Madà. Ou est ce dans nos gènes, à nous malgaches et français?

Ce qui explique parmi d'autres raisons, ce désir de connaître et/ou de s'installer à Madagascar.

Annie

Je suis, globalement, d'accord avec votre analyse.

Ceci étant, le propos de mon post était surtout de tenter de cerner les motivations qui semblent animer les retraités français, apparemment de plus en plus nombreux à vouloir immigrer à MADAGASCAR.

Pour ne parler que de moi-même - je ne suis pas retraité -, je suis arrivé à MADAGASCAR dans le cadre d'une expatriation professionnelle, pour y travailler. Il est probable que si, au moment de mon choix, on m'avait proposé un poste au BRÉSIL, je n'aurais peut-être jamais eu l'opportunité de mettre les pieds à MADAGASCAR.

Je m'intéresse d'autant plus aux motivations des retraités car je continue à penser, personnellement, que MADAGASCAR n'est pas un pays fait pour les retraités, à l'inverse, par exemple, de l'ÎLE MAURICE ou du PORTUGAL, voire du MAROC.

Crusaders :

Je m'intéresse d'autant plus aux motivations des retraités car je continue à penser, personnellement, que MADAGASCAR n'est pas un pays fait pour les retraités, à l'inverse, par exemple, de l'ÎLE MAURICE ou du PORTUGAL, voire du MAROC.

Je ne suis pas d'accord, cela dépend de la personne, on peut bien y passer sa retraite mais à condition d'être en bonne santé physique, avoir une bonne capacité d'adaptation et d'integration, être suffisamment informé/ conscient des certaines risques, etc...

Après je trouve que Madagascar ne les attirent pas tant que ça, les couples retraités français/française ou mixte ayant vécu en France n'y sont pas si nombreux que cela.
Le pays attire plutôt les retraités seuls :|

Avanaa :

Après je trouve que Madagascar ne les attirent pas tant que ça, les couples retraités français/française ou mixte ayant vécu en France n'y sont pas si nombreux que cela.
Le pays attire plutôt les retraités seuls :|

On est bien d'accord.

Et c'est, précisément, cette dernière catégorie qui ne manque pas de m'interpeler.

Tout a fait d'accord avec cette constatation, Un retraité seul aurait-il le choix comme à Madagascar de pouvoir se pavaner au bras d'une jeune femme (pailletée ou non) en France s'il ne s'appelle pas Crésus?  :/
Donc la question serait plutôt quelle mouche a donc piqué les jeune femmes malgaches à vouloir à tout prix se pavaner au bras d'un vieux retraité français chauve, bedonnant et sénile? ;)
Et là, les réponses ne manqueraient pas. :cool:

Crusaders :
Avanaa :

Après je trouve que Madagascar ne les attirent pas tant que ça, les couples retraités français/française ou mixte ayant vécu en France n'y sont pas si nombreux que cela.
Le pays attire plutôt les retraités seuls :|

On est bien d'accord.

Et c'est, précisément, cette dernière catégorie qui ne manque pas de m'interpeler.

Bah Crusaders, tu prêches le faux pour savoir le vrai ?
Bien que je ne sois pas dans cette catégorie -retraité masculin seul-  je pense qu'on peut avoir quelques éléments de réponses autour de nous...
- Le montant des retraites pour la plupart ne permet pas d'avoir une vie décente en Europe... Madagascar est une des seules destinations qui ne demande pas trop d'assurance de ressources comme beaucoup de pays étrangers, et la vie quotidienne revient moins cher que dans des pays comme le Portugal et le Maroc...
- La misère sociale et sexuelle de nos compatriotes va trouver ici quelques compensations... d’autant que "Magic Madagascar" vous transforme de Paul Préboist en Brad Pitt dès la descente d'avion... et vous permet de faire un couple, ou d’avoir plein de copines jeunes et dévouées... ce qui me paraît impossible sur d'autres destinations plus proches de la France...
- Le contexte de Madagascar permet de faire parfois "naufrage" en toute quiétude... loin de son entourage...

Comme je l'ai déjà dit dans un autre post, Madagascar est une destination très masculine, que ce soit pour les expats actifs ou retraités...
Pourquoi ?
Souvent, dans un couple à l'expat, le projet est celui en priorité du mari...
En dehors des tentations qui peuvent mettre à mal un couple, l'éloignement de Madagascar finit par être subi par la compagne qui se retrouve très isolée, surtout si elle n'a pas elle même une activité (n'est pas femme au foyer qui veut) d'autant que l'offre culturelle, sociale, sportive ou autre n'est pas très grande... elle se retrouve sans repère, sans amies... d'autant que pour beaucoup, c'est la première expérience à l'étranger...
Pour les couples franco-français retraités que je connais à Diégo (2 seulement), c'est l'éloignement de la famille, des petits enfants dont souffrent le plus les compagnes... et si leurs moyens leur permettent, elles font, souvent seules, de fréquents aller-retour sur la France avec des séjours de plus en plus longs... et finissent par craquer...

Quand j'ai connu mon actuel mari il y a une quinzaine d'années, les choses ont été claires très rapidement... à savoir :
- j'arrêterai de travailler à 50 ans pour m'installer définitivement à l'étranger et vivre ce que je voulais...
- Une vie et ensuite une retraite en France ou en Europe, ou trop près de l'Europe étaient exclues... mes destinations se situant dans le Pacifique, en Amérique du Sud ou en Afrique noire (incluant Madagascar)... L'Asie ne m'a jamais subjuguée...

Ces éléments pris en compte, nous avons travaillé à mon projet qui est devenu le sien.
Les aléas de notre installation n'ont pas permis qu'il reste pour l’instant ici... ce qui devrait être résolusdans quelques courts mois...
Ce projet est donc notre projet à tous deux, même si je l'ai initié au départ... et nous avons convenu que c'était Madagascar qui convenait le mieux...
Maintenant, wait and see... sachant que pour nous Mada n'est pas le terminus qu'y trouve certains...

Avanaa :
Crusaders :

Je m'intéresse d'autant plus aux motivations des retraités car je continue à penser, personnellement, que MADAGASCAR n'est pas un pays fait pour les retraités, à l'inverse, par exemple, de l'ÎLE MAURICE ou du PORTUGAL, voire du MAROC.

Je ne suis pas d'accord, cela dépend de la personne, on peut bien y passer sa retraite mais à condition d'être en bonne santé physique, avoir une bonne capacité d'adaptation et d'integration, être suffisamment informé/ conscient des certaines risques, etc...

Après je trouve que Madagascar ne les attirent pas tant que ça, les couples retraités français/française ou mixte ayant vécu en France n'y sont pas si nombreux que cela.
Le pays attire plutôt les retraités seuls :|

Personnellement je pense que Madagascar est fait pour un petit nombre de retraités mais pas fait pour la très grande majorité. Quoique c'est certainement plutôt l'inverse, une très grande majorité des retraités ne sont pas fait pour la vie à Mada. La vie à Madagascar est ce qu'elle est et c'est plutôt a ceux qui y arrivent de s'y adapter, mais encore faut-il en être capable et savoir à quoi s'attendre avant de mettre tous ces effets personnels dans un contener.

Par le passé les retraités que j'ai pu rencontrer avaient choisi MADAGASCAR comme destination retraite, et la très grande majorité ne regrettaient pas leur choix. Cela fera un peu cliché, mais je dirais que la très grande majorité d'entre eux avaient un tempérament de "routard", ou peut-être "broussard" et on en retrouvait beaucoup dans des petits villages majoritairement sur les côtes. La plupart étaient totalement intégrés dans la vie locale et restaient actifs. Les activités étaient diverses: pêche, jardinage, etc d'autres s’impliquaient dans de petits commerces ouverts pour leurs épouses.  D'autres encore ont ouvert des écoles, j'en connaissais aussi un qui avait ouvert un dispensaire.... Il s'agissait majoritairement d'hommes, mais j'ai aussi rencontré une femme retraité qui était très heureuse de son choix et s'occupait en donnant des cours de français dans l'école du village...

Aujourd'hui le profil des retraités, a beaucoup changé, il me semble, surtout grâce ou plutôt à cause d'internet.
(Étant donné qu'il n'y a certainement pas de données fiables sur ce sujet je me contenterais de mon impression personnelle, d'après ce que je peux voir sur ce forum). D'après les posts que l'on peut lire (mais je ne sais pas si cela est représentatif de l'ensemble des retraités), je dirais que les nouveaux retraités ne choisissent plus de passer leur retraite à Madagascar mais plutôt de passer leur retraite avec une malgache, qu'ils ne connaissent même pas la plupart du temps (uniquement en virtuel) et souvent leur 1er séjour à Mada semble être leur déménagement définitif.

Combien de posts ou l'on peut lire: "j'ai rencontré une malgache et je veux vendre tout ce que j'ai en France et venir m'installer à Madagascar" sans jamais y avoir mit un pied auparavant.... Quand ce n'est pas "j'ai rencontré une malgache sur internet et j'ai acheté un terrain voire même une maison à Madagascar" mais évidement sans jamais être venu à Mada (maison réelle ou imaginaire, la surprise sera souvent grande à l'arrivée, et ceux laà se rendront compte dès leurs premiers jours à Mada que la naïveté n'est pas une qualité, surtout dans ce pays.....)
D'autres choisissent Mada uniquement parce que la vie est moins cher que dans beaucoup d'autres pays, mais sans même se demander si cette vie leur conviendra.
Et heureusement qu'il y a des vols directs, car je ne serais pas étonné d'apprendre que certains demandent leurs visas transformables "option retraité" sans même être capable de positionner Madagascar sur un globe terrestre....
Je pense que la très grande majorité de ces nouveaux venus, ne sont pas du tout fait pour la vie dans ce pays et regretteront très vite leur choix, mais resteront malgré tout car ils ont tout vendus en France et n'ont pas les moyens ou pas le tempérament pour se lancer dans un nouveau projet d'expatriation vers une autre destination. N'étant pas fait pour la vie dans ce pays et ne sachant pas quoi faire de leurs journées, beaucoup d'entre eux termineront en piliers de comptoirs à s’apitoyer sur leur triste sort.....

Mais je partage l'avis d'Avanaa: "on peut bien y passer sa retraite mais à condition d'être en bonne santé physique, avoir une bonne capacité d'adaptation et d’intégration, être suffisamment informé/ conscient des certaines risques, etc... "
Mais très peu de retraités correspondent à cette description....
Personnellement je ne sais pas encore si je resterais à Mada pour la retraite, mais si j'y reste cela sera un choix, et je suis certain que je ne m'y ennuierais pas et que je ne le regretterais pas non plus...

loicpty :

Personnellement je pense que Madagascar est fait pour un petit nombre de retraités mais pas fait pour la très grande majorité. Quoique c'est certainement plutôt l'inverse, une très grande majorité des retraités ne sont pas fait pour la vie à Mada. La vie à Madagascar est ce qu'elle est et c'est plutôt a ceux qui y arrivent de s'y adapter, mais encore faut-il en être capable et savoir à quoi s'attendre avant de mettre tous ces effets personnels dans un contener.

Par le passé les retraités que j'ai pu rencontrer avaient choisi MADAGASCAR comme destination retraite, et la très grande majorité ne regrettaient pas leur choix. Cela fera un peu cliché, mais je dirais que la très grande majorité d'entre eux avaient un tempérament de "routard", ou peut-être "broussard" et on en retrouvait beaucoup dans des petits villages majoritairement sur les côtes. La plupart étaient totalement intégrés dans la vie locale et restaient actifs. Les activités étaient diverses: pêche, jardinage, etc d'autres s’impliquaient dans de petits commerces ouverts pour leurs épouses.  D'autres encore ont ouvert des écoles, j'en connaissais aussi un qui avait ouvert un dispensaire.... Il s'agissait majoritairement d'hommes, mais j'ai aussi rencontré une femme retraité qui était très heureuse de son choix et s'occupait en donnant des cours de français dans l'école du village...

Aujourd'hui le profil des retraités, a beaucoup changé, il me semble, surtout grâce ou plutôt à cause d'internet.
(Étant donné qu'il n'y a certainement pas de données fiables sur ce sujet je me contenterais de mon impression personnelle, d'après ce que je peux voir sur ce forum). D'après les posts que l'on peut lire (mais je ne sais pas si cela est représentatif de l'ensemble des retraités), je dirais que les nouveaux retraités ne choisissent plus de passer leur retraite à Madagascar mais plutôt de passer leur retraite avec une malgache, qu'ils ne connaissent même pas la plupart du temps (uniquement en virtuel) et souvent leur 1er séjour à Mada semble être leur déménagement définitif.

Combien de posts ou l'on peut lire: "j'ai rencontré une malgache et je veux vendre tout ce que j'ai en France et venir m'installer à Madagascar" sans jamais y avoir mit un pied auparavant.... Quand ce n'est pas "j'ai rencontré une malgache sur internet et j'ai acheté un terrain voire même une maison à Madagascar" mais évidement sans jamais être venu à Mada (maison réelle ou imaginaire, la surprise sera souvent grande à l'arrivée, et ceux laà se rendront compte dès leurs premiers jours à Mada que la naïveté n'est pas une qualité, surtout dans ce pays.....)
D'autres choisissent Mada uniquement parce que la vie est moins cher que dans beaucoup d'autres pays, mais sans même se demander si cette vie leur conviendra.
Et heureusement qu'il y a des vols directs, car je ne serais pas étonné d'apprendre que certains demandent leurs visas transformables "option retraité" sans même être capable de positionner Madagascar sur un globe terrestre....
Je pense que la très grande majorité de ces nouveaux venus, ne sont pas du tout fait pour la vie dans ce pays et regretteront très vite leur choix, mais resteront malgré tout car ils ont tout vendus en France et n'ont pas les moyens ou pas le tempérament pour se lancer dans un nouveau projet d'expatriation vers une autre destination. N'étant pas fait pour la vie dans ce pays et ne sachant pas quoi faire de leurs journées, beaucoup d'entre eux termineront en piliers de comptoirs à s’apitoyer sur leur triste sort.....

Mais je partage l'avis d'Avanaa: "on peut bien y passer sa retraite mais à condition d'être en bonne santé physique, avoir une bonne capacité d'adaptation et d’intégration, être suffisamment informé/ conscient des certaines risques, etc... "
Mais très peu de retraités correspondent à cette description....
Personnellement je ne sais pas encore si je resterais à Mada pour la retraite, mais si j'y reste cela sera un choix, et je suis certain que je ne m'y ennuierais pas et que je ne le regretterais pas non plus...

Je partage globalement votre analyse.

Merci d'avoir "écrit tout haut ce que je pensais tout bas".

Une autre question me taraude cependant l'esprit.

"Le fait de vouloir vivre sa retraite à MADAGASCAR impose-t-il de devoir "remettre le couvert" - se marier, avoir des enfants - à 70 ans ou plus ?"

Dixit Crusaders:
"Le fait de vouloir vivre sa retraite à MADAGASCAR impose-t-il de devoir "remettre le couvert" - se marier, avoir des enfants - à 70 ans ou plus ?"

Quand j'ai connu ma compagne avec laquelle je vis maintenant depuis près de six ans, il était entendu entre nous que si je ne voulais plus d'enfants elle ne resterait pas avec moi. Voila, c'était clair et net...
J'avais donc le choix.
Mais à présent, que notre petit Schtroumf a déjà cinq ans, je ne regrette rien car j'ai beaucoup plus de temps pour lui que j'en avais avec mes trois autres enfants qui sont parents eux-même en France. D'autre part j'ai beaucoup plus de patience et si bien sûr à soixante dix piges je suis moins en forme qu'à 25 ans, je suis beaucoup plus sage et disponible car je ne cours plus après des rêves ou des désirs personnels.
Bien entendu, nos vies se sépareront beaucoup plus tôt que si j'étais encore dans la force de l'âge. mais c'est à moi de le préparer à cela aussi et de lui faire comprendre que nous sommes tous des mortels et que notre vie, celle de mon fils comme la mienne ne tient qu'à un fil très ténu qui peu se rompre aussi bien pour lui que pour moi, même si les chances de survie ne sont pas les mêmes.

Bonjour,
Je pense que le fait d'être au soleil de pouvoir avoir un autre pouvoir d'achat est déjà en soi une bonne raison...dans nos pays ..le temps les impots..les tracasseries..

Bonjour,
Oui evidement c'est un point de vue de mon coté je pense qu'a 64 ans je ne pourrais supporter d'élever encore un enfant surtout dans la vie actuelle...c'est peut etre different là-bas.
Mais félicitations.

Crusaders :

"Mais quelle mouche a donc piqué nos retraités ?"

Le débat est ouvert .....

Bonsoir... avec un minimum vieillesse de 800€ ou même avec des pensions de retraite dans les 1200€ Pourquoi pas Madagascar  :)  on peut y trouver un logement correcte à 200/300€ on y mange bien et pas cher, le pays est plutôt joli et le climat agréable, on y parle à peu prés français... 
Gros pépin de santé il y a un petit DOM pas loin...
Alors finalement Mada est privilégié pour sa retraite...
Laurence  :)

Retraite d'occidentaux à Mada : quelques initiatives privées existent.

Je pense que c'est une forte opportunité  de développement , à l'instar de l'Espagne, du Portugal ou du Maroc, liste non exhaustive.

Les atouts sont présents et à mon sens énormes, illustrés par des interventions sur le forum.

Les inconvénients aussi sont énormes. En ordre de priorité: système -ou non système- de soins de santé, insécurité, état fragile, infrastructures, destination lointaine.

J'en ai parlé récemment avec des parlementaires malgaches en visite à Luxembourg qui partagent  cette vision.

Wait and see (ou mora mora).

LaurenceL :

Bonsoir... avec un minimum vieillesse de 800€ ou même avec des pensions de retraite dans les 1200€ Pourquoi pas Madagascar  :)  on peut y trouver un logement correcte à 200/300€ on y mange bien et pas cher, le pays est plutôt joli et le climat agréable, on y parle à peu prés français... 
Gros pépin de santé il y a un petit DOM pas loin...
Alors finalement Mada est privilégié pour sa retraite...Laurence  :)

Bonsoir Laurence,
Je pense pouvoir dire sans trop de risque de me tromper que beaucoup de réunionnais ont déjà effectué un séjour à Mada (tourisme) et que ceux qui n'y sont jamais venu à Mada connaissent au moins sont existence.
On pourrait donc penser que tous connaissent vos arguments: on peut y trouver un logement correcte à 200/300€ on y mange bien et pas cher, le pays est plutôt joli et le climat agréable, on y parle à peu prés français...  Gros pépin de santé il y a un petit DOM pas loin...

Je pense qu'à la Réunion aussi certains retraités ont des fins de mois difficiles.
Alors pourquoi ne voit-on pas plus de couples de réunionnais retraités à Mada? Personnellement j'en ai jamais vu, mais il y en a peut-être quelques-uns.....

La même question pourrait se poser pour Mayotte.....

jpmadalu :

Les atouts sont présents et à mon sens énormes, illustrés par des interventions sur le forum.

Ce sont précisément ces "atouts" que j'ai, personnellement, quelques difficultés à cerner.

Dixit Crusaders:
Ce sont précisément ces "atouts" que j'ai, personnellement, quelques difficultés à cerner.

Même si à l'instant précis où j'écris ces mots, le GAU (Grand Arroseur de l'Univers) fait tomber des trombes d'eau, il faut dire que la plus grande richesse de la Grande Île qui est encore gratuite pour l'instant ... c'est la vitamine D en surabondance.  :cool:
En effet, nos corps créent de la vitamine D à partir du cholestérol si nous sommes exposés suffisamment longtemps aux rayons UV, comme sous le soleil, et du soleil, en veux-tu en voilà.  ;)
Car le GAU ne fait généralement pleuvoir que la nuit alors que le matin dès que la lumière se fait, et que l'horizon s'illumine en masquant toutes les misères du pays où nous avons élu domicile, nous bénéficions de cette vitamine qui éclaire nos journées. :idontagree:
(mais ne le dites à personne car il y a des vautours à l'affût de tout ce qui pourrait se faire payer)... suivez mon regard. :o

Crusaders :
jpmadalu :

Les atouts sont présents et à mon sens énormes, illustrés par des interventions sur le forum.

Ce sont précisément ces "atouts" que j'ai, personnellement, quelques difficultés à cerner.

Je pense que vous avez tous les 2 raison.
Mada pourrait devenir une destination retraite, mais cela demanderait des investissements très important, car, à mon avis, pour le moment il n'y a rien pour les attirer.
Le principal frein pour le moment, selon moi, est le manque d'activités.

Il y avait un reportage sur "7 à 8" (émission sur TF1) la semaine dernière ou la semaine précédente, (donc peut-être encore disponible en replay) sur une ville pour retraités aux États-Unis dont j'ai oublié le nom.

Cette ville a été imaginé à l'origine par un milliardaire américain qui y avait construit quelques dizaines de maisons. Dorénavant c'est une ville avec plusieurs centaines de maisons. Pour pouvoir y habiter il faut avoir au moins 55 ans, et les enfants sont quasiment interdit (visites aux grands parents limités à 2 ou 3 semaines par an).
Mais en plus des habitations, il y a de nombreux centres d'activités, commerces et de nombreux loisirs, et je pense que c'est surtout cela qui y attire les retraités en plus du calme.

Une telle zone d'habitations (ou quartier) pour retraités (entièrement sécurisée) serait réalisable à Mada (prix du terrain accessible (des milliers d'hectares de terrain domanial disponibles), coût de la vie relativement faible, salaires encore plus faibles, etc). Mais pour le moment, il n'y a pas la moindre base donc tout est à faire...... Donc probablement des centaines de milliers d'euros d'investissement, où plutôt des millions. Mais si JP est milliardaire pourquoi pas?    :lol:

loicpty :

Cette ville a été imaginé à l'origine par un milliardaire américain qui y avait construit quelques dizaines de maisons. Dorénavant c'est une ville avec plusieurs centaines de maisons. Pour pouvoir y habiter il faut avoir au moins 55 ans, et les enfants sont quasiment interdit (visites aux grands parents limités à 2 ou 3 semaines par an).

Cela me paraît difficilement envisageable à MADAGASCAR sachant que l'un des premiers devoirs auxquels s'emploient les septuagénaires migrant à MADAGASCAR est, justement, ..... de faire des enfants à leurs jeunes compagnes.

loicpty :

Une telle zone d'habitations (ou quartier) pour retraités (entièrement sécurisée) serait réalisable à Mada (prix du terrain accessible (des milliers d'hectares de terrain domanial disponibles), coût de la vie relativement faible, salaires encore plus faibles, etc). Mais pour le moment, il n'y a pas la moindre base donc tout est à faire...... Donc probablement des centaines de milliers d'euros d'investissement, où plutôt des millions. Mais si JP est milliardaire pourquoi pas?

Je pense, objectivement, que MADAGASCAR a plus le profil du pays d'accueil pour réfugiés syriens que pour retraités occidentaux.

A condition bien sûr que ces réfugiés syriens soient accompagnés par une bonne subvention permettant de les loger dans des hôtels ou des logements décents car des bidonvilles, il n'y en a que trop dans l'Île Rouge. :/

Tiens c'est étrange ..... Vous évoquez les réfugiés syriens

Article paru dans MIDI MADAGASIKARA du 05 septembre 2017

le lien de l'article

- http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-un … s-syriens/

et l'article lui-même.

Depuis le 23 août dernier, le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), Bureau régional en Afrique du Sud, publie un appel à manifestation d’intérêt pour le soutien des réfugiés et demandeurs d’asile à Madagascar.
« Pas d’intérêt, pas d’action ». C’est le mot d’ordre des tenants du régime actuel. Faisant face à un problème de trésorerie, nos dirigeants font tout pour redresser les finances de l’Etat, quitte à prendre des décisions contraires aux réalités socioéconomiques du pays et aux aspirations populaires. Alors que la Grande Ile est classée parmi les pays les plus pauvres du monde et que 92% des Malgaches vivent sous le seuil de la pauvreté, le régime décide d’accueillir des réfugiés. De source bien informée, nos dirigeants auraient conclu un accord avec la Turquie en vue de l’accueil de réfugiés syriens. Si en France, on évoque la venue de 500 réfugiés syriens d’ici la fin de l’année 2018, le nombre n’a pas encore été dévoilé pour ce qui est de la Grande Ile. A en croire notre source, des infrastructures destinées à l’accueil de réfugiés syriens vont être mises en place sur la RN2, du côté d’Ambohimangakely. Le régime HVM aurait conclu un accord avec une Société immobilière pour un projet de construction de grands bâtiments qui feront office de centre pour réfugiés. Le marché aurait été confié à un promoteur immobilier de renom, de nationalité indopakistanaise qui a déjà fait parler de lui à maintes reprises depuis quelques années. Alors que de nombreux Malgaches sont sans-abris et dorment sous les tunnels, le régime choisit de prioriser la construction d’un village d’accueil pour les réfugiés.
Financement. Depuis le 23 août dernier, le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), Bureau régional en Afrique du Sud, lance un appel à manifestation d’intérêt pour la mise en œuvre de deux projets, à savoir la prévention et l’intervention des cas d’apatridie et le soutien des réfugiés et demandeurs d’asile à Madagascar. Dans cette annonce, le UNHCR précise qu’ « un financement sera accordé aux projets dans les domaines de service liés à la protection, la défense et les solutions durables (pour des projets d’apatridie) et dans les domaines liés à la protection, la détermination du statut des réfugiés, l’aide humanitaire et les solutions durables (pour les projets des réfugiés) pour une période initiale d’un an à compter du 1er janvier 2018 avec une possibilité de prolongation pour une période maximale de quatre ans ». La question est désormais de savoir si le limogeage de l’ancienne ministre des affaires étrangères, Atallah Béatrice n’a aucun lien avec ce projet d’envergure qui risque de provoquer des polémiques dès sa mise en œuvre. En effet, en réaction à cet appel à manifestation d’intérêt de l’UNHCR, l’ex-Chef de la Diplomatie malgache a déclaré : « Nous sommes souverains sur la décision d’accueillir des réfugiés ou non. Les Nations Unies n’ont pas de mandat pour faire entrer des réfugiés politiques ou humanitaires dans un pays ». Elle a aussi rappelé qu’ « à cause du contexte socioéconomique du pays, Madagascar n’a pas signé la déclaration sur l’accueil des réfugiés proposée par les Nations Unies lors du Sommet humanitaire mondial en octobre 2016 ».
Risque élevé. On se demande si cette décision n’aura pas de répercussion sur l’harmonie sociale à Madagascar. La construction de nombreuses mosquées dans la partie Nord de la Grande Ile a déjà provoqué des polémiques l’année dernière notamment à propos du risque élevé des menaces terroristes. Nul n’ignore que les réfugiés syriens que nous allons accueillir à partir de l’année prochaine seront composés essentiellement, ou à majorité de musulmans. Quid de la cohabitation dans un pays à majorité chrétienne comme Madagascar ? Quoiqu’il en soit, les dirigeants malgaches devraient d’abord songer à résoudre les problèmes de pauvreté qui frappent la majorité des Malgaches avant de s’aventurer dans la mise en œuvre de ce projet.

Crusaders :

Cela me paraît difficilement envisageable à MADAGASCAR sachant que l'un des premiers devoirs auxquels s'emploient les septuagénaires migrant à MADAGASCAR est, justement, ..... de faire des enfants à leurs jeunes compagnes.

En fait, c'est pas les enfants qu'il faut interdire dans ces futurs paradisiaques ensembles pour retraités... mais leur "éventuelle"vieille épouse vahaza...  :D  :D  :lol:
Un projet existait sur Diégo : un ensemble de villas avec un petit immeuble "maison de retraite médicalisée"... dans un immense parc avec piscine, restaurant et même petit port pour amarrer son bateau perso...
Vous pouviez donc acheter une villa tant que vous étiez "Brad Pitt", c'est à dire "superbienconservépourvotreage" et par la suite, après plusieurs AVC, bénéficier de la maison de retraite médicalisée en revendant ou en louant votre maison personnelle... il me semble que vous pouviez aussi emmener en maison de retraite votre animal de compagnie (mais je ne me souviens plus si les jeunes compagnes pouvaient aussi y loger ainsi que les bambins) !

Un projet d'avenir... avec un beau mur d'enceinte... et puis... plouf plouff !
Mais il devrait être relancé dès que Diégo Suarez aura son nouvel aéroport international.... ;)

basque bondissant :

Tiens c'est étrange ..... Vous évoquez les réfugiés syriens

Article paru dans MIDI MADAGASIKARA du 05 septembre 2017

le lien de l'article

- http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-un … s-syriens/

et l'article lui-même.

Depuis le 23 août dernier, le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), Bureau régional en Afrique du Sud, publie un appel à manifestation d’intérêt pour le soutien des réfugiés et demandeurs d’asile à Madagascar.
« Pas d’intérêt, pas d’action ». C’est le mot d’ordre des tenants du régime actuel. Faisant face à un problème de trésorerie, nos dirigeants font tout pour redresser les finances de l’Etat, quitte à prendre des décisions contraires aux réalités socioéconomiques du pays et aux aspirations populaires. Alors que la Grande Ile est classée parmi les pays les plus pauvres du monde et que 92% des Malgaches vivent sous le seuil de la pauvreté, le régime décide d’accueillir des réfugiés. De source bien informée, nos dirigeants auraient conclu un accord avec la Turquie en vue de l’accueil de réfugiés syriens. Si en France, on évoque la venue de 500 réfugiés syriens d’ici la fin de l’année 2018, le nombre n’a pas encore été dévoilé pour ce qui est de la Grande Ile. A en croire notre source, des infrastructures destinées à l’accueil de réfugiés syriens vont être mises en place sur la RN2, du côté d’Ambohimangakely. Le régime HVM aurait conclu un accord avec une Société immobilière pour un projet de construction de grands bâtiments qui feront office de centre pour réfugiés. Le marché aurait été confié à un promoteur immobilier de renom, de nationalité indopakistanaise qui a déjà fait parler de lui à maintes reprises depuis quelques années. Alors que de nombreux Malgaches sont sans-abris et dorment sous les tunnels, le régime choisit de prioriser la construction d’un village d’accueil pour les réfugiés.
Financement. Depuis le 23 août dernier, le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), Bureau régional en Afrique du Sud, lance un appel à manifestation d’intérêt pour la mise en œuvre de deux projets, à savoir la prévention et l’intervention des cas d’apatridie et le soutien des réfugiés et demandeurs d’asile à Madagascar. Dans cette annonce, le UNHCR précise qu’ « un financement sera accordé aux projets dans les domaines de service liés à la protection, la défense et les solutions durables (pour des projets d’apatridie) et dans les domaines liés à la protection, la détermination du statut des réfugiés, l’aide humanitaire et les solutions durables (pour les projets des réfugiés) pour une période initiale d’un an à compter du 1er janvier 2018 avec une possibilité de prolongation pour une période maximale de quatre ans ». La question est désormais de savoir si le limogeage de l’ancienne ministre des affaires étrangères, Atallah Béatrice n’a aucun lien avec ce projet d’envergure qui risque de provoquer des polémiques dès sa mise en œuvre. En effet, en réaction à cet appel à manifestation d’intérêt de l’UNHCR, l’ex-Chef de la Diplomatie malgache a déclaré : « Nous sommes souverains sur la décision d’accueillir des réfugiés ou non. Les Nations Unies n’ont pas de mandat pour faire entrer des réfugiés politiques ou humanitaires dans un pays ». Elle a aussi rappelé qu’ « à cause du contexte socioéconomique du pays, Madagascar n’a pas signé la déclaration sur l’accueil des réfugiés proposée par les Nations Unies lors du Sommet humanitaire mondial en octobre 2016 ».
Risque élevé. On se demande si cette décision n’aura pas de répercussion sur l’harmonie sociale à Madagascar. La construction de nombreuses mosquées dans la partie Nord de la Grande Ile a déjà provoqué des polémiques l’année dernière notamment à propos du risque élevé des menaces terroristes. Nul n’ignore que les réfugiés syriens que nous allons accueillir à partir de l’année prochaine seront composés essentiellement, ou à majorité de musulmans. Quid de la cohabitation dans un pays à majorité chrétienne comme Madagascar ? Quoiqu’il en soit, les dirigeants malgaches devraient d’abord songer à résoudre les problèmes de pauvreté qui frappent la majorité des Malgaches avant de s’aventurer dans la mise en œuvre de ce projet.

Ce projet d'accueil de réfugiés syriens à MADAGASCAR alimente toutes les discussions depuis quelques jours.

Je suis, personnellement, tenté d'y accorder quelque crédit.

La TURQUIE est en effet  très "présente et offensive" à MADAGASCAR depuis deux ou trois ans et le gouvernement malagasy actuel n'aurait sans doute pas les moyens - pas plus que la volonté d'ailleurs - de s'opposer à une telle initiative "sponsorisée" par la TURQUIE.

On aura donc une ethnie de plus à Madagascar et des expats en masse si cette affaire se concrétise... mais les gasy l'entendront-ils de cette oreille qu'on vienne de nouveau leur "voler leur terre"? Et les syriens sauront-ils se plier aux fady? Mais comme le disait déjà un certain Aristote que je n'ai, malgré mon grand âge, pas eu le privilège de connaître personnellement:" l'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit."  :/

Mais qu'est ce qui peut bien motiver l’État Malgache à venir en aide aux réfugiés syriens?
En premier certainement la compassion (2%) et en second certainement l'intérêt financier (98%) ;)
Qui financera la construction des logements pour réfugiés? Certainement pas l’État malgache, mais il est probable qu'il reçoive (ou plutôt que certains décideurs reçoivent) une petite commission de la part du promoteur immobilier "pour service rendu" :)
Qui sera propriétaire des bâtiments construits? Ni l'UNHCR, ni l’État Turc, donc probablement L’État malgache ou le promoteur immobilier associé à quelques dirigeants.... Les bâtiments ou logements pourront être revendus dans quelques années (entre 1 et 4 ans: durée de la prise en charge des réfugiés par l'UNHCR) avec une très belle plus-value (surtout lorsque cela n'a rien coûté au départ).
Les réfugiés seront pris en charge par l'UNHCR durant un an (prolongation possible jusqu'à 4 ans), donc peut-être encore une petite part à prendre dans les aides de l'UNHCR.

Sur les 500 réfugiés, on peut envisager que la plupart souhaiterons retourner en Syrie lorsque la situation sera plus calme ou tenteront de repartir vers un autre pays.
Donc sans doute mini séjour à Mada pour quelques syriens, et maxi bénef pour quelques décideurs malgaches (et un promoteur indo-pakistanais)...... :lol:

madagaston :

On aura donc une ethnie de plus à Madagascar et des expats en masse si cette affaire se concrétise... mais les gasy l'entendront-ils de cette oreille qu'on vienne de nouveau leur "voler leur terre"? Et les syriens sauront-ils se plier aux fady? Mais comme le disait déjà un certain Aristote que je n'ai, malgré mon grand âge, pas eu le privilège de connaître personnellement:" l'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit."  :/

Je ne suis pas persuadé qu'on leur demandera leur avis - aux citoyens malgaches -.

Et quand bien même cela viendrait à leur déplaire, ils me semblent avoir atteint un tel niveau de résignation que je doute qu'ils viennent à manifester contre un tel projet.

loicpty :

Mais qu'est ce qui peut bien motiver l’État Malgache à venir en aide aux réfugiés syriens?

L'entregent et l'argent de la TURQUIE d'une part.

L'appât du gain des dirigeants malgaches d'autre part.

Dixit Crusaders:
"Et quand bien même cela viendrait à leur déplaire, ils me semblent avoir atteint un tel niveau de résignation que je doute qu'ils viennent à manifester contre un tel projet."


Eh oui! quand on veut une place au soleil il faut se résigner à supporter quelques coup de soleil... en effet la résignation allège toutes les épreuves. :/

Bizarre, je ne vois plus le bouton "Citer" sur le site. Donc, je fais un copier-coller.

Mada pourrait devenir une destination retraite, mais cela demanderait des investissements très important, car, à mon avis, pour le moment il n'y a rien pour les attirer.
Le principal frein pour le moment, selon moi, est le manque d'activités ...

Une telle zone d'habitations (ou quartier) pour retraités (entièrement sécurisée) serait réalisable à Mada (prix du terrain accessible (des milliers d'hectares de terrain domanial disponibles), coût de la vie relativement faible, salaires encore plus faibles, etc). Mais pour le moment, il n'y a pas la moindre base donc tout est à faire...... Donc probablement des centaines de milliers d'euros d'investissement, où plutôt des millions. Mais si JP est milliardaire pourquoi pas?
   

N'étant pas milliardaire mais en contact avec des milliers de  gestionnaires de fonds d'investissement, je vous affirme que leur principal problème n'est pas le manque d'argent mais le manque de projets rentables.

Le projet de quartier pour retraités (j'en ai connu en Tunisie) semble profitable pourvu que l'état prenne en charge les infrastructures de transport, hôpitaux, etc... Comme vous le dites, tout est à faire, surtout par l'état.

Quand aux réfugiés syriens, on est dans le registre humanitaire, pas financier. Est-ce bien le rôle de Madagascar?

jpmadalu :

Quand aux réfugiés syriens, on est dans le registre humanitaire, pas financier. Est-ce bien le rôle de Madagascar?

Non, bien sûr !!!!!

Ceci étant, lorsque la TURQUIE mets le poids de son engagement financier à MADAGASCAR dans la balance, on est bien dans le registre "financier".

jpmadalu :

J'en ai parlé récemment avec des parlementaires malgaches en visite à Luxembourg qui partagent  cette vision.

Ah, les officiels malgaches - ministres, parlementaires, ..... - en visite - mission !!!!! - à l'étranger pour le bénéfice et la promotion de leur pays .

Une vaste farce !!!!!

Certains passent près de la moitié de leur temps à l'extérieur aux frais de la Communauté Internationale en ne songeant qu'à une chose, développer une approche "très personnelle" du B to B et se mettre de juteuses indemnités de mission dans la poche.

J'ai rencontré ces parlementaires malgaches dans le cadre de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie accueillie à Luxembourg et la Maison d'Afrique, association dont je suis membre, s'est chargée de leur hébergement à un prix décent.

Je ne sais pas si c'est la communauté internationale ou l'état malgache qui payait leur voyage.

Comme souvent -et ce n'est pas neuf-, nombre de privilégiés confondent leurs intérêts personnels avec ceux pour lesquels ils sont mandatés. De ma modeste expérience, je vous assure que les occidentaux (CEE, Otan, Onu, FMI, Banque Mondiale...) surpassent, et de loin, les africains dans cette "approche très personnelle de leur mission ".

Par bonheur, même si l'occasion fait le larron, l'engagement de la plupart est sincère.

Je sais que je vais me faire trucider, mais selon moi, l'Afrique me paraît plus démocratique sous l'aspect de la corruption, puisqu'elle est accessible à plus de personnes. Etant entendu que je condamne la corruption, mais ce fléau me semble ridicule par rapport à celui de l'exploitation mondialiste qui fait bien plus de victimes.

Voir http://www.cadtm.org/La-dette-du-Tiers-Monde : ici est la réelle vaste farce.

jpmadalu :

Par bonheur, même si l'occasion fait le larron, l'engagement de la plupart est sincère.

Voulez-vous parler de l'engagement des "officiels" malgaches ?

Nouvelle discussion