Nouvelles mesures pour les visas Français

Bonjour

Du changement à prévoir à partir du 1er décembre prochain au niveau de la procédure de demande de visa Schengen dans les consulats de France .

A partir de cette date, toutes les demandes doivent être faites sur le site France Visas où il faudra créer un compte. L’assistant présent sur le site « permet aux demandeurs de déterminer, en fonction de leur situation, si un visa est nécessaire et lequel. Il indiquera aussi quels justificatifs faudra joindre à leur demande et le tarif appliqué », est-il écrit.

Ensuite, le demandeur sera redirigé vers le site TLScontact pour solliciter un rendez-vous.

Pour les personnes ayant fait une demande avant le 1er décembre, il faudra se rendre sur la rubrique Processus de demande sur le site de TLScontact pour connaître la marche à suivre.

C’est seulement une fois le dossier complet que le demandeur pourra déposer tous les documents au centre de visa dont il dépend.
Sources

S150
Animateur

https://i86.servimg.com/u/f86/17/27/77/35/4028-a10.jpg

La privatisation d'un service public ne peut qu'être sujette à caution. Une entreprise privée, filiale de Teleperformances, a par essence des objectifs de profit fondamentalement en opposition avec ceux des fonctionnaires consulaires de l'Etat. Échapper aux effets collatéraux de ce nouveau circuit dans un pays où règne la corruption relève de la gageure. Les consulats du Gabon peuvent-ils avoir la certitude de ne pas avoir ouvert encore plus grand qu'avant la boîte de Pandore? D'aucuns connaîtraient les secrets de l'ascension de cette citadelle par la face nord, rendant le miracle de la transformation d'un visa Schengen trop court en visa de 6 mois ou un an. A condition de ne pas être contraint de passer par les fourches caudines - également payantes et onéreuses - de Campus France qui intervient dans le processus pour etudiants sans que les textes, sauf erreur, ne l'aient prévu. Son veto est entériné sans qu'une procédure contradictoire lui soit opposable, car inexistante.
Gare aux dérives à but lucratif et surtout aux conséquences de révélations, fondées ou mensongères, qui terniraient l'image déjà écornée d'une France fragilisée en ces temps d'incertitude quant à ses soutiens politiques.

Nouvelle discussion