Shutterstock.com
Publié il y a 3 mois

Rebaptisée dans l'ordre respectif Petrograd, Leningrad et enfin Saint-Pétersbourg, la ville de Pierre le Grand fut la capitale de la Russie pendant plus de 200 ans, mais reste son poumon culturel. Surnommée la « Venise du Nord », Saint-Pétersbourg possède un héritage culturel et architectural unique qui fait aujourdhui d'elle l'une des destinations les plus prisées au monde.

Concurrente directe de cette ville italienne, Saint-Pétersbourg a été bâtie sur plus de 200 km de canaux et de rivières. Saviez-vous qu’en 303 ans d’existence elle a subi presque autant d'inondations que sa longévité ? Une information capitale à prendre en compte lors de votre choix d'hébergement. Toutefois, la beauté de la ville est dépeint par ses 300 musées, 70 théâtres, 100 festivals d'art et de musique, ainsi que le phénomène naturel « The White Nights » qui attire chaque année des millions de visiteurs. Vous l’aurez donc compris : il sera difficile de vous ennuyer dans l'une des principales destinations culturelles de la planète.

Saint Petersburg State University

Fondée en 1724 par le tsar Pierre le Grand, Saint Petersburg State University est la première et plus ancienne université de l'empire russe. Sa réputation est forgée par des leaders mondiaux, des scientifiques et des artistes ayant fréquenté l’établissement dont Lénine, Vladimir Poutine, Dmitri Medvedev, Ivan Tourgueniev, Igor Stravinski et Dmitry Mendeleev. Ce prestigieux institut compte à son palmarès 9 lauréats des prix Nobel dont Nikolay Semenov, Lev Landau et Leonid Kantorovich, pour n'en citer que quelques-uns.

L'établissement se targue de ses nombreux partenariats avec des universités de 70 pays. Il participe également aux programmes d'échange internationaux tels qu’Erasmus Mundus et Erasmus. Paradoxalement, le campus universitaire ne compte que 2 600 ressortissants étrangers parmi ses 21 596 étudiants. En septembre 2017, les étudiants pouvaient avaient le choix parmi 76 programmes de Bachelor, 172 Masters et 263 Doctorats (enseignés en russe) en Sciences physiques et Mathématiques, Informatique et Sciences de l'information, Sciences naturelles, Économie et gestion, Sciences sociales, Humanités, Art et Culture. Ils peuvent également candidater à 3 programmes de Bachelor (enseignés en anglais) en Études russes, Littérature anglaise et Gestion internationale. De plus, 16 programmes de Master sont enseignés en anglais, français, allemand, italien et espagnol.

En moyenne, un Bachelor coûte entre 3 130 et 7 382 €, un Master entre 2 840 et 6 733 € et un Doctorat entre 2 980 et 7 382 € par an. Pour bénéficier d’une bourse agréée par l’État, les étudiants internationaux peuvent participer à un concours. Cette bourse couvrira les frais de scolarité et fournira aux étudiants environ 22 € par mois pour payer leur chambre étudiante et une partie de leurs dépenses quotidiennes. Pour aider les futurs étudiants, l'université a dressé une liste de tous les documents obligatoires à la demande de bourse d'État.

Pour candidater à St Petersburg State University, vous devez créer un compte sur le site de l'université, remplir le formulaire de demande, télécharger le dernier diplôme obtenu, les relevés de notes, une pièce d'identité (valide 18 mois après le début de votre programme), 4 photos identité au format passeport et un test de niveau de langue russe si vous n’êtes pas encore diplômé d’un établissement russe. Pour les documents rédigés en langue étrangère, vous devrez aussi fournir une traduction de chacun. Par ailleurs, les diplômes étrangers doivent être certifiés par un tampon authentique. Quant aux doctorants, ils doivent produire un CV, une copie de leur mémoire et un projet de fin d'études.

A partir de là, les candidats passeront un examen d'admission, tenu en russe, sauf pour les programmes enseignés en anglais. Les examens d'admission ont lieu de juin à juillet et s’étendent sur la première moitié d'août. Néanmoins, les dates butoirs peuvent être sujets à des modifications. Pensez donc à vérifier fréquemment. Si au même moment, vous entamez une demande de bourse, la date limite sera fixée à mi-juin. Dans le cas où vous êtes dispensé de l'obligation de visa, elle peut être fixée à la première semaine d'août ou la première semaine de juillet si vous avez besoin d’une lettre de l’établissement. En règle générale, la lettre est émise sous 40 jours ouvrés. L’anticipation sera donc votre maître-mot !

L'université dispose de 22 résidences réparties sur 3 quartiers avec une capacité de 12 329 places et des chambres pouvant accueillir une à trois personnes. Les prix débutent à partir de 84 € par mois pour une colocation à trois avec une cuisine partagée par les résidents du même étage à 124 € par mois pour une chambre individuelle dans un appartement de deux ou trois chambres. Contrairement à certaines résidences de Moscou, les dortoirs de Saint Petersburg State University sont idéalement situés à proximité des transports en commun. Voici plus d’informations sur les infrastructures du campus et la communauté étudiante.

Peter the Great Saint Petersburg Polytechnic University

Saint Petersburg Polytechnic University a été fondée en 1899 par trois éminentes personnalités : Vladimir Kovalevsky, Serguei Witte et Dmitri Mendeleïev, auteur de la classification périodique des éléments. Parmi ses étudiants les plus remarquables se distinguent les lauréats du prix Nobel Nikolai Semenov, Peter Kapitza et Zhores Alferov.

En 2017, sur les 31 172 étudiants de l'université, seuls 5 000 étaient des ressortissants étrangers. Plus de 45 % d’entre eux étudient l'Ingénierie, la Technologie et les Sciences techniques tandis que 40 % étudient les Sciences sociales. Sont aussi enseignés à l’université les domaines liés à la Recherche, comprenant les matières suivantes : physique nucléaire, bio-informatique, exploration spatiale, robotique et les nanotechnologies, etc. Cela dit, l’établissement propose des programmes dans plus de 50 domaines d'étude. Concernant les tarifs : un Bachelor coûte 2 436 € pour les candidats de la CEI et des pays baltes et 2 657 € pour le reste du monde. Les tarifs des Masters s’élèvent à 2 569 € pour les pays de la CEI et des pays baltes et 2 805 € pour le reste le monde. Les étudiants peuvent également choisir d’étudier soit à l’université polytechnique, soit dans une université partenaire à l’étranger, l'un des 25 Bachelors et Masters enseignés en russe et en anglais. Des accords bilatéraux assurant le financement des frais de scolarité pour les étudiants en programme d’échange ont été signés par les universités partenaires et SPbPI. Cependant, les dépenses quotidiennes et le logement restent à la charge de l'étudiant. La première session (pour le semestre d'automne) d’inscription au programme d’échange ouvre dès le 15 mai. La deuxième session (pour le semestre du printemps) débute avant le 15 octobre. Pour tous les programmes à temps plein, les demandes sont ouvertes à compter du 1er février. Les documents requis comprennent votre passeport, vos précédents diplômes et vos relevés de notes. Gardez en tête que tous les certificats étrangers doivent être traduits en russe ou en anglais et être authentifiés pa r le biais d'un tampon agréé.

Les étudiants étrangers ont le choix entre demander une bourse d'études russe ou des bourses de leur pays d'origine. Ils peuvent également faire la demande d’un dortoir de l'établissement. Celui-ci compte 7 000 dortoirs avec des chambres de 2 à 4 personnes. La résidence comprend une salle de sport, des salles pour travailler en groupe, une laverie, des spots Wi-fi, l'accès à la télévision, etc. Une chambre dans les dortoirs de l'université coûte entre 46 et 78 € par mois. Les étudiants internationaux sont placés dans les dortoirs les plus récents. Les invités et les parents sont les bienvenus sur le campus de l'université et des chambres spécialement aménagées sont à leur disposition.

Saint Petersburg State University of Information Technology, Mechanics and Optics

Fondée en 1900, ITMO se spécialise dans les technologies, la programmation, les contrôles informatiques, la photonique et les biotechnologies alimentaires. Parmi ses anciens élèves, l'université peut se targuer de compter des politiciens et des PDG tels que l'ancien président du Kirghizistan, Askar Akayev ; le directeur de l'Institut russe de radio navigation et du temps, Sergueï Pisarev et Grigory Altshuller. ITMO est la 81e meilleure université des pays émergents d'Europe et d'Asie selon QS Top Universities. De plus, elle est désignée 56e meilleure université par Times Higher Education pour les diplômés en Informatique. En 2017, l’université comptait 1 500 étudiants étrangers (originaires de 71 pays) sur ses 11 200 étudiants. Qui plus est, elle collabore avec plus de 100 universités internationales sur divers programmes d'enseignement et de recherche, allant des microsystèmes photoniques et photoniques en silicium et en fibre aux biotechnologies du troisième millénaire.

Les étudiants en Bachelor peuvent choisir parmi 11 programmes dans la faculté d’Économie, gestion et innovation ; 12 dans celle de Biotechnologie et systèmes cryogéniques ; 20 pour la faculté Photonique ; 10 pour les Technologies de l'information translationnelle et 17 pour les Technologies informatiques. En outre, ce prestigieux établissement propose 193 diplômes en master et 46 doctorats, ainsi qu'une douzaine de doubles masters avec des universités partenaires en Estonie, en Finlande, en France, en Pologne et aux Pays-Bas. Ces cursus sont répartis sur deux ans. La première année débute à l’université et coûte entre 3 000 et 3 233 € tandis que les frais de scolarité de la deuxième année sont versés à l'université partenaire. Les bachelors coûtent 165 000 roubles (2 365 €) par an, tandis que les masters coûtent 2 709 €. En règle générale, les candidatures ouvrent en février et ferment en juillet. L'université vous accompagne dans la procédure de demande quel que soit le diplôme convoité.

Parmi les bourses accordées aux étudiants de ITMO, on compte la bourse accordée aux chercheurs internationaux pour financer leur thèse et autres projets postdoctoraux. Celle-ci couvre les frais de voyage et de visa et comprend deux allocations : une somme mensuelle de 2 199 € et en supplément une somme annuelle de 8 797 € pouvant servir à l'achat du matériel nécessaire et couvrir les frais de déplacement pour les conférences internationales. Les candidats allemands peuvent postuler au Service d'échange académique allemand, tandis que les ressortissants américains peuvent tenter leur chance avec la bourse Fulbright.

Le prix des résidences universitaires varie en fonction de différents critères. Les budgets serrés peuvent choisir le logement le moins cher allant de 5 à 10 € par mois et partager une chambre avec 3 personnes dans un ancien bâtiment avec une cuisine et une salle de bain par étage. Ceux qui privilégient le confort peuvent choisir une chambre pour 2 personnes dans un bâtiment neuf avec une cuisine et une salle de bain par étage pour 37 € par mois. L'accès au Wi-fi est inclut dans le prix.

Emploi et stage à Saint-Pétersbourg

Même si vivre dans une résidence universitaire est la solution la plus économique, les étudiants préférant un maximum de confort et d'indépendance peuvent opter pour un logement indépendant. Toutefois, il est préférable de trouver un emploi afin de financer votre hébergement et les coûts supplémentaires que celui-ci engendre. Sachez que les étudiants étrangers détenteur d'un visa étudiant ne sont pas autorisés à travailler durant séjour en Russie. Néanmoins, si vous trouvez une entreprise prête à vous parrainer, vous pourrez exercer une profession durant vos études. Il s'agit de l'un des moyens les plus efficaces de combiner études et travail. Certains étudiants étrangers contournent la réglementation en donnant des cours particuliers chez leurs clients ou en travaillant à distance tout en étant payés sur des comptes bancaires étrangers ou en espèces.

Les étudiants étrangers ne sont pas autorisés à faire un stage rémunéré en Russie. En revanche, certaines entreprises dérogent à la règle et payent leurs stagiaires en espèces. Votre rémunération devra être dûment négociée avec l'entreprise d'accueil. Dans certains cas, l'université peut autoriser les stages avant le début de l’année universitaire. Dans ce cas, les étudiants doivent produire un rapport de stage et une lettre signée et tamponnée par l'entreprise. Il est conseillé de vérifier au préalable auprès de l’administration si votre université prend en compte les stages précédents. Votre université (en Russie) peut cependant vous aider à trouver un stage non rémunéré. Certaines universités disposent d'une liste de partenaires acceptant quelques étudiants. Vous devrez toutefois passer par le processus de sélection en postulant pour le stage. Pensez à mettre à jour votre CV et à écrire une lettre de motivation. Votre conseiller pédagogique vous fournira également la convention de stage qui doit être signée par vous et la structure d'accueil.

Logement privé

Si partager les espaces communs (cuisine, salle de bain etc.) ne vous dérange pas trop mais que vous souhaitez tout de même avoir votre espace privé, sachez qu’une chambre convenable dans le centre-ville coûte jusqu’à 221 € par mois. Le prix d'un F2 débute à partir de 442 € par mois.

Retrouvez plus d’informations sur les hébergements en Russie ici et ici.

Budget mensuel étudiant

La logique des choses veut que le prix total de votre hébergement s’aligne sur vos choix et critères. Si votre choix se porte sur les dortoirs universitaires, la nourriture sera votre principale dépense. Attendez-vous à dépenser environ 220€ par mois au supermarché ; 1,75 € par jour pour le déjeuner à la cantine du campus et environ 9 € par jour pour manger dans un restaurant de gamme moyenne. En centre-ville, un trajet en taxi reviendra à 2,50 € par jour en moyenne selon le temps et la distance parcourue. La ville compte un grand nombre de compagnies de taxi offrant des prix compétitifs et différentes méthodes de paiement. En septembre 2017, Uber était l’application la plus sollicitée proposant des prix intéressants et un meilleur service client. Méfiez-vous des taxis Yandex qui ne traitent pas toujours les plaintes des clients et ne pratiquent ni de remboursement ni de geste commercial lorsque leur application ou leur site Web plantent. Évitez les taxis non officiels lorsque vous voyagez seul.

Visa

Les ressortissants étrangers souhaitant étudier en Russie nécessitent un visa. Si pendant votre inscription vous résidez déjà en Russie grâce à un visa travail, vous pouvez conserver votre visa pour pouvoir continuer à travailler si vous le souhaitez. Dans le cas où vous n'avez pas de visa, vous devrez demander un visa étudiant. Une fois votre demande acceptée, l'université vous enverra un formulaire de demande de visa dans votre pays d'origine. Les documents requis pour le visa étudiant peuvent varier d'un pays à l'autre mais dans la plupart des cas, vous devrez fournir au consulat ou à l'ambassade russe les documents suivants :

  • Votre passeport
  • Une copie des deux premières pages de votre passeport
  • Une photo d'identité
  • Un formulaire de demande dûment rempli
  • Une attestation d'assurance valable les trois premiers mois de votre séjour
  • La lettre de l'université
  • Une quittance du paiement des frais de visa

Vie étudiante et loisirs

Durant vos études, « La Venise du Nord » ne sera pas du genre à vous décevoir. Il y a de nombreux musées, galeries et théâtres ainsi que des bars et des restaurants adaptés aux goûts de tout un chacun. La ville abrite l'un des plus beaux et grands musées du monde : The Hermitage. S’ajoute à cela le Musée Russe qui détient la plus grande collection d'art russe au monde. L'entrée est gratuite pour les étudiants étrangers et russes. Vous pouvez également regarder un opéra ou un ballet dans l'un des théâtres les plus célèbres de Russie : le théâtre Mariinsky. Vous pouvez aussi flâner dans les jardins du Palais d'Hiver de Catherine le Grand ou Tsarskoïe Selo, situé à seulement 24 km du centre de Saint-Pétersbourg, ou encore Peterhof. Le palais d'été, situé à 25 km du centre, est accessible par un ferry juste à l'extérieur de l'Hermitage.

Pour ceux qui souhaitent garder la forme mais se réservent d’investir dans un abonnement en salle de sport, plusieurs centres sportifs proposent des séances gratuites.

Se déplacer

Étant une petite ville, Saint-Pétersbourg est répartie sur plusieurs îles joignables en traversant les ponts. Elle dispose également d’autobus, trolleybus, tramways et un métro. Les étudiants bénéficient d'un tarif spécial pour la carte de transport : 15 €, renouvelable tous les mois. Cette carte leur donne un accès illimité au métro, bus, trolleybus et tramways à Saint-Pétersbourg.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.