Close

Séverine à Tahiti : « J’aime la simplicité et la culture polynésienne »

Interview
Publié l'année dernière

Séverine vient du Tarn. Pour des raisons de santé, elle a décidé de s'envoler vers de nouveaux horizons. Elle s'est donc installée, avec sa petite famille, à Tahiti, depuis un an et demi. Séverine nous raconte son quotidien en Polynésie française au travers de cette interview.

cesela81

cesela81

Bonjour à tous je m'appelle Séverine j'ai 36 ans je suis mariée et j'ai une petite fille de 9ans.Tous les trois nous sommes venus vivre à Tahiti !Nous avons toujours vécu en France dans le sud est et le sud ...

Bonjour Séverine, peux-tu te présenter brievement et nous raconter ton parcours ?

Bonjour, je m’appelle Séverine et j’ai 37 ans. J'habitais dans le Tarn avec mon mari et ma fille (qui a 10 ans maintenant), à environ 40 km de Toulouse (France) jusqu’en mars 2015. Je ne travaillais plus dans le Tarn à cause d’une maladie Orpheline qui m’handicapait beaucoup. Nous habitons à Tahiti depuis avril 2015. Je ne travaille pas pour l’instant.

Comment t'es-tu retrouvée en Polynésie française ?

Vaste question… Pour des raison de santé. Je ne supportais plus le froid à cause de la maladie orpheline dont je suis atteinte. En dessous de 15 degrés, j’étais en fauteuil roulant pour me déplacer car le froid me contractait les muscles et j'avais trop de douleurs du coup. Il me fallait donc un climat chaud et constant.

Il y a 4 ans, nous étions donc plutôt fixés sur la Nouvelle Calédonie pour rejoindre des amis, et puis après plusieurs tentatives sans succès là-bas, Cédric (mon mari) a fini par décrocher un CDI à Tahiti. C’est comme cela que nous nous sommes tournés vers la Polynésie française et sans regret.

Comment s'est passée ton installation ?

L’installation , plutôt bien. J’avais préparé notre installation à l’avance avec l’aide de mon amie Tahitienne rencontrée sur Expat.com et d’autres amis. Seul le voyage a été difficile à cause d’une grève des contrôleurs aériens !

Séverine à Tahiti

Qu'est-ce qui t'as attirée vers Tahiti ?

J’aime la simplicité et la culture polynésienne, mais surtout la gentillesse des gens et leur accueil. Je n’avais jamais eu un tel accueil auparavant ! J’etais en contact avec des copines tahitiennes et elle m’ont donné vraiment envie de les rejoindre. La vie est plus douce ici.

Quelles sont les procédures à suivre pour qu'une citoyenne française s'expatrie en Polynésie française ?

Il n’y a pas de procédure particulière à suivre pour venir ici. Il suffit de venir avec son passeport biométrique et la fiche ESTA (Electronic System for Travel Authorization) quand on passe par les États-Unis.

As-tu éprouvé des difficultés à franchir ces étapes ?

Non, pas de difficulté, si ce n’est de passer du système de la sécurité sociale à la CPS ici, car il faut attendre 6 mois avant d’etre pris en charge.

As-tu eu des difficultés d'adaptation à ton nouvel environnement ?

Oui et non. Nous avons tous les trois eu notre coup de blues par rapport à l’éloignement de la famille et des proches, mais il y a Skype ! Cela aide ! Pour moi, cela a été assez rapide car j’avais besoin de chaleur par rapport à ma maladie orpheline, mais pour Cédric et Lali (ma fille), il a fallu plus longtemps. Pour Lali, parce qu’elle a changé d’école plusieurs fois en cours d’année, et pour Cédric parce que les conditions de travail ne sont pas les mêmes qu’en métropole. Mais maintenant, tout va bien pour nous trois.

Qu'en est-il pour ta fille (scolarité, mode de vie...) ?

Quand nous sommes arrivés, Lali a fini son année de CE2 (elle avait 8 ans et demi). Puis, elle est rentrée en CM1 au mois d’août (ici, la rentrée a lieu en août ). Nous avons demenagé et elle a continué son CM1 dans une autre école. Elle a ensuite sauté la classe de CM2 après avoir fait les démarches nécessaires. Elle avait déjà un très bon niveau en France et maintenant elle ne regrette pas. Elle se plait beaucoup en sixième et dans son collège, et surtout, elle ne s’ennuie pas.

Le niveau scolaire était très faible dans sa première école en arrivant, mais par contre très bon dans la deuxième, donc pas de différence avec celles de métropoles. Il y a de tout. Sinon, l’apprentissage du tahitien est obligatoire à l’école primaire.

Séverine à Tahiti

Qu'est-ce qui t'as le plus surpris à ton arrivée en Polynésie française ?

L’accueil que l’on a ici, mais malheureusement aussi la pauvreté.

Quelle est la culture du travail en Polynésie française ?

Le travail est en priorité pour les locaux. C’est pourquoi je ne travaille pas encore (même si je suis classée travailleur handicapé). Il faut avoir une spécialité pour être embauché rapidement. On commence le travail à 7h ici.

Est-il facile pour un expatrié d'y être embauché ?

Non, pour avoir pas mal d’exemples autour de nous, il faut compter 3 à 6 mois minimum pour trouver un emploi à Tahiti, et c’est loin d’être facile ! Mon mari a eu beaucoup de chance car ils ne trouvaient personne avec la même qualification sur le territoire. Il est tombé au bon endroit au bon moment comme on dit !

As-tu eu des difficultés à rechercher un logement ?

J’avais recherché depuis la métropole, mais je n’ai pas été satisfaite de notre premier logement, donc je conseille plutôt de prendre une location saisonnière et de prendre le temps de chercher une fois sur place. Je suis restée deux mois en location saisonnière, mais nous avions trouvé l’appartement disponible ensuite depuis la France. J’avais fait cela pour rassurer ma fille et lui montrer son école et son nouvel environnement à l’avance, mais malheureusement cela n’a pas été une réussite. Maintenant, nous avons acheté et nous habitons en dehors de Papeete, la capitale. Souvent quand on arrive sans travail, il faut payer une avance variant entre six mois et un an de loyers.

Quels sont les types de logements qui y sont disponibles et accessibles aux expatriés ?

Appartements, maisons... Tout dépend du budget. Par contre, les loyers sont très élevés et les maisons ne sont pas du tout les mêmes qu’en métropole ! Les constructions sont différentes, et du coup beaucoup d’expatriés sont déçus, donc je préfère prévenir !

Séverine à Tahiti

Que penses-tu du mode de vie des Tahitiens ?

Ils sont simples, toujours en train de rire et généreux. Il y a beaucoup de pauvreté, mais ils savent vivre avec. Ils se débrouillent avec peu de choses.

Une idée reçue qui s'est avérée fausse ?

L’idée reçue : le paradis sur terre, la plage, les cocotiers seulement... Cela n’existe pas ! Tahiti a beaucoup de paysages différents, mais si vous cherchez le lagon de rêve comme sur les cartes postales, c'est souvent à Moorea que les photos ont été prises !

Autre idée reçue qui s’est avérée fausse pour moi : Tahiti, c'est moche, il faut aller dans les autres îles. Et bien non, pas du tout ! J’aime Tahiti. Il faut prendre le temps de découvrir ses différentes facettes et j’adore la presqu’île : c’est mon coin préféré !

A quoi ressemble ton quotidien à Tahiti ?

Pour l’instant, je ne travaille pas, donc je vois beaucoup les copines expats qui sont dans mon cas et les copines tahitiennes. Le week-end, on sort et on voit des amis.

Que fais-tu pendant ton temps libre ?

J’ai appris le tressage du Pandanus (plante d’ici) l’an dernier. Sinon, on s’invite entre amis ou on va se promener dans les foires organisées tout au long de l’année. Mais la fatigue due à ma maladie étant toujours présente, je prévois un jour sur deux de repos pour le moment !

Tes spécialités culinaires locales préférées ?

Le poisson cru au lait de coco et le gratin de Uru (fruit de l’arbre à pain).

Qu'est-ce qui te plait le plus en Polynésie française ?

La simplicité, les paysages mais surtout les Polynésiens eux-mêmes et leurs traditions.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à la France ?

Séverine à Tahiti

La famille, les proches nous manquent et aussi les paysages et certains plats ou fromages ! Mais maintenant, je suis très bien ici et je ne veux y retourner que pour les vacances.

Quel est ton avis sur le coût de la vie à Tahiti et en Polynésie française en général ?

Le coût de la vie est assez élevé. Nous venions d’une région où le coût de la vie était assez raisonnable, du coup nous sommes passés du simple au double pour les courses ! Mais on s’habitue et on adopte le système. Nous qui avions toujours adoré nous dépanner en vide grenier, nous continuons ici.

Un évènement particulier que tu as vécu en Polynésie française et que tu voudrais partager ?

C’était il n’y a pas si longtemps... Nous avons été invités aux 30 ans de O Tahiti E (un groupe de danse tahitienne) par une grande dame dans le monde de la danse tahitienne. C’était magique ! C’était une fête privée et nous étions très touchés d’être parmi ses invités.

Qu'est-ce qui t'as motivé à écrire ton blog « Notre vie à Tahiti » ?

Je l’ai surtout écrit pour que la famille et les proches puissent nous suivre et pour montrer que nous avons une vie toute simple ici aussi.

Des conseils aux personnes qui souhaiteraient s'expatrier en Polynésie française ?

Surtout prévoir un gros budget, metttre pas mal d’argent de côté car il y a beaucoup de dépenses au départ (voiture, logement, factures, etc.) et bien se renseigner. J’ai vu beaucoup de gens repartir déçus de ne pas trouver leur paradis... Si vous êtes citadins et que vous aimez sortir, Tahiti ne vous plaira pas. Il faut aimer la simplicité et les Polynésiens qui ont leur prorpre culture. Tahiti, on aime ou on n’aime pas, mais il n’y a pas de juste milieu ! Renseignez-vous bien avant de partir, et surtout, n’idéalisez pas trop, et alors tout se passera bien.

Quels sont tes projets d'avenir ?

Continuer à découvrir la Polynésie et travailler prochainement. J'ai besoin de retrouver une vie sociale.

2 Commentaires
gildasb14
gildasb14
il y a 10 mois

Bonjour Séverine, je m'appelle Gildas, je vis en France et je suis handicapé d'une maladie orpheline. J'ai tenté ma chance en Polynésie, je suis resté 2 mois, tout ne s'est pas passé comme je le voulais. J'aurais aimé avoir des contacts pour qu'on me conseille afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs

Répondre
germain Xavier
germain Xavier
l'année dernière

partage tesconclusions la vie est simple ici aux Marquises!! pas de béton!

Répondre
Partagez votre expérience d'expatrié !

Si vous souhaitez participer aux interviews, contactez-nous.

Participer

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international