Close

La Finlande à travers l'objectif d'une famille expatriée

  • expatriee en Finlande
Interview
Publié il y a 4 jours

Originaire de l'Italie, Paola est non seulement mère de famille mais aussi salariée dans le secteur de la technologie à Helsinki. Blogueuse avide, elle parle à Expat.com de sa vie d’expatriée dans ce pays nordique aux multiples facettes. Découvrez la surprenante beauté naturelle et la stabilité socio-économique de la Finlande, contribuant à une vie d’expatriée épanouie, à travers l'objectif de Paola.

theelephantmum

theelephantmum

www.theelephantmum.com

Bonjour Paola, peux-tu te présenter brièvement et nous parler de ton parcours ?

D'abord, je vous remercie de m'avoir donné l'occasion de partager mon expérience d’expatriée. J'ai grandi en Italie où je suis née. C'est en 2010 que je me suis envolée pour la Finlande dans le but de poursuivre mon master en mathématiques. J'ai fini par y rester pour y faire mon doctorat. Au terme de mes études, j'ai décroché un poste dans une entreprise de logiciel.

Dans quelle ville vis-tu ?

Je vis à Espoo, tout près d'Helsinki, la capitale.

Quelle est la procédure à suivre pour s'installer en Finlande ?

Comme la Finlande fait partie de l'Union européenne, les ressortissants de l'UE peuvent facilement s'y rendre. En revanche, comme vous le savez sans doute, s'installer en Finlande ne garantit pas le droit à la résidence permanente. Il est donc préférable de décrocher un contrat d'embauche au préalable. La police de l'immigration vous accordera ainsi le droit de résider en Finlande, ce qui ouvre la voie à la suite des formalités administratives telles que l'obtention d'un numéro de sécurité sociale, indispensable dans toutes les démarches, et l’accès au système de santé. Les personnes arrivant en Finlande sans emploi ont moins de chances. Dans la plupart des cas, vous devez être en mesure de prouver que vous disposez de fonds suffisants pour subvenir à vos besoins. Il me semble que les choses n'ont pas beaucoup changé durant les 8 dernières années.

neige en Finlande

Parles-nous de ce que tu aimes le plus en Finlande, et le moins.

Honnêtement, j'aime la Finlande beaucoup plus que j'ai jamais aimé l'Italie, surtout en ce qui concerne le sens d'appartenance à la communauté. En effet, les Finlandais sont animés d'un profond sens de la communauté dans le respect et la compréhension mutuels. Des fois, je me dis que cet élan provient sans doute du fait que les hivers sont si froids que les gens préfèrent se retrouver et se serrer les coudes pour survivre. Je trouve rarement des gens qui ne pense qu'à eux et j'avoue que c'est ce qui me plaît le plus dans ce pays. L'esprit du socialisme est ambiant. J'aime aussi l’omniprésence de la nature et la facilité d’accès au plein air. Il y a des forêts et de la verdure partout.

Ce que j’apprécie le moins, en revanche, c'est l'isolement de la nation finlandaise par rapport au reste du monde. Il est fréquent que les gens aient l'impression que tout ce qui est finlandais est forcément correcte. Qui plus est, le racisme et la discrimination sont en train de prendre de l'ampleur. J'aurais préféré que les Finlandais soient davantage ouverts au reste du monde. Et puis, je n'aime pas le mois de novembre : il fait si sombre et ça reste humide.

Comment décrirais-tu la Finlande en une phrase ?

Ça risque d’être dur ! Je prendrai l'exemple de l’arrivée de l'hiver qui a un double sens. D'une part, l'hiver dure 8 mois et d'autre (et vous n'y avez peut-être pas pensé), les Finlandais font des efforts considérables pour essayer d'améliorer la société.

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à ton arrivée en Finlande ?

D'un point de vue global, la Finlande est un pays moderne. Elle possède toutefois une population à la fois douce, honnête et naïve. J'adore les Finlandais et j’apprends tous les jours un peu plus d'eux.

randonnée en foret en Finlande

Quelles sont les particularités du marché du travail finlandais ?

Le marché du travail s'est beaucoup amélioré depuis mon arrivée, mais il est toujours difficile pour un expatrié d'y décrocher un emploi. L'apprentissage de la langue peut prendre des années et nécessite de la pratique. Bien que la Finlande soit un pays moderne et développé, j'ai constaté que le finlandais est utilisé presque partout, même au sein des grandes entreprises. Ceux qui ne comptent faire qu'un court séjour en Finlande ont du mal à trouver un emploi. D'une manière générale, le développement de logiciels est l'un des secteurs les plus prometteurs en Finlande.

Par ailleurs, la culture et le code du travail varient de manière significative par rapport au reste de l'Europe. Cependant, l'on s'y habitue au fur et à mesure. Attendez-vous à ce que votre premier emploi soit dur. Il est important de se donner un temps d'adaptation. Cela peut s’avérer démotivant au départ, mais il y a eu beaucoup d’améliorations au cours des dernières années.

Est-il difficile pour un expatrié de trouver un logement en Finlande ? Quels sont les types de logements disponibles ?

Je risque d'avoir l'air plutôt négative et j'en suis navrée. Comme la plupart des postes anglophones se concentrent dans la capitale, c'est là que l'on retrouve la plus grande demande de logements, qui est toutefois supérieure à l'offre. Qui plus est, les loyers sont chers. Pour louer un appartement, vous devez être détenteur d'un numéro de sécurité sociale, ce qui n'est possible qu’après avoir décroché un poste. D'autre part, en raison du manque d'ouverture, les propriétaires préfèrent généralement louer leurs appartements aux Finlandais qu'aux expatriés. Si vous êtes en quête d'un logement depuis l'étranger, méfiez-vous des arnaques. Il est préférable d'avoir recours à une agence immobilière si vous recherchez un appartement meublé.

Quels sont les festivals les plus populaires en Finlande ?

Noël se fête en famille. Vappu, célébré le 1er mai, marque le début de l’été. Midsummer, connu comme Juhannus en Finlande, est également très populaire. A l'occasion, les familles font une petite escapade en campagne.

famille au parc

Quels sont les principaux codes culturels en Finlande ?

Les Finlandais sont des personnes réservées. Vous devriez avoir un plan à long terme si vous souhaitez qu'ils s'ouvrent davantage à vous. Dans la plupart des cas, cela peut prendre des années ! Ils ont généralement tendance à se renfermer sur eux-mêmes lorsqu'on essaye de leur poser des questions personnelles.

Que penses-tu du mode de vie en Finlande ?

Je dirai que les Finlandais se regroupent en deux catégories : ceux de la capitale qui sont jeunes, modernes, un peu « hipster », curieux, ouverts d'esprit et branchés technologie, et ceux de la campagne mais que l'on peut également retrouver aux alentours d'Helsinki. Ces derniers sont plutôt vieux-jeu, pragmatiques, réservés, un peu dur peut-être, mais très fiables. Ils sourient très rarement, mais lorsqu'ils le font, ça fait fondre le cœur.

Quels sont les moyens de transport disponibles en Finlande ? Comment te déplaces-tu ?

Le pays possède un excellent système de transport, mais c'est plutôt cher. Dans la plupart des cas, il est préférable d'avoir une voiture. En revanche, de nombreuses personnes ne possèdent même pas un permis de conduire ! Le réseau de trains est rapide, fiable et efficace, même si les Finlandais vous diront souvent le contraire. Visiblement, ils n'ont pas fait l’expérience, comme moi, du côté obscure des moyens de transport en commun en Italie.

paysage de la Finlande en hiver

A quoi ressemble ton quotidien d’expatrié en Finlande ?

J'ai deux enfants, donc ma vie tourne autour de mon travail et de ma famille. Je trouve que nous sommes plutôt heureux ici.

As-tu eu des difficultés d'adaptation à ton nouvel environnement ?

Pas tant que ça. J'aime bien vivre ici. D'ailleurs, je me vois bien passer le restant de ma vie en Finlande.

Que fais-tu de ton temps libre ?

Je passe beaucoup de temps avec les enfants dans leurs activités quotidiennes et les événements auxquels ils prennent part. J'aime aussi me consacrer un peu de temps. Parmi mes activités, on retrouve la méditation, les randonnées, le vélo, la natation, ainsi que la lecture. Je fais aussi du volontariat social.

Quelles nouvelles habitudes as-tu adoptées en Finlande ?

J'ai adopté non seulement de nouvelles habitudes mais aussi une toute nouvelle perspective de la vie depuis mon installation en Finlande et je pourrais en parler pendant des heures. Pour faire plus court, disons que j'ai fait des efforts considérables pour introduire quelques traditions finlandaises au sein de notre petite famille. La plupart de nos nouvelles habitudes y sont liées. J'ai aussi appris à apprécier davantage la nature puisqu'elle est quasiment omniprésente. Je profite bien plus du plein air que je le faisais en Italie. Je dois une fière chandelle à la Finlande et aux Finlandais pour ce changement positif d'attitude et de perspective.

la neige en Finlande

Quelles vieilles habitudes as-tu laissé tomber ?

Celle de faire la bise aux étrangers. En Italie, on se fait presque toujours la bise.

Quel est ton avis sur le coût de la vie en Finlande ?

Le coût de la vie est plutôt élevé. Certaines choses coûtent plus cher que d'autres. A titre d'exemple, les activités en famille sont abordables tandis que l'achat d'une voiture est onéreux. Honnêtement, je pense que les prix dépendent des besoins et du style de vie choisi. En raison de l'attitude socialiste qui règne ici, il est plutôt difficile d'avoir une vie aisée. Les impôts sont aussi très élevés. Si vous êtes donc en quête d'un meilleur niveau de vie, il vaudrait mieux chercher ailleurs.

Quel est ton meilleur souvenir de la Finlande ?

Une fois, je me suis retrouvée dans une fête étudiante lors de laquelle une cinquantaine de personnes ont enfilé leur maillot de bain devant moi pour se jeter dans la fontaine d'un parc. Il s'agit d'une tradition estudiantine. Ce qui me surprend surtout au sujet des Finlandais c'est le fait que, tout en étant réservés, ils ne ratent jamais une occasion de se mettre à poil !

cuisine finlandaise

Que penses-tu de la cuisine finlandaise ? Quelles sont tes spécialités préférées ?

J'aime bien la cuisine nordique, surtout lorsqu'ils s'agit de tester de nouvelles adresses. Certains restaurants locaux sont toujours en train d'oser et d'innover. La cuisine quotidienne n'est pas si intéressante. L'on témoigne surtout de la proximité de la nature à travers des habitudes alimentaires. Au lieu de mes spécialités culinaires, laissez-moi vous parler des baies finlandaises. Vous n'avez jamais mangé de fraise tant que vous n'en avez pas cueilli une vous-même en Finlande pour la manger sur le champs.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à ton pays d'origine ?

Je sais que ça a l'air un peu cliché, mais la chaleur humaine des Italiens me manque. Les Finlandais ont un cœur en or, mais cela peut vous prendre des années pour le découvrir. La spontanéité des Italiens (surtout sur le plan affectif), leur flexibilité, et la cuisine italienne me manquent aussi.

Es-tu déjà arrivé au point de vouloir quitter la Finlande ? Comment as-tu surmonté cette épreuve ? Qu'est-ce qui te retient en Finlande ?

Ma vie ici est une métaphore au mariage. Lorsque viennent les temps durs, je me rappelle les bons moments vécus ici et tout ce qui m'a attiré vers ce pays. Cela me permet aussi de prendre conscience de ce que que j'aime et de ce qui m'est acceptable ou pas, et de toujours pousser le bouchon un peu plus loin. Certaines situations m'ont fait comprendre que je ne suis qu'une immigrante ici, me privant ainsi de mon sentiment de bien-être en tant qu'individu. Je pense qu'il est tout à fait normal pour un expatrié de se sentir ainsi. Si j'ai fait ce choix, c'est pour assurer mon bien-être et celui de ma famille. J’espère de tout cœur que mes enfants auront moins de mal à s’intégrer ici.

lac en Finlande

Quels conseils donnerais-tu aux futurs expatriés en Finlande ?

Il est tout naturel de se sentir isolé au départ. Cela demande de la patience et de la persévérance pour trouver les personnes avec lesquelles vous aurez le plus de chances de vous entendre. Au fil des années, la communauté d’expatriés en Finlande s'est beaucoup développé, ce qui signifie que vous trouverez toujours des gens sur qui vous pourrez compter en cas de besoin. Pensez à adhérer aux groupes d’expatriés, à participer aux rencontres locales et essayez de franchir les barrières mises en place par les Finlandais.

Tes projets d'avenir ?

Profiter de notre vie en Finlande, voir grandir ma famille, continuer de profiter d'une vie professionnelle épanouie et apporter ma contribution à la société finlandaise. En ce moment, nous sommes en train de profiter de l’été tant attendu.

Y a-t-il une chose que tu souhaiterais ramener avec toi en quittant la Finlande ?

La Finlande elle-même. En gros, ne n'envisage même pas partir d'ici.