Close

Etes-vous heureux en Belgique ?

Bonjour à tous,

Les Nations Unies publient chaque année le classement des pays les plus heureux. En 2016, le Danemark, la Suisse et l'Islande figurent en tête des pays du bonheur.

Vous sentez-vous heureux en Belgique ? Vous estimez-vous, aujourd'hui, plus heureux que dans votre pays d'origine ? Qu'est-ce qui, selon vous, a contribué à ce changement ?

De manière générale, trouvez-vous les habitants heureux  en Belgique ? Comment le voyez-vous ?

Merci de partager votre expérience.

Mais bien sur ! Dans le cas contraire, cela fait longtemps que j'aurai embarqué ma famille dans un autre pays...

Oui, tout simplement...
Lorsque je m'en vais ce n'est pas pour être plus heureuse ailleurs mais pour bénéficier d'un climat plus favorable en hiver.

Ma vie à Bruxelles me livre à l'inconnu, à l'imprévu, à l'infinité des possibles, voire même à l'impossible. J’ai certes perdu mes repères, la maîtrise, l'illusion de savoir mais j’essaie de creuser en moi une disposition hospitalière qui permet à l'exceptionnel de surgir.

Du coup, la liberté prend un sens aérien, prend un sens assez gai, assez joyeux.

Cependant, depuis la France, j’imaginais que Bruxelles, était très cosmopolite, mais je découvre qu’elle l’est moins que New-York, Londres ou Paris… Je découvre surtout une ville plus multiculturelle que cosmopolite. Autrement dit, elle tend à le devenir, mais seule une poignée de résidents, cantonnés dans le quartier européen, se vivent comme citoyens du monde.

Ma plus grande surprise est de constater que Bruxelles favorise le communautarisme.  Celui qui n’est ni wallon, ni flamand, ni sectaire, ni frileux à tout ce qui est étrange et étranger,  etc.? Celui qui n’appartient même pas à une minorité ? Celui qui n’a aucune libido d'appartenance ? L’écriture est sa voix, qui, par un renversement   « paradisiaque », reprend superbement toutes les voix du monde, et les mêle dans une sorte de chant qui ne peut être entendu que si l’on se porte, pour l’écouter (comme dans ces dispositifs acoustiques d’une grande subtilité), très au loin, en avant, par-delà les communautés, les appartenances, les exclusions et les méfiances.

Je loge mon corps dans le paysage logique de l’Université qui m’accueille, m’abrite dans les rues lisses, souriantes et aisées du quartier où j’ai trouvé mon appartement, frôle ces gens quelconques qui se refusent, mais désabusés, d’une intimité impénétrable et, tout compte fait, polie. Plutôt que de parler de bonheur, je dirai au fond, le maître mot serait la joie. Moins le plaisir que la joie. La joie de penser, la joie de vivre, la joie d’avoir un corps, la joie de rencontrer ceux qui se laissent aborder. La joie. Au fond, ma philosophie, c’est ça : la découverte de la splendeur de la joie, quel que soit le lieu.

Bonjour,
Il fait beau à vivre en Belgique, surtout quand vous avez un travail.

Je ne sais pas si les belges sont heureux. Ceux que je rencontre dans la sphère universitaire, sont plutôt coincés, et très frileux sur beaucoup de points… J'aimerais que mes amis universitaires précisément fassent un peu plus de place à l’étranger, qu'ils cultivent les vertus de curiosité intellectuelle et d’élévation spirituelle. Je souhaiterais au fond qu'ils  soient moins amoureux de leur fierté belge, qu'ils se sentent perfectibles, qu'ils aient besoin d’apprendre des autres...

Si les belges dont je pense, croient tout savoir, alors en effet ils n'ont plus besoin de regarder ailleurs et lorsqu'ils convoquent la culture scientifique (bien des mises en scène en témoignent...) c'est pour lui faire dire ce que, eux, pensent. Je souffre de cette mégalomanie. Ce que je n'aime pas c'est l'esprit de supériorité, l'idée que l'enseignement des sciences par exemple, peut se faire indépendamment des notations du système international. En Mathématiques par exemple, les enseignants formés en Belgique, n'utilisent que des notations belgo-belges, oubliant que la Mathématique est universelle... Je me refuse de tenir un discours très général sur tous les belges, je ne parle que de ceux du milieu que je fréquente. Je ne plaide pas pour les uns  contre les autres. Je ne suis pas réactionnaire. Je n'oppose pas aux universitaires que je côtoie je ne sais quel âge d'or révolu. Mais je souhaiterais qu’ils soient plus modestes, et plus accueillants.

Je pense que c'est relatif! le bonheur est relatif!  ;)

un seul regret, le climat.....et le manque de soleil.

Bonjour,
NON, pays stupide, gouvernement anti citoyen climat déplorable et citoyens très petit d'esprit de village. ....... Heureusement j'ai ma maison en Espagne ....là rien à redire

Bonjour à tous,

J'ai du mettre de côté quelques posts [les prises de tête ] de ce fil. Veuillez s'il vous plait éviter la critique et les propos généralisés.

Merci.

Wouhahahahaha très simpliste comme reponse. Vous aimez la Belgique ben restez y et payer Impots Impots Impots vraiment le Belge bete

Prises de tête ? Non la réalité .... Bisounours bobo gauchiste qui n'aime pas voir la realite...... Costa Rica merveilleux pays... Belgique....berrrrkkkkk

Cette rubrique devient un véritable défouloir...

Je pense que même les prises de têtes peuvent être constructrices, je suis algérienne et vis dans le quartier européen depuis presque une année, n'ayant pas d'amis algériens et ne voulant pas me restreindre à n'appartenir qu'à une communauté de laquelle je suis quand même très éloignée, je trouve que la  vie est assez agréable à Bruxelles, mais les gens sont très distants entre eux et le communautarisme est trop présent dans la société belge, les noirs sont entre eux, les marocains pareil, les chinois ont leur quartier, les pakistanais leurs épiceries,,,,,et quand j'ai l'occasion de soulever ça, tout le monde me dit que c'est une ville cosmopolite!!! oui, mais vous ne trouverez jamais un chinois dans une boutique marocaine, ou un noir africain travailler dans un magasin pakistanais,,,, j'adore le fait qu'il y est tant de nationalités au km², mais les autorités ne savent pas profiter au mieux de cette diversité, et puis il y a des disparités incroyables entre les quartiers, le quartier africain est très très sale!!! d'autres quartiers sont nickels, ne voulant pas être hypocrite, il faut avouer que les mœurs aussi sont différentes, les gens qui habitent ce quartier ne prennent pas soin de leur environnement, et la loi n'est pas appliquée, pourtant il a un fort potentiel, ce qui me paraît encore plus aberrant, c'est quand vous entrez dans les petits magasins et que vous ne pouvez pas payer par carte!!! et là mon esprit de pénaliste commence à imaginer les sommes d'argent blanchi au travers de ces commerces, curieux pour une capitale européenne!!! ah il y a aussi une chose plus grave encore, les étrangers qui profitent du système social belge!!! je ne généraliserai pas, mais comment peut -on produire des citoyens qui ne cherchent qu'à "comment profiter du système"?!!!, des personnes qui ne travaillent pas (volontairement) pour percevoir des aides (et travaillent au noir ), ce sont des choses comme ça qui me gênent dans mon quotidien belge, mais en dehors de ça, je trouve que les belges sont très accueillant une fois qu'ils sont mis en confiance, très attentifs et présents pour les autres, l'horrible climat d'hiver est largement compensé par un été très agréable, ma fille de trois ans a plein d'activités à faire, la nature est superbe ici, il suffit juste de s'ouvrir à la Belgique et la Belgique s'ouvre à vous! désolée si j'ai utilisé des termes trop directs ou trop crus

Bien le bonjour Sassyma,

Je trouve que tu as raison dans ton analyse. Et c'est vrai que les prises de bec peuvent aussi être constructrices quand elles donnent des arguments valables sans se vautrer dans une logorrhée sans aucun intérêt.

Beaucoup d'efforts ont été fait par le passé pour intégrer les différentes communautés. Mais hélas beaucoup de nouveaux arrivants ont voulu recréer leurs pays en Belgique. Et c'est ce qui a créé toute cette tension.

Pour moi, l'exemple le plus démonstratif, ce sont les gens qui émigrent aux USA avec l'idée de devenir américain. Aux contraire des gens qui émigrent en Belgique et/ou en Europe sans vouloir acquérir la nationalité et sans vouloir partager les valeurs de ces pays.

D'accord avec tes observations Sassyma, cependant cela est plutôt une spécificité des capitales Européennes: ce n'est guère mieux à Londres ou à Paris.
Pour revenir au sujet, je ne suis pas heureux en Belgique mais je dois malheureusement y rester encore quelques mois pour des raisons contractuelles. Pourquoi ne suis-je pas heureux ici? Certes les occasions pour se cultiver ne manquent pas, idem pour se distraire, pour dépenser son argent... Mais je trouve (ce n'est que mon avis) l'endroit froid et sans âme, terne et peu accueillant.
Quant à la population, communautarisme ne me choque pas plus que ça car je l'ai vécu en France et cela fait "partie du décor". Les locaux en revanche, de ceux que j'ai rencontrés, au travail ou en privé, sont très méfiants et sur la défensive, pas l'idéal pour construire des relations cordiales.
Surement le fait que je sois un inconitionnel des grands espaces, du relief et des plans d'eau, joue beaucoup dans mon ressenti.
Mon prochain pays sera le pays de mon coeur, celui où je me rend régulièrement pour me ressourcer, l'Irlande!

Bonjour Sassyma,

Belle analyse, réaliste.
Sur un forum maghrébin une dame d'une quarantaine d'année, née à Bruxelles disait ne jamais avoir vu la Grand-place, ne jamais avoir quitté sa commune bruxelloise. Lorsque je lui ai proposé de l'accompagner pour une visite du centre ville elle a décliné. En fait ça ne l'intéressait pas. Je pense que l'expat économique est rassuré de vivre dans son milieu d'origine reconstitué, en Belgique comme ailleurs.

****

Bonjour DamienM,

Vous avez raison, l'endroit est froid et sans âme dans tous les quartiers voués à l'Europe et dans les autres quartiers qui ont été complètement défigurés pour y accéder.

Les plans d'eau, les grands espaces - enfin grands à la mesure du pays :-) il y en a mais pas au centre ville.
Avant de partir pour l'Irlande, un de mes pays préférés, allez vous promener en Fagnes, dans la réserve naturelle du Zwin, sur le plateau de Herve, le circuit de Francorchamps, les belles forêts  d'Ardennes.

Bruxelles cultive paisiblement le communautarisme, ce qui conduit parfois ses habitants à une méfiance et un repli identitaire, qui en mon sens, est une impasse. Alors que Paris vous rend parisien et Londres londonien, Bruxelles ne vous rendra pas bruxellois, elle peut (la ville s’entend !) néanmoins vous permettre d’être vous-même, si vous renoncez à la libido d’appartenance.

La méfiance affichée par ses habitants, ne leur permet pas de  cultiver une chaleur qui manque au climat. Je dis souvent que ma patrie, c’est là où je peux travailler, dès lors qu’on me donne une table de travail. Je vis donc pour le moment à Bruxelles, tant que cette condition est remplie et j’essaie d’écrire mon œuvre, à l’instar des artistes, sur un ciel rarement bleu qui se présente chaque matin comme une page blanche. J'habite en Belgique depuis deux ans, mais je ne suis pas l'un des leurs. Les gens comme moi ne seront jamais totalement acceptés, ou ils sont tolérés tant qu’ils sont productifs, c’est-à-dire quand ils ont un job rémunéré, mais si on protège notre droit de ne pas être acceptés, alors je suis très reconnaissant.

Néanmoins, je vis à Bruxelles pour le moment, mais en ancrant ma réflexion davantage dans le réel. J'essaie d'aborder plus frontalement mes angoisses et celles des autres.

Pour avoir vécu dans plusieurs pays, je dirai que nulle part on n’est plus étranger qu’en France, nulle part on n’est mieux étranger qu’en France. Je rends donc hommage à la culture française qui m’a adopté, et qui n’est jamais plus française que quand elle se met en question, jusqu’à rire d’elle-même – et quelle vitalité dans ce rire ! – et à se lier aux autres.

Non. Je n'aime pas vivre dans ce pays surréaliste avec quatre communautés flamand,wallon,bruxellois, et de l'est. Pays stupide.

merci pour les réponses et j'en profite pour prendre ces adresses! je pense qu'il y a de l'âme partout, même dans les immeubles froids du quartier européen (où je vis!!!) c'est le ressenti du moment qui compte, à force d'être seule, j'ai appris à ressentir plus fort les choses, à mieux comprendre les sentiments qui viennent sur le moment, le fait d'être seul, de se sentir un tout petit point dans un monde où tout circule vite, ça a aussi du bon.  les belges? ceux que je croise au gré des petites conversations de passage me paraissent très gentils, dans le métro il sont très serviables, vous indique le chemin, ils sont attentifs aux autres, leur méfiance? je pense que c'est plutôt une peur de l'inconnu, mais travaillant dans la recherche sur les menaces criminelles, je les trouve plutôt un peu "naïfs", je trouve (cela reste mon avis) qu'il y a des zones de non droit qui ne sont pas assez surveillées, il ne faut pas oublier que la population n'est que de un peu plus de 10 millions de personnes, c'est un tout petit pays en terme de démographie, garder son identité dans ce cas là est assez difficile, et essayer de la protéger est tout aussi légitime,

Je veu le dire c'est la ville que j'aime.

j'aime beaucoup la Belgique.. mais je préfère mon île Maurice car ici tout le monde tire la gueule et n'arrête pas de ce stressé!
au début je n'arrivais pas à m'adapter du tout mais après j'essaie petit à petit en gardant toujours mon sourire :).

Dans ce cas pourquoi rester?Bon retour

parceque je vis ici.. :)

Bonsoir,

Voyez le facebook de
Wallonie ma belle,
vous y trouverez de belles photos qui donnent envie de découvrir le sud du pays

:)

c'est pas très sympa de dire "je déteste", "je n'aime pas";;; c'est cru et vous n'êtes pas obligés de rester en Belgique, moi même je n'ai pas choisi d'être ici, non pas que je m'en plaint, mais j'ai été affectée en Belgique et y a pire comme affectation! au lieu de déprimer de votre présence en Belgique, voyez les avantages que vous y avez, l'Ile Maurice? oui pour 15jours, après c les tempêtes, l'air chaud, c'est tout petit donc pas de diversité,,,,, voyez? tout le monde peut critiquer même le plus beau paradis sur terre, le seule chose que je comprendrai facilement c'est d'entendre que l'éloignement de ses proches est difficile, de sa culture, de son entourage ou vie passée, le reste, je ne vois pas comment ne pas aimer un pays où vous êtes respecté en tant que citoyen (je ne le suis pourtant pas!), vous avez droit à des aides alors que vos parents n'ont jamais payé d'impots dans ce pays,,, un tas de choses, et puis si le climat est horrible , les beaux jours le sont vraiment! les parcs sont à eux seuls d'un bien fous pour l'esprit
,,,

Hahaha, Bien le bonjour Sassyma,

Et oui, cela fait du bien de pousser un petit cri de temps en temps.

Quelque soit le pays du monde, tu trouveras toujours des gens pour se plaindre. L'être humain est ainsi fait... Il y a ceux qui voient le verre à moitié vide et ceux qui voient le verre à moitié plein !

cath24 :

parceque je vis ici.. :)

Bonjour,

Non, nous ne "tirons pas la g... " ...quelle vilaine expression !
Nous sommes sérieux en public, le rire fait aussi partie de la culture, de l'éducation.
Dès l'enfance ce sont des règles importantes du comportement...

Encore plus de rigueur à ce sujet en Allemagne, Autriche, pays nordiques.

:D
.

J'ai envie d'ajouter souriez aux autres et ils vous répondrons......

On peut au moins dire que dans un forum ouvert, le dialogue vaut mieux que l’invective, que l’ouverture d’esprit vaut mieux que la mise à l’Indexe, que l’amitié vaut mieux que l’inimitié, que l’élégance vaut mieux que la grossièreté ou la vulgarité, que la fraternité vaut mieux que le fanatisme ou le nationalisme, que l’inclusion vaut mieux que l’exclusion, que la sincérité vaut mieux que le mensonge, que la générosité vaut mieux que l'égoïsme, que le courage de bien parler une langue que nous avons reçue comme héritage  vaut mieux que la lâcheté de se vautrer dans le brusseleir, que la douceur et la compassion valent mieux que la violence et la cruauté, que l'amour de l’étranger vaut mieux que la haine…

Vous qui me lisez, vous n’avez, par principe, pas à être d'accord sur mes convictions positives. Mais exprimez les vôtres, sans forcément emprunter le canal du vomi verbal.  Pourquoi prenez-vous les paroles de cath24 pour des généralités ? Une impression n’est pas une théorie. Un sentiment est-il coupable ? Les belges et les non-belges ne sont séparés que par ce qu’ils ignorent. Comment cela pourrait-il compter davantage que ce qu’ils connaissent : une certaine expérience de la vie, de l’amour, de l’humanité souffrante et courageuse? Il serait fou de s’entre-tuer pour ce qu’on ignore. Mieux vaut se battre, ensemble, pour ce que nous connaissons et reconnaissons. Je suis très peiné quand je lis les commentaires du genre : « Dans ce cas, pourquoi rester ? Bon retour. »

Ce commentaire est symptomatique d’un narcissisme infantile. Le « bruxellois » n'est grand que dans la conscience qu'il a de sa misère. Il n'est accueillant qu'à condition de renoncer à sa fierté. Je me suis déjà exprimé sur certains aspects très surprenant des habitants de Bruxelles, du moins, ceux de mon voisinage.

Mais de quel droit me demanderait-on de partir, sous prétexte que je refuse cette assimilation, et que je m’exprime ouvertement ? Cette question concerne deux imprécateurs que je ne citerai pas, de peur justement, d’ajouter à leur gloire. Je suis citoyen européen d’origine française, et ça devrait suffire non ? Bruxelles, n’est pas que la capitale de la Belgique, c’est aussi la capitale d’une partie de l’Europe. Le repli identitaire des bruxellois me gêne, mais je détiens l’extraordinaire capacité d’humaniser mes propres déterminismes. Et c’est ce qui compte le plus…

L'homélie du jour................Amen

@ brusseleir _ L'idée s'est répandue que tout le monde pouvait écrire de beaux commentaires parce que le langage est à la disposition de tous. Alors, je vais vous faire une confidence : écrire est un art. Connaissez-vous la belle formule de Flaubert : «Je crois à la haine inconsciente du style. » ?  J'en doute ! Au moins avez-vous appris quelque chose ce soir....

Pour savoir écrire, il faut savoir lire, et pour savoir lire, il faut savoir vivre. Toute la question est là. Je vous invite  plutôt d’avoir l'ambition de construire une nouvelle noblesse, une noblesse d'esprit, comme dit Nietzsche. Le jeu est ouvert à tous, à chacun de faire ses preuves. La preuve, c'est le style, s'il est là. C'est rare. Finalement, c’est la littérature et la pensée qui gagnent. Un art d’écrire ? Oui et donc un art d’aimer, un art de vivre.

N’est pas un penseur qui veut. Il y faut déployer de l’humour, de l’élégance, de l’imagination, et même du courage puisqu’on devra affronter des regards désapprobateurs ou ironiques. Le commentaire qui fait penser est l’art de glisser un peu de légèreté et de gaieté dans un monde d’arrivistes, de moralistes, d’idéologues et de scrogneugneux. Quitte à parler d’homélie, je dirais que pour nous consoler de nos innombrables misères, Dieu nous a faits penseurs ! Alors, servez-vous de votre imagination. Éveillez vos neurones. Ouvrez-vous à la poésie de la vie.

La Belgique est un pays merveilleux où on s'y sent bien et heureux comme un poisson dans l'eau

Je ne dis pas que je déteste la Belgique j'ai dis que les gens que je côtoie tirent toujours la tête!.. font toujours leur crisent pour un ou pour un non! n'arrêtent pas de se plaindre au lieu de contenter de ce qu'ils ont! jamais satisfait!
Je vie bien je ne me plaint pas!.. juste les caractère des gens c'est tout! :)

Si je comprends bien tu es parfaite mais les autres.......C'est un peu simple..;mais enfin si on s'expat.il faut assumer ,c'est un choix.Sauf erreur de ma part ,ce n'est pas une condamnation à perpet à
Cayenne(n'existe plus pour info..)

parfaite non mais toujours coooool, relax.. mon grand!

Je constate des phrases bien tournées sans faute de français et cela me plaît bien de vous lire en résumé je vous dis MERCI DE vos propos sur la Belgique

Bonsoir,
Je ne répondis pas à votre message. Je ne l'avais pas lu au paravent, cela dit je serais de votre avis même si en Belgique on es heureux à comparer avec d'autre pays on a pas à se plaindre. Et comme on dit la plainte efface la bonne fortune.
@

Suis-je heureux dans mon pays ? Oui, car il y fait bon vivre. On boit et on mange bien, il y a de très belles choses à voir et on a une super équipe de foot. Mais...

- On est taxés jusqu'à l'os. A ce niveau, c'est carrément indécent. Le pire, c'est que ce n'est pas nouveau.
- Le gouvernement actuel est le plus antisocial que j'aie jamais connu. Le citoyen n'en finit plus de trinquer et c'est à se demander où cela va s'arrêter : allongement de la carrière, réduction des pensions, jeunes privés du droit à la protection sociale et j'en passe. Par ailleurs, les plus fragilisés sont également les premiers impactés par les différentes mesures prises par le "fédéral". Les riches, eux, n'ont aucun souci à se faire.
- Le marché de l'emploi belge est dans un état lamentable. Trouver du travail ici relève du parcours du combattant et je suis très bien placé pour en parler.

Voilà pourquoi j'ai envie de retourner voir ailleurs.

Bonjour tout le monde,

Quelques posts hors sujet ont été enlevés.

Pouvons-nous sil vous plaît nous recentrer et rester dans le sujet de cette discussion?

Merci à tous,

Priscilla

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Belgique

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Belgique.

Déménagement en Belgique

Conseils pour préparer votre déménagement en Belgique

Assurance voyage Belgique

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Belgique

Billet d'avion Belgique

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour la Belgique