Close
Suivez toute notre actualité sur Facebook !

Expatriation Sao Paulo et Zika / Projet grossesse

bonjour à tous,

tout d´abord quelques informations sur ma situation :

française, mariée à un brésilien, 1 enfant.
nous vivons depuis 4 ans en allemagne.
la société de mon mari lui a proposé une expatriation à sao paulo.
nous sommes très enthousiastes par cette expatriation, qui me permettrait enfin de connaitre le pays de mon mari.

problème : nous sommes en essai bébé et depuis le mois de janvier, les journaux européens parlent du virus Zika tous les jours et de façon très alarmiste. La France déconseille même aux femmes souhaitant tomber enceinte/enceinte de partir au Brésil.

nous devrions recevoir l´offre officielle d´expatriation d´ici 10 jours. Mon mari peut essayer de reporter son début de contrat pour juin mais difficilement plus tard.

nous sommes un peu perdus. Nous en sommes maintenant à notre 3eme expérience d´expatriation et connaissons les difficultés de trouver un emploi à l´étranger. Nous savons donc qu´en refusant cette offre, nous risquons de perdre une belle opportunité de pouvoir vivre au Brésil.

en même temps, mettre en attente le projet bébé n´est pas une alternative pour nous.

j´envoie ce message en espérant avoir des témoignages de personnes vivant au Brésil ou même mieux sao paulo et ainsi connaitre la réalité du terrain:
est-ce que je risque de me faire piquer à chaque coin de rue (sachant que nous habiterions dans le centre de SP)? est-ce que les femmes enceintes vivent-elles vraiment dans l´angoisse?

toutes les informations que vous avez pourront nous aider dans notre décision.

Merci beaucoup,

Emilie

Les autorités locales conseillent aux mères brésiliennes de différer leurs projets de maternité.
A vous de voir (à mon avis c'est l'affaire de quelques mois mais je ne suis pas un expert)

Vous pouvez aller sur le site du ministère des affaires étrangères du canada il interdise limite d'aller au brésil pour une femme enceinte.

Après le risque est réellement et fort, à Belo Horizonte c'est une catastrophe, la préfecture refuse parfois de faire les test pour les cas suspects par peur de faire monter les stats.

Après vous allez avoir une assurance santé, mais à Belo Horizonte par exemple il y a des problèmes de médicaments dans les postes de santé il en manque.

Après pour vous cela sera une vie de femme dexpatrier si votre mari n'a pas un contrat local et vous un visa rapprochement familial.

Shopping et interdiction de travailler.

Après la vie au Brésil est vraiment galère quand vous n'avez pas de réseau. Il faudra oublier de sortir le soir tard à pied. Après vous avez déjà du aller au brésil.

Bonjour
Je suis actuellement en contacte avec une sage femme retraitée sur natal,elle dit que ce serait mieux que tu arrives avec 6 mois de grossesse, attention ne pas consommer l'eau du robinet ...car ils y mettent du peroproxyphen, qui lui aussi peut nuire à ta grossesse, hygiène, à fond,repassage du linge dessus dessous...protection avec ton époux si necessaire...
Le site de pasteur est très bien à consulter.

Si je peux vous rassurer, il faut arrêter de faire croire qu'après l'eldorado le Brésil serait devenu l'enfer.
Si vous êtes expatriés à Sao Paulo, ce n'est pas pour dormir dans la rue ou dans une favela. Vous pourrez vous permettre de vivre dans un quartier type "Paulista" ou "Hygienopolis" par exemple.
Rien ne pourra vous inquiéter en terme d'hygiène. Vous aurez l'impression de vivre dans les plus hautes normes de luxe, service 24/24.........même si vous serez bien obligés de vous rendre compte que certains essayent de grappiller des miettes de cette aisance.
Je vous rappelle aussi que Sao Paulo connait une véritable saison froide et que les moustiques détestent ces températures basses. Bien entendu si vous voulez bronzer près du Rio Tiêté qui est à certaines époques de l'année un égout à ciel ouvert je ne vous dirais pas la même chose.
En terme d'équipements hospitaliers, Sao Paulo possède des établissements avec du personnel  aussi qualifié qu'en France et avec des prestations hotelières qui rendent les notres comparables à celles d'un Formule 1. Tout dépendra de la mutuelle de votre conjoint.
Ce qu'il vous faudra éviter ce sont des déplacements touristiques dans certaines régions.
Un article de l'excellent journaliste suisse Jean Jacques Fontaine vous permettra d'avoir une  vision des choses sans complaisance mais plus réfléchie que des articles alarmistes qui oublient de parler de diversité du territoire et de ses habitants.
Bien entendu il faut un minimum de prudence mais faites plus attention au risques de coup de soleil et à la forte luminosité sur ce plateau. Vous aurez également plus à vous préoccuper de la qualité de l'air car la pollution est effectivement forte car il n'est pas toujours évident de s'en rendre compte.
Donc si c'était moi je ne raterais pas cette occasion, tout en sachant qu'en dehors de ce monde privilégié, la vie de la grande majorité des locaux est dure.
Attention juste à l'idée que votre monde sera plus cloisonné et qu'il y aura des frontières à ne pas dépasser. Si j'ai un conseil à vous donner dans le cas où vous ne connaissez pas cette ville. Regardez bien l'autoroute qui va de l'aéroport International aux quartiers aisés vous aurez en une heure, deux ou trois suivant les embouteillages un bon résumé de traits dominants du pays.

https://visionbresil.wordpress.com/

Emilie bonsoir,
Je ne peux que m’associer pleinement à la réflexion de « zanzibar1 » (#5).
Entre les déclarations alarmistes brésiliennes et les prises de position européennes, il convient de faire un peu le tri. Oui, il y a un problème avec le « virus » Zika au Brésil. MAIS, il faut bien voir que la grande majorité des femmes victimes des effets collatéraux du Zika, sont d’origine « populaire »,  essentiellement situées dans le nordeste du Brésil (région de grandes disparités économiques/politiques/santé/education/information/etc.), donc, même étant bien informées, avec des problèmes de lutte concrète contre le-dit virus: conditions d’alimentation, conditions de lutte contre le virus plus aléatoire (qualité et coût des repelentes; qualité de l’alimentation à long terme qui détermine une capacité de mobilisation du corps; conditions de logement, d’accès aux divers programes de santé, etc.), conditions d’accès aux programes de santé publique de détection et lutte contre le « virus ».
Vous n’êtes evidemment pas dans ces conditions. Comme épouse d’un mari affecté au Brésil (São Paulo) par une grande entreprise allemande, il me semble plausible de penser que vous n’allez pas vous installer au Brésil dans les pires conditions… Vous allez probablement bénéficier (en plus d’un salaire « confortable ») de conditions d’accompagnement, de logement, d’assurance santé et d’accession aux soins du « Premier Monde » qui font que vous ne figuerez pas au rang des « personnes à risque ». Ceci dit, bien sûr, on n’est jamais « sûr à 100% ». Mais vous me semblez une personne informée, responsable et préoccupée par ces questions. De plus, vous béneficiez d’un capital santé, lié à une éducation alimentaire et sécuritaire, qui ne peut se mesurer aux conditions de vie de la grande majorité des femmes/familles brésiliennes affectées par ces risques de microcéphalie.

Je crois donc que vous pouvez pleinement profiter de cette opportunité qui vous est offerte de vivre dans le pays de votre mari sans que cela soit un « parcours du combattant ». Il vous suffira de prende soin de vous (aux 03 sens du terme), comme vous l’auriez fait en France ou en Allemagne (alimentation équilibrée qui permet une meilleure réponse contre les effets du virus; éviter de s’exposer aux attaques des moustiques - entre 16h et 19/20h -, utiliser régulièrement des répelentes de qualité, associés à des vêtements adaptés - amples, légers et couvrant; fermer les volets tôt dans l’après-midi; éviter les lieux humides/insalubres ou exposés aux attaques de moustiques, etc., rien que du « bon sens » en fait.)

Pour le moment, on ne sait pas grand chose des effets de contamination du Zika… qui est un virus dont les effets sont informés depuis les annés 1950/60, mais, au contraire de la version « fataliste » qui nous est souvent proposée, il y a des hypothèses émises qui disent que ce ne serait pas le moustique porteur en soi qui est le principal responsable… mais que, peut-être, les produits chimiques utilisés dans la lutte contre celui-ci ne seraient pas indemnes d’effets collatéraux (notamment en termes de malformations congénitales…)  Donc, on passerait d’une vision fataliste à une vision plus « politico-economique » des effets d’un virus connu depuis les années cinquante… et dont les effets jusque là ont souvent été inférieurs - moins dramatiques et somatiquement douloureux - à une bonne « dengue des familles »… Les conseils de zanzibar1 sont particulièrement pertinents et efficaces (éviter eau du robinete, conseils de repassages, etc.)
Donc, Emilie, je crois que vous pouvez profitez de cette opportunité professionnelle de votre mari pour, non seulement connaître mieux ce pays continental, mais mener à terme (AVEC TOUTES LES PRECAUTIONS EVOQUEES CI-DESSUS et bien evidemment LES CONSEILS DE PROFESSIONNELS DE SANTE DE FRANCE/ALLEMAGNE/BRESIL) un projet de grossesse dans de bonnes conditions.

merci pour votre réponse.
oui, la situation sera peut être sous contrôle dans  quelques mois, c´est ce que nous espérons!

merci pour votre réponse.
je m´attends effectivement à un grand changement de vie et choc culturel en arrivant à sao paulo!
c´est pourquoi la préparation avant départ est importante.
pour le travail, j´aurai un visa et une partie de notre famille habite sur place, c´est déjà ça...

merci pour ta réponse.
c´est super d´avoir l´avis d´une sage femme.
ce que tu dis rejoint les informations que j´ai pu recevoir ces derniers jours : si possible déménager au Brésil quand la grossesse est bien avancée et être prudente sur place et bien me protéger.
nous allons voir et essayer de repousser au maximum les dates de début de contrat!

Désolée, je me suis un peu peu perdue dans mes réponses, pas trop l´habitude des forums!

Cela fait 1 semaine que je récolte des avis sur la situation au Brésil et à peu près tous se rejoignent, ce qui rend les infos plutôt rassurantes et sures!

Merci à tous d´avoir pris le temps de répondre, les retours d´expériences sont aussi importants que les rapports officiels et cela m´a aidé à dédramatiser la situation...
Nous allons donc surement tenter l´aventure en prenant toutes les précautions possibles.

Je crois qu il faut rester bien atentif, avec le réchaufement de la planète, le Brésil registre les plus haute températures a chaque année et de plus en plus de pluie, ce qui favorise l´apparition des ces maladies tropicales, surtout au Nordeste ça peut etre de pire en pire, le sistéme de santé public est um caos, c´est vivre dans une cage en or!

Surtout avec le manque de médicament. Dans les sus il y a pratiquement plus rien et des hôpitaux publics on du repousser des opérations car la pharmacie était vide. Même certaine pharmacie manque de médicament!

Le système public de santé va dépendre surtout de votre région.
Exemple à belo horizonte, lá santa casa a le plus grand nombre lit de réanimation du brésil et probablement d'Amérique latine. L'hôpital de clinique de lufmg est bon sur les maladies rares. Par contre à Rio, le système public est une catastrophe, à sao Paulo, il est bon, voir très bon pour l'hôpital de la faculté de ribeirão preto. Tout va dépendre d'où on habite des revenus.

Un petit détail quand même : Les moustiques, ils ne s'arrêtent pas à l'entrée des condominios, même de ceux qui sont alto padrâo.

Je rappelle que la personne ou la famille qui a souscrit à une mutuelle ou pour laquelle l'employeur l'a fait ne passe plus par le système public. Il va voir une liste de praticiens et d'établissements médicaux qui en font partie ou qui y sont partenaires. Donc pour une bonne mutuelle fini les files d'attente et bonjour les établissements parfois de luxe. Donc il faut être attentif à la mutuelle et à ce qu'elle propose. Pour parler des établissements les plus prestigieux de Sao Paulo, ce n'est pas demain qu'ils vont manquer de médicaments. C'est le seul domaine que j'ai eu à approcher au Brésil et les personnes qui m'en ont parlé savent de quoi elles parlent puisque c'est leur travail.
Je peux vous donner un exemple. Un médecin souvent travaille dans les deux parties. Par exemple le matin il exerce dans un établissement public de la ville ou de l'Etat. Donc si c'est un spécialiste longue attente pour obtenir un rendez vous. Nécessité d'arriver en avance au rendez vous car ce n'est pas 1/4 heure par 1/4 heure. Le cadre correspond à la richesse du quartier, de la ville ou de l'Etat. Pourquoi ce choix ou tout est obtenu par concours ( parfois un peu trafiqués car pour des postes prestigieux le candidat est déjà choisi car il a travaillé bénévolement dans la structure) ?. Pourquoi y trouve t-on d'excellents spécialistes : la retraite obtenue est bonne et par certaines astuces vous ne faites pas les horaires auxquels le contrat théoriquement vous lie.
L'après midi nous retrouvons le même spécialiste installé dans un cabinet dans un immeuble cossu ; il travaille pour une ou plusieurs mutuelles pour laquelle il a souvent payé des droits d'entrées ( Unimed Paulista qui a fermé ses portes c'était 40000 reais). Il y a plusieurs secrétaires, les fauteuils sont confortables, on vous apporte une boisson pour attendre. Bien entendu votre rendez vous sera planifié au quart d'heure. Et le médecin payé à l'acte sera souvent le plus charmant du monde. En plus pour agrandir sa clientèle il comptera sur le bouche à oreille.  Si il pleut il est courant d'annuler le rendez vous. On vous trouve une autre date et le médecin n'est pas payé, d'ailleurs comme c'est le cas dans une nécessité de retour dans les 30 jours ( ceci ne concerne peut être pas toutes les mutuelles) d'une première prescription.
Dernière situation que je connais / vous êtes riche ou alors vous préférez ne pas souscrire de mutuelle ou vous ne pouvez pas attendre car votre situation  est grave :
Là vous payez la consultation et ceci m'a toujours échappé vous payez très cher ( souvent entre 400 et 1000 reais - le montant supérieur concerne des professeurs très prestigieux de l'USP)
Donc pour les moustiques, le risque d'en être victime est fonction de la catégorie médicale à laquelle dès le départ vous pouvez prétendre, contexte régional mis à part.
Il serait bien que le pays publie des statistiques suivant le milieu social des victimes et leurs conditions de vie.

La propagation de la maladie est due aussi a des années de mauvaise gérence du gouvernement de la santé public, imigrants de pays pauvres que le pays laisse entrer sans un controle eficace..tout çes virus subissent des mutations de temps en temps, ils peuvent trouver un vaccin...avant on parlais que de la dengue, maintenat ce sont 3 en plus, a ce rytme on est mal partie

Wallit :

Un petit détail quand même : Les moustiques, ils ne s'arrêtent pas à l'entrée des condominios, même de ceux qui sont alto padrâo.

Surtout que les larves d'aedes aegyptis aiment l'eau claire et de ce fait la prévalence des dengues, zika, etc. est au moins aussi forte dans les beaux quartiers que dans les favelas.

Sauf à me trouver d'autres sources mais le moustique n'est pas un insecte de haut vol, faites des recherches par vous même si vous ne me croyez pas. Ce qui ne veut pas dire qu'il est impossible d'en trouver.
De plus je ne crois pas que vous connaissiez comment on nettoie dans les condominios. De ce point de vue en fonction de ce que j'ai observé, c'est un pays exemplaire en terme d'hygiène. Peut être même un peu trop vu le volume de produits détergents utilisés. En plus pour Sao Paulo, je ne dirais pas que les habitants aient un gout immodéré pour la nature, je les trouve plutôt amateurs de jolies dalles et toutes surfaces faciles pour passer le balai.

Sinon pour les immigrants de pays pauvres qui apporteraient toutes leurs maladies, en fonction du très faible nombre d'étrangers qui viennent au Brésil ce devrait être un pays très protégé.
Désolé de faire glisser la conversation d'origine mais ce sont les européens qui sont à l'origine de la mort de très nombreux autochtones. Par contre cette idée du pauvre étranger responsable de toutes les catastrophes survenant aux brésiliens je l'ai beaucoup entendue dans les quartiers riches de Sao Paulo,  dans une certaine population. La même qui souhaitait que le dimanche l'avenida Paulista ne soit pas piétonne pour ne pas voir des paulistanos d'autres endroits ( bien entendu moins favorisés) en profiter.
Je rappelle que les insectes voyagent sans passeport. La preuve : les pays atteints par ce moustique à la date d'aujourd'hui. Que sinon il y a aussi beaucoup de marchandises qui voyagent aussi.
Pour l'insuffisance des moyens mis en place par le ministère de la santé brésilienne et certains mauvais choix, ceci est évident mais un pays qui n'est pas très riche ne peut pas tout faire non plus. Je rappelle que pour un pays qui l'est beaucoup plus comme la France comment la Réunion par exemple a eu un mal fou à gérer sur un petit territoire les dernières épidémies. Regardez comment il nous est difficile de le faire pour nos départements ultramarins avec le nouveau fléau.

Pour les maladies à risque égal citées concernant les "beaux" quartiers de Sao Paulo, rassurez vous les médecins soignent mais habitent aussi  ces quartiers aisés, donc si le risque était identique il y a longtemps qu'ils vous auraient prévenus.
Si maladies riment souvent avec pauvreté ce n'est pas lié aux personnes, mais à l'absence de soins. De ce point de vue le Brésil est presque une planète à lui tout seul.

zanzibar1 :

"De plus je ne crois pas que vous connaissiez comment on nettoie dans les condominios"

Excuse nous de ne pas avoir ton degré de connaissances.
Pour ma part, j'y habite dans un condo (de alto padrão).
Et j'ai habité dans plusieurs autres, auparavent.


"c'est un pays exemplaire en terme d'hygiène"
Comme disent les brésiliens : kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk



"mais un pays qui n'est pas très riche ne peut pas tout faire non plus."

Ils se vantent pourtant sans cesse, d'être la sixième (maintenant septième ?) puissance économique.
Ils nargaient même les français il y a quelque années quand ils pensaient qu'ils allaient passer cinquième.

Bonjour à tous,

Pour vous rappeller que les interventions doivent être pertinentes aux questions de l'initiateur/l'initiatrice, post #1. Ici, on s'écarte du sujet initial, merci d'avance d'échanger sur des infos susceptibles d'aider Zeeena13.

Bonne continuation,
Bhavna

Bonjour à tous,
Le seul reméde pour le Zika et le même que le chicungunia (c'est le même mosquito)
Paracetamol 1g  pour adulte ou DOLIPRANE 1000. pendant une semaine et 3 à 4 fois par jour.
Passer une huile style monoi e savon de marseille sur les plaques qui aparaissent.
Symptômes :
- Fortes fièvres,
-  problèmes articulaires
- plaques rouges sur tout le corps pour le zica.
les 3 premiers jours , on ne peut pas se lever
Il y a eu une épidémie en 2015 à Tahiti. nous n'avons pas eu de cas graves concernant les femmes enceintes.
PENSER A SUPPRIMER LES GITES A MOUSTIQUES (tout endroit pouvant accueillir de l'eau stagnante). METTRE des Insecticides se branchant sur l'électricité
Il faut surveiller en cas de denghe hémorragique (je ne sais plus quel type 1 à 4).
La seule chose de bien dans ces maladies.. on ne l'attrape qu'une seul fois. KKKKKK

Savoir que dans 25% des cas de zika la maladie se chope sans aucun symptomes

"""""""""""La seule chose de bien dans ces maladies.. on ne l'attrape qu'une seul fois. KKKKKK"""""

Pour la dengue c'est faux. On peut en théorie en choper de 1 à 6 (ou 8, j'ai oublié) variantes. Pour ma part j'en suis à 2


Cordialement

https://www.google.fr/url?sa=t&rct= … 6acplz-DPg

Suivant cette source il y a plus de dix cas qui ont concerné la Polynésie.

Pour le traitement je ne prononcerais pas n'étant pas du tout médecin.

Bonjour Zeena,
je suis arrivée au Brésil il y 1 an et demi étant enceinte de 5 mois et à l'époque la plus grosse crainte (et c est d'ailleurs toujours le virus transmis par un moustique qui fait le plus de dégâts en ce moment au Brésil) était la dengue. A SP on ne se fait pas trop piquer mais çà arrive quand meme si tu ne fais pas attention.
Voici mes conseils et mon expérience:
- il te faut acheter avant de partir des anti moustiques pour femmes enceintes et bébés de moins de 2 ans. Tu en auras besoin pour toi et ensuite pour le bébé. Cela n'existe pas ici (ou alors inefficaces) alors que tu en trouve sans problème en France (ex. Insect Ecran Famille à partir de 6 mois avec 25% de DEET). Il y a aussi des anti moustique à vaporiser sur le tissu, ils sont super pour les rideaux et le bas des pantalons! Les Brésiliens se mettent du repente (anti moustiques) tout le temps, c'est recommandé dans toutes les écoles, à Rio on en distribuait au carnaval, à Bahia sur les plages et certains restaurants en terrasse de SP en proposent même à leur clients.
- tu liras que les moustiques ne volent pas haut donc ne devrait pas arriver jusqu'à ton appartement d'expatrié privilégié....D'abord vous choisirez peut-être d'habiter en maison ce qui n'est pas si rare que çà à SP ensuite cela paraît fou mais les moustiques prennent aussi l'ascenseur et arrivent donc dans les étages et si ton voisin du dessous à des plantes baignant dans des coupelles, même au 18ème tu pourras avoir des moustiques. Chez nous l'été tout le monde dort sous moustiquaire. Pareil je les ai achetées en France ou me les suis faites apporter par des visiteurs car quasi impossible à trouver à SP (alors que dans le Nord Est c'est très fréquent). Rajoute aussi une moustiquaire pour le maxi-cosi et la poussette.
- quand tu sors des grandes villes le risque de moustiques augmente, que ce soit vers l'intérieur de l'état de SP (montagne-campagne) ou vers la côte pour les plages. Personnellement pendant ma grossesse j'ai évité les longs voyages. D'abord parse que les routes au Bresil sont dans un état assez chaotiques (meme en plein centre de SP) donc enceinte tu n'aura pas trop envie d'aller t'aventurer loin, ensuite ma gynécologue brésilienne m'avait recommandée de rester dans un périmètre de 1h en voiture (ou en avion) autour de grandes villes comme SP ou Rio. Sorti de ce périmétre, le risque est grand d'être isolé en pleine nature en cas de problème ou de ne pas trouver d'hôpital ayant un service obstétrique de qualité. Du coup en 1h tu ne vas pas très loin mais cela ne m'a pas trop pesé :-)
Toutes ces mesures étaient avant tout un choix de confort de ma part et non le résultat d'une psychose même si la dengue (comme la grippe ou d'autres maladies) pouvait déclencher des fausse-couches.
Le cas du zika est different car les medias de tous les pays s'en mêlent, que du coup nos proches restés en Europe paniquent encore plus que nous, qu'on est bombardé d'informations contradictoires et de photos horribles et qu'en fin du compte personne (les médecins non plus) ne peut t'apporter de réponse claire. L'état de SP pour le moment ne connait que des cas "importés" de zika (la contamination à eu lieu ailleurs) mais tout le monde est unanime qu'il faille faire attention.
Concernant la panique ou non des femmes enceintes, je vais être honnête et oui je connais des gens qui vont rentrer à cause de çà ou qui ont repoussé un projet bébé - mais je connais d'autres couples attendant un bébé ou en planifiant un qui vont rester.
A vous de prendre la décision mais si vous venez, protégez-vous bien, ne tentez pas le diable et vous aurez déjà fait descendre le risque de te faire piquer par un moustique à quasi 0 et n'hésite pas à m'écrire un MP si tu as d'autres questions.

Bonjour Zeena,

Je souhaiterai te poser des questions en privé, peux-tu me donner ton adresse émail personnelle?
Je suis enceinte de 5 mois et arrive dans moins d'un mois au Brésil.
Je te remercie.
Céline

Celine, n'hésite pas également à me contacter si tu as des questions.
D

Ma compagne étant médecin, il faut arrêter le drame de zika.

Quand vous allez dans la campagne brésilienne, vous allez adorer les pesticides.


Attention au OGM aussi.

arnaudbh :

Ma compagne étant médecin, il faut arrêter le drame de zika.

Quand vous allez dans la campagne brésilienne, vous allez adorer les pesticides.


Attention au OGM aussi.

bien vu pour les pesticides...pour les dommages colatéraux j ai vu un reportage édifiant sur l'argentine mais les pescticdes tuent aussi dans le médoc ou dans les contre forts de la sierra nevada ( du coté d'Almeria, la cote tropicale j'usqu'a Malaga...30 ans d'agriculture pesticide sans sol !!!

Oui en effet il est fort possible que l´effet du virus soit venant de notre alimentation qui dégenere les nouveaux nés et soyez sûrs que personne va admettre cela dans les millieux scientifiques ou du gouvernement

Oui...Mais qu`est-ce qu´ils sont magnifiques et savoureux les fruits de la vallée de Mendoza mangés en Argentine...et élevés aux bonnes poudres et liquides insecticides et gonflettes de Monsanto ! Un régal des yeux et du palais ! Pures merveilles ! Mais être nocif n´empêche pas d´être bon...on le savait déjà...c´est une généralité dépassant ce domaine...

A présent je deviens contrarien...

Avant il-y-avait des guerres de partout en permanence et la médecine était un gadget. Aujourd´hui il y-a de nouvelles maladies, les OGM, les pesticides...et les guerres sont localisées.

Le but ultime de toute espèce vivante étant de se reproduire afin que l´espèce perdure...il est tout aussi évident qu´un espèce ne doit pas trop proliférer...au risque de déstabiliser l´écosystème planétaire et mettre l´ensemble en danger...

Sachant qu´Il-y-a actuellement à la louche 7. 5 millards d´êtres humains sur la planète...et que la courbe de prolifération va bon train...voudrais-je dire par là que notre soucis primordial ne doit pas être de limiter les guerres à tout prix ?...Ni d´entraver les fabricants d´OGM et de pesticides à tout prix ?...Ni de combattre tous les virus à tout prix ?

A moins de diminuer drastiquement et  de façon coercitive la reproduction humaine tout particulièrement dans certaines régions du globe...Ainsi arriverions nous à faire un jour de l´agriculture biologique pour la totalité de l´espèce...nous nourrir sainement...bien nous soigner...et pourrions nous vivre jusquà 200 ans par exemple ?...

...Voire ne plus se reproduire arrivé au nombre optimum d´individus...être immortels...et se faire évoluer par manipulations génétiques ?

...Bon...tout ça pour dire qu´avant de faire sauter Monsanto...il vaut peut-être mieux un peu attendre...d´autres décisions peuvent intervenir avant...

...Hihihihi

Les cas de microcephalie  on remarque une augmentation dans les zones avec un traitement chimique. Et non la cause du moustique.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié São Paulo

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à São Paulo.

Déménagement à São Paulo

Conseils pour préparer votre déménagement à São Paulo

Assurance voyage São Paulo

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à São Paulo

Billet d'avion São Paulo

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour São Paulo