Close

Frontalier ou Résident Suisse

Bonsoir à tous !

Je me permets de poser une petite question qui me vient désormais à l'idée suite à une éventuelle expatriation et surtout opportunité en Suisse.

Quels sont finalement les avantages et inconvénients de vivre en tant que Frontalier ou en tant que Résident Suisse.

Jusqu'à quel niveau est-il  préférable d'être Frontalier? j'imagine que tout dépends du ou des salaires du foyer ..... mais ayant une envie de s'y installer, on se demande tout de même avec ma conjointe si finalement et malheureusement être frontaliers pour ne pas souffrir financièrement :(

J'aimerais si possible quelques témoignages.
Si certains sont dans le même cas et quels ont été leurs choix ?

Merci à vous !
Excellente soirée !

Frontalier c'est pas respectueux, s'expatrier c'est faire l'effort de s'integrer ailleurs,
De toute façon 2 suisses sur 3 proche frontiere ne supportent plus cet afflux massif... un jour un loi va tomber et ce sera tres bien, autant vivre en suisse, et eviter l'arc lemanique

Je suis complètement d'accord, notre envie la plus totale est de bien évidemment nous y installer pour y vivre et s'y intégrer, cela me gênerait un peu d'être frontalier même si beaucoup de gens n'ont pas de scrupules, certainement par prudence financière ce que l'on peut comprendre.
C'est pour cela que l'on se pose des questions ...
L'inverse est d'ailleurs également valable ou les Suisses avec un pouvoir d'achat largement plus important viennent en France s'installer.
De toute façon mon but premier est de chercher en Suisse et selon les opportunités ou non dans le logement nous adapterons...

Merci pour votre post.
:)

je tiens à réagir, qu'y a t'il de scrupuleux ou d'irrespectueux d'être frontalier?

MarcAurel, je suis installé EN Suisse. Et si tu connais la Suisse tu sais fort bien qu'il est bien souvent très difficile de se loger, particulièrement dans l'arc lémanique.

Bonsoir,
Pour revenir à un débat plus terre à terre. Avant toute chose, ce qu'il faut regarder c'est les horaires de travail.
Le gros problème des frontaliers c'est les bouchons 2 x par jour. Et en transport en commun c'est pas toujours facile. Donc il faut bien regarder ou habiter et combien de temps on passe dans la voiture en fin de journée et les risques d'arriver en retard au travail (très mal vu en Suisse).
Le 2ème gros problème c'est la pénurie de logement des 2 côtés de la frontière. Donc peut-être dans un 1er temps prendre là ou on trouve.
Et la décision que vous prendrez n'appartient qu'à vous.
Bonne soirée
Dominique

Merci beaucoup à vous pour vos messages ...

Matheousse, lorsque je parle de "scrupules", ce n'est peut être pas le bon terme, ce que je voulais dire c'est que les frontaliers, du moins certains, vont en Suisse uniquement pour bosser, profiter de salaires et reviennent le soir chez eux , en France consommer français, etc ...
A côté de ça, d'ou ma question et ce Post, il y en a qui malheureusement n'ont pas le choix, voudraient peut-être s'installer en Suisse mais que l'immobilier est tellement difficile qu'ils n'ont pas le choix que de se poser en France.
Je faisais ensuite un petit aparté vis a vis des Suisses qui font l'inverse et qui profite d'un logement plus abordable en France pour s'y établir. ça va dans les deux sens.

En tout cas, je peux t'assurer que notre envie est belle et bien de nous y installer mais ... a quel prix !
De mon côté, je privilégie les transports, la voiture pour moi est à proscrire sinon autant rester dans les bouchons parisiens...   :D

Bonjour à tous,

Je confirme que le marché du logement est tel qu'il me fait de en plus penser qu'il faut que mes recherches se basent en France.
La difficulté, c'est de ne pas être sur place, car après quelques possibilités de visites, (donc réservation de train... etc), les logements sont déjà réattribués... donc perte de temps, d'argent ...  :sosad:

Il y en a qui sont frontaliers par volonté pur et d'autres qui le sont peut-être par la force des choses.
Je vais continuer mais que c'est difficile, pourtant ce n'est pas faute d'avoir laisser des dossiers...
:)

marcaurel :

Frontalier c'est pas respectueux, s'expatrier c'est faire l'effort de s'integrer ailleurs,
De toute façon 2 suisses sur 3 proche frontiere ne supportent plus cet afflux massif... un jour un loi va tomber et ce sera tres bien, autant vivre en suisse, et eviter l'arc lemanique

Tout-à-fait d'accord avec vous! Et si vous dites que 2 Suisses sur 3 proche frontière..., je vous réponds que 2 Suisses sur 3 tout court, même loin frontière.
Le mois de février (votations fédérales) nous dira plus...

Bonjour filipe13, en France et pour l'écologie je suis d'accord à bas la voiture... prenez les transports,
mais vous changerez peut-être vite d'avis ici.

Les transports en commun coûtent une petite fortune (si vous les utilisez peu prenez toutefois l'abonnement demi-tarif qui vaut vraiment le coup!). Pour ce qui est de la voiture, quant à elle, vous n'aurez pas à payer de péages, la vignette à l'année est à 40frs.
Après c'est bien sûr à vous de voir en fonction de vos horaires et distance logement-travail mais pensez-y, la voiture peut (malheureusement) être plus économique !

Bonjour Mathomath,

Merci beaucoup pour votre message !
C'est justement ce que je me pose comme question...
Jusqu’à quel niveau (distance de travail par ex) est-il intéressant de prendre la voiture et ce, même en Suisse ?
30/40 Kms ?
En effet la vignette représente un infime coût finalement, l'avantage de la voiture tout de même important en comparant au temps de transport en commun, en faisant une simulation de trajet de 20kms, dc allez 20 minutes max grand max en voiture, en transport ça monte à 1h voir plus ...
a réflechir

L'important est aussi de voir où vous habitez par rapport à votre travail et d'être sur un axe ferroviaire. Vérifiez qu'il n'y est pas de montagne à contourner, qui vous fasse perdre une heure, AVANT de prendre un appart' :-)
En fonction des horaires aussi le train est parfois limite.
Mais les trains sont tellement propres ici, c'est un grand confort le matin !
Je vous souhaite une bonne réflexion
Mathilde

Il n'y a pas que la distance. Les axes routiers peuvent être TRES chargés !!!! Sur Genève il n'est pas rare de mettre 1h pour faire 15km.

Attention donc.

C'est marrant ces histoires de frontaliers, parce qu'il y a bcp de Suisses qui viennent vivre en France parce que les logements sont moins chers. Forcément ca ne se voit pas sur les plaques d'immat, mais c'est logique quand on veut se loger de comparer ce qu'on peut offrir à sa famille.

Les différences sont
- Impôts, avec pas mal de réductions, crédits d'impots et autres possibles en France, mais ca dépend des cas.
- Assurance maladie, mais là, ca vient de tomber, et bcp de frontaliers envisagent de passer au système lamal pour avoir eventuellement accès aux hopitaux/médecins sur Suisse (ceux en France sont plus loin)
logements, plus de choix et prix plus interessants sur France, pas les même normes non plus...une villa récente en Suisse aura une pompe à chaleur, une isolation extérieure...la même en France aura des murs en BA13 ou à peine plus, des ouvertures au dessus de chaque fenêtre et un chauffage électrique.

Je ne sais pas si le terme "marrant" est le plus adapté. Les dites histoires de frontaliers génèrent une ambiance pour le moins houleuse dans certains cas.

Autant (et je l'ai écrit dans l'un me des messages), je comprend tout à fait que l'on ai pas le choix du fait de la pénurie de logement. Autant il faut aussi essayer de comprendre le point de vue Suisse sur la problématique. Oui, le travail frontalier est essentiel au bon fonctionnement économique de la Suisse, tout le monde est d'accord.

Mais il faut aussi comprendre que:
1) Suisse allant vivre en France ou Français frontalier, c'est de l'argent généré par l'économie Suisse qui sort de Suisse.
2) Ca pose des problèmes conséquents d'infrastructures.
3) Il faut arrêter de nier qu'il y a encore une différence de rémunération sur certains postes.
4) La culture d'entreprise est différente.

Alors oui, la courbe du chômage ne suit pas celle du nombre de frontaliers, et il est complètement idiot de dire qu'ils sont responsables de tous les mots. Mais il faut aussi comprendre que le Suisses aient un peu de mal à digérer un certain nombre de choses. Du reste quand on voit les réactions en France vis-à-vis de certains travailleurs saisonniers on se dit que l'on est pas si différent.

Il y a un moment ou si on vit ou travail en Suisse il faut aussi faire un effort de compréhension des gens sur place. A force de dire d'un coté ou de l'autre que c'est le voisin qui a tous les tords on va en effet se retrouver avec une jolie loi qui mettre tout le monde (suisses et français des régions voisines) dans la m*****.

bonsoir

c'est ce que j avais lu que les frontaliers était obligé de prendre la secu francaise

maliah :

c'est ce que j avais lu que les frontaliers était obligé de prendre la secu francaise

quand on est au bord de l'impuissance, quand tout nous echappe, le pas dans la malhonnêteté est vite fait...

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/59ca756 … a01ad8ae|0

Bonjour,

Mon mari et moi même sommes arrivé au Pays de Gex un peu par hasard, pour travailler COTE FRANCE malgré un salaire nettement moins avantageux et des prix immobiliers prohibitifs. Mais nous nous sommes plu, nous avons fondé une famille, et maintenant nous y avons une maison.
Or il y a quelques années, mon mari souhaitant évoluer, il n'eut d'autres choix que de se tourner vers l'autre coté de la frontière, tandis que pour ma part je continuais à travailler en France.

Les frontières ne sont pas que des "bons plans" pour ceux qui y vivent. Si mon mari n'avait pas trouvé de boulot en Suisse, il est probable que le cout de la vie nous en aurait chassé. Alors c'est bien beau de dire que les frontaliers mangent à tous les râteliers, mais peut être n'ont ils tout simplement pas le choix ??? Pourquoi est il si difficile de trouver des caissière pour travailler coté France ? Pas forcément parce que la paie est plus belle à 15 min, mais peut être aussi parce qu'un salaire de caissière est tout simplement impossible pour qui veut vivre à moins d'une heure de son travail !

Pour terminer, mon mari a eu une belle opportunité pour le senegal, et c'est avec un certain soulagement que nous y partons, au moins nous ne serons plus étouffés par les crédits et les frais engendré par la proximité de la Suisse.

bonjour usinamiss :)
je pense que chacun y trouve son compte dans certain cas  ,mais des gens sont frontaliers par choix et d'autre non.
On choisit d'aller dans un pays pour divers raisons et on ne peux pas changer celui ci , la suisse c'est la suisse et la France c'est autre chose ( il faut savoir que ce pays n'a pas toujours été riche)  .

il faut comprendre aussi bien ceux qui sont frontaliers que ceux qui ont une idée autre des frontaliers , personne n'est obligé de rester dans un pays, il faut trouver son équilibre :rolleyes:  , tous n'est pas rose en suisse et on idéalise ce pays alors que c'est un pays avec des êtres humains .

maliah :

bonjour usinamiss :)
...tous n'est pas rose en suisse et on idéalise ce pays alors que c'est un pays avec des êtres humains .

Justement hélas, TROP d'êtres humains :D

Bonsoir à tous, quand je lis tout ces commentaires, j'ai envie de réagir. Je vis à Genève depuis 20 ans. Je suis devenue genevoise et suisse. Je suis très attachée à ce pays qui m'a accueilli, et, donc je me suis très bien intégrée. Je n'ai aucun jugement en vers les gens (frontaliers ou suisse habitant en France) et je connais beaucoup de genevois qui sont du même avis que moi. Ici il y a plein des gens sympas et très ouverts d'esprit, il ne faut pas généraliser. Genève est victime de son succès et le coût de la vie est très élevé, moi même, je vais souvent en France faire mes courses comme beaucoup des familles genevoises. Les français viennent travailler en Suisse et les suisses vont faire ses achats en France, acheter leur maisons,  et aussi profiter des stations de ski françaises et j'en passe.
Après tout, on est que des êtres humains! Et comme quelqu'un l'a déjà dit; en Suisse il y en a que ça!

Salut à toi,

je rejoins l'avis des autres : venir vouloir vivre en Suisse c'est d'abord un état d'esprit, être frontalier c'est leur dire : "moi je prends votre fric et allez vous faire voir"

Vivre en Suisse c'est plus cher que vivre en France, enfin encore pendant 1 mois parce qu'en juin la France a imposé la CMU aux frontaliers (caisse maladie universelle de mémoire) qui va couter cher, très très cher., 6% du ton brut à partir du 1er juin et 8% à partir de juin 2015, et très probablement 10 d'ici quelques années.

et puis franchement les villes autours de la Suisse hormis Evian (tout petit) et Thonon, jolie ville mais très chère, il n'y a pas grand chose, absolument rien à voir avec les villes et villages de Suisse.

Vivre en Suisse c'est avoir un permis B, un permis de voiture Suisse et surtout une voiture plaquée CH qui évite de bien nombreux soucis, les autorités étant - soyons honnêtes - plus cool avec les CH qu'avec les FR.

je vis sur Lutry , un très joli petit village en bord de lac près de Lausanne, pour un 70 m² je paye 1400 CHF, et en France c'est exactement le même prix, mais avec 2h de trajet en moins. Je sais que je suis privilégié car les tarifs tournent plutôt autour des 1700chf que des 1400n mais qu'importe, je gagne mon argent en Suisse, je veux le dépenser en Suisse.

Tout n'es pas rose en Suisse, loin de là, surtout pour un expat (perte de repères, difficulté à tisser un lien social etc) mais c'est un très très beau pays

Yvoire, Nernier, vous connaissez? Parce que ca vaut vraiment le détour.
C'est pas toujours "Je prends votre fric et allez vous faire voir"
C'est qu'est ce que je peux offrir à ma famille comme environnement? Est ce que je peux avoir une maison et un jardin pour mes enfants? Et souvent la réponse est non en Suisse, et oui en France, bcp de Suisses vivent en France voisine!

alors non je ne connais pas ces villes.

on veux tous la même chose évidement, qui ne voudrait pas une maison et non un appart, un jardin et non une terrasse, être seul et non avoir des voisins.

la question est surtout : auriez vous les moyens de vous payer une maison avec vos salaires Français, si la réponse est non alors la Suisse vous donne cette opportunité et vous (comme moi) en profitez.

donc les frontaliers profitent de la Suisse , afin d'avoir une meilleure qualité de vie très certainement , mais en profite quand même.(au même titre que certains Suisse vont en France pour le diesel, les courses etc)

De même que les étrangers qui viennent s'installer en Suisse pour les impôts et font monter les prix de l'immobilier sur l'arc Lémanique profitent de la Suisse, Et finissent par en chasser les gens qui y travaillent à cause du coût.
Perso je suis sur Fribourg, et je ne cherche pas à vivre ailleurs, mais je comprends quand je vois qu'une maison à 800k dans mon canton se négocie 1.4 millions sur l'arc lémanique, et à 600k en France.

Sur Fribourg je ne sais pas mais j'ai regardé pour en acheter une à coté de Fribourg (10km) c'est 550/650K CHF les 180 m², sur Thonon c'est le double !

Près du lac coté Suisse ou France c'est de 2 à 3 fois plus cher qu'à l'intérieur des terres.

j'ai habité en France dans un appartement près de la marne et les maisons a vendre sont au minimum a 1,5 million et c'est la moins cher , les loyers des appart plus de 1500 euros pour 80 m2 , 20 m2 700 euros .
l'immobilier est cher dès qu'il y a un coin sympa ou avec une vue ect... et la suisse n'y échappe pas .

"De même que les étrangers qui viennent s'installer en Suisse pour les impôts et font monter les prix de l'immobilier sur l'arc Lémanique profitent de la Suisse"

C'est un point de vu relativement discutable dans la mesure ou la fiscalité des cantons romands n'est pas basse et ou il n'y que 6 000 personnes au forfait fiscal sur toute la Suisse (avec une partie donc en Suisse alémanique). A voir maintenant si vous incluez dedans les dirigeants des diverses sociétés qui ne sont pas eux même au forfait (et qui payent donc plein pot sur leurs revenus) mais dont la société profite d'un statut fiscal X ou Y.

"Yvoire, Nernier, vous connaissez? Parce que ca vaut vraiment le détour."

Ca vaut vraiment le détour en effet, mais il ne faut pas en faire une généralité non plus surtout vu la taille de ces villages.

Je vous rejoins par contre sur le constat. Etre frontalier ou pas tient plus du choix de vie voir de la nécessité dans certains cas (que celui qui arrive à vivre avec 4 000 chfs sur Genève m'explique comment il fait). Après nier qu'il y a une tension latente ne résoud pas les problèmes.

Victorfrance :

"...Etre frontalier ou pas tient plus du choix de vie voir de la nécessité dans certains cas (que celui qui arrive à vivre avec 4 000 chfs sur Genève m'explique comment il fait). Après nier qu'il y a une tension latente ne résoud pas les problèmes.

Mais la Suisse n'oblige aucun étranger de venir bosser à Genève pour frs 4000/mois, qu'il soit frontalier ou résident en Suisse. Ce n'est tout de même pas la faute de la Suisse qu'en France on est incapable de 1.) créer du travail et 2.) de le rénumérer à peu près normalement. Que feraient la France avec ses cocitoyens si la Suisse rësilierait les accords de Schengen? Pas si utopique que cela.

Victorfrance :

"que celui qui arrive à vivre avec 4 000 chfs sur Genève m'explique comment il fait. Après nier qu'il y a une tension latente ne résoud pas les problèmes.

je pense qu'il sont en couple et qu'ils gagne 2x4000 et donc ils vivent en France , ce qui reste correct comme revenu pour un couple mais pas assez pour BIEN vivre sur Genève clairement.

melodrame :
Victorfrance :

"...Etre frontalier ou pas tient plus du choix de vie voir de la nécessité dans certains cas (que celui qui arrive à vivre avec 4 000 chfs sur Genève m'explique comment il fait). Après nier qu'il y a une tension latente ne résoud pas les problèmes.

Mais la Suisse n'oblige aucun étranger de venir bosser à Genève pour frs 4000/mois, qu'il soit frontalier ou résident en Suisse. Ce n'est tout de même pas la faute de la Suisse qu'en France on est incapable de 1.) créer du travail et 2.) de le rénumérer à peu près normalement. Que feraient la France avec ses cocitoyens si la Suisse rësilierait les accords de Schengen? Pas si utopique que cela.

cela va se produire un jour j'imagine mais 1) la Suisse n'arrive pas à fournir assez d'ingénieurs ils les prennent en France, 2) la Suisse n'arrive pas à fournir assez d'horloger , une des meilleures école du monde se trouve en France et 80% de ses étudiants iront bosser en Suisse, la faute à qui ? non pas à la France mais à la Suisse qui les payent le triple, 3) idem pour les infirmières, 4) idem pour les petits jobs que les Suisses ne veulent pas faire : "ha ça ? c'est un travail de Français"

je pense que si la France coupe vraiment les ponts avec la Suisse c'est la Suisse qui en pâtira, pas la France.
Mais le gouvernement Français l'a bien compris et il taxe les frontalier avec la CMU, 6% du salaire brut en juin, 8 en juin 2015, 10% après ? beaucoup de Français ne vont pas pouvoir/vouloir payer et soit iront habiter en Suisse, soit quitteront le basin frontalier pour gagner moins certes mais retrouver à minima un logement à prix raisonnable

Je pense que la faute est à la France aussi parce que est ce que c est normal qu'une infirmière débutante gagne 1500 euros en débutant non et reconnu à bac +2 alors qu il est obligatoire de faire 3ans d études pour avoir le diplôme

Je suis pas vraiment certaine ,si la France reconsiderait certaines choses certains resteraient. :top:

En suisse certain sont peut être trop payé mais d'autre profession son payé à leur valeur .

Pour la plus part de mes collègues elles ne demandent pas les millions,juste un salaire decent. :mad:

melodrame :
Victorfrance :

"...Etre frontalier ou pas tient plus du choix de vie voir de la nécessité dans certains cas (que celui qui arrive à vivre avec 4 000 chfs sur Genève m'explique comment il fait). Après nier qu'il y a une tension latente ne résoud pas les problèmes.

Mais la Suisse n'oblige aucun étranger de venir bosser à Genève pour frs 4000/mois, qu'il soit frontalier ou résident en Suisse. Ce n'est tout de même pas la faute de la Suisse qu'en France on est incapable de 1.) créer du travail et 2.) de le rénumérer à peu près normalement. Que feraient la France avec ses cocitoyens si la Suisse rësilierait les accords de Schengen? Pas si utopique que cela.

Schengen n'a aucun rapport dans cette histoire. Je pense que vous faites référence à l'ALCP dit "libre circulation". Schengen c'est juste le contrôle aux frontières, ca ne concerne pas les permis de travail ou de séjour.
Je suis d'accord avec vous, ça risque fort d'arriver, mais est-ce que ça va vraiment réduire le nombre de frontaliers ? C'est ça la question à 1 000 000.


Airstef :
melodrame :
Victorfrance :

"...Etre frontalier ou pas tient plus du choix de vie voir de la nécessité dans certains cas (que celui qui arrive à vivre avec 4 000 chfs sur Genève m'explique comment il fait). Après nier qu'il y a une tension latente ne résoud pas les problèmes.

Mais la Suisse n'oblige aucun étranger de venir bosser à Genève pour frs 4000/mois, qu'il soit frontalier ou résident en Suisse. Ce n'est tout de même pas la faute de la Suisse qu'en France on est incapable de 1.) créer du travail et 2.) de le rénumérer à peu près normalement. Que feraient la France avec ses cocitoyens si la Suisse rësilierait les accords de Schengen? Pas si utopique que cela.

cela va se produire un jour j'imagine mais 1) la Suisse n'arrive pas à fournir assez d'ingénieurs ils les prennent en France, 2) la Suisse n'arrive pas à fournir assez d'horloger , une des meilleures école du monde se trouve en France et 80% de ses étudiants iront bosser en Suisse, la faute à qui ? non pas à la France mais à la Suisse qui les payent le triple, 3) idem pour les infirmières, 4) idem pour les petits jobs que les Suisses ne veulent pas faire : "ha ça ? c'est un travail de Français"

je pense que si la France coupe vraiment les ponts avec la Suisse c'est la Suisse qui en pâtira, pas la France.
Mais le gouvernement Français l'a bien compris et il taxe les frontalier avec la CMU, 6% du salaire brut en juin, 8 en juin 2015, 10% après ? beaucoup de Français ne vont pas pouvoir/vouloir payer et soit iront habiter en Suisse, soit quitteront le basin frontalier pour gagner moins certes mais retrouver à minima un logement à prix raisonnable

Tout le monde en patirait Suisse et France les régions frontalières seraient sinistrées et du coté suisse il y aurait une pénurie de main d'oeuvre.


Je n'ai pas vraiment envi de jouer à "à qui la faute". La faute de quoi déjà ? Qu'il y ai des frontaliers ? que ca se passe mal dans certains cas ?

Non parce que avec d'un coté des gens qui ne veulent pas construire de logement mais veulent créer un métrôpole.
De l'autre des gens qui veulent profiter de la métropôle sans mettre la main au porte monnaie pour les infrastructures et qui refusent de comprendre que l'afflux puisse poser quelques questions (oui je simplifie mais on est pas si loin).

On est pas arriver à la fin du débat si tout le monde commence à dire que c'est de la faute de l'autre.

arellis70 :

Bonsoir à tous, quand je lis tout ces commentaires, j'ai envie de réagir. Je vis à Genève depuis 20 ans. Je suis devenue genevoise et suisse. Je suis très attachée à ce pays qui m'a accueilli, et, donc je me suis très bien intégrée. Je n'ai aucun jugement en vers les gens (frontaliers ou suisse habitant en France) et je connais beaucoup de genevois qui sont du même avis que moi. Ici il y a plein des gens sympas et très ouverts d'esprit, il ne faut pas généraliser. Genève est victime de son succès et le coût de la vie est très élevé, moi même, je vais souvent en France faire mes courses comme beaucoup des familles genevoises. Les français viennent travailler en Suisse et les suisses vont faire ses achats en France, acheter leur maisons,  et aussi profiter des stations de ski françaises et j'en passe.
Après tout, on est que des êtres humains! Et comme quelqu'un l'a déjà dit; en Suisse il y en a que ça!

Tout à fait d'accord  :top:

Bonjour
je lis vos commentaires à tous, je suis sur le point de demenager en Suisse, j'avais prévu de vivre à la frontière par facilité ( ecole pour ma fille, paperasse administrative) et financière ( impôts etc)...

Mais je ne me vois pas passer 1h matin et soir dans les trajets. Je recherche une qualité de vie...aussi, je suis "senior" et arriver à 8h du matin c'est nouveau!! comment je fais pour ma puce, je  la dépose à 6h30?

Je suis proprio en France mais je ne pourrai acheter en Suisse avant un moment ;-) c'est exorbitant. La location c est une fortune. je vais devoir vendre pour racheter et pas mal emprunter ...dans quelques annees...bien sur!! chaque chose en son temps

Maintenant, les salaires sont élevés, mais ils n incluent pas visiblement l "mutuelle" qui coute une fortune et ne rembourse pas tellement si j ai bien compris
on doit changer son permis, son immatriculation et tout a un cout, et il faut connaitre ces éléments avant de pouvoir discuter son salaire ( quand cela est possible....).

si quelqu un a des infos sur les taxes: impôts locaux assurance maladie école
doit on acheter une voiture en France ou en Suisse?

Obtenir un poste c'est tellement difficile...en France ou ailleurs quand on est senior
J ai un bac +8, 20 ans d experience et bien ce n est pas simple...
alors j avoue je ne me sens pas en position de de négocier même si ils ont du mal a trouver un expert dans mon domaine...je me trompe peut être mais le salaire est plus pour un jeune  110-120k ( les femmes sont moins bien payées c est connu!!)

merci pour les conseils

changer de pays c est toujours difficile surtout quand on est moins "jeune"
j ai déjà déménagé ailleurs...c est le chômage qui me pousse à repartir encore une fois...

bonne journée
d

Les femmes et les étrangers!!! ;)

Quel âge à votre fille??? Si elle est au collège, ça risque d'être très difficile pour l'école, car le système suisse est tel qu'il n'y a pas d'équivalence possible à partir du collège...

De Delle, vous avez 51 minutes en train. Bon, en partant à 7.19, ça vous ferez arriver à 8.10... Après, peut-être pouvez-vous négocier à ce niveau, mais sinon, oui, c'est très difficile de la France...

Après, le Jura Suisse est une des régions les plus abordables de Suisse, même au niveau de l'immobilier et de la location, donc, à ce niveau, c'est un avantage.

Merci

je compte emménager dans le Jura, mon enfant ira en 3P , il faudra habiter prés de l’école si je dois la déposer pour 8h et être au bureau pour 8h aussi.
J ai regarde les appartements...l assurance etc...

Bon pour l'instant je devrais passer par un CDD...cela change la donne...

le CDI c'est pour mai/juin...

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Suisse

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Suisse.

Déménagement en Suisse

Conseils pour préparer votre déménagement en Suisse

Assurance voyage Suisse

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Suisse

Billet d'avion Suisse

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour la Suisse