Close

Vivre sa retraite à PONDICHERY

Bonjour,

Mon projet est de m'installer à PONDICHERY pour ma retraite. Je souhaite avoir des témoignages et des conseils pour commencer une nouvelle vie, plus simple et bien différente de celle de France. Est il facile de trouver un logement meublé de longue durée et à quel prix. Quelles sont les choses à ne pas faire. Peut on vivre à PONDICHERY avec 1000 Euros par mois.

Merci à tous pour vos réponses

Bonjour,

Avant de penser au niveau de vie sur place, avez-vous envisagé le VISA pour partir? Pour l'instant, je ne vois que le visa touriste valable 6 mois, ce qui ne ferais pas une vie simple.

Je suis preneur si vous trouvez une solution sur ce point. Pour moi cela serait plutôt GOA, un jour peut être ...

Bonne continuation
Fabrice

Merci pour votre réponse. J'ai bien évidemment  pensé au problème de VISA . C'est essentiel. 6 mois c'est déjà pas mal pour se faire une idée des choses. Ne voyant aucune autre solution pour l'instant, je ferai donc des allers retours. Pour GOA, je n'ai pas encore étudié la question mais je vais m'y pencher. Pourquoi pas finalement.... Etes vous déjà allé sur place ?

MERCI ENCORE.

Oui deux fois.
Chaque fois je me suis dit que ce serait beau de s'y installer, même si il y a pas mal de choses à considérer (papiers, revenus, acclimatation pour un séjour long etc...)

Bonjour,

Je copie-colle ma réponse à un message similaire:

La vie à Pondichéry peut être très agréable si on n'a pas besoin de gagner sa vie, si on ne cherche pas à louer un appartement à l'année et à avoir un compte en banque...beaucoup de difficultés sont liés à cela car les choses ont changé ces 2-3 dernières années et encore ces derniers jours avec les comptes en banque.
Avoir un logement à l'année semble moins cher, plus convivial, etc...mais en votre absence, il peut se passer pleins de choses et vos vacances démarrent avec du stress.

Si vous venez avec un visa touriste de 6 mois, que vous louez en fonction de vos venues et que vous gérez vos finances depuis la France, vous profiterez pleinement de votre retraite .
Vous pouvez vous occuper avec des activités sociales, culturelles, artistiques, visiter, etc..

Il y a aussi le visa touriste d'un an avec des périodes de 3 mois sur place qui peut convenir selon vos projets.

Sinon, 1000 EUR par mois, c'est suffisant pour vivre confortablement.
Il fait extrêmement chaud entre Avril et Juillet, c'est la période durant laquelle tous ceux qui peuvent, quittent Pondichéry et en général, les Français rentrent chez eux.
Les retraités que je connais viennent généralement entre octobre et mars.

Bonne réflexion sur votre projet "retraite"!

Bonjour Christelle,

Je vous remercie pour toutes ces informations. Mon projet et de vivre ma retraite d'une manière différente à la rencontre des autres. Je n'aurai pas besoin de travailler et je recherche effectivement des activités culturelles mais aussi bénévoles. Existe t il ce genre  d'activités sur place : alliance française ou autres. Mon projet devrait se réaliser en fin 2014, début 2015. Est il facile de se faire des relations sur place autant françaises que locales ? Habitez vous actuellement sur place ?
Je suis actullement en activité dans le secteur social et je suis un ancien militaire de la marine nationale. Une autre question : l'accés à INTERNET à domicile est il facilité ? D'autres questions me viendront par la suite.

Merci pour votre collaboration

JEAN

Bonjour Francoise,

Merci pour votre réponse.

J'ai une retraite militaire de la Marine Nationale depuis 10 ans. Elle est de 1000 Euros. Evidemment, le visa touristique est le seul moyen de résider dans mon cas en Inde. Je ferai donc des allers retours. Qu'importe. Je souhaite vivre le plus simplement sans vouloir vivre exclusivement à la française.
Quelles ont été vos difficulités d'installation ?

Bien cordialement à vous

JEAN

Bonjour, si vous chetchez à faire du bénévolat je vous conseille chaleureusement de vous adresser à Madaleine de Blic, Volontariat, Ambedkar road à Pondichéry. Cette association franco-belgo-indienne a été créée il y a + de 50ans par madeleine. C'est une assoc. formidable, vivante, qui nourrit + de 600 enfants par jour, qui fait du soutien scolaire, du tissage et broderie par des lépreux guéris, qui fait du parrainage, qui a construit des pts pavillons pour les femmes veuves agées, qui a une crèche importante, et une ferme pour des enfants de gitans abandonnés pris en charge par des mères volontaires. Le tout avec l'argent des membres , des bénévoles et depuis peu avec qq facilités des indiens, fort suspicieux au début. Enfin je pourrais passer des pages à vous en parler. Madeleine ou son mari Arnaud pourraient vs aider sur place à trouver un appart, ou vous conseiller. Si cela vous intéresse je pourrais vs envoyer une copie de leur petit journal trimestriel. Avec mon mari nous sommes allés 11 fois en Inde, de 2 à 4 mois à chaque fois et si mon mari avait dit oui j'y vivrais en permanence....mais bon. Si vous voulez d'autres renseignements n'hésitez pas à me contacter à cbechaud[at]orange.fr, cordialement

Madame,

Merci beaucoup pour votre réponse. Je vous ai contacté par email ce jour.

A bientôt.

Bien cordialement  JEAN

Bonjour,

D'après ce qu'on m'a dit cet hiver dans le Kérala, la vie des étrangers retraités a été pas mal facilitée récemment par l'ouverture du Sri Lanka. Les retraités prennent des visas d'un an, vont passer un ou quelques jours à Ceylan une fois par an et reviennent. Évidement c'est plus commode quand on est à Pondi que si on est à Jaipur...

Bonjour ,

C'est vrai que c'est moins cher d'aller au Sri Lanka qu'en France mais il faut s'y prendre à l'avance, parfois les billets sont très chers. Et j'ai trouvé les logements sur place très chers aussi comparés à l'Inde.

Bonjour Jean,

Vous pouvez trouver beaucoup d'activités à faire mais il faut faire les bon choix,  le mieux est de ne pas prévoir à l'avance et de découvrir sur place car ce qui convient à l'un ne convient pas à l'autre selon les personnalités des personnes et du management des ONG.

Il y a des tas d'ONG ici, certaines ONG sont très réputées mais il n'est pas toujours facile de travailler avec elles si c'est trop rigide et que vous aimez l'autonomie par exemple.
Parfois, tout traine parce que le manager n'est pas là et ne délègue rien et ça peut être très frustrant.

Mon mari est dans ce domaine et peut vous faire des recommandations aussi si nécessaire.

De même, vous verrez localement avec l'Alliance, ils recherchent régulièrement des volontaires pour animer des discussions en français ou accompagner des étudiants.

Si vous parlez anglais et que vous apprenez des bribes de tamoul, vous arriverez à communiquer avec la majorité des gens et cela vous aidera.
En ce qui concerne internet, vous pouvez le faire installer, c'est plus lent qu'en France mais on s'y fait!

Bonne journée

Christelle

Bonjour Christelle,

Merci pour vos renseignements. Pour mes activités effectivement je verrai sur place. Je n'y suis pas encore et tout est à l'état de projet mais je ne manquerai pas de vous recontacter pour d'autres conseils dès que les choses seront plus claires. Je ne parle pas vraiment l'anglais. Je le comprends mais bon... Je vais aussi me mettre au tamoul pour en acquérir quelques rudiments..... j'ai des efforts à faire. En lisant certains articles, j'ai remarqué que certaines ONG étaient très rigides surtout face à l'afflux de volontaires étrangers. Je peux le comprendre mais c'est un peu décevant.
Mon but n'est pas de faire de l'humanitaire à tout prix. Je ne pars pas pour cela. Ce serait une activité parmis d'autres mais elle me tient à coeur.

A bientôt   JEAN

Bonjour,

Mon projet est de découvrir PONDICHERY et de m'y installer. Le SRI LANKA pourquoi pas mais ce n'est pas l'objectif. Merc pour ces renseignements

JEAN

Bonjour,
Je suis aussi en quéte sur cette question. Une fois vous avez les informations nécessaires, veuillez bien les parteger avec mois.

Cordialment,

Elisabeth Sara CSEH
Budapest (Hongrie)

memona72[at]gmail.com

Oui il vaut mieux venir, prendre le temps de s"installer "tranquillement" et faire son réseau, ensuite les choses se mettront en place naturellement!

Merci de votre réponse. 
Je veux bien vendre mon appartement á Budapest et aller voir ailleurs.
Le moment venu, je prends le contact avec vous, peut - étre.
J'ai passé déjá quelques années an Asie, mais cette fois je veux voir l'Inde.

Cordialement,

Elisabeth Sara

Bonjour Llivadia, je suis allé en Inde plusieurs fois et j'en suis toujours reparti avec la même idée...Bon-dit-chérie est le dernier endroit de l'Inde où passer sa retraite!! Cette ville n'offre aucun intérêt, les plages sont immondes et dangereuses, le bruit y est omniprésent et la saleté encore plus.  Les français expat sont prétentieux et imbus de leur pseudo supériorité, ne frayent pas avec les autres , sont plus ou moins colonialistes, baisent entre eux et s'arnaquent entre eux, sans même sourire, (c'est une option qui n'existe pas chez eux).
Ils critiquent soigneusement les Indiens dont ils sont bien contents de profiter (une femme de ménage à 100 € par mois va chercher ça en France!!) et c'est vrai qu'avec 1000 €uros par personne on peut s'en sortir à condition de rouler en vélo et prendre le bus local pour aller à l'aéroport de Chennai.
Un ou deux français s'imaginent que les Indiens nous aiment, (pour eux on est  des tiroirs caisse), parce que quelques alcoolols ( l'alcool fait des ravages en Inde) envahissent leur appart et se bourrent la gueule chez eux en leur donnant la pathétique impression qu'ils sont aimés, tu parles un jour ils se feront niquer.
Quant au volontariat c'est une vaste blague, il y a quelques illuminés qui veulent aider les pauvres envers et contre tout alors que le gouvernement indien n'en veut pas. L'Inde est auto suffisante en terme de santé (et tant mieux pour eux), la  preuve est qu'elle est allée aider la Thailande à l'occasion du tsunami... alors ils se foutent bien qu'on vienne leur apporter quelque chose, d'ailleurs les "volontaires" payent leur billet d'avion, leur visa, leur hébergement et tout le toutim, tu parles d'une reconnaissance!!
Donc 1000 € par personne ok à condition de ne pas manger du fromage tous les jours et  de ne pas boire le Suma (vin local qui côute  850 Rs quand même et qui n'est bon qu'en blanc...un raciste local aussi te dira que le blanc c'est meilleur!!!) et en plus tu vas t'emm.....r grave.   Pour moi c'est F I N I j'ai compris je suis en France pour le moment et je me casse au Cambodge où les gens sont beaucoup plus accueillants, où il n'y a pas ce probléme de visa à la con et où tu pourras passer une retraite heureuse et sympa. Si tu veux tu peux me contacter et je donnerai ma mail address, on pourra discuter.   Bye  V/G

Bonjour,

Merci pour ces conseils et cet état des lieux plutôt....peu encourageant. Je ne suis pas surpris. Mais je reste tout de meme sur mon projet malgré les difficultés. Le Cambodge, pourquoi pas....

On se contacte par mail

Merci

jean

Jean > en même temps, mieux vaut pondérer les propos de VieuxGamin. Je n'ai pas souvenir d'avoir lu un seul commentaire positif de sa part ces derniers mois.

On le sait, vous êtes allés plusieurs fois à Pondi, ca ne vous a pas plu, et vous postez systématiquement "c'est fini" ou "plus jamais". On a compris. Mais votre histoire n'est pas celle de tout le monde, bien heureusement.

Expat.com est un site d'entraide, et malgré les difficultés de la vie en Inde (oui, l'Inde est un pays difficile), la plupart des participants aux discussions voient les choses du côté positif. Mais punaise, j'ai le moral plombé à chaque fois que je vous lis, et vous n'êtes même plus en Inde. Ca vous avance à quoi, ce constant "bashing" ?

A oui, je rajouterai qu'un ami proche a passé sa jeunesse à Pondichery, avec ses parents (français), que je connais bien évidemment aussi. Et JAMAIS ils n'ont été aussi négatifs que tout ce que je peux lire ici. Alors bon ...

Ah pas d'accord, j'ai toujours dit par exemple que les Indiens ont des Médecins et un système de santé "au top" dont bénéficient gratuitement les couches sociales défavorisées...et les européens qui viennent se faire des implants dentaires à moindre frais!
Je suis négatif pour les choses qui me choquent en Inde, pourquoi devrait t’ont ne dire que du bien sur des choses qui ne le sont pas? Je parle de mon vécu, c'est tout, s'il y en a qui s'y plaisent eh bien tant mieux pour eux.

Bonjour Julien,

Peu importe, chacun a sa vision des choses. "Vieux gamin" a peut être vu et vécu ce que nous refusons souvent d'admettre et que nous enfouissons bien sagement dans notre inconscient pour avoir un discours souvent aseptisé,  proche d'une "pensée unique"qui arrange tout le monde.
Pour ma part, vos propos Julien me sont indispensables comme ceux de "vieux gamin" et apportent de l'eau à mon moulin,  qu'ils soient positifs ou négatifs. Cela ne changera rien à mon projet de découvrir l'Inde et plus particulièrement la région de PONDICHERY. A moi d'y trouver ce que je cherche ou de ne rien trouver du tout. L'expérience est essentielle. La vôtre m'interesse comme celle de Vieux Gamin. Merci à vous deux vraiment....

A bientôt  JEAN

Non, ce n'est pas ça... Julien à raison à 100 % !

N'écoute surtout pas VieuxGamin ! C'est le genre de type qui ne se plaira nulle part. Certains de ses commentaires ont même été censurés par l'administrateur de ce site !

Si, on peut trouver de belles plages par ici, en allant au nord ou au sud de la ville par exemple. Gamin raconte des mensonges.

Effectivement, la première image qui saute aux yeux des touristes lorsqu'ils arrivent à Pondi, ou dans n'importe quelle ville indienne, ce sont les ordures qui sont déposées à même le trottoir. C'est vrais que ce n'est pas très hygiénique au sens où nous l'entendons en occident. Mais cette pratique constitue pourtant une nécessité. Il y a des centaines de vaches, de chiens errants, parfois de chèvres, dans toutes les villes de l'Inde. C'est là que ces animaux se nourrissent. Il n'y a pas une vache qui ait faim, pas un seul chien dont on peut voir les côtes. Et chose assez étonnante, pas un seul chien qui soit méchant ! Mais vraiment pas un seul.

Il n'est donc pas possible de mettre des container pour les ordures sous peine de réduire tous ces animaux à la famine.

Effectivement, les gens ayant l'esprit fermé, voient cela d'un très mauvais œil. Mais bon, laisse tomber, zappe tout de suite...

Quant aux gens d'ici, c'est vrai qu'ils nous prennent un peu pour des portefeuilles ambulant. Mais n'est-ce pas un peu logique ? Le moindre occidental à tout de suite 20 à 30 fois plus que n'importe quel indien moyen pour vivre... Une vendeuse gagne entre 4 et 8000 roupies, c'est à dire entre 50 et 100 euros, soit 10 à 20 fois le montant de ta retraite...

Ce n'est pas pour cela qu'il faut les rejeter. Je pense au contraire que l'on doit accepter ce fait comme étant tout à fait normal. Il ne faut surtout pas que cela empêche d'aller à leur rencontre. Ils sont vraiment différents. Et même si tu dois acheter du whisky de temps en temps, car c'est vrai que certain indiens aiment bien boire, le litre est à moins de 5 euros...

Bon, je ne sais pas quoi te dire plus. On peut trouver des appartement très bien pour moins de 150 euros. Je paie un superbe F3 avec deux salles de bain et un grand balcon, au centre ville, 9000 roupies. Un repas dans un restaurant végétarien climatisé ne coute pas plus de 1,5 à 2 euros...

Sincèrement, il faut venir pour se rendre vraiment compte que ce qu'est la vie en Inde.

Bon, je te laisse,

Salut,

"Folle" Avoine mérite bien  son nom.   Sa vidéo est pathétique avec en toile de fond son rire hystérique entouré d'une cour d'Indiens alcoolisés qui lui donnent l'impression qu'il est aimé par les autochtones. Son avarice tient quasiment de la pathologie lui qui prend des bus bondés pour économiser trois roupies et qui aurait bien voulu se payer ma copine indienne pour deux (trois c'était trop cher!) roupies.  Quand je lui ai dit que je respectai les indiens et que je ne voulais pas, moi, les exploiter, (je lui ai dit d'ailleurs que c'était  un radin!!) je n'ai plus entendu parler de lui!!! Maintenant tu fais ce que tu veux et je t'engage même à le rencontrer il habite prés d'une pâtisserie française au sur Mission Street, tu pourras te faire une idée du personnage qui m'a détesté du jour où il m'a rencontrè.   De toutes façons avant mon départ au Cambodge comme nous allons nous rencontrer je te brieferai sur ce "personnage" qui représente pour moi toute la rouerie et la veulerie européenne!  Bye.

Pour en revenir à cette histoire de "Folle" qui passe son temps à me dénigrer (pour les raisons que je t'ai déjà dites), je peux te donner des adresses d'Indiens tout à fait intéressants, cultivés, avec un Anglais parfait, dignes d'intérêt, surtout pas alcooliques et  avec qui j'ai passé d'excellents moments.
Je peux aussi te donner l'adresse de la jeune femme Indienne qui par ses cours m'a fait faire d'énormes progrés dans la langue de Shakespeare.  Enfin tu peux aller de ma part au "Mango Hill" une guesthouse "classe" avec une piscine de charme,  tenue par une famille française où l'autre énerguméne ne mettra surement jamais les pieds (trop cher et trop snob pour lui!!).De toutes façons quand tout nous verrons je te dirai quelles sont les personnes à éviter et ceux qui mériteront ton intérêt. 
Bye still.   Vieux Gamin

Chére Françoise,  je suis bien d'accord avec vous.  J'ai toujours respecté les autochtones, comme vous.  J'ai eu une femme de ménage que j'ai bien aidé financièrement, sans avarice aucune,   et j'ai surtout évité de fréquenter les français émigrés qui, ne vous en déplaise, "vivent sur la bête" alors qu'ils n'auraient pas les moyens de subsister en France.
J'ai largement, comme vous, fait travailler les petits commerces locaux comme les repasseurs que vous citez,  qui ne m'ont pas du tout intimidé avec leurs grands fers à l'ancienne et que j'ai au contraire admiré pour leur courage, leur conscience professionnelle, et leur gentillesse.
En tout cas une chose est sure, je ne suis jamais venu en Inde pour profiter d'un appartement à 150 € me croire aimé par les alcooliques du coin.
Savez vous chère Françoise, que j'ai été critiqué par les européens parce que je laissais des pourboires mérités à des gens qui n'ont qu'un jour de repos par semaine et qui se tuent à la tâche? Dois je vous dire, à mon tour, que je subventionne tous les mois une famille indienne dans le besoin? Dois je vous dire que j'ai payé les études des enfants de cette famille jusqu'à 2014? eh bien non je ne vous le dirai pas car je suis humble et me satisfait de ce que j'ai.  Par contre je pense avoir le droit de dire ce qui me déplait dans un pays, n'en déplaise, justement à l'ami Julien le manager de ce site, qui se croît dans un monde  de Bisounours. Bye bye chére Françoise .

Bonjour à tout le monde,

J'apprécie les expressions très directes des uns et des autres même si elles apparaissent comme des réglements de compte ; un peu trop à mon goût. Je n'ai aucun a priori sur quiconque. Je comprends que chacun n'ai pas vécu sensiblement les mêmes expériences ; c'est le moins qu'on puisse dire.... Pour ma part, je suis quelqu'un de très ouvert. Je n'ai pas peur des ordures, des rats, des regards hypocrites et des imbéciles. Il y en a partout, en Inde comme ailleurs. Que les indiens nous considèrent comme des boites à sous, je ne trouve pas cela anormal. C'est dans la logique des choses. Je n'ai aucune intention de profiter du système et d'arriver en pays conquis. Je veux seulement concrétiser des rencontres, et découvrir un pays dans ses aspects négatifs et positifs.
Concernant vos commentaires à tous, ils foisonnent de renseignements en tout genre. Sachez que j'en suis très heureux. Merci à vous et surtout que le débat se poursuive...dans la sérénité

Bien à vous tous.

Merci à vous Francoise pour tout ce que vous avez écris. Cela me semble d'une sérénité et d'une auteur de vue que j'apprécie.

A bientôt   JEAN

J'aime l'expression directe de Vieux Gamin même si cela ne plait pas . Derrière le polémiste, il existe aussi l'Homme, qui n'a pas que des mauvais côtés et qui à mon sens ne fait pas que "montrer du doigt" mais "appuyer le doigt" sur ce qui semble aller de soi.

Bien à vous   JEAN

VieuxGamin :

"Folle" Avoine mérite bien  son nom.   Sa vidéo est pathétique avec en toile de fond son rire hystérique entouré d'une cour d'Indiens alcoolisés qui lui donnent l'impression qu'il est aimé par les autochtones. Son avarice tient quasiment de la pathologie lui qui prend des bus bondés pour économiser trois roupies et qui aurait bien voulu se payer ma copine indienne pour deux (trois c'était trop cher!) roupies.  Quand je lui ai dit que je respectai les indiens et que je ne voulais pas, moi, les exploiter, (je lui ai dit d'ailleurs que c'était  un radin!!) je n'ai plus entendu parler de lui!!! Maintenant tu fais ce que tu veux et je t'engage même à le rencontrer il habite prés d'une pâtisserie française au sur Mission Street, tu pourras te faire une idée du personnage qui m'a détesté du jour où il m'a rencontrè.   De toutes façons avant mon départ au Cambodge comme nous allons nous rencontrer je te brieferai sur ce "personnage" qui représente pour moi toute la rouerie et la veulerie européenne!  Bye.

On dirait que tu as été vexé :lol:

VieuxGamin :

Pour en revenir à cette histoire de "Folle" qui passe son temps à me dénigrer (pour les raisons que je t'ai déjà dites), je peux te donner des adresses d'Indiens tout à fait intéressants, cultivés, avec un Anglais parfait, dignes d'intérêt, surtout pas alcooliques et  avec qui j'ai passé d'excellents moments.
Je peux aussi te donner l'adresse de la jeune femme Indienne qui par ses cours m'a fait faire d'énormes progrés dans la langue de Shakespeare.  Enfin tu peux aller de ma part au "Mango Hill" une guesthouse "classe" avec une piscine de charme,  tenue par une famille française où l'autre énerguméne ne mettra surement jamais les pieds (trop cher et trop snob pour lui!!).De toutes façons quand tout nous verrons je te dirai quelles sont les personnes à éviter et ceux qui mériteront ton intérêt. 
Bye still.   Vieux Gamin

Aller, encore un petit effort et Pondicherry va redevenir une ville où il fait bon vivre :P

Je dois quand même rajouter que les soirées whisky sont bien heureusement assez exceptionnelles... Et l'on n'est pas excessivement alcoolisé lorsque l'on boit une bouteille de whisky à 6 ou 7 lors d'une soirée d'anniversaire !

ah je vois que l'histoire du whisky a porté!!! !!eh non ya pas qu'une bouteille!!:D
de quoi serai je vexè?:rolleyes:

Dernière remarque, et puis après j'arrête cette polémique stu
je ne reste pas dans l'anonymat et je mets ma photo...il est vrai que n'étant pas chauve je ne suis pas du tout complexè!!!:lol:

oh, ca suffit vous deux hein ! vos querelles sont malvenues, hors sujet, n'intéressent personne et n'apportent rien à celles et ceux qui souhaitent vivre à Pondichéry

- dernier avertissement-

Bonjour,

Je viendrai sans aucun doute et merci pour toutes ces précisions sur le quotidien à PONDICHERY

A bientôt   JEAN

Bonjour Jean,

J'ai un peu le même projet.

Je serai retraitée dans un an et je souhaite vivre 5 mois par an à Pondichéri que je connais, un peu...

Mais j'aimerai aussi y enseigner la Réflexolgie et donc créer un Ecole et accueillir seulement une promotion de dix élèves par an. Je travaillerai une semaine par mois et les reste de mon temps je profiterai de la vie sur place.

J'apprécie l'Inde, j'y ai fait six voyages en tant qu'humanitaire et c'est un pays qui me convient bien et où je peux vivre différemment.

Je compte y louer une Maison Meublée et j'envisage d'en changer chaque année si cela est nécessaire.

Je commencerai avec un Visa touriste pour 2014 'cette année-là je ne travaillerai pas, je poserai mes marques - je ne resterai à Pondi qu'un mois : entre le 15 avril et le 15 mai 2014).

Je suis preneur d'informations concernant un autre type de Visa, car je suppose que pour travailler, même qu'un peu, il faut faire d'autres démarches... Lesquelles ? Où s'adresser ? Sur place, à Paris à l'Ambassade ?

AU plaisir,

J'ai bien lu tous ces échanges ; j'ai séjourné à Pondichéry et j'y ai fait de belles rencontres. Je pense que l'espèce humaine est ce qu'elle EST et cela est vrai dans tous les pays. Moi, j'aimerai savoir si mon activité de Réflexologie : seulement une école qui assurerait une formation de dix personnes en réflexologie serait un projet réalisable ; je rappelle que je projette de vivre à Pondi 5 mois par an et y assurer cette formation.

Pas de  problémes chére Amma 38, ton business de réflexologie va "marcher du tonnere". Tu devrais,  dans cet esprit, (qui ne manquera pas de sel), te mettre en rapport avec l'ashram d'Aurobindo qui te donnera certainement une bonne patientelle.
Tu vas être enthousiasmée par ton séjour à Pondi, je te souhait une grande réussite dans  cette petite ville de province qui, entre parenthéses, fait quand même un Million d'habitants...tu as donc de quoi faire. Good luck

Nouvelle discussion