Toronto
Shutterstock.com
Actualisé le mois dernier

Vous vous posez des questions sur le marché de l’emploi à Toronto ? Voici quelques éléments de réponse qui vous aideront lors de vos démarches.

Toronto, capitale de la province de l’Ontario, est la plus grande ville du Canada et la quatrième en Amérique du Nord. Sa population atteint plus de six millions de personnes, dont près de la moitié sont d’origine étrangère. Si vous souhaitez travailler dans une ville dynamique et sans cesse animée, Toronto présente des arguments de poids.

À l’image des grandes villes mondiales, on y trouve des quartiers aux identités marquées : affaires, hippie, gay, musées, chinois, etc. On peut également se prélasser sur les plages du lac Ontario, prendre l’air sur les Toronto islands et se rendre jusqu’aux célèbres chutes du Niagara, qui ne sont qu’à deux heures de route.

Pour trouver un emploi à Toronto, il faut se renseigner et se préparer. Vous devez adapter votre CV aux normes canadiennes et améliorer vos compétences en anglais. Notez que vous devez détenir un numéro d’assurance sociale et un permis de travail valide pour pouvoir travailler dans cette ville. Pour en savoir plus sur les procédures d’immigration, vous pouvez consulter notre article Travailler au Canada.

Le marché du travail à Toronto

Selon Statistiques Canada, Toronto est le moteur économique du pays. Rien qu’autour de l’aéroport international se concentrent 300 000 emplois. Les secteurs économiques les plus importants sont les aliments et boissons, la finance, les technologies, les sciences de la vie et les technologies propres et renouvelables.

En Ontario, en juin 2017, les 10 emplois les plus en demande étaient les vendeurs, les gardiens d’enfants, les aides familiaux, les agents à la billetterie et aux services aériens, les cuisiniers, les conducteurs de camions, les programmeurs et développeurs en médias interactifs, les manutentionnaires, les ouvriers agricoles et les commis de banque. Vous pouvez consulter la liste des offres sur le site Guichet-Emplois.

Malgré un grand nombre d’offres, la concurrence est rude pour trouver un travail. Certaines entreprises canadiennes privilégient l’embauche des nouveaux arrivants. Ces entreprises sont recensées chaque année dans une étude intitulée Canada’s Best Diversity Employers. Plusieurs des entreprises les mieux classées sont situées à Toronto. C’est le cas de Home Depot Canada, Procter & Gamble, Toronto University, la Royal Bank of Canada (RBC), entre autres.

Chercher un travail à Toronto

Commencez d’abord par préparer votre curriculum vitae et n’ayez pas peur d’être exhaustif : le CV canadien peut tenir sur deux ou trois pages. Le fait de rajouter en bas du CV les coordonnées de vos anciens employeurs et professeurs sera très apprécié. La lettre de motivation n’est pas toujours nécessaire.

Vous pouvez chercher par vous-même un emploi en visitant les sites classiques de recherche d’emploi et en utilisant le site officiel du gouvernement — Guichet-Emploi. N’hésitez pas non plus à aller porter votre CV en personne dans les entreprises qui vous intéressent.

Vous pouvez aussi prendre contact avec les services sociaux de Toronto et les organismes communautaires d’aide aux nouveaux arrivants. Vous bénéficierez de l’expertise de conseillers et vous pourrez participer à des ateliers sur la vie au Canada et sur le marché du travail. On pourra vous renseigner également sur les lieux où suivre des cours d’anglais. De plus, les activités organisées par ces organismes vous aideront à élargir votre cercle de connaissances.

Expérience Globale Ontario

Expérience Globale Ontario est un organisme qui aide les personnes ayant été formées ou ayant étudié à l’étranger à déterminer comment elles peuvent obtenir un emploi dans la province, en fonction de leurs qualifications. Vous pouvez y avoir recours pour bénéficier de toute une série de conseils et d’aide pour chercher un emploi. Vous y obtiendrez des informations au sujet du processus d’obtention d’un permis et d’une autorisation professionnelle en Ontario.

Fiches de carrières

Pour faciliter l’emploi à Toronto, le gouvernement de l’Ontario travaille en partenariat avec des organismes de règlementation en vue de créer des fiches de carrière à l’intention des professionnels formés à l’étranger. Ces fiches comportent des détails sur les différentes étapes du processus d’inscription, ainsi que des données sur les exigences linguistiques, les tendances de l’industrie, la situation du marché du travail, les droits des permis d’exercice, entre autres. Ces fiches sont disponibles sur le site Ontario Immigration.

CASIP

Le Consortium of Agencies Serving Internationally Trained Professionals (CASIP) offre des ateliers, des cours de langues et du soutien à tous les immigrants qui cherchent du travail dans la région du Grand Toronto. Des programmes spécifiques sont proposés pour certains secteurs, tels que le génie, la comptabilité, les finances, les achats, les ressources humaines et la gestion d’établissements, entre autres. Les travailleurs étrangers bénéficient de conseils pratiques ainsi que de la possibilité d’élargir leur réseau, ce qui essentiel à l’obtention d’un emploi au Canada. Toutefois, aucun stage n’est offert. 

 Bon à savoir :

Certaines professions au Canada sont règlementées. Si vous souhaitez exercer l’une de ces professions, vous devez vous renseigner à ce sujet et vous enregistrer auprès de l’organisme de règlementation concernée. Il est illégal d’utiliser le titre réserve d’une profession règlementée si vous n’êtes pas titulaire d’un permis d’exercer.

Les normes du travail en Ontario

Le salaire minimum en Ontario est de 11,4 $ CA par heure. Il passera à 11,6 $ CA en octobre 2017. Les serveurs de boissons alcoolisées, les guides de chasse et de pêche, les étudiants et les travailleurs à domicile ont des salaires minimums différents.

Un employé ne peut pas travailler plus de 8 heures par jour et 48 heures par semaine. Ces normes sont modifiables par écrit et après approbation du ministère du Travail. Une pause repas de 30 minutes doit être offerte au-delà de cinq heures de travail journalier. Les heures supplémentaires sont rémunérées une fois et demie du taux horaire normal.

L’employé accumule un minimum de deux semaines de vacances payées pour chaque année de référence de 12 mois terminée. Un contrat de travail ou une convention collective peuvent prévoir une augmentation de la durée des vacances en fonction de l’ancienneté. Ces congés sont payés au taux de 4 % du salaire brut accumulé pendant l’année.

Voici la liste des jours fériés payés en Ontario :

  • Le jour de l’An : 1er janvier 2017
  • Le jour de la Famille : 20 février 2017
  • Le Vendredi saint : 14 avril 2017
  • La fête de la Reine : 22 mai 2017
  • La fête du Canada : 1er juillet 2017
  • La fête du Travail : 4 septembre 2017
  • L’Action de grâce : 9 octobre 2017
  • Le jour de Noël : 25 décembre 2017
  • Le lendemain de Noël : 26 décembre 2017

Un salarié peut consentir par écrit à travailler un jour férié. Il recevra dans ce cas un salaire majoré ou un jour de congé supplémentaire.

Si vous souhaitez démissionner de votre travail à Toronto, la loi ne vous oblige pas à donner un préavis à votre employeur. En revanche, si celui-ci vous licencie, il devra vous donner un préavis dont la durée varie en fonction de votre ancienneté, sauf si vous avez moins de trois mois de service ou que vous vous êtes rendu coupable d’une faute grave.

Certaines professions et certains secteurs sont soumis à des règles spécifiques. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site du ministère du Travail de l'Ontario ou vous adresser au syndicat de votre entreprise.

 Liens utiles : 

Site officiel de l’immigration en Ontario
Financial services careers advisor
Expat.com - Offres d’emploi à Toronto
Hire Immigrants
Citoyenneté et immigration Canada – trouver de l’aide près de chez vous

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.