Close

Négocier son taxi à Dakar

Recommander

NEGOCIER SON TAXI A DAKAR

Vous voilà à Dakar ! Une grande ville, bouillonnante, pleine de vie, avec son lot d'embouteillage, de circulation, et très vite, vous devez vous déplacer. A Dakar c'est facile, il y a des taxi jaune et noir partout !

Mais ici, pas de compteur ! Le prix est négocié à la tête du client, néanmoins voici quelques astuces pour éviter de  vous faire avoir.

Nota : ceci est une expérience de toubab. Il est évident qu'il sera plus facile à une personne de peau noire d'arriver à négocier efficacement, surtout s'il parle wolof.

1 - Négocier AVANT de monter

C'est la règle n°1. Même avec votre taxi préféré, il faut toujours ngéocier avant de poser ses fesses sur le rembourrage décrépi du taxi. Car une fois à lintérieur, si vous n'avez pas négocié, le chauffeur peut vous imposer n'importe quel tarif, et tant pis si vous n'êtes pas d'accord. Pugilat garanti à l'arrivée !

Pour négocier, ne pas hésiter à annoncer son tarif d'entrée de jeu. Et ne pas craindre non plus de changer de taxi si le chauffeur reste sur ses positions. En général ca les fait réfléchir et ils finissent par céder.

2 - Connaitre sa destination

A Dakar, les adresses c'est un peu surfait. C'est pour les petits joueurs. D'ailleurs, les chauffeurs de taxis sont tellement fort qu'ils n'en ont pas besoin. A vous de vous faire comprendre en indiquant de grands points de repères. "Juste derrière la cathédrale au plateau" ou "à coté du siège social de Philip morris aux Almadies". Evidemment, c'est dur pour les nouveaux arrivants... Tentez de vous faire indiquer le chemin par la personne qui vous y attend. On ne sait jamais, peut etre que le chauffeur est particulièrement fort, et qu'il saura vous conduire à destination sans trop d'erreur mais il y a fort à parier qu'il tournera un long moment avant de trouver. Et puis, connaitre sa destination, c'est aussi la base de la négociation du prix. Le nerf de la guerre.

3 - Le principe de base

A Dakar, le prix varie en fonction de la distance (évidemment) mais aussi en fonction du quartier. Par exemple, vous êtes sur le quartier Yoff et vous devez vous rendre à quelques rues de là, toujours dans le même quartier. Le prix de base pour rester dans le même quartier est de 1000 Francs (700 si la distance est vraiment courte)

Si vous devez vous rendre dans l'un des quartiers qui entoure votre quartier de départ, il faut rajouter 500 F. Et pour chaque quartier traversé durant le trajet, 500F. Je grossis un peu le trait car le prix est dégressif quand on part loin, mais c'est le principe de base.

Par exemple : Je suis sur le Plateau et je souhaite me rendre à Medina. Le tarif est de 1500 F. Avant même d'entamer les négociations, je connais le prix de la course (mon chauffeur aussi)

4 - La distance

A force de faire vos trajets favoris, de traverser la ville en taxi, vous finirez par connaitre les prix pratiqués pour telle ou telle course. Quand il y a une grande distance, la regle des "chaque quartier vaut 500F" ne s'applique plus. Et là, c'est l'usage qui prime. N'hésitez pas à demander conseil à quelqu'un avant de négocier. Si c'est un ami sénégalais qui vous suggère un prix, augmentez le de 500F (au moins) et vous aurez une idée de la somme à payer.

Quelques exemples : Plateau - Almadies : 2 500 F Ngor - Plateau 3 000F Plateau - Malika 5 000F Point E- Plateau 2 000F....

5 - La Météo !!

Il fait beau la plupart du temps au sénégal, mais pendant l'Hivernage, c'est très chaotique. Les pluies peuvent être si abondantes que chacun court se réfugier dans le taxi. C'est la foire d'empoigne, premier arrivé premier servi, et les chauffeurs de taxis imposent leur règle. Les prix sont souvent multipliés par deux... Difficile de négocier, le chauffeur sait qu'on est coincé. C'est soit la résignation, soit le déluge dehors....

6 - Les multi trajets

La règle est assez simple. Plus vous aurez besoin du chauffeur (plusieurs trajets d'affilée) plus vous aurez des armes pour négocier à la baisse. Evidemment, avant même de commencer la négociation, il faudra avoir calculé le cout "normal" de tous ces trajets. 

En ce qui concerne les haltes sur le trajet (par exemple pour retirer de l'argent, ou aller chercher quelqu'un) l'usage veut qu'on doive laisser 500F de plus. Si le chauffeur doit attendre (plus de 5 minutes par exemple) il faut aussi négocier le tarif "d'attente" (pour moins d'une heure, 500F est suffisant, mais il faut quand même en discuter) (que de temps perdu en palabre !)

J'espère qu'avec ces quelques armes, vous saurez argumenter lors de votre prochain voyage en taxi à Dakar !

Recommander
Usinamiss Expat en série
Membre depuis le 10 Avril 2014
Dakar, Senegal
1 Commentaire
buffoni
buffoni
il y a 9 mois

partout pareil en A...fric

Répondre
Derniers articles rédigés par Usinamiss

Voir aussi

Les transports sont nombreux au Sénégal. Quels sont les points importants à savoir, en tant qu'expatrié fraichement débarqué ? Suivez Expat.com !
Quand on a terminé de découvrir la ville, que le train train s'installe, que les enfants s'ennuient, il faut encore trouver des idées !
En arrivant au Sénégal, le temps de vous repérer, il est rassurant d'avoir les contacts utiles à portée de main. Découvrez les numéros utiles du pays.

Assurance santé expatrié Sénégal

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Sénégal.

Déménagement au Sénégal

Conseils pour préparer votre déménagement au Sénégal

Assurance voyage Sénégal

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Sénégal

Billet d'avion Sénégal

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Sénégal