Close

le sort réservé aux clandestins en Allemagne

« 30 000 demandeurs d’asile déboutés disparus sans laisser de traces. » La Une du quotidien populaire allemand Bild Zeitung n’est pas passée inaperçue et a provoqué de nombreuses réactions. Les migrants sont un sujet sensible en Allemagne après l’arrivée de centaines de milliers de personnes ces dernières années, et en pleine négociation pour constituer un nouveau gouvernement.

Quelles informations a précisément publié Bild Zeitung ?

C’est un peu compliqué. Il y a beaucoup de chiffres et des statistiques venant d’institutions différentes. Pour faire simple, Bild Zeitung dénonce le fait que fin 2016, près de 55 000 personnes déboutées de leur demande d’asile étaient recensées mais que à peine la moitié d’entre elles percevaient des prestations de l’Etat allemand. Conclusion du journal : « L’administration et les responsables des statistiques n’ont aucune information sur 30 000 personnes. »

D’après le quotidien populaire allemand, elles se sont évaporées dans la nature sans laisser de trace et pourraient donc vivre dans la clandestinité en Allemagne. Outre cette inconnue, c’est aussi une critique récurrente faites aux autorités depuis l’arrivée massive de migrants en 2015 qui est sous-jacente : l’administration a failli. On ne sait pas qui vit sur notre sol. Cela inquiète ou doit inquiéter et remet en cause la crédibilité voire la légitimité des responsables politiques.

Les chiffres et les conclusions de Bild Zeitung sont-ils sujets à caution ?

On le sait, les statistiques peuvent donner lieu à des interprétations différentes. Il est vrai qu’avec les différents statuts juridiques des migrants et les prestations dont ils bénéficient ou non, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux informations de Bild Zeitung en soulignant que la moitié seulement des personnes dont parle le journal et qui doivent faute de titre de séjour valable quitter le pays étaient des demandeurs d’asile. Les autres sont par exemple des étrangers dont le visa a expiré et qui n’ont pas pour autant quitté le pays. Il est donc logique que ces personnes n’apparaissent pas dans une statistique recensant les bénéficiaires de prestations après une demande d’asile.

Un blog spécialisé qui passe régulièrement au crible les informations de Bild Zeitung, qui ne s’embarasse pas pour mieux faire dans l’émotionnel des chiffres, s’est penché sur l’article en question. Le blog conclut qu’à l’arrivée, environ 3 000 demandeurs d’asile ont disparu sans laisser de traces. Ils ont pu se rendre dans un autre pays européen, rentrer chez eux ou bien ils vivent illégalement en Allemagne en habitant par exemple chez des amis et en travaillant au noir.

Cet article de Bild Zeitung est-il un cas unique ou participe-t-il d’une campagne du journal ?

Il s’inscrit dans toute une série d’articles ces derniers temps. Le journal populaire fait régulièrement des campagnes. Elles peuvent avoir pour fin de vanter les mérites d’un responsable politique ou bien de l’attaquer jusqu’à le contraindre à la démission. Elles peuvent aussi avoir pour but comme dans le cas actuel de surfer sur les émotions pour d’un côté attiser les inquiétudes des électeurs sur une vague migratoire jugée incontrôlée.

On a vu avec quel succès le parti populiste Alternative pour l’Allemagne (AfD) a utilisé ce thème. Et on ne peut pas exclure que Bild Zeitung veuille influencer les négociations actuelles en vue de la constitution d’un nouveau gouvernement. Le dossier migratoire est le sujet le plus polémique entre les conservateurs, les Verts et les libéraux qui ont préféré faute d’accord repousser ce thème à plus tard.

Bild Zeitung qui, il y a deux ans, avait lancé une campagne baptisée « Refugees welcome » (bienvenue aux réfugiés) a par exemple ces dernières semaines rassemblé 20 000 courriers de ses nombreux lecteurs exigeant qu’on expulse de façon plus efficace les étrangères en situation irrégulière. Ces lettres ont été remises à la chancellerie et le bras droit d’Angela Merkel ne s’est pas fait prier deux fois. Il a quitté les négociations de coalition pour donner une interview sur le sujet à Bild Zeitung.
http://www.rfi.fr/emission/20171104-all … e-deboutes   jean  luc  ;)

Et bien bon courage aux allemands pour mettre la main sur ces clandestins. Et qui sait ce qu'ils peuvent préparer ou faire... On leur a dit que l'Allemagne accueillait tout le monde et ils ne comptent pas repartir ou changer de pays...

il faut se méfier du bild et des chriffres donner par ce journal ,mais une chose est sûr c'est qu'ils y probléme avec les pays d'origine .jean  luc  ;)

Pourquoi le problème viendrait des pays originaux? La plupart, ceux où règnent guerres, conflits , exactions, etc.. N'ont aucun contrôle sur les départs...

STEFFIFI :

Pourquoi le problème viendrait des pays originaux? La plupart, ceux où règnent guerres, conflits , exactions, etc.. N'ont aucun contrôle sur les départs...

ces pas ces pays lá qui sont concerné ,ceux qui sont sont pas en guerre comme ceux du magreb ,le cameroune, par exemple , il y a les réfigiers de guerre ,et les réfugiers économique, ce sont ces derniers que l'on veut renvoyer, la plupart des pays trainent  des pieds . Car voir les jeunes partir celas leur services ,etant donné que ces pays lá sont incapable de donner un avenir au jeunes ,en plus qui dit réseaux de passeurs ,dit corruption ,donc une partie de l'argent payer pour les passages revient dans la poche de la classe politique locale .  jean  luc  ;)

le gros soucis c'est l'explosion démographique et ils nous parlent de réchauffement climatique économie mais jamais de ce sujet là ou rarement je ne suis plus les infos car trop négatifs pourri ton moral et leur donne du fric avec la pub.

Sinon effectivement il y a graissage de pattes mais même dans nos ambassades.A l'époque 2009 un sans papiers tunisien avait payé 5000 € à un fonctionnaire à l'ambassade de france pour avoir un visa touriste.Il pensait que c'était l'eldorado que son beauf frère allait l'aider et bah non .Je ne sais pas ce qu'il est devenu.

Le problème c'est que sur place on leur vend du rêve y comprit des ong.Pour ça que des demandeurs d'asiles refusent de dormir dans des centres etc

https://blogs.mediapart.fr/jean63/blog/ … europeenne

Après c'est assez malsain le jeu qui est fait de créer des conflits dans les pays arabes (la Lybie exemple assez flagrant après la livraison d'armes de fabius en Syrie pour encourager les jeunes aux djihad etc).Et ensuite d'ouvrir les frontières aux tous venants même si il y a des terroristes dans le tas cela fait monter les tensions et va amener les extrêmes aux pouvoirs...

Déjà quand on voit le merdier avec le brexit... :huh:

STEFFIFI :

Pourquoi le problème viendrait des pays originaux? La plupart, ceux où règnent guerres, conflits , exactions, etc.. N'ont aucun contrôle sur les départs...

salut Steff  :)

le problème vient de chez nous...

_ les politiques tenus par les lobbys déclarent des guerres que nous ne voulons pas faire exemple Lybie avec comme plan de laisser un merdier sans précédent et ils peuvent pas dire qu'ils ne savaient pas car déjà avec l Irak Afghanisthan on savait ce qui se passerait.
Pour des décisions aussi importantes on devrait être consulter en référendum

_ils ouvrent grand les portes alors que la solution serait tous simplement comme les australiens

_après il y aurait largement moyen de sécuriser des zones et de faire des camps pour les victimes de guerres et de là voir effectivement qui accepter ou pas ou attendre que le conflit s'arrête

méthode australienne https://www.youtube.com/watch?v=xIN91iPorRI

j'en discutais avec des retraités en Europe le taux de natalités a chuté.Le problème dans ces pays là corrompue et parasité soit ça va continuer comme ça et ça terminera par des famines et des guerres civiles avec comme prétextes conflits religieux comme au Yemen voir un vieux excellent reportage sur l'eau ou c'était pas encore la guerre.Ils étaient 4 millions et demie dans les années 50 aujourd'hui plus de 27 millions et ce pays c'est que du sable peu de richesses et c'est partout pareils.Au nigéria c'est encore plus flippant

http://afrique.lepoint.fr/economie/afri … 5_2258.php

Et en Europe on va se taper des fachos au pouvoir et là tous le monde va morfler.Car quand un facho prend le pouvoir par les urnes il y reste jusqu'à sa mort.

Non c'est vraiment pas la réalité. Moi je vient de la République centrafricain. Un pays ou règne le caho , génocide etc.. Ma demande d'asile n'es pas accepter. Par contre c'est ceux qui ne sont pas de mon pays et qui demande l'asile au nom de mon pays qu'on leurs accord. Pufff . et après on me dit qu'il fallait que je demande l'asile en France, comme si c'est pas cette union de merde d'Europe qui planifie tous chez moi.

Entièrement d'accord avec la création des conflits. La Syrie, c'était aussi peut-être aussi pour éviter l'avancée de l'influence russe dans la région. Comme en Afghanistan à l'époque... Le problème, c'est que l'Occident ne peut pas mettre l'Afrique, le Proche et le Moyen-Orient à feu et à sang, car elle ne peut pas soutenir l'arrivée de dizaines voire de centaines de millions de personnes!!! On voit déjà qu'elle commence à saturer de l'afflux de réfugiés, accélère et augmente les déboutages (???). Le souci, c'est qu'il n'y a rien de fait, aucun encadrement pour être sûr que ces déboutés soient bien reconduits en avion dans leur pays...
Donc, c'est effectivement une histoire sans fin. D'autant que l'immigration fait augmenter les crimes, délits, agressions et donc actions criminelles et terroristes...

L'autre problème, c'est qu'effectivement, des demandeurs d'asile d'un même pays peuvent avoir deux sorts différents pour deux situations similaires sans aucune raison...

Gervyl Blandin :

Non c'est vraiment pas la réalité. Moi je vient de la République centrafricain. Un pays ou règne le caho , génocide etc.. Ma demande d'asile n'es pas accepter. Par contre c'est ceux qui ne sont pas de mon pays et qui demande l'asile au nom de mon pays qu'on leurs accord. Pufff . et après on me dit qu'il fallait que je demande l'asile en France, comme si c'est pas cette union de merde d'Europe qui planifie tous chez moi.

c'est pas au contribuable allemand a payer pour vous  .C'est pas á l'Allemagne á régler vos problémes , ni á l'europe ,mais a vous de le faire .On peut pas accueillir tous le monde ,ici il y a pas de place pour les gens comme toi car l'Allemagne ne veut pas des clandesdins ou des réugiers économique ,car ses moyens sont limité  . l'accueil de 1 millions de réfugiers en 2015 ,nous a gouté 20milliard d'euros en 2016 ,idem en 2017 , et on est partie pour 2018,2019,2020 ,sur les même base que 2016 .  voir les indemnité pour les réfugiers http://www.infomigrants.net/fr/post/521 … -allemagne . la réalité c'est vous vous mentez á vous même , ou vous prêtez une oreille a vos frére et soeur qui vous mentent afint de vous envoyez dans les résaux de passeur , en prenant au passage leurs comissions , moi je suis pour ceux qui viennent légalement ,mais contre les illégaux  .voilá ce que l#on trouve dans tous les consulats allemands https://rumoursaboutgermany.info/fr/   .jean  luc  ;)

cet article n#a pour but que de montrer le sort réservé aux clandestins en Allemagne ,et rien d'autre  .jean  luc  ;)

Allemagne: incidents dans un foyer de demandeurs d'asile

L'Allemagne a accueilli de nombreux réfugiés ces dernières années. La plupart ont déposé une demande d'asile. Et le nombre de ceux qui ont vu leur dossier rejeté augmente. Mais les expulsions qui sont la suite juridique d'une décision négative ne fonctionnent pas aussi bien que les responsables politiques le souhaiteraient. Des incidents lors d'une telle opération dans un foyer a surpris par son ampleur et provoqué des réactions négatives.

« Nous n’avions jamais dû affronter une telle situation ». Le responsable de la police à Ellwangen comme ses collègues sur le terrain ne comptait certainement pas rencontrer une telle résistance lors de cette opération de routine.

Lundi soir, quelques policiers se rendent dans un foyer de la ville où sont hébergés avant tout des demandeurs d’asile africains. Leur objectif : appréhender un réfugié togolais qui devait être renvoyé en Italie. Conformément à l’accord de Dublin, ce pays, le premier où il a séjourné en Europe, est compétent pour traiter de sa demande d’asile. Mais environ 150 autres résidents de ce foyer se sont opposés violemment à la police qui a préféré interrompre son opération.

Jeudi matin, les forces de l'ordre sont revenues nombreuses et ont arrêté le Togolais qui doit être expulsé. Les autorités ont agi pour éviter qu’ailleurs l’échec de lundi soir ne constitue un précédent et pousse d’autres demandeurs d’asile à se solidariser violemment avec des réfugiés menacés d’expulsion.

Le ministre de l’Intérieur fédéral a condamné ces actes et dénoncé des agissements qui remettent en cause l’accueil offert par l’Allemagne. Horst Seehofer veut augmenter le nombre d’expulsions d’étrangers en situation irrégulière. Il souhaite mettre en place des centres regroupant les personnes concernées. http://www.rfi.fr/europe/20180503-allem … -ellwangen  jean  luc  ;)

Ps :je connais cette ville ,en 2016 elle a été le théatre  de violents  affrontements entre refugier ,  je suis étonner que la police n'est pas encore compris que pour expulser  une personne  ,il faut venir en force et en cas de résistance ,elle doit frapper avec force , la peur doit être chez les déliquants ,pas dans la population . Jeudi matin elle est revenu 26 personnes ont été arrêter , elles devrons répondre de leurs actes  . la police filme toutes ses intervention donc les émeutiers euvent être identifier .  il est dommage que l#on doit faire preuve de violence  ,mais force doit rester á la loi . jean luc  ;)

Nouvelle discussion