Close

que peut faire ma fille de 23 ans en haiti ?

Bonjour , la dure realité du futur en France fait que j'aimerais faire venir ma fille en Haiti une fois que je m y serait installé moi aussi car actuellement je me trouve en RD /  Bcp d'entre vous me diront que d’abord va falloir que je m'installe avant elle mais ca je le sait mais pour m'installer il faut que je puisse intégrer ce paramètre  pour elle ,
en partant sur le principe que moi je ne cherche pas a faire du business mais seulement une vie tranquille disons que cela ne poserait pas de problème de ville mais pour ma fille et ses priorités oui .
venons a son parcours pro .
Elle n'a pas de boulot en Fr et a part une brève expérience dans le mannequinat 2 ans  car elle est tres belle, elle ne sait pas faire grand chose ( snif )
Son rêve c'est la patisserie mais elle ne trouve pas de stage d’apprentissage et les chevaux qu'elle adore
alors certains me diront ouvre lui  une agence d'excursion a cheval et dans ce cas choisi jacmel , ile a vache  ou aux caye  ou alors qu'elle travaille dans la mode en contactant une agence sérieuse et dans ce cas choisir PAP . 
Bref pour moi l'age de la retraite au calme n'est pas ancore arrivée car je doit lui donner un futur en haiti . Dur métier d'etre père .

Bonjour a jacmel il y a des possibilites oui a cheval de plus en plus de touriste. Il y a beaucoup a faire en haiti. Oui la mode bonne idee ils ont de jolies tissus . Apres elle peut peutetre commencér dans des emplois touristiques et voir ce qui l interesse.

Salut Domenico,

A  mon avis, si tu  ne sais rien faire ou pas grand chose, il  vaut mieux ne pas aller en Haïti pour y travailler.
Pour travailler et réussir en Haïti, il faut une exercer une activité qui n’existe pas ou qui demande beaucoup d’efforts et de sérieux.

Le mannequina, as-tu déjà visité Port au Prince ? Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.
Les chevaux à Jacmel, pourquoi pas, mais il faudra se contenter de vivre modestement. 
Pourquoi ne pas lier hôtellerie de plage avec quelques bungalows, restauration haïtienne et chevaux.

Il y a aussi d’autres activités à développer, qui sont liées à l’exportation et qui seraient très intéressantes pour le développement du pays et surtout pour améliorer la vie des Haïtiens.
Par exemple le vetiver. Haïti est le premier exportateur mondial du meilleur vetiver.
Les peaux d’orange pour la liqueur Grand Marnier.
Mais sans reprendre ces activités, il y en a beaucoup d’autres. Surtout ne pas faire ce qui se fait déjà.

Pour l’instant Haïti est dans état critique de pauvreté et surtout d’insécurité. Si rien n’est fait dans les prochains mois, pour éradiquer en premier la délinquance, le pays sera abandonné par les investisseurs et le tourisme redeviendra inexistant.  C’est bien dommage car les Haïtiens ne méritent pas cette situation qui dure depuis des décennies. Haïti possède un énorme potentiel humain qui n'est pas exploité.

De bonnes pâtisseries bonne idee .  Mais oui le tourisme va se développer petit a petit et avec de la volonté.
Gros probleme l electricite !!!

C’est malheureux à dire, mais Haïti fonctionne que quand il y a des catastrophes et ce, depuis 1994.
Depuis 1994, on espère que la situation  va s’améliorer.
Depuis 1994, Haïti ne s’améliore pas.
Les Haïtiens sont encore en train de creuser, ils n’ont pas encore atteint le fond. Au final, ils se retrouveront en Chine, sans avoir pris la mer.
C’est bien dommage, car Haïti est un pays plein de richesses.
Avec rien, un Haïtien fera une œuvre d’art.

Je vous trouve negatif. Dommage . Il y a deja des entreprises qui s'installent. Deja si chaque personne enleve un peu de poubelles ce serait magnifique. ET ca c'est a la portée de tous citoyen

Bonsoir Dicairano Lucile,

Je ne pense pas être négatif. Je suis objectif.  La première fois que j’ai « rencontré » Haïti, c’était en 1994. Je suis tombé amoureux du pays. 
J’y suis arrivé presqu’en même temps que l’armée américaine. C’était la fin de l’embargo. Il y avait un espoir fabuleux dans la population haïtienne, ils étaient enfin libérés, mais cela ne c’est pas passé comme nous l’espérions. Jusqu’à maintenant,  à part la période 2011/2016, qui a apporté un peu de lumière, un début de stabilisation, je ne vois qu’un retour en arrière.

C’est très dommage pour les Haïtiens, une population que je connais très bien, pour avoir travaillé avec eux.  Ce pays mérite les meilleures choses.

Je voulais me réinstallé en Haïti, mais je renonce, trop d’incertitudes pour.  Mon avenir et mes espoirs, sont derrière moi.

Et bien Avec mon association Nous Construisons un centre pour les enfants. et J'espere vraiement qu Haiti va demarrer. J'y crois

Bonjour Lucile,

J'ajouterai au post de Philpaup "et l'espoir fais vivre". 
Je vous souhaite de réussir dans votre projet.
Ce que vous faites est très bien. Aidez les, donnez leur une bonne éducation et vous en ferez des champions.

Bonjour Domenico,
Ton message m'a particulièrement intriguée. Je suis Haïtienne, je vis en Haïti et je ne m'étais pas encore  inscrite sur expat.com... mais comment rester indifférente à ce message quand je suis moi-même une liaison officer et une coordonnatrice de terrain? J'ai presque le même âge que ta fille (je suis légèrement plus âgée), j'ai une vie professionnelle depuis plusieurs années et dans le cadre de mon travail je suis censée apporter des réponses aux clients internationaux, dénicher des opportunités professionnelles, organiser le parcours professionnel et jouer le rôle d'officier de liaison avec le secteur privé, le gouvernement, etc... J'ai rencontré des tas d’étudiants et de professionnels étrangers venus chercher des opportunités en Haïti :
Des Français, des Espagnols, des Brésiliens, des Américains, des Canadiens, des Italiens, des Coréens, des Syriens, des Chinois
Des journalistes, des architectes, des ingénieurs, des médecins, des avocats. Ceci dit, je n'ai encore rencontré personne qui s'intéresse particulièrement à la restauration ou à la mode mais je suis sûre de pouvoir partager des idées utiles...

Bon, d'abord Domenico, il faut savoir qu'il y a des tas de possibilités mais je crois que le mieux pour ta fille serait peut-être de commencer à préparer le terrain comme on prend le temps de planifier ses vacances par exemples. Bien avant de venir en Haïti, elle pourrait contacter des personnes/entreprises susceptibles de lui proposer d’excellentes opportunités d'emploi ou d'affaires (par exemple y a des hôtels cinq étoiles qui adorent recruter des chefs étrangers). Si elle s'intéresse particulièrement aux investissements, il lui faudra toujours avoir deux options (au minimum) et surtout il faudra éviter de foncer la tête baissée, même si tout a l'air très beau au départ. Par exemple, elle pourrait contacter la chambre franco-haïtienne de commerce si elle veut parler d'opportunités d’investissement, si elle connaitre les hauts et les bas des entreprises françaises qui se trouvent en Haïti, etc...

Pour résumer le tout Domenico, ta fille aura l'embarras du choix. Elle pourra dénicher des tas de belles opportunités (que ce soit pour la restauration, le vétiver, les Haiti Fashion week, l’équitation, etc…) mais il lui faudra toujours analyser le pour et le contre avant toute décision radicale. Il lui faudra avoir deux options (Option A, Option B), c'est extrêmement important. Pour plus d'infos, si tu veux des idées détaillées, tu peux me contacter via gmail : faradjine1[at]gmail.com
Bonne journée!!!!

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Haiti

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Haiti.

Déménagement à Haiti

Conseils pour préparer votre déménagement à Haiti

Assurance voyage Haiti

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Haiti

Billet d'avion Haiti

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Haiti