Close
Suivez toute notre actualité sur Facebook !

Passer sa retraite en Afrique du sud

Bonjour à tous,

Nous revenons d'un séjour fantastique en Afrique du Sud et avec ma compagne, bien qu'étant très jeunes (!!), nous réfléchissons à la retraite et à l'opportunité de passer quelques années en Afrique du Sud.... on trouve beaucoup d'informations sur le net notamment les démarches administratives, l'immobilier...mais rien ne remplace les témoignages.

Merci d'avance et bravo à tous..on apprend des tonnes de choses très intéressantes...
cubicle

Bonjour,
Ça fait plus de 15 ans que nous avons choisis ce pays pour la retraite. Voici un récit écrit par une journaliste du Québec à notre propos. Ça devrait vous intéresser. N'hésitez pas à nous poser d'autres questions. Au plaisir, Carole Secours

ET SI LE SUD, C’ÉTAIT L’AFRIQUE ?
Carole Secours et Claude Mayer sont des écumeurs de terre. Lui était électricien à la STM et elle, secrétaire chez Standard Life. Ils sont dans la soixantaine. Depuis vingt ans, ils partaient une fois l’an pour un coin du monde avec, en poche, un billet d’avion, le Routard et le Lonely Planet qu’ils avaient littéralement épluchés avant de mettre la clef dans la porte de leur maison de Repentigny. Ils avaient aussi fouillé tous les sites Internet possibles et imaginables, participé à des forums, consulté des voyageurs aguerris et épris comme eux d’inédit et d’inattendu… «Quand j’arrive quelque part», dit Carole en riant, «j’ai le sentiment d’y être déjà venue!»
Ils ont débarqué «comme ça», partout en Europe et en Asie, surtout en Thaïlande, au Cambodge et au Laos, sans itinéraire précis et sans accompagnateurs avec, en réserve, des adresses de Bed & Breakfast dont ils ont profité des charmes, de l’intérêt purement local et des bas prix. Ils se déplacent en bus, en train ou en péniche – ainsi ont-ils descendu le Mekong, au rythme du temps cambodgien. Jamais pressés par des horaires contraignants, toujours intéressés à rencontrer des gens et à respecter leur manière de vivre. Et puis, chose plus curieuse encore, dans chaque pays où ils ont séjourné durant leur course à l’exotisme, ils cherchaient un lieu où habiter pour de bon, un endroit où s’acheter une maison.
«On ne voulait plus jouer les touristes, ni bourlinguer de la sorte, mais se fixer quelque part,  ailleurs qu’en Floride qui n’a rien d’inédit à nos yeux. Nous souhaitions vivre en Asie six mois l’an… mais avant de prendre une décision aussi importante, l’ inspiration nous est venue d’aller faire un tour en Afrique du Sud où nous n’avions jamais mis les pieds.»
Ainsi arrivent les miracles ! Ils partent six semaines pour le Zimbabwe, les chutes Victoria et l’Afrique douce, comme l’appelle joliment Carole, pour vivre ensuite dix jours dans le Western Cape. C’est le coup de foudre ! Le pays est magnifique, les belles maisons foisonnent, le climat est idéal tout au long de l’année, la mer et la montagne infiniment présentes leur apportent les joies attendues… Elle, c’est l’océan, lui c’est la montagne, eux c’est la randonnée. Mais ils se veulent raisonnables et rentrent à Repentigny en emportant leur rêve éveillé dans leurs minuscules bagages.
À l’automne 2001, Carole s’impatiente, sûre que le refuge tant cherché est là-bas, dans ce lointain coin du monde où ils se sentent bien, même un peu chez eux et où ils n’ont aucun problème à dialoguer avec les gens, fussent-ils blancs, noirs ou métis. Elle part seule, loue pour 18$ par jour une chambre dans un B&B de Betty’s Bay, une agglomération d’une centaine de maisons située pratiquement en banlieue de Cape Town.
Un certain jour de pluie, elle trouve un abri dans les bureaux d’une agente immobilière qui l’invite à s’asseoir et, en cours de conversation, l’invite à faire une tournée des maisons disponibles…Ça, c’est très dangereux !! Parce qu’elle est Nord-américaine, l’agente lui offre spontanément des habitations en bois, nombreuses dans le coin… Non, non… pas de cabane au Canada svp ! On y va donc pour le béton et, tout d’un coup, à flanc de colline, elle voit cette maison jaune lumière qu’elle surnommera  par la suite, Coup de cœur : deux étages, autant de salles de bain, trois chambres, une pièce de séjour avec vue à 180° sur la mer et trois lacs d’un côté, une chute et des pistes de randonnée de l’autre ! Le prix demandé incluant un petit bungalow d’appoint : 30,000$ ! Et pour ajouter le charme des lieux à la surprise de cette trouvaille, la petite fille de 4 ans qui habite la maison avec ses parents, lui apporte en guise de bienvenue un joli bouquet de fleurs comestibles dont elle croque les pétales avec ravissement ! Ainsi s’amorceront les bonheurs du voisinage.
«J’achète et je signe !», conclue immédiatement Carole. «Et tant pis si je me trompe, tant pis si Claude n’y trouve pas son compte. On pourra revendre…» Les formalités sont simples en Afrique du Sud, elles ressemblent aux nôtres, l’argent est stable, les intérêts bancaires généreux, les arrangements fiscaux faciles, les factures d’électricité à peu près inexistantes.
Ainsi fut fait. Elle s’installe donc dans ce paradis avec l’aide des voisins qui lui prêtent l’essentiel en attendant Claude qui, quelques semaines plus tard, «tombera instantanément en amour avec la maison, encore plus que moi !». Tous deux s’intégreront rapidement à un style de vie qui convient parfaitement à leurs besoins et à leur sens des valeurs et glaneront petit à petit des amitiés nouvelles. Curieusement, leur médecin se nomme Duplessis, leur comptable, Marais, et on trouve chez les vignerons avoisinants des      de Villiers, des Lamothe et des Laroque. Tout cela tient de l’histoire, au moment où les Huguenots français avaient fui les persécutions pour s’établir au bout du bout du monde. Aucun ne parle la langue, mais on dit volontiers «coul de sac» ou «Biouro de change» prononcés dans le plus bel afrikaner qui soit.
«Nous sommes installés là-bas depuis onze ans, avons vendu la maison de Repentigny pour y acheter un condo bien québécois et un autre sud africain, à Gordon Bay. Je connais le pays par cœur, mieux que la majorité de ses habitants. Avec eux, nous passons les week-ends dans les vignobles qui comptent pour environ trois cents dans cette région reconnue pour l’excellence de ses produits. Les amis et la famille du Québec débarquent pour un mois, bref, nous vivons une vie heureuse de gens riches et célèbres… mais à bas prix !»
Et puis, bien sûr, ils voyagent encore et toujours. Comment résister aux appels de contrées comme la Namibie, le Botswana, le Zimbabwe ou de la Mozambique, tout proches des frontières ? Ils les ont visitées en parcourant des routes «bien plus belles que celles du Québec» - pas difficile ! – et souhaitent rejoindre des destinations plus  lointaines encore. La Réunion, l’Île Maurice, Les Seychelles, par exemple ? Elles sont à des années-lumière de notre couple québécois, mais bien proches de ce même couple  devenu pour moitié africain du Sud.
        .
Par Francine Montpetit
***

L’Afrique du sud est un pays de grande variété, offrant quelque chose pour tout le monde: de magnifiques plages ensoleillées, de beaux paysages vierges, une abondance de faune et de flore étonnante pour les amoureux de la nature, des montagnes et d'innombrables kilomètres de côte pour les sportifs, une vie nocturne pour la jet-set, des grands vins pour les œnophiles et une gamme de cuisines pour les gourmets et surtout, l'une des plus populaires villes au monde: Cape Town.


Il y a peu d'autres pays dans le monde pouvant offrir un tel mélange grisant de beauté, culture, histoire, nature et convivialité et pour cela, l’Afrique du sud est devenue très prisée comme destination de vacances, de retraite, de domicile permanent et d’investissement.

Hello,
Entre la retraite et maintenant puisque vous etes jeunes, quels sont vos projets afin d'y répondre le mieux possible.

A plus !

Goeie naand Carole et Fra23,

Merci de ce témoignage qui ne fait que renforcer notre choix...l'heure de la retraite n'a pas encore sonné...encore 5-6 ans avant le grand saut... nous pensons que cela ne s'improvise pas 3 mois avant dans la précipitation d'où notre réflexion sur notre future vie de retraités...j'ai eu l'occasion de m'y rendre à plusieurs reprises, la dernière fois, le mois dernier avec la boucle Cape Town - Port Elizabeth (l'aller par le nord et retour par la côte) et à chaque fois c'est un tel bonheur qu'à peine rentrés nous voudrions déjà repartir..donc pourquoi pas y passer quelques années tant que la santé est encore là... un pays magnifique et immense à découvrir et à redécouvrir,  un climat agréable toute l'année, des gens vraiment sympathiques, le golf étant une de mes passions, vous imaginez la suite et pour finir - il faut être honnête - un pouvoir d'achat qui nous permet de vivre très correctement, en France avec la même pension, je fais 10 fois moins de choses, je comprends beaucoup mieux tous ces gens (avec des moyens différents) qui s'exilent en Espagne, au Maroc, à Maurice ou ailleurs....je dresse peut-être un tableau idyllique d'un pays qui rencontre beaucoup de difficultés mais personnellement je n'ai jamais rencontré le moindre problème ni ressenti une quelconque insécurité...il est vrai que je ne me balade pas dans certains quartiers à 23h comme je ne le fais pas en France d'ailleurs...l'heure est donc à la réflexion, nous y retournerons l'année prochaine découvrir la côte entre Port Elizabeth et Durban que nous ne connaissons pas...ensuite il sera temps de définir précisément un port d'attache (on a déjà une idée !!)...et commencer à regarder l'immobilier et prendre un premier contact avec Intergate pour les formalités (un de mes amis vit à Paarl et m'a conseillé cet organisme pour les démarches), à ce moment-là il sera temps de faire les valises et un petit déménagement...mais ça, c'est une autre histoire...Carole, je reviendrai vers vous pour vous demander conseils....merci encore...bonne soirée

Bonjour Carole,


Je suis expatriée depuis de longues années , il était évident de ne pas rentrer en France pour la retraite.
J'adore le contient africain mais pour moi, l'Afrique du Sud n'était pas l'Afrique que j'aimais, les années passant, nous voilà expatriés en Asie, et là, quand je reviens en RSA, je sens l'attachement à ce pays d'autant plus que notre fille et sa famille y vivent. Nous avons donc acheté une maison à Pietermariztburg pour profiter de nos petits enfants.
Oui, géographiquement, c'est un pays qui permet de voyager facilement, oui les gens sont vraiment sympas, La vie n'est pas chère.Oui la vie y est agréable.
Pour le climat, je dirais que cela dépend des régions.
Les démarches d'achat sont faciles, entrer un container l'est moins en cas de non obtention de visa mais c'est possible, il faut prendre son mal en patience.
C'est un très bon choix !
Cordialement
Kris

Bonjour,

à part la peinture et toujours des rénovations à la maison, nous reprendrons la route pour la Namibie en Nov., un vol pour les Seychelles en Janv. et recevrons famille et amis à la maison de BB en mars et les emmènerons pour un safari photos par la suite. 6 mois passe tellement vite.

Bonne journée

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Afrique du Sud

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Afrique du Sud.

Déménagement en Afrique du Sud

Conseils pour préparer votre déménagement en Afrique du Sud

Assurance voyage Afrique du Sud

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Afrique du Sud

Billet d'avion Afrique du Sud

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Afrique du Sud