impôts sur le revenu

Bonjour,

Mon mari et moi venons de nous installer en Sardaigne depuis quelques mois. Nous avons maintenant la résidence italienne officielle.
Aujourd'hui, j'ai téléphoné au centre des impôts des non-résidents en France pour demander comment déclarer nos revenus et où l'an prochain.

Nous sommes tous deux retraités touchant des retraites en France donc, normalement, les impôts sur le revenu sont imposables en France et nous n'avons pas d'autres revenus ailleurs. Par contre, on risquerait, d'après la personne que j'ai eue au téléphone, d'être aussi imposés en Italie. C'est à n'y rien comprendre. Que savez-vous sur le sujet ? Merci par avance de votre aide

Bonsoir

Vos retraites sont elles d'origine publique (fonctionnaires) ou privée??
Et à quelle date êtes vous arrivés en Italie (mois/année)

Bonsoir
nous sommes arrivés cette année et sommes résidents depuis juin.
Ma retraite est de la fonction publique mais celle de mon mari provient du privé

Le principe en tenant compte de la convention fiscale franco-italienne
Les pensions publiques (donc la vôtre) sont ( et restent) imposables en France
Celles du privé (votre mari) sont imposables (donc à déclarer) en Italie

Pour les revenus 2017 (1ère année d'expatriation)
il faudra (en 2018) faire
1/une déclaration en France avec
- tous les revenus de Madame + ceux de Monsieur  de janvier à juin
2/une déclaration en Italie
- revenus  de Monsieur de juin à décembre

3/N'oubliez pas de déclarer en Italie les intérêts de vos comptes français non imposables en France (Livret A, PEL, CEL..) au nom de M. et de Mme.

Bonjour,

Je vous remercie pour ces précieuses informations mais je ne comprends pas que nous devions faire une déclaration séparée car nous sommes mariés et pourquoi mon mari doive déclarer en italie et pas en France. Il y a quelque chose qui m'échappe

Merci

Ce n'est pas vous qui décidez, c'est la convention fiscale franco-italienne.

Si vous étiez tous les 2 fonctionnaires  vous restiez imposables en France
Tous les 2 retraités du privé en Italie

La logique n'a rien a voir. Avec  l'expatriation il faut changer son mode de réflexion et se plier aux lois et règlements  de plusieurs pays.  Vous verrez avec le temps c'est très complexe. Exemple si vous avez une maison  en France ,  vous payerez la taxe Foncière,  mais l' Italie  vous fera payer aussi payer la taxe sur les résidence secondaire (la taxe française pourra y être déduite).
C'est pas logique, mais c'est comme cela.
Couple = 1 déclaration  c'est  pour les couples qui résident en France

Merci, je viens de téléphoner au centre des impôts dont nous dépendons en France et j'ai eu toutes les informations nécessaires. C'est effectivement assez complexe car nous avons 3 déclarations à faire en France pour cette année.
Visiblement, moi je dois déclarer mes revenus en France car je suis issue de la fonction publique mais mon mari doit payer ses impôts sur le revenu en Italie pour une partie de l'année et en France pour l'autre avant déménagement.
Par contre, personne ne m'a parlé de payer une taxe foncière en Italie du fait que nous sommes locataires en Italie et avons une maison en France.
Est-ce que les impôts italiens sont plus chers en Italie qu'en France car là aussi, j'ai vu 27% mais on ne prend pas 27% de la pension de retraite quand même ?

Les impôts ont confirmé ce que je vous ai écrit

Par contre, personne ne m'a parlé de payer une taxe foncière en Italie du fait que nous sommes locataires en Italie et avons une maison en France.

Relisez  mon précédent message: je dis  si vous avez gardé une  propriété en France........vous allez devoir la déclarer au fisc italien et vous payerez une taxe dessus  car en Italie on paye une "taxe foncière sur les résidences secondaires et locatives qui se trouvent en Italie ou ailleurs ( votre maison en France n'est plus votre RP -  au fait avez vous fait le nécessaire auprès de votre mairie et des impôts?) Cette taxe s'applique  que vous soyez en Italie locataire ou propriétaire, peu importe

Il n'y a pas de "taxe foncière" pour les locataires ni en France, ni en Italie, ni au Portugal....... sur le bien loué

Si vous louez votre maison en France , les revenus locatifs y seront imposables.


Est-ce que les impôts italiens sont plus chers en Italie qu'en France car là aussi, j'ai vu 27% mais on ne prend pas 27% de la pension de retraite quand même ?

C'est en France que l'on paye le moins d'impôts sur le revenu. Donc, en Italie, ils sont (beaucoup) plus élevés qu'en France, par contre le taux  que vous donnez  concerne la
taxation des valeurs mobilières. Pour les pensions , il y a des tranches

Vous semblez très bien informé. J'avoue que pour des néophytes, c'est totalement complexe par contre, je ne veux pas avoir de mauvaises surprises et préfère prévoir. Pour le taux que je donne, il correspond à ce que j'ai trouvé sur les pensions dont voici la copie : 27 % de leur revenu annuel, si ce dernier se situe entre 15 001 euros et 28 000 euros sur ce lien http://www.expat.com/fr/guide/europe/it … talie.html
Concernant la taxe foncière comme personne ne m'en a parlé (que ce soit mon centre des impôts ou celui des non-résidents) je n'ai rien fait car je ne le savais même pas.

1/Pour la tranche  27%, ce n'est qu'un exemple sur une tranche.  En réalité  comme en France pour la personne qui ne dépassera pas cette tranche,  l'impôt ne sera pas de 27%  mais inférieur


2/La taxe (résidences secondaires) est italienne  donc en aucun cas les impôts français ne pourront vous renseigner

ARRETEZ DE REFLECHIR comme "résidents fiscaux français" 
COMMENCEZ A REFLECHIR/PENSER.  comme  "français expatriés"
votre statut à changé vous êtes italiens (résidents fiscaux italiens soumis à la législation , réglementation...italienne et ceci a tous les niveaux (impôts, voiture, sécurité sociale....) si vous continuez  a vous considérer comme des français "en vacances en Italie", vous allez avoir de mauvaises surprises. L'expatriation implique des avantages mais aussi des inconvénients. Beaucoup de démarches sont à faire dans les premiers mois

Il y a un adage universel: Nul n'est censé ignorer la loi
Les services fiscaux (français italiens.....) vous laisseront quelques années tranquilles et la 4ème ou 5ème années après votre expatriation, viendront se rappeler à votre bon souvenir  en cas de non respect de leur législation.

Merci pour vos explications mais je ne réfléchis pas comme une française en vacances. Je me renseigne justement pour ne commettre aucun imper et ne pas avoir de mauvaises surprises.
La raison de mon expatriation n'est en aucun cas un désir de fuite mais un choix consenti avec toutes les responsabilités que ça implique.
Je pense qu'il est sympathique de votre part de renseigner les gens posant des questions mais ça l'est moins quand vous vous permettez de juger une situation que vous ignorez en totalité. Néanmoins, je vous remercie pour ces compléments d'informations

En aucun moment, il y a eu le moindre jugement ou intention  de ma part mais simplement une simple mise en garde sur la nécessité d'une approche différente  pour éviter  les "impairs".
S'il est impératif de se rapprocher des administrations du pays que l'on quitte , il est encore plus important de se rapprocher de celles du pays d'accueil ( principe général qui ne vous met pas en cause personnellement)

Pardonnez-moi pour mon interprétation un peu trop hâtive dans ce cas.
Si je comprends bien sur la pension de mon mari qui est de 26000 euros dans l'année, le fisc italien va prendre 7020€ ? même si je raisonne comme une expat, il est hors de question de payer ce montant là, autant rester plus de 183 jours en France et ne payer que l'impôt français dans ce cas

elaausud :

Pardonnez-moi pour mon interprétation un peu trop hâtive dans ce cas.
Si je comprends bien sur la pension de mon mari qui est de 26000 euros dans l'année, le fisc italien va prendre 7020€ ? même si je raisonne comme une expat, il est hors de question de payer ce montant là, autant rester plus de 183 jours en France et ne payer que l'impôt français dans ce cas

Excellente analyse
impôts 6000€  (pas 7000) + taxe sur bien français..........

Devenir résidents fiscaux italiens, cela un coût même si vous payer la CSG/RDS sur vos retraites si vous restez français. En plus peu de tracas administratifs

Vous avez raison pensez en "Français en vacances" (humour) passez moins de 6 mois (en 1 ou 2 fois) mais attention  à la législation sur les voitures (90 jours) cela implique un séjour en Corse pour séjour > 90 J.

je suis en train de faire immatriculer ma voiture en italie aussi avec 225 euros à la cetoc et 660 euros à l'ACI avec en plus les tracasseries concernant la paperasse

Si vous voulez être résident fiscal italien ==> voiture  immatriculée impérativement en Italie
Si vous voulez rester résident fiscal  français ==> voiture immatriculée impérativement en  France

Illégal et très dangereux d'être résident fiscal  français  et de conserver un véhicule immatriculé Italien même si ce dernier ne quitte passe l'Italie

Illégal et très dangereux d'être résident fiscal  français  et de conserver un véhicule immatriculé français l en Italie + de 90 jours


Cela change aussi pour le permis de conduire en fonction de votre situation fiscale
Cela change aussi pour la sécurité sociale
Cela change aussi pour ..............

Lascaux, est ce que je peux me permettre de vous téléphoner si vous voulez bien me donner votre numéro en privé ?

Bonsoir, je m'incruste dans la conversation mais je ne comprend pas ce qui doit être fait au sujet de la voiture.

Bonsoir Nateric,
Quand on est résidant en Sardaigne on doit faire changer  l'immatriculation de son véhicule et il y en a environ pour 1 000 euros.

Pour revenir aux impôts, je suis allée à l'agence de l'entrate ce matin et les impôts sont exorbitants donc, j'ai passé ma journée à résilier tout ce que nous avions fait ici, à savoir, sécu, résidence, carte d'identité, voiture, assurances, retraites, etc. J'ai résilié mon contrat de location et nous allons revenir en France pour nous installer en Corse car nos biens sont déjà loués dans le pays. Voilà, c'est la mort dans l'âme que nous avons pris cette décision aujourd'hui mais ce n'est pas tenable financièrement.

Désolé pour vous, du coup nous nous posons la question aussi, nous voulions venir dans les pouilles une fois en retraite mais ce problème d’impôt nous fait réfléchir.

nous, nous sommes plus que désolés, c'est une vie que nous nous étions construite que nous venons de perdre. Nous avions trouvé notre coin de paradis mais nous ne pouvons pas laisser autant d'argent au fisc italien au détriment de notre qualité de vie. Ce soir, nous réfléchissons à l'endroit où nous allons aller et ne savons pas encore par contre, nous n'avons aucune envie de rentrer en France. Enfin, ce n'est peut-être que l'état du moment et une dure pilule à avaler

Pour en revenir aux impôts, si nous avons une adresse fiscale en France est-on contrôlé si on reste + de 6 mois en Italie ?
Et pour la voiture avons nous le droit de l'immatriculer en Italie en n'étant pas résident ?
Que risque t-on ?

Alors oui, vous allez être contrôlé car vous devrez les impôts en Italie et comme vu plus haut, les impositions sont impossible.
Pour la voiture, c'est pareil, il faut l'immatriculer en Italie au delà de 90 jours et ça coûte autour de 1000 euros. Vous pouvez rester comme ça mais si vous générez un accident corporel, votre assurance ne vous couvrira pas.
Personnellement, sachant tout cela maintenant, je quitte le pays et rentre en France car je trouve que c'est abusif et que l'état italien nous prend pour des vaches à lait. Bon courage pour la suite

bonsoir, bien oui vous avez raison!! pour,la tranche de moins de 22000€ , c'est 27%!!

Bonsoir, je suis nouvelle dans ce forum. Jeunes retraites nous aimerions nous expatrier en italie, en campanie. Nous avons travaille dans le secteur prive et donc si j ai bien compris nous devrons payer nos impots en italie. Et le taux d imposition que dire, c est une tres grosse deception

Nouvelle discussion