Actualisé l'année dernière

Ainsi vous vous apprêtez à vous marier en Turquie ? Avec nos félicitations les plus chaleureuses, voici quelques informations et conseils pour vous aider à préparer au mieux le plus beau jour de votre vie.

Options de mariage

Si le fiancé et sa promise sont tous deux de la même nationalité étrangère, ils peuvent choisir de faire célébrer leur mariage civil en Turquie soit par les autorités turques, soit par des représentants officiels de leur pays d’origine à leur consulat ou leur ambassade.

En revanche, si le couple est de nationalité mixte (si l’un est turc et l’autre non, ou si chacun provient d’un pays étranger différent), le mariage civil doit être célébré par un officier turc.

Vous pouvez compléter le mariage civil par une cérémonie religieuse de votre choix, mais le mariage religieux seul n’a pas de valeur légale en Turquie.

Mariage devant les autorités turques

Vous devez tout d’abord obtenir du consulat ou de l’ambassade de votre pays d’origine un certificat de capacité à mariage (Evlenme Ehliyet Belgesi) ainsi qu’un certificat de naissance.

 Attention :

Dans certains consulats et ambassades, le traitement d’une demande de certificat de capacité à mariage peut prendre du temps, jusqu’à 2 mois.

Ensuite, prenez simplement rendez-vous dans un nikah salonu (bureau de mariage civil). Bien que ces services tendent à être plus occupés les week-ends de printemps et d’été, vous devriez normalement être en mesure d’obtenir une date dans le mois. Les frais pour un mariage civil célébré par les autorités turques tournent autour de 100 lires turques.

 Bon à savoir :

L’union de couples de même sexe n’est pas légale en Turquie.

Les traditions matrimoniales turques

La Turquie s’est progressivement alignée sur les standards internationaux en termes de cérémonies matrimoniales et la plupart des mariages turcs contemporains (dans les zones urbaines, du moins) ne présentent pas de sujet d’étonnement majeur aux étrangers. Typiquement, après l’inscription au registre civil, une réception de mariage réunit la famille et les amis du couple, souvent autour d’un banquet dansant.

Toutefois, quelques traditions datant de l’époque ottomane ont survécu jusqu’à ce jour et peuvent apporter à votre mariage une jolie touche de couleur locale, en particulier si votre future moitié est turque.

La Turquie possède une version traditionnelle de l’enterrement de vie de jeune fille, la Kina gecesi (nuit du henné), ayant lieu la veille du mariage. Les parentes et amies de la fiancée, dont les parentes du fiancé, se rassemblent autour d’elle pour une soirée entre filles au cours de laquelle les mains et pieds de la future mariée sont teints au henné.

Cette cérémonie a généralement un goût doux-amer : c’est d’une part une nuit de divertissement où l’on chante, danse et partage, mais elle marque d’autre part le moment des adieux de la fiancée à sa vie de jeune fille au sein de sa famille, et notamment à sa mère avant qu’elles ne se séparent symboliquement.

Plutôt que des cadeaux sélectionnés sur une liste de mariage, il est de coutume d’offrir aux jeunes mariés de l’or afin de les aider à s’installer dans leur nouvelle vie. Traditionnellement, les invités épinglent les pièces d’or à la robe de la mariée, mais beaucoup de mariées contemporaines préfèrent épargner leurs jolies robes et choisissent avec sagacité de recueillir l’or dans un panier.

 Bon à savoir :

En Turquie, les dépenses liées au mariage sont généralement assumées par les familles des deux fiancés.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.