A propos du Bouthan


Petit pays de l'Himalaya, le Bhoutan est limitrophe de la région autonome du Tibet et de l'Inde. Surnommé « Le dernier Shangrila » en raison de son environnement naturel préservé, le Bhoutan est la seule nation bouddhiste vajrayana au monde. Ses enseignements philosophiques se reflètent d'ailleurs dans presque tous les aspects de la vie quotidienne.

Accueillant favorablement les développements et la modernité, le pays s’enorgueillit d’accorder davantage d’importance à son indice du Bonheur Intérieur Brut, mis en place par le quatrième roi du Bhoutan au début des années 1970, qu’à son Produit Intérieur Brut. Il veut ainsi démontrer que le bien-être de ses habitants dépend non seulement de la croissance économique, mais aussi de leurs valeurs spirituelles et intellectuelles.

S’étendant sur une superficie de 47 000 kilomètres carrés, le Bhoutan compte une population de 776 400 habitants. Le peuple bhoutanais comprend quatre principaux groupes ethniques, notamment les Ngalop à l'ouest et au nord, les Sharchop à l'est, les Lhotshampa au sud, et des tribus indigènes vivant dans les différents villages. La langue officielle du Bhoutan est le dzongkha, mais de nombreux dialectes tibétains et népalais y sont également parlés.

L'économie du Bhoutan repose principalement sur l'agriculture, l'hydroélectricité et la sylviculture qui emploient la majorité de la population active. Qui plus est, la construction des infrastructures devient complexe et coûteuse, limitant ainsi la production industrielle, en raison du relief montagneux du pays.

La tradition bouddhiste est profondément ancrée au Bhoutan. On y trouve des monastères à flanc de falaise à la campagne, sans parler des moines consultant leur téléphone dans les cafés en ville. Le pays possède un paysage himalayen époustouflant, avec ses pics enneigés et ses gorges mystérieuses. Le Bhoutan arbore une beauté digne d’une carte postale, agrémentée d’une touche sauvage. D'autre part, le vaste programme de protection de l’environnement préconise que 60% du territoire du pays doit être reboisé pour les générations futures.

Le tourisme au Bhoutan est fortement réglementé par la politique de « tourisme à forte valeur et à faible impact ». Le nombre d’arrivées touristiques est ainsi très limité, quelle que soit la période de l’année. Les touristes sont également tenu d'avancer des frais de 250 dollars par personne et par jour.

Les ressortissants de la plupart des pays doivent demander un visa au préalable pour voyager au Bhoutan. En revanche, ce visa ne donne accès qu'à certaines régions du pays, d'autres nécessitant une autorisation spéciale.