Close

Gérer la solitude en Colombie

Bonjour à tous et à toutes,

Une expatriation en Colombie est une expérience enrichissante, mais qui peut aussi s'accompagner de moments de solitude.

Quels sont les facteurs potentiels de solitude lors d'une expatriation en Colombie ?

Comment s'y préparer et comment contrer ce sentiment ?

Quels sont vos conseils pour briser la solitude et bien s'intégrer dans votre nouvel environnement ? Est-il facile de faire de nouvelles connaissances, existe-t-il des activités ou événements pour rencontrer du monde ?

Racontez-nous si vous avez fait face à ce sentiment lors de votre expatriation et comment cela s'est passé pour vous.

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

Bien sûr, l’expatriation peut générer de la solitude en général, mais en Colombie, pour se sentir seul, je pense qu’il faut avoir des prédispositions a la solitude.
Les Colombiens sont chaleureux, les relations se font rapidement. Elle ne sont pas toujours très profondes, mais elles sont rapides. Il ne faut pas hésiter à proposer à ses connaissances de partager les moments les plus banals de la vie : Aller chez le coiffeur ou aller au centre commercial, même se faire accompagner dans une démarche administrative, tout cela se fait accompagné très facilement et naturellement. Sans parler d’aller diner ou prendre un verre, il y aura toujours une connaissance disponible ! Attention, par contre les Colombiens ne sont pas toujours très fiables. Les plans peuvent s’annuler assez facilement aussi. 

Pour faciliter les contacts, bien sûr il y a les collègues de travail, et pour ceux qui ne travaillent pas (retraités,  époux/épouse d’expatrié…), ils peuvent s’impliquer dans des associations locales, caritatives, artistiques, sportives. Cela signifie bien sûr qu’il faut parler correctement l’espagnol.

Pour les personnes qui ne maitrisent pas assez l’espagnol, il y a quelques associations francophones, telles que Bogota Accueil, ou le Club Concorde.  Le site web Internations organise aussi des rencontres pour les francophones à Bogota. Enfin, il y a des groupes facebook de français pour les principales villes de Colombie. Cela permet de tisser des liens et organiser des rencontres entre français et francophones.  Enfin, bien sur, le site expat.com permet de se mettre en contact avec les francophones de Colombie et pourquoi pas organiser des rencontres.

Le conseil principal malgré tout est d’apprendre la langue pour pouvoir ouvrir son cercle de connaissances et ne pas rester isolé dans une petite communauté francophone.

Nouvelle discussion