Close

Casser un mythe : le Philippin et gentil et souriant

Je sens déjà les polémiques autour de ce nouveau thème mais j'aimerai que les expats vivant réellement aux Philippines depuis plusieurs années s'expriment sur ce sujet.

Je suis de ceux qui vantent les Philippines comme un pays du bon vivre avec une administration peu tatillonne et une population accueillante. Mais au delà du décor, qu'en est il de la réalité au jour le jour ?

Pour ma part j'ai quelques bémols a poser sur cette vision idyllique.

L'amour que porte un Pinoy à un étranger est avant tout motivé par.l'espérance d'en tirer un avantage le plus souvent financier (je ne parle pas ici de ma douce et tendre évidemment).
Sans en faire une règle générale, les Pinoys sont jaloux et beaucoup de leurs actes à l'encontre des étrangers sont motivés par ce sentiment.
Le système philippins est basé sur les réseaux d'influence dont l'étranger est, par essence, exclu. Le résultat est qu'il n'aura jamais raison devant un Barangay ou même la cours de justice si il est confronté à une plainte motivée ou non de la part d'un autochtone.
Le Filipino est menteur par nature. Son éducation ne lui permettant pas de perdre la face, il compense son ignorance ou cache ses erreurs derrière un mensonge. Le mettre en face de la vérité peut engendrer des réactions incontrôlables et sans commun rapport avec la faute.
Et, en vrac, il est fainéant, buveur, irresponsable, immature, ...

Loin de moi l'idée de casser du sucre sur le dos du pays qui a eu la gentillesse d'accueillir ma retraite mais j'aimerai, par ce sujet, donner la parole aux expériences pour contre balancer les rêves ou les souvenirs de vacances.

Re-bonjour cher monsieur,
Je partage tout à fait vos propos et tout comme vous je suis heureux de vivre une retraite paisible dans ce pays où malgré tout je suis bien avec, quelle chance, une femme merveilleuse, philippine bien entendu.

Si l’on peut parfois avoir raison avec un Barangay contre un philippin malhonnête et de mauvaise foie comme cela a été le cas pour moi, cela reste je crois exceptionnel et l’affaire était ridiculement peu grave …

Mais il faut avoir bien présent à l’esprit que devant un Tribunal, vous n’obtiendrez jamais justice ni raison contre un philippin.
A un ami allemand ayant renversé et blessé légèrement un gamin qui traversait la route en courant droit devant lui sans regarder, débouchant d’un petit chemin invisible, car poursuivi par d’autres pour avoir volé quelque chose, il a été répondu, pour lui donner tous les tords :  « Si vous m’aviez pas été là, il n’y aurait pas eu cet accident ». No comment …

Il était temps que des personnes clairvoyantes prennent enfin la parole pour informer clairement et judicieusement nos compatriotes candidats à l’expatriation.

Encore une foi, je n’aurais pas fait mieux, merci pour eux.
Cordialement votre,
Denis.

On est en plein clichés  :D

Est ce que les Francais sont arrogants et les Belges pas tres malins ?

Le jour ou les Philippins seront a 35 heures, alors peut etre qu'on pourra dire qu'ils sont fainéants (je parle de ceux qui ont la chance d'avoir du boulot bien sur)

Non, trois fois non, nous ne sommes pas en plein cliché, erreur, mais pour une fois en pleine carté et c’est lumineux.

Non, encore trois fois non, les français ne sont pas arrogants et apprenez que le seul vrai monsieur, sympathique, avenant, bien élevé et parlant un français choisi que j’ai reçu chez moi dernièrement est un belge avec qui je me suis lié d’amitié d’ailleurs.

Mais bref, pour tenter d’alimenter ce débat certainement passionnant pour les candidats à l’expatriation ici, je vais asséner encore une fois quelles vérités.

Ici aux Philippines, quelque soit votre comportement, vous serez toujours un étranger, même parfaitement en règle, installé et intégré, façon de parler car toléré serait le terme le plus approprié.
« The stranger », c’est d’ailleurs comme cela qu’on est appelé généralement ou alors encore plus fréquemment « americano ».

Nous ne sommes pas trop sollicités et ne sommes en aucun cas une cible sauf dans certaines grandes villes et à Manille particulièrement, surtout à cause de la misère.

Les autochtones sont généralement des gens discrets et paisibles ayant un complexe d'infériorité (très justifié d'ailleurs, sans péjoratisme aucun, ni jugement de valeur) vis-à-vis des étrangers.

Je ne puis parler pour Cébu intra-muros, ville trop crasseuse, grouillante, inintéressante et polluée, mais en province avec 10.000 pesos, (environ 200 euros), on trouve une villa confortable et spacieuse, généralement avec jardin clôturé et souvent meublées.

Le climat dans l'île, du nord au sud et d'est en ouest, est quasiment le même, c'est à dire 28 à 34° C avec 60 à 70% d'humidité relative et peu de vent, … sauf typhon !
La mer est toujours calme, d’une température de 30° C en moyenne mais les plages sont polluées hélas et par une pollution invisible et dangereuse causée surtout par la présence de déchets chimiques, organiques, médicamenteux et autres.
Ce n’est pas, comme l’affirment certains, parce que l’eau est claire, qu’elle n’est pas polluée …

Il y a quelques français à Cébu, mais peu nombreux et généralement d'un niveau assez bas (en 7 ans, je n'ai pas réussi à en fréquenter un seul sérieusement !!!).
Je les ai tous foutus (pardon pour ce terme vulgaire mais au combien juste) dehors de chez moi pour cause d’alcoolisme, d’absence de savoir vivre et/ou de comportement malsain envers les philippins.

Il n'y a qu'environ 2.700 français répartis dans toutes les îles, ce qui n'est pas beaucoup.

La corruption ne se voit pas trop dans la vie quotidienne, mais uniquement quand vous avez à faire aux institutions.
La police est transparente, peu présente et n'arrête jamais personne sauf en cas d'infraction et c'est dans cette situation uniquement que vous pourrez négocier, corruption oblige, selon le degré de gravité de la faute.
Il faut être particulièrement vigilant au volant car la signalisation, quasiment inexistante, est folklorique, non visible le plus souvent et placée au petit bonheur la chance, sans règles précises, selon l’humeur et l’appréciation de chacun …

Il faut dire aussi que plus de 50 % des gens circulent sans permis, ni assurance et que la majorité roule avec des pneus lisses et sans lumière la nuit.

Que même et particulièrement les transports en commun, même les plus fameux,  s'arrêtent par exemple en courbe et n’importe où, sans signalisation préalable (pas de clignoteur ni souvent même pas de lumière de frein) selon le bon vouloir et la demande des passagers.

Qu'il est courant de voir 3 à 5 personnes, dont souvent des enfants sur une mobylette, des étudiants perchés sur le toit des bus, etc ...

Que la grande majorité des automobilistes roule au centre de la chaussée sur des routes majoritairement à deux voies, que les rétroviseurs sont de simples gadgets inutilisés, personne ne se souciant de se qui se passe derrière et doublant quand cela leur semble possible, sans aucune précaution préalable … sans parler des changements de direction soudains, ni des demi tours intempestifs de jour comme de nuit.

Tout cela sans aucune intervention de la police !!!, et, comme dit ma femme quand je m'en offusque : "c'est normal ici aux Philippines".

A Cébu, comme ailleurs dans le pays, nous ne rencontrons globalement pas de difficultés particulières. Même dans l'illégalité la plus totale, rare sont les personnes inquiétées.

Il faut dire qu'ici, c'est le pays de la liberté absolue, en bien comme en mal.

Pour les étrangers, les difficultés sont réelles pour tout ce qui touche aux institutions et plus particulièrement à l'Immigration, au mariage mixte, à la propriété, etc.

Mais une fois parfaitement en règle et c’est bien le minimum que l’on doive à tout pays d’accueil, (carte de résident permanent, permis de conduire local, titre de propriété, assurances, etc), vous jouissez d’une paix royale.

Le seul vrai soucis reste l'alimentation si l'on veut continuer à manger une cuisine saine et de qualité car il est difficile, mais pas toujours impossible, de trouver de bons produits.

Il y a encore bien d'autres embûches et tracas ou comportements que je pourrai développer si nécessaire, mais j’ai fait un tour à peu près complet de tous les inconvénients qu’il faut affronter et surmonter pour bien vivre aux Philippines.

Pardon, j’ai précédemment, encore fait une faute de frappe et tapé « foi » au lieu de « fois ».
Et encore une fois ne mélangeons pas tout, oui je partage et j'approuve, globalement les philippins sont des fainéants et ils ont bien de la chance d'avoir des épouses ou concubines qui elles sont des travailleuses et sont bien souvent les seules à faire vivre le foyer. 

Bien cordialement.

Lerizalien :

Le jour ou les Philippins seront a 35 heures, alors peut etre qu'on pourra dire qu'ils sont fainéants (je parle de ceux qui ont la chance d'avoir du boulot bien sur)

Le nombre d'heure travaillée n'est pas un critère d'analyse sur la fainéantise ou le courage d'un peuple. Il serait plus judicieux d'analyser la productivité. Car rester de longues heures au travail et ne rien produire n'a jamais amélioré la compétitivité des entreprises.
Pour information, le taux de chômage aux Philippines s'établit à 7,4%, celui de la France à 10%. Je conviens parfaitement qu'il faudrait comparer les bases de calculs afin de déterminer la relation qu'ont ces 2 chiffres. Par exemple : combien de travailleurs non déclarés et, maître mot de tout cela : combien de personnes en réel recherche d'emploi.

:D

Desole Monsieur JDDG mais vous me faites rire  :D

Vous etes serieux quand vous ecrivez :

"Non, encore trois fois non, les français ne sont pas arrogants "

Et plus loin :

"Les autochtones sont généralement des gens discrets et paisibles ayant un complexe d'infériorité (très justifié d'ailleurs, sans péjoratisme aucun, ni jugement de valeur) vis-à-vis des étrangers"

:D  CQFD

"

Didier, le taux de chomage est de 7% et le taux de sous-emploi est autour de 23%.

Par ailleurs, dites aux employe(e)s des grands centres commerciaux qu'ils sont des fainéants lorsqu'ils travaillent les weekend avec un tout petit mais vraimment petit bonus, ils vont bien vous recevoir, croyez moi ! Demandez a ceux des call centers s'ils sont fainéants !! Je ne parle meme pas des OFW exploites sur des navires grecs par exemple ou des domestiques...

On doit tres certainement ameliorer la productivite des fonctionnaires Philippins, ca je vous l'accorde  :D

Lerizalien :

Didier, le taux de chomage est de 7% et le taux de sous-emploi est autour de 23%.

Par ailleurs, dites aux employe(e)s des grands centres commerciaux qu'ils sont des fainéants lorsqu'ils travaillent les weekend avec un tout petit mais vraimment petit bonus, ils vont bien vous recevoir, croyez moi ! Demandez a ceux des call centers s'ils sont fainéants !! Je ne parle meme pas des OFW exploites sur des navires grecs par exemple ou des domestiques...

On doit tres certainement ameliorer la productivite des fonctionnaires Philippins, ca je vous l'accorde  :D

On parle là d'exploitation de l'homme par l'homme et non pas de courage. L'exploitation se caractérise par le manque de choix. Par exemple, durant la guerre de 14, le soldat qui grimpait en dehors de la protection des tranchées pour se faire hacher par les mitrailleuses ennemies n'était pas courageux, il ne pouvait pas faire autrement. Seuls ses officiers pour masquer leur inhumanité les décrétaient courageux (je sais mon exemple est un peu éloigné du sujet mais directement lié au livre qui actuellement me passionne, veuillez m'en excuser).

Par ailleurs votre remarque sur le sous emploi est pertinente mais il y aurait beaucoup à dire sur la volonté de trouver un emploi surtout si un membre de votre famille a la chance de travailler à l'étranger ou d'avoir épousé un expat.

Cher monsieur, ce sera là ma dernière intervention sur le sujet car je pense et je suis même certain, sans arrogance aucune, d'avoir raison.

Avant que cela ne devienne stérile, j’aurai juste à vous soumettre un axiome à méditer très sérieusement.
La bonne, pour ne pas dire parfaite, maîtrise de la langue française est une chose essentielle, même dans la vie courante.
Comme vous êtes belge, vous avez donc quelques petites excuses bienveillantes mais néanmoins impardonnables.

Car, et oui, dans la lecture en langue française, le plus dur, mais de loin le plus exaltant, c’est de comprendre ce qui n’est pas écrit. C'est-à-dire ce que l’auteur, par la qualité de son écriture, a voulu exprimer en filigrane derrière les mots, les adjectifs, la conjugaison, les phrases, la ponctuation … bref derrière sa syntaxe et sa dialectique.

Passionnant non !
Bye …

Remarquez que je ne sais pas ce qu'est le courage d'un peuple. La psychologie des peuples me fait froid dans le dos.

Quant a la question des personnes qui recherchent du boulot alors que des membres de leurs familles qui travaillent a l'etranger  envoient de l'argent. Ca c'est le probleme tres classique de l'assistance soit public (RMI, RSA, etc. Francais, qui n'existent pas aux Philippines) soit privee (d'ordre familiale comme c'est le cas avec les OFW des Philippines). N'etant pas economiste je ne me permettrais pas de trancher. Ce que je vois aussi bien en France qu'aux Philippines c'est que ces soutiens sont de bons parapluies en cas de crise familiale voire nationale. Mais c'est a double trenchant. En tous les cas, ca n'a rien a voir avec une espece de psychologie des peuples de comptoir de bar

A l'issue de ce débat passionnant du type "brèves de comptoir," nous pouvons donc décréter qu'il est erroné de penser que le Philippins est fainéant. C'est donc un peuple courageux et travailleur mais avec une faible productivité.

Il n'y a pas de peuple courageux ou fainéant aux Philippines. Il y a des structures politico-economiques qui empechent le developpement d'une economie vibrante et vigoureuse pourvoyeuse d'emplois. Ces structures ont ete mises en place a l'epoque coloniale espagnole, renforcee par les americains et poursuivis par les gouvernements suivants. C'est une economie de rente dans laquelle environ 300-400 familles se partagent le gateau economique et politique. Ces familles sont souvent d'origine europeenne, americaine et chinoise et controlent a peu pres tout. Pendant que ces messieurs dames circulent en helicoptere a Makati et frequentent les meilleurs restaurants gastronomiques d'Asie et d'ailleurs tout en faisant leurs empletes dans les magasins de Hong-Kong tous les weekend ou presque, les Philippins moyens triment, pour un salaire minable et en plus il sont insultes par des expats qui les considerent comme des fainéants !!!
Je renvois les lecteurs a un ouvrage sur les Philippines intitule : Philippines contemporaines aux editions des Indes Savantes (par transparence je suis l'un des 26 auteurs). On explique tout ca et l'on combat toutes ces idees recues de type colonial et post-colonial

Monsieur JDDG, JDDG, JDDG,
Sincères félicitations, et je suis tr`s sérieux,  Comme vous écrivez bien et que c' est agréable de vous lire, surtout quand vous parler à ce monsieur Belge et ou les autres y compris moi-même pour nous expliquer clairement avec beaucoup d' habileté certaines petites choses inconnu de plusieurs et permettez moi de vous citer (  .............. voulu exprimer en filigrane derrière les mots, les adjectifs, la conjugaison, les phrases, la ponctuation … bref derrière sa syntaxe et sa dialectique...!? Ce n' est pas tout le monde qui a votre talent des mots et vous connaissance de la langue Française, mais comme tout les savants de toutes sortes dans tous les domaines, comme tous les personnes qui ont beaucoup plus évoluer, ils ont un prix à payer et c' est celui de vivre ( sans dire SOUFFRIR , ENDURER DE DURS LABEURS, ENDURCIR SA TOLÉRANCE DU MOINS À UN MINIMUM afin de pouvoir se sentir bien au milieu de tous les autres qui le sont moins !?
Loin de vous faire la Morale et sans me dire plus fin que les autres ( surtout que je suis assez nul en langue française ) ( il fat dire que les RUSSES, LES CHINOIS, ET LES 180 PAYS DU MONDE N' ÉCRIVENT PAS NON PLUS LES MOTS DE LA MÊME MANIÈRE QUE ,,,,COMME LE FONT LES FRANÇAIS !?  ET QUE MÊME EN CHINE ET PLUSIEURS PAYS Ils ont plusieurs langages différents !? Alors disons que ça me console un peu de ne pas être seul, à ne pas écrire parfaitement le Français !?
Ceci dit je vous remercie énormément de tous ces bons conseils et bonnes descriptions que vous nous avez fait au sujet de la vie aux philippines, dans mon cas j' ai même pris des notes, et plus encore je me suis fait un petit dossier afin de tous les garder ensembles, parce que bien sur j' aimerais aussi aller vous rejoindre dans votre cher pays d' accueil, sans venir vous dérager personnellement bien  entendu !? Disons au début, en prenant une bonne vacance de un mois, et qui sait si une d' elles m' attache avec autant de gentillesse que je ne cesse de lire de vous, et tous les autres que je ne prendrez pas ma réelle retraite, pour allez continuer de  travailler aux Philippines !?
MERCI ENCORE
JOS99

Merci Messieurs pour vos débats intéressants et passionnés, mais pour en revenir au sujet de Didier, après mes 5 voyages (1 mois 1/2 à chaque fois donc environ 8 mois et pas uniquement comme touriste) j'ai constaté que:
_si vous êtes perdu sur les routes aux philippines,  achetez vous une carte ou un gps  car  le filipino ne sait pas dire non. Donc même si il ne connaît pas la route, il ne le dira pas et vous enverra n'importe où plutôt que d'admettre son ignorance ( vécu même avec mon beau frère qui ne voulais pas perdre la face).
_si vous faites construire une maison,  surveillance et vigilance sont de mise car les pauses et les erreurs sont nombreuses,  aussi du vécu pour la maison des beaux parents.
_louer une voiture pour 2000 pesos par jour avec chauffeur,  c'est pas cher.  Sauf que le chauffeur vous suit partout, visite et restaurant donc c'est comme votre enfant,  il faut payer pour lui, mdr.(il peut même inviter son fils).
_si il y a la police sur le bord de la route et vous en moto parmi 50 filipinos, vous serez le seul contrôlé.  Un conseil donnez leur la version française du permis, c'est drôle a voir.

bref, je suis assez d'accord avec Didier car même en visite on se rends compte de certaines choses. C'est pas pour ça que c'est général,  ce serait comme dire que les Québécois parlent mal le français ou qu'ils n'aiment pas les Français( 22 ans au Québec icite y fais frete en maudit, comprend qui peux dixit bobby lapointe lol).
et pour eviter toute controverse,  j'aime les philippines et les pinoys, j'y viens souvent et j'y vivrai à ma retraite si tout va bien.
sans rancune et a la prochaine chicane.
sinedmt
ps:désolé jos , pas d'attaque perso , nous étions connecté au même moment surement .

Enfin un débat qui commence et il s’enrichit grâce aux anecdotes de chacun. Ce sera en cela qu'il pourra se révéler utile. Expliquer qu'un Pinoy ne sait pas dire non et qu'il préfèrera vous donner une mauvaise réponse que d'avouer qu'il ne sait pas ce n'est pas critiquer un peuple mais juste donner une information afin, si possible, d'éviter de mauvaises surprises aux candidats à l'expatriation aux Philippines.
Je souscrits à 100% à ce qui a été écrit par "Sinedmtl". Au sujet de la location de voiture avec chauffeur, tout doit être négocié et clair avant le départ (horaires journaliers, carburant, nourriture & boissons, péages). Il y aura toujours une tentative pour soutirer un peu plus ; par exemple : "Patron, la route était boueuse, vous devez payer un supplément". Ne soyez pas surpris qu'un jour, durant votre excursion, vous devez attendre votre chauffeur sur le pas de l'hôtel. Il aura certainement profité de votre grasse matinée pour se faire un client au noir.
J'aimerai également profiter de cette tribune pour inviter certains membres de la communauté française à plus de courtoisie et de modestie (2 mots antonymes d'arrogance). C'est vrai que le coq, emblème de la France, est un animal prétentieux et présomptueux (2 synonymes d'arrogance) mais il ne faut jamais oublier que lorsqu'il pousse son cri, il a le plus souvent les 2 pattes dans le fumier.

Oh, que j'aime ces deux dernières phrases, et pourtant je suis bien Français.

Rectificatif : j'ai lu dans un des posts de JDDG que j'etais Belge ? J'aime beaucoup ce pays, mais non, je suis champenois fameux haut lieu de la gastronomie (pour faire reference a un autre sujet ;) ) Simplement j'ai horreur de l'arrogance et du mepris de certains de mes compatriotes lorsqu'ils sont a l'etranger, soit comme touristes soit comme expat. J'ai parfois honte d'etre francais dans certaines situations et je prefere alors me dire europeen que francais.

Pour revenir au sujet de Didier : Ayant vecu dans d'autres pays d'Asie du Sud Est et visite d'autres regions du globe, je vois les memes problemes : l'arnaque aux blancs. Comme les locaux fonctionnent aussi avec des prejuges sur les blancs, ils imaginent que l'occidental peut etre plus genereux et doit etre genereux. Ca n'a rien de Pinoy en soi, c'est un reflexe pays pauvre/pays riche.
Sur la question du mensonge, et du Pinoy qui donne une mauvaise info pour eviter de perdre la face. Ca, je l'ai vu dans des pays asiatiques comme le Cambodge. Ne surtout pas perdre la face, c'est une constante asiatique qui va jusqu'a se faire hara-kiri au Japon. Ca veut juste dire que les Philippines sont bien un pays asiatique contrairement a de nombreux commentaires universitaires qui considerent que les Philippines sont les Etats-Unis de l'Asie  :D
Autrefois, en Europe, pour eviter de perdre la face, deux aristocrates se defiaient en duel, pratique de nos jours interdite.

Lerizalien :

Remarquez que je ne sais pas ce qu'est le courage d'un peuple. La psychologie des peuples me fait froid dans le dos.

Quant a la question des personnes qui recherchent du boulot alors que des membres de leurs familles qui travaillent a l'etranger  envoient de l'argent. Ca c'est le probleme tres classique de l'assistance soit public (RMI, RSA, etc. Francais, qui n'existent pas aux Philippines) soit privee (d'ordre familiale comme c'est le cas avec les OFW des Philippines). N'etant pas economiste je ne me permettrais pas de trancher. Ce que je vois aussi bien en France qu'aux Philippines c'est que ces soutiens sont de bons parapluies en cas de crise familiale voire nationale. Mais c'est a double trenchant. En tous les cas, ca n'a rien a voir avec une espece de psychologie des peuples de comptoir de bar

J'aimerai vous signaler que l'indemnisation du chômage (ou assistance des sans-emploi), qu'elle soit public ou privée, ne peut être durable que si les bénéficiaires reçoivent les incitations et le soutien dont ils ont besoin pour les aider à trouver rapidement un emploi et si leur recherche d’emploi est convenablement contrôlée. Sinon, vous créez une catégorie de personnes inapte à toute insertion dans le monde du travail et favorisez les circuits parallèles où la petite rapine vient compléter les subsides reçus. L'assistance pécuniaire d'origine familiale, n'intégrant aucun contrôle puisque relevant d'une obligation culturelle, ni de réel soutien à la formation ou à la créativité (envoyer de l'argent pour des étude d'informatique alors que les bases essentielles n'ont jamais été acquises ou pour l'ouverture d'un petit commerce sans aucune connaissance sur le métier par exemple) engendre donc un système économique pervers en conduisant une partie de la population à l'échec, à la paupérisation et, en brisant le ressort de la volonté, à l'oisiveté (synonyme de fainéantise, mot qui, il est vrai, intègre une connotation fortement négative voir offensante - ce en quoi je vous prie de bien vouloir m'en excuser). Ce système d'assistance n'est, loin s'en faut, à l'exclusive des Philippines, comme il n'a pas pour origine la période coloniale ou post coloniale. A mon avis, il trouve ses origines dans l'organisation sociale du genre humain mais nous touchons là à un autre débat.
Dans cette discussion de comptoir que je partage devant un café crème avec l'OCDE, je ne cherche pas à désigner un coupable mais à essayer d'apporter une explication possible sur l'origine d'un comportement social.

Bonjour joss99 et merci.
Rassurez-vous j’ai toujours été un marginal et, parce que je ne rentre pas dans le moule, toujours été maintenu à l’écart des autres.
Je n’y suis fait depuis bien longtemps et fort heureusement, non seulement je n’en souffre pas et suis pleinement heureux ainsi, mais j’ai la grande chance d’avoir peu d’amis,  mais si chers, fidèles et toujours à l’écoute.
Je n’avais pas oublié de faire réponse à votre dernière question concernant les multinationales mais hélas je n’ai pu vous adressez ma réponse par message privé car vous n’êtes pas enregistré comme membre sur le site.
Toutes les vérités ne pouvant hélas être exposées en public, je trouve que j’en fais assez comme cela et tant pis pour ceux que cela dérange …

Le choix des Philippines est un bon choix pour votre retraite future, je pourrais vous en expliquer les raisons profondes également en privé et cela sans condescendance aucune et surtout, ne m’appelez plus monsieur, merci.
Toute chose mise à part, si vous passiez un jour par l’île de Cébu, sachez que vous serez toujours le bienvenu à la maison (hébergement gratuit bien entendu mais vous l’auriez compris tout seul) pour partager du temps et de la bonne cuisine française en toute convivialité et fraternité.

Cordialement votre,
Denis.

L'image de la faineantise des indios (comme etaient appelles les Philippins par les Espagnols) est un classique dans toute la literature coloniale. Ca servait a justifier l'exploitation coloniale espagnole puis americaine. Les francais faisaient de meme dans leurs colonies. Plus la couleur de peau etait sombre et plus ils etaient feignants, et donc bons a exploiter car peu de neurones . Donc il y avait aux Philippines toute une stratification sociale, des plus fainéants aux plus industrieux.

En bas, dans la categorie des plus fainéants : les populations tribales des montagnes, avec au plus bas de l'echelle, les Aetas qui sont les populations pygmees des Philippines

Beaucoup plus haut, les Malays, c'est a dire les populations des plaines, majoritaires aux Philippines

Et puis, bien sur au top top, les Espagnols (nes en Espagne), qui eux etaient les seuls a bosser : l'indigene ne fout rien ecrivaient ils dans leurs ouvrages : les indigenes sont souriants, gentils, se lavent tout le temps, mais ils sont fourbes, mentent, jouent au jeu tout le temps, boivent tout le temps, violents, querelleurs, on ne peut pas compter sur eux, superstitieux etc. et j'en passe et des meilleurs. Les populations musulmanes ou moro c'est encore pire ! car en plus elles sont pirates, voleurs etc. Le cas des metis est lui bien sur particulier, a cheval sur les deux mondes coloniaux du nonchalant et de l'industrieux. Leur statut va dependre des auteurs. Pour certains auteurs les metis vont sauver les Philippines de la faineantise et vont pousser les locaux a devenir productifs, pour d'autres le metis est un traitre en puissance qui est une menace pour la couronne d'Espagne a terme...

Donc la question de la faineantise aux Philippines a une longue histoire, lies aux prejuges raciaux des colons et malheureusement s'est transmise dans les manuels scolaires . Et vous verrez, lorsque vous vous engagez dans une relation avec une Philippines vous aurez systematiquement la remarque suivante :

-Moi, je ne peux pas imaginer vivre avec un mari Philippin
- Pourquoi ? allez vous repondre
- Parceque les Philippins (sous entendu homme) sont fainéants, immatures, buveurs, joueurs, womanizers, etc.

Et l'on retrouve la lithanie de prejuges issus des manuels scolaires souvent moralisateurs, qui eux memes trouvent leurs sources dans les 2 colonisations. Si vous ouvrez un manuel scolaire d'instruction civique des petites classes vous verrez un chapitre qu'est ce qu'un Philippin ? a mourir de rire si ca ne marquait pas les esprits a vie. Comme beaucoup de Philippines qui vont se marrier a des occidentaux sortent tres tot de l'ecole et ont peu d'education, ells n'auront que peu d'esprit critique et sortiront ces memes prejuges a leur "kano" prefere.

Monsieur Lerizalien bonjour,
Sachez que je vous ai pris pour un belge car vous avez écrit précédemment, in-extenso avec les fautes :
« Est ce que les Francais sont arrogants et les Belges pas tres malins ?

Au vu de ce que vous écriviez, tout laissait à penser que vous viviez ici …

Comme ce n’est pas le cas, cessez s’il-vous plait de nous abreuver de beaux discours socialistes car vous êtes très loin d’une réalité que vous ne vivez pas au quotidien.

Embrumé que vous êtes, dans des idéaux gauchisants utopiques qui consistent à ne jamais affronter la vérité et à nier les évidences en toujours se cachant derrière de fausses belles pensées humanitaires et sociales empruntées stupidement aux autres socialos et gauchistes de tout poil, je me demande de surcroît, comment avec un français de si mauvaise qualité vous avez pu participer à l’élaboration d’un ouvrage, fusse-t-il édité aux Indes Savantes …, très beau titre, renflant à souhait.
Je ne développerai pas d’avance, c’est suffisamment clair.
Bonne journée.

A la fin du mois d'aout cela fera exactement 15 ans de vie continue aux Philippines

Vous etes le symbole meme de l'arrogance francaise. J'espere que ca n'est que votre personnage virtuel qui est comme ca !

Approche intéressante mais aux bases non assez documentées aurait dit mon professeur.

Pouvons nous dire que le peuple philippins des Provinces, dans sa grande majorité, est un chasseur-pécheur-cueilleur des temps modernes?
Le jugement de fainéantise attribué par la société agricole et industrielle perdrait donc beaucoup de substance car il s’appuierait sur un modèle de valeurs qui ne serait pas partagé.
A l'inverse, si il y a, de la part de ces populations, recherche d'intégration dans le modèle occidental, l'échelle des valeurs retrouve toute sa sagacité et il n'est plus concevable de lui opposer le poids des préjugés anciens.

Dans le midi de la France,  ils font tous la sieste l'après midi car il fait trop chaud. Ils ont dû être colonisés par des filipinos jadis,  :D

Didier, c'est pas vraimment le lieu pour ce genre de developpements. C'est juste une petite contribution pour faire chauffer les quelques magnifiques neurones de Monsieur JDDG. Par contre, il y a peut etre encore des exemplaires a vendre de la monographie sur les Philippines a l'Alliance Francaise de Manille. En tous les cas elle est consultable a la biblio de l'Alliance.

La faineantise est une representation qui perdure dans les societes post-coloniales. En plus certaines politiques publiques peuvent favoriser certains comportements que l'on peut juger de paresse. Par exemple, une bonne partie de la population de la Reunion vit des subsides de l'Etat Francais. Mayotte est devenue le haut lieu des naissances en France car les populations des environs veulent toucher ces subsides etc. Dans le cas des OFW des Philippines, ca a commence par une politique de Marcos pour parlier temporairement a la crise. Le temporaire est devenu durable... Les effets ont ete et sont considerable, avec, comme tout outil, ses cotes benefiques et nefastes. Dans une meme famille, un membre utilisera l'argent de l'etranger intelligemment (creation d'un business, d'une bagka, enfants envoyes a l'ecole etc.) tandis que l'autre se saoulera tous les jours avec ses potes et depensera le peu qu'il lui reste a jouer au jueteng sur Luzon ou au masiado dans les Visayas, sans parler du majong. Bref, ce que je peux voir c'est que les strategies sont individuelles. Pendant ce temps la l'Etat s'enrichi considerablement avec toutes les taxes ponctionnees sur les OFW. Le seul pole emploi qui existe aux Philippines c'est le POEA (pour les OFW) et les agences de recrutement de marins. Pour les autres, il n'y a que des foires aux jobs dans les Mall du style SM. Donc, sauf si vous sortez d'une grande universite, vous n'aurez que le bouche a oreille et vos contactes pour vous en sortir. Par ailleurs, Manille est le lieu principal pour trouver un job, mais il faut parler au minimum le tagalog mais aussi l'anglais. Or en province, on rejete souvent le tagalog, et l'anglais n'est pas bien parle. Donc les provincianos ont des difficulties de trouver un job a la capital. Ils vont s'y entasser dans des slums et rejoindre les au moins 23% de sous employes (vendeurs de cigarettes a l'unite, parapluies, boites a outils etc.).
Bref, tout ca pour dire, qu'il n'y a pas de determinisme Pinoy qui serait, par nature, fainéant etc.Il y a une organization de la societe qui n'aide pas a l'epanouissement de l'individu. Le jour ou les etrangers pourront etre proprietaires a 100% de leurs investissements, alors la, la societe pourra bouger. Car les grandes familles actuelles qui controlent l'economie seront en concurrence avec les etrangers et je pense qu'une concurrence reelle (et non tronquee) fera un plus grand bien au pays et au marche de l'emploi. Mais comme ces grandes familles ont aussi le controle sur la legislature, c'est pas demain de la veille !!

:D sinedmtl dans les livres scolaires de 6e il y a des chapitres sur la colonisation espagnole avec une partie sur les apports de cette colonisation . Bien sur il y a le catholicisme mais il y a aussi la siesta  :D

Je peux être d'accord avec ce que vous écrivez mais, cependant, nos idées semblent diverger sur un point d'analyse. Il me semble que vous positionnez l'Etat au centre du système et que l'individu n'a que peu de responsabilité dans son futur.
Pour ma part, j'ai l'utopie de croire que l'individu n'a pas besoin de l'Etat pour se construire un avenir (Etat providence) mais plus d'une solide volonté de vouloir changer ses cartes. Je le mets donc au centre du système.

Il est certain que cette position centrale oblige à plus de pugnacité et que mon jugement sur les Pinoys est, de ce fait, plus critique

Dans un pays d'oligarques comme les Philippines, de nombreux pays en voie de developpement ou la Grece, la plupart des individus ne ramassent que les miettes. Je vois par exemple les etudiants des grandes universites des Philippines. S'ils sont "fils de" ou "fille de" pas de probleme ils auront les meilleurs postes et on peut voir CEO ou des directeurs de tres haut niveau qui ont moins de 30 ans ce qui est impensable en France. Les autres, qui ont fait les memes universites vont trimer et galerer pour trouver du boulot...Pareille, en politique, ce sont des dynasties familiales qui controlent tout l'appareil politique jusqu'au barangay captain en province...
Bref, l'individu au centre du systeme est encore plus une utopie dans une economie de type monopolistique, rente, controlee par une oligarchie. Dans le contexte Philippin, le seul choix qui reste a un individu qui veut se construire c'est de s'expatrier et coloniser la planete  :D

Il y a d'autres voies que celles déjà balisées par nos aînés. Monsieur Bill Gates ou Carlos Slim ne faisait pas parti du who's who à sa naissance. L'option d'aller chercher du travail à l'étranger me semble une bien pauvre solution quand on a la chance d'être citoyen d'un pays en plein développement. Ce qui manque le plus c'est l'esprit d'initiative et cette capacité à prendre des risques.
Mais je pense que l'on s'éloigne trop du sujet principal du forum et qu'il serait préférable de laisser la parole aux autres intervenants

On assiste là à une jolie passe d'arme en ce qui concerne les français, le mea culpa semble faire parti de certains français, pensez vous vraiment que nous sommes différents ? Moi je ne le pense pas, il n'y a qu'à voir comment se comportent les anglais les allemands les chinois etc lorsqu'ils viennent en France, alors SVP ne mélangez pas tout, on n'est pas différents
Gaby

Non je pense que c'est bien le sujet... lorsque l'on veut aller au dela des stereotypes !


L'initiative individuelle c'est bien gentil, mais encore faut il manger a sa faim et donc pouvoir degager son energie pour autre chose, et notamment pouvoir etudier. La classe moyenne est tres etroite. Les pauvres font 70% de la population (quand on ne fait pas partie de cette categorie on peut dire qu'effectivement on a de la chance d'etre citoyen d'un pays en croissance), 10% de tres riches et le reste c'est la classe moyenne, celle qui est par ailleurs ponctionnee par l'Etat. Les 10% de tres riches, qui ont les capitaux mais preferent mettre leur argent a l'abri aux U.S, Hong Kong etc.
Les Bill Gates et company sont rares et exemplaires a plus d'un titre mais ils ont pu se developper dans un environnement americain extremement favorable a la creation des entreprises. Je ne suis pas sur qu'un Bill Gates aurait pu se developper en France au depart...
Le pays se developpe certes, notamment grace a l'industrie de l'outsourcing mais je ne suis pas sur que les domestics helpers et les marins reviendront pour travailler dans les call centers.
Un autre secteur, celui des mines, est tres prometteur, mais malheureusement les ressources minieres sont generalement dans des zones de guerillas communistes (NPA). Donc difficile a developper.
Pour finir, l'economie et la societe de ce pays ont une  quantite de blocages qui vont a l'encontre de l'initiative individuelle.
Mais je m'arrete  :D

Ca n'est pas un mea culpa, c'est la perception que les etrangers ont sur les Francais c'est tout, j'y peux rien  :D

Je sais que ca pose souvent un probleme aux Francais qui ont tendance a se croire au centre du monde. Lorsque l'on se permet de poser un jugement sur un peuple comme par exemple dire que les Philippins sont des fainéants, ca ne pose pas de probleme quand on est entre expats au bord de sa piscine mais il faut s'attendre a un effet boomerang lorsque c'est rendu public sur un forum d'informations. Je n'attaque pas du tout Didier qui a un esprit de debatteur, et l' esprit ouvert.

En fait mis à part mes blagues pour détendre un peu l'atmosphère,  je me rend compte que l'expérience de chacun est enrichissante et que tout point de vue peut ouvrir les yeux sur une certaine réalité. J'ai dit plus haut,  surveiller la construction de votre maison. ..en tous cas j'admire les filipinos qui travaillent à la pelle et la pioche à la construction des routes sous un soleil de plomb pour un salaire de misère. On ne peut pas dire qu'ils sont fainéants,  je connais pas un seul français qui ferait ça. Ou aussi couper du bambou en forêt comme ma belle famille avec tous les dangers,  les blessures et autres infections tropicales qui guérissent jamais. Ceci juste pour dire qu'il ne faut pas généraliser, ici aussi au Québec on a notre lot d'assistés sociaux qui foutent rien de la journée et boivent ou se droguent toute l'année aux frais des contribuables, lol.
pour en revenir au sujet principal,  le premier filipino que j'ai rencontré après le douanier était un policier de l'aéroport de manille à qui je demandais pour la navette du terminal 2. Il m'a dit" give me a gift, give me a gift" jusqu'à temps que je lui donne 50 pesos et m'indique le chemin de la navette. Je pense que je serais encore là bas si je n'avais rien donné.  :sosad:
une autre fois où mal pris je cherchais une chambre d'hôtel toujours a manille, en face de l'aéroport,  comme par hasard plus de chambre a 1000 ou 2000 pesos, juste des bungalows a 5000 et plus, coïncidence, je ne crois pas au karma bon ou mauvais. :/
A manille toujours,  visite à l'aquarium,  taxi pour aller 300p avec le meter, pour le retour le premier taxi annonce 600p, le double et pas de meter.normal la nuit ils savent que l'on ne veut pas traîner dehors,  donc arnaque et le français se fâche,  lol.
mis a part ça,  la vie doit être belle aux philippines vu le nombre de retraités heureux sur ce forum.
Au plaisir de vous lire.
sinedmtl

Oui mais de la à dire que le français se sent le centre du il y à une marge,les autres nationalités ne sont pas différentes, j'en ai rencontré plusieurs dans ma vie croyez moi ils sont pareil voir pires alors cessons ces autoflagellations et revenons à quelque chose de plus sérieux

Je n'ai jamais eux de soucis avec un philippin et si un jour j'en avais, ce n'est pas pour ça que je les mettrai tous dans le même sac, des bons et des imbéciles il y en a partout, inutile d'être philippin ou français pour ça

Bonjour Gaby

Je n'ai pas dit que j'etais d'accord avec les stereotypes contre les Francais. Je dis simplement que l'on entend souvent les etrangers dire cela. De meme on entend souvent les Philippins dire que les blancs puent. Dans le passé les Espagnols trouvaient que les Philippins se lavaient trop souvent, lol.

Par definition, le stereotype est une non-pensee, qui ne necessite pas de reflechir et qui souvent frole le racisme. Mais souvent ces stereotypes ont une histoire qui souvent remonte aux periodes de domination coloniale pas seulement europeenne (les arabes ont des stereotypes extraordinaire sur les populations noires africaines, donc c'est pas typiquement europeen).

Eh oui, des imbéciles il y en a partout et chaque année un peu plus. Et, comme a dit Coluche, j'ai l'impression que ceux de l'année suivante sont déjà arrivés (n'est ce pas DAESH).

Revenons à nos moutons.
Donc si notre controverse n'a pas pour seul but de flatter notre égo de tribun mais aussi d'apporter différents éclairages sur la société philippines qui nous a si gentiment accueilli, continuons notre chemin

En préambule, comme vous l'avez sans doute déjà compris, je suis un indécrottable agitateur d'idées. Cela n'a rien à voir avec un quelconque signe précurseur de la maladie de Parkinson mais s’apparenterait plus  à ces longues petites cuillères qui, en mélangeant les ingrédients, subliment vos cocktails (permettez moi le terme "sublimer", c'est le seul luxe que je m’octroie désormais). Parmi mes autres défauts, je suis aussi utopique, transhumaniste et surtout hédoniste, en résumé un rêveur glandeur qui n'ayant pas le courage de détester tout le monde préfère les aimer.

Mon choix de Bill Gates et de Carlos Slim ne se justifiait que par le fait qu'ils sont des "self made men" qui ont basé leur réussite non pas sur un système mais sur une idée originale. Ce type d'homme et de réussite se retrouve partout et dans toutes les cultures (Slim est un immigrant libanais au Mexique) mais sans doute pas toujours à la même échelle. La Chine et la Russie, 2 pays d'oligarchie notoire ont fait naître ces derniers temps des fortunes basées sur l'exploitation d'une idée et non sur des prérogatives historiques (l'idée d'investir dans les vins du bordelais n'a jamais fleurie dans l'esprit du Gouvernement central). L'esprit d'entreprendre est donc un formidable moteur à titre individuel avant de peut-être le devenir au niveau d'un état. Esprit d'entreprendre nécessite avant tout volonté de réussir, créativité et capacité à prendre des risques (j'entends déjà les courants de pensée socialistes ajouter à ma liste l'idée d'accompagnement par l'éducation et les finances mais sans idée originale de départ l'accompagnement ne change rien).
Le deuxième point que j'aimerai éclairer concerne l'analyse historique des situations économiques. Peut on encore affirmer que c'est l'histoire qui fixe et explique les situations actuelles. Si il est vrai qu’auparavant il fallait au moins 3 générations pour faire une fortune (honnête aux yeux de la Loi), qu'en est il aujourd'hui? Dans une société agricole et industrielle la fortune et donc le pouvoir venait de la possession de la terre (produits de base) mais avec la révolution technologique les choses ont bien changé. Les idées et la capacité de les transformer en marchés ne demandent ni passé ni acquis. Dans la bulle internet des fortunes se font en moins de 3 ans, beaucoup trop court pour que l'histoire ai le temps de l'interpréter (Ah si vous aviez connu l'époque des "First Tuesday" ou chaque créateur d'Entreprise présentait son projet pour attiser la convoitise des investisseurs!).
Dans un pays tel que les Philippines, il semblerait opportun de se pencher sur le problème du transport des marchandises inter Provinces non pas sur une base étatique mais à partir de projets individuels plus ambitieux que l'acquisition d'un ferry déclassé en épave par le Japon ou une Jeepney bidouillée en dehors de toutes limites de sécurité.
La dissémination urbaine semblerait une bonne opportunité pour le développement du commerce électronique, les entreprises de service ont des grand pans de marché à saisir! Alors que ce passe-t-il?
Laissez moi vous donner un exemple : Si vous regardez dans vos villes et bourgs de Province l'extension exponentielle depuis environ 3 ans du parc automobile (avec une préférence pour les SUV ou Crossover) et que vous comparez maintenant avec l'offre de service en mécanique automobile adaptée à l'entretien de ce parc automobile, vous constatez sans dout comme moi un disproportion difficile a expliquer.
Donnez moi encore un peu de votre patience pour vous soumettre 2 autres réflexions.
Quand vous promenez dans les rues des centres d'affaires ou de commerce, n'êtes vous pas, tout comme moi, surpris par la jeunesse des employés ? Mais où sont les 35/65 ans ?
Quand vous poussez la porte d'une entreprise ou d'un commerce, n'êtes vous pas confondu de ne jamais y trouver un patron avec capacité de prendre une décision (si le patron est présent c'est que vous venez d'entrer dans une boutique chinoise)?

Des self made men il y en a aux Philippines comme ailleurs. Monsieur Sy est un exemple parmi d'autres. Il travaille dans sa jeunesse dans une petite epicerie de quartier et il a eu une idee genial et il est le fondateur des centres commerciaux SM. Il en est de meme du createur de la Jeepney etc. on peut faire une liste.
L'ouverture de la Chine et de la Russie au capitalisme a effectivement permis le developpement de fortunes colossales grace aux mafias et la corruption. Si vous etes un ancient du KGB vous avez vos chances  :D Et surtout ne soyez pas contre Poutine, votre belle idee risque de vous envoyer a la case goulag !
L'entreprise individuelle ne peut pas faire fi de l'environnement economique, sociale etc. d'un pays, c'est impossible. La bulle internet ? c'est exactement ca, une bulle...

L'Etat providence n'existe pas aux Philippines, tout est laisse aux lois du marche mais avec des lois du marche biaisees par quelques acteurs prives. La liberation totale du marche de l'electricite a l'epoque du president Ramos ? regardez les resultats !! les Philippines ont l'electricite la plus chere d'Asie juste après le Japon !!!!
Le transport de marchandises ? je suis bien d'accord avec vous mais encore faut il qu'il y ait une infrastructure de bonne qualite. C'est a l'Etat de s'occuper de cette infrastructure. Le problem c'est que le secteur prive est aussi corrompu que le secteur public et les infrastructures sont de qualite catastrophique si ells existent. Travaillant regulierement a Mindanao j'en ai vu des routes officiellement terminees et inaugurees en grande pompe par des presidents mais dans la realite, au bout d'1 km c'est un chemin de boue !!
Le transport de marchandises par mer est en expansion avec le RO-RO planifie par Ramos mais mis en place par Macapagal.

Vos employes de plus de 35 ans sont a l'etranger, des OFW car ils ont une famille a nourir, ecole etc.
Le salaire moyen d'un Philippin ne permet pas de vivre dignement dans le pays. Mais les multinationales du textile etc. ont quitte les Philippines car les salaires sont trop eleves !!! et sont alles au Vietnam et Cambodge et Bengladesh...

Bonjour Didier et bravo pour la qualité de vos raisonnements, même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous.
Que pensez-vous de ce qui suit, sachant qu'il me plairait de connaître votre opinion et sachant aussi que modestement, mon propos vise à informer réellement nos compatriotes, rien de plus.
Je n'ai rien à prouver, j'ai bien eu assez de gloire comme cela dans le passé, aspirant simplement maintenant à continuer de jouir d'une vie paisible et joyeuse ici.

Charité bien ordonnée commence par soi-même.

LES ETRANGERS, vivant aux Philippines et que l’on peut les classer en 5 catégories :

I - les multinationales ou grosses entreprises, principalement installées dans le seul but, jamais avoué, d’accroître les profits en exploitant une main d’œuvre locale peu payée et corvéable à merci,

II - les retraités plus ou moins aisés mais oisifs, improductifs et qui dépensent en pure perte, souvent inconsciemment, leur argent et font très peu tourner l’économie, sauf localement et c’est mieux que rien (c’est mon cas hélas, mais que pouvoir faire d’autre à partir d’un âge certain, après des années de labeur !),

III - les quelques entrepreneurs privés font progresser indiscutablement l’économie mais encore faudrait-il savoir dans quelles conditions, pas souvent acceptables, genre multinationales à échelle microscopique,

IV - les bénévoles, les vrais de vrai, ceux qui, trop rares, font le bien dans l’anonymat le plus complet, sans rechercher la notoriété ou le prestige (nom sur les murs par exemple) pour palier sa pauvreté intérieure par une illusoire et éphémère reconnaissance extérieure … Chapeau et Respect, aux bénévoles bien entendu !

V - et enfin les nuisibles, ceux, hélas majoritaires, venus s’installer ici pour raison financière et/ou sexuelle, c'est-à-dire pour pratiquer tous leurs vices en toute impunité, bref les répugnants rebut de nos sociétés prétendues civilisées.

LES PHILIPPINES, beau pays, très riche mais majoritairement habité par des gens très pauvres et maintenus volontairement dans cette pauvreté.

Pour progresser, tout pays doit se doter principalement et devrait offrir à sa population :
-    de bonnes infrastructures,
-    une éducation de qualité à la jeunesse et si possible gratuitement,
-    une administration fiable et non corrompue,
-    des investissements judicieux, surtout axés sur l’innovation et orientés vers le bien commun,
-    des normes et lois sociales favorisant une vie harmonieuse en société.

Bref, tout ce que ne sont et ne font pas, ou trop peu, les Philippines avec en vrac, un minuscule inventaire sans triage des principales lacunes de ce pays, tant la liste est longue :

Pollution généralisée, pas de tout-à-l’égout, pas d’eau potable, coupures régulières de courants, pas de normes sanitaires, peu d’hygiène, aucun contrôle civique, aucune discipline, incompétence, laxisme, non respect des lois le plus souvent totalement ignorées, aucun savoir vivre en société, etc …

Et sans oublier la corruption généralisée à tous les étages de la société et, oh comble de malheur, les églises, très nombreuses et variées ne jouant pas le rôle qui devrait être le leur mais profitant largement de la candeur et de la ferveur naïve des philippins.

Voilà en gros la réalité, tout le reste n’étant que littérature et/ou fadaises pour gauchistes et autres, en mal d’existence et/ou incultes s’érigeant en donneurs de conseils, voire de leçons.

Enfin, pour rester positif, merci à tous les autres, les normaux, terme à la mode mais fortement galvaudé, surtout dans notre bonne vieille France ces temps-ci (sic).

ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
Cordiales salutations.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Philippines

Conseils pour bien choisir votre assurance santé aux Philippines.

Déménagement aux Philippines

Conseils pour préparer votre déménagement aux Philippines

Assurance voyage Philippines

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage aux Philippines