A propos d’Azerbaidjan


Caractérisé par des paysages à couper le souffle et des villes cosmopolites, l'Azerbaïdjan est un pays de contrastes. Le cœur antique de la capitale de Bakou, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, bat au pied de gratte-ciel étincelants, et il peut être surprenant d'apprendre que cette ville florissante sur la mer Caspienne est entourée de semi-déserts et de volcans de boue. Qui plus est, trois heures de route à peine vous amèneront dans des villages ruraux et des vergers luxuriants se détachant sur les montagnes du Grand Caucase.

La « Terre de Feu » fait le lien entre des empires historiques et une nation moderne connaissant une transformation rapide. Près de 150 ans après avoir foré le premier puits de pétrole au monde en 1849, l'Azerbaïdjan a signé ce que le pays a appelé le « contrat du siècle » avec un consortium de compagnies pétrolières internationales, leur accordant les droits d'exploration et d'exploitation de trois gisements pétroliers offshore.

Cette nation riche en pétrole s'est depuis redéfinie comme un acteur majeur de l'énergie à l‘échelle régionale, ce qui a récemment créé des opportunités certaines pour les expatriés dans ce secteur. En 2002 s’est ouvert le chantier d'un oléoduc coûtant plusieurs milliards de dollars et destiné à acheminer le pétrole de la mer Caspienne de l'Azerbaïdjan à la Turquie; il a officiellement été inauguré quatre ans plus tard.

Les recettes provenant des accords passés avec les producteurs d'énergie internationaux ont permis au pays de créer un fonds gouvernemental prenant part à des projets internationaux. Cependant, en dépit de son influence et de sa richesse accrues, la corruption et la pauvreté continuent d’éclipser les succès de l'Azerbaïdjan, et ses impressionnants résultats économiques n'ont malheureusement pas été suivis par l’avènement d’une presse libre.

L'Azerbaïdjan est l'une des nations musulmanes les plus laïques, et sa constitution accorde la liberté de culte à ses citoyens. C'est aussi l'un des rares pays à majorité chiite au monde. Cependant, il se débat encore avec des problèmes territoriaux au sujet de l'enclave contestée du Haut-Karabagh. Après la transformation des querelles ethniques entre l'Arménie et l’Azerbaïdjan en une véritable guerre en 1992, l'Arménie, l'Azerbaïdjan et le Haut-Karabagh ont signé un accord de cessez-le-feu en 1994. Les Arméniens ethniques ont conservé le contrôle du Karabagh et des territoires azerbaïdjanais environnants, et en dépit de la signature tant par l’Arménie que par l'Azerbaïdjan d’un accord les engageant à intensifier les efforts visant à résoudre leur différend en 2008, les pourparlers ont pris fin un an plus tard sans guère d’avancées.

La langue officielle du pays est l’azéri, qui est la langue maternelle de la majorité de ses quelque 10 millions de citoyens, mais plusieurs langues minoritaires, comme le géorgien et l'arménien, y sont également parlées. Les étrangers restent encore assez rares dans la plupart des régions du pays, et beaucoup d'Azerbaïdjanais ne parlent qu’un anglais limité. Cependant, si vous êtes prêt à faire preuve d'une certaine dextérité linguistique, vous vous trouverez accueilli avec une hospitalité remarquable, et quelques avant-postes ruraux comptent maintenant des anglophones à même d’aider les expatriés et les voyageurs. Au début du 21ème siècle, l'Azerbaïdjan a également officiellement adopté l'alphabet latin, ce qui a quelque peu facilité pour de nombreux travailleurs étrangers la lecture des panneaux et même l’apprentissage de quelques mots.

Avec ses abondantes perspectives et son climat relativement agréable à longueur d'année, les hivers étant relativement doux et les étés chauds, l'Azerbaïdjan consolide sa réputation en tant que pays en développement rapide et lieu de travail confortable pour les expatriés. Offrant une merveilleuse combinaison de commodités de pointe et d’opportunités d'activités en plein air, ceux qui ont besoin de fuir les lumières vives de la grande ville peuvent profiter de la nature en faisant de la randonnée en haute montagne en été ou même du ski en hiver.